Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

GRÈCE: le nouveau gouvernement suspend les privatisations

16 Février 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Grèce, #La France, #La finance dérégulée, #Le capitalisme;, #Europe supranationale, #Les transnationales, #Services publics, #La mondialisation, #La lutte des classes, #La dette

Publié par Michel El Diablo

 

 

GRÈCE: le nouveau gouvernement suspend les privatisations

Pour Syriza, la privatisation des services publics constitue « un crime ». Après avoir mis un coup d’arrêt à la privatisation du port du Pirée principale zone portuaire du pays, le gouvernement vient de décider de stopper le processus de privatisations de 14 aéroports régionaux.

 

En novembre dernier, le consortium constitué par le groupe allemand Fraport spécialisé dans la gestion aéroportuaire et la société grecque Copelouzos spécialisée dans le domaine de l’énergie, avait remporté le contrat de cession des 14 aéroports grecs de province, pour 1,234 milliard d’euros. Il s’agit là d’un des plus importants plans de privatisation depuis le début de la crise de la dette en Grèce en 2009.

 

L’accord de privatisation des aéroports «n’est pas encore conclu. Nous avons dit qu’il devait être interrompu et nous allons le réexaminer» a expliqué ce samedi à la télévision le ministre grec Alekos Flabouraris.

 

De même le gouvernement grec a suspendu la privatisation de la compagnie d’électricité PPC et de la compagnie de gaz publique DEPA. Des mesures vont également être prises pour revenir sur l’attribution au groupe canadien Eldorado Gold de la concession de la mine d’or de Skouries dans le nord du pays et le programme de modernisation de l’aéroport athénien d’Hellenikon qu’espérait obtenir un groupe d’investisseurs dont le chinois Fosun pourrait être annulé.

 

La politique de privatisation mise en place par les précédents gouvernements répondait à l’une des principales exigences de la Troïka (Banque centrale européenne, Commission européenne et Fonds monétaire international) en contrepartie des « plans d’aides » accordés.

 

SOURCE:

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article