Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Témoignage de Michael Bociurkiw, un des premier experts de l’OSCE sur le site du MH 17

30 Juillet 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Ukraine, #L'OTAN., #La mondialisation, #La nation ., #Europe supranationale, #Politique étrangère

30 juillet 2014.

Ukraine – En vrac (30-07)

Témoignage de Michael Bociurkiw, un des premier experts de l’OSCE sur le site du MH 17

Il dit avoir vu des impacts ressemblant à des traces de mitraillage… (cf à 6’00 sur la vidéo), Source : CBS.ca

Témoignage de Michael Bociurkiw, un des premier experts de l’OSCE sur le site du MH 17
Témoignage de Michael Bociurkiw, un des premier experts de l’OSCE sur le site du MH 17
Témoignage de Michael Bociurkiw, un des premier experts de l’OSCE sur le site du MH 17

Le reportage de la BBC est revenu

Eyewitness #1: There were two explosions in the air. This is how it [the plane] tore apart. And it [the remains of the plane] flew off to the sides [gesturing with hands in two opposite directions].
Eyewitness #2: And nearby there was one other airplane, a military one, everyone saw.
Eyewitness #1: Yes, yes. It was going lower, because it could be seen. It was going below the passenger plane.
Eyewitness #3: There were sounds of an explosion. But they were in the sky. Then this plane turned around sharply like this [gesturing with her finger], changed trajectory, and flew in that direction [showing the direction with her hand].

Source : Mish

L’armée russe combat en Ukraine – selon le Monde…

Du lourd sur LeMonde.fr

Témoignage de Michael Bociurkiw, un des premier experts de l’OSCE sur le site du MH 17

Ahh, on reprend donc les propos du cofondateur du Parti National social d’Ukraine, tout va bien…

Témoignage de Michael Bociurkiw, un des premier experts de l’OSCE sur le site du MH 17

Donc aucune info solide , en fait – pas grave !

Témoignage de Michael Bociurkiw, un des premier experts de l’OSCE sur le site du MH 17

Euh, ou une bombe à bord, ou un missile air-air, ou un mitraillage par avion, ou un missile sol-air de l’armée ukrainienne, etc…

Témoignage de Michael Bociurkiw, un des premier experts de l’OSCE sur le site du MH 17

Des combats on éclaté avec l’ARMEE RUSSE à coté de l’avion ?

Ukrainien parlant russe, Russe, ça change quoi après tout ?

P.S. question : il faut avoir fait des études pour bosser au Monde ?

Washington et l’UE frappent sévèrement l’économie russe – Le Nouvel Observateur

Les Etats-Unis imposent de nouvelles sanctions dans des secteurs-clés de l’économie russe : l’énergie, l’armement, et la finance.

Le président américain, Barack Obama, a annoncé mardi 29 juillet, dans la foulée des Européens, une série de sanctions économiques contre la Russie, accusée de déstabiliser l’est de l’Ukraine.

Cette prise de parole est intervenue quelques heures après l’annonce, à Bruxelles, d’une série de mesures pour bloquer l’accès aux marchés financiers européens des entreprises et banques russes et interdire toute nouvelle vente d’armes et de technologies sensibles dans le domaine de l’énergie.

Déplorant que la Russie s’isole de la communauté internationale “après des décennies de réels progrès”, Barack Obama a souligné que cette situation n’était pas inéluctable : “C’est un choix que la Russie et le président [Vladimir] Poutine en particulier ont fait”.

“Ce n’est pas une nouvelle guerre froide”, a-t-il cependant estimé. “C’est un problème très spécifique lié à l’attitude de la Russie qui refuse de reconnaître que l’Ukraine peut suivre sa propre voie”.

L’UE accentue les sanctions

L’Union européenne a durci sa position depuis le crash mi-juillet d’un avion malaisien dans l’est de l’Ukraine, attribué à un tir de missile par les séparatistes prorusses. Ce drame, qui a coûté la vie à 298 personnes dont près de 200 Néerlandais, a poussé les Européens à frapper l’économie russe et à passer à la “phase 3″ de leurs sanctions.

C’est vrai ça, pourquoi attendre les résultats de l’enquête ?

L’Ukraine assassine des civil dans l’Est, Israël assassine des civils à Gaza, Donc la Russie est sanctionnée – logique.

Valeurs européennes 2.0

Les capitales ont bataillé ferme pour que l’impact des sanctions sur leurs économies soit “aussi équilibré que possible”, a affirmé le Premier ministre finlandais Alexander Stubb.

Pour le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, ces sanctions constituent un “avertissement fort”. “La déstabilisation de l’Ukraine ou de tout autre pays voisin aura des coûts énormes pour l’économie russe”, a-t-il averti. “Nos appels sont restés lettre morte [...] les armes et les combattants continuent d’affluer en Ukraine depuis la Russie”.

“Inévitable”

Ce geste était “inévitable”, a estimé pour sa part la chancelière allemande, Angela Merkel, qui a appelé le pouvoir russe “à emprunter la voie de la désescalade et de la coopération”.

Pour Barack Obama, le fait que les Européens, qui ont des liens économiques étroits avec la Russie, aient adopté ces mesures, démontre que “la patience de l’Europe vis-à-vis du président Poutine, dont les mots ne sont pas suivis d’actes, s’effrite”.

Le Trésor américain a précisé que les Etats-Unis interdisaient désormais aux Américains d’effectuer certaines transactions impliquant des financements sur le long terme avec la VTB, deuxième banque de Russie, la Banque de Moscou, qui est une de ses filiales, ainsi que la Banque agricole russe.

Ca, c’est vraiment très dangereux pour le système financier international

La vente de Mistral à la Russie épargné (sic.)

Les mesures prises par l’Europe ne seront pas rétroactives dans le domaine de la défense, permettant à la France d’honorer son contrat de vente de deux porte-hélicoptères Mistral à la Russie, au grand dam de pays comme la Lituanie, en faveur de la méthode forte à l’encontre de Moscou.

Les Européens ont également décidé de bloquer les avoirs de huit personnes, dont quatre hommes d’affaires russes proche du président Poutine, accusés de bénéficier de l’annexion de la Crimée ou de soutenir activement la déstabilisation de l’est de l’Ukraine. Leur identité sera connue mercredi.

Le site de l’accident d’avion inaccessible

Pour le troisième jour d’affilée, les experts néerlandais et australiens ont renoncé mardi à se rendre sur les lieux de l’accident où demeurent débris et dépouilles, chaque jour qui passe rendant l’enquête sur la catastrophe aérienne plus compliquée.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a appelé le président ukrainien Petro Porochenko pour demander l’arrêt des combats près du site, qui constituent, selon Moscou, une violation de la résolution votée à l’ONU après le drame du vol MH17.

Les militaires ukrainiens ne mènent aucun combat sur la zone de la catastrophe. Cette zone est bloquée par les terroristes”, s’est défendu un porte-parole militaire ukrainien, Andriï Lyssenko.

Il a cependant ajouté que les forces ukrainiennes faisaient “tout leur possible pour libérer cette zone” et indiqué que dix militaires ukrainiens avaient péri au cours des dernières 24 heures.

OB : le journaliste se rend-il vraiment compte de ce qu’il écrit ?

Sur le plan diplomatique, le président ukrainien a proposé de tenir des pourparlers jeudi à Minsk avec la Russie concernant la situation dans l’Est de l’Ukraine et l’accès au site du crash.

Source : Le Nouvel Observateur

Papier de Libération dans la même veine : Sanctions : le tardif réveil de l’Europe

Après des mois de tergiversations et pour la première fois depuis le début de la crise en Ukraine, l’Union européenne prend des sanctions d’envergure contre la Russie. ”

«Les dirigeants européens sont conscients des risques de représailles mais ils ont fait les arbitrages après un acte impardonnable et la manière dont il a été géré par le président Poutine», a expliqué un diplomate évoquant le crash du Boeing de la Malaysia Airlines abattu par un missile tiré par les séparatistes.”

“Dès lundi, François Hollande, Angela Merkel, David Cameron et Matteo Renzi, en liaison avec Barack Obama, avaient opté pour la ligne dure. Leur poids a permis d’emporter la décision malgré quelques tiraillements au sein des Vingt-Huit, partagés entre d’un côté des pays de l’Est (comme la Pologne ou les Baltes) depuis longtemps partisans de la fermeté, et d’autres plus prudents, inquiets des contrecoups, notamment sur leur approvisionnement en gaz.

Le crash du vol MH 17 a été déterminant dans ce changement. «Cet acte de guerre a obligé les Occidentaux à constater que ce qui se déroule dans l’est de l’Ukraine est bien une guerre, une vraie guerre», note François Heisbourg, conseiller spécial du président de la Fondation pour la recherche stratégique. Les preuves à l’encontre des rebelles prorusses sont accablantes et les responsabilités du pouvoir russe aussi. «Lorsque l’on arme des voyous, on ne doit pas être surpris que ceux-ci se comportent comme des voyous», résumait la semaine dernière l’ambassadeur français à l’ONU, Gérard Araud. Des puissances européennes restées longtemps réticentes, comme l’Allemagne, craignant les conséquences économiques d’un bras de fer avec Moscou, ont basculé, y compris sous la pression de leur propre opinion publique. Selon un sondage publié par l’hebdomadaire Der Spiegel, quelque 52% des Allemands sont désormais favorables à des sanctions plus dures «même si cela détruit des emplois». Les milieux d’affaires se sont résignés.”

Bravo, en effet, plus personne ne va tergiverser : bon courage !

Les Russes ont connu bien pire, on parle ici de leur sécurité, ainsi que d’une humiliation nationale, ils sont soudés derrière un vrai leader populaire – ils ont donc des capacité d’acceptation infiniment supérieures aux nôtres, bon courage alors pour le conflit économique, face à nos pays émasculés…

Ca se passe comme ça en Ukraine de l’Est

29/07 :

28/07 : 5 octogénaires tués à Lougansk (Ils ne pourront plus donner de coups de parapluie…) :

Gorlivka bombardée :

Le résultat ici, mais je vous déconseille de cliquer si vous n’avez pas le coeur bien accroché. Si oui, vous avez l’avant / après ici)

Longue vidéo, IMAGES TRES DURES :

Mais ça va, on sanctionne la Russie…

Témoignage de Michael Bociurkiw, un des premier experts de l’OSCE sur le site du MH 17

“Le jeu dangereux de Poutine” – on croit rêver…

17 réponses à Ukraine – En vrac (30-07)

http://www.les-crises.fr/ukraine-en-vrac-30-07/#!prettyPhoto

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Vous racontez n'importe quoi; les images montrent clairement l'impact d'un missile et PAS un mitraillage.<br /> <br /> En plus, aucun chasseur n'a été détecté dans le coin.
Répondre
C
ON VOIT QUE LE NOVVOM OCCIDENT EU AMERICAIN ET BIEN ORGANISER ILS QUILS ON ORGANISER SES ACCIDENTS DAVION ET SES GUERRES UKRENE GAZA ECT ET VONT EN TIRE PROFIT PROPAGANTES INGERENCES COLONNIAL MENSONGES QUE LES NON ALLIGNER NE SOIT PAS COMPLICES DE SES ASSASSINS CET UNION EMPIRIK DEVRAS ETRES JUGER POUR C C L HUMANITER
Répondre