Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

(Reportage photo) La guerre du Donbass. La vie en première ligne.

5 Décembre 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Ukraine, #La République, #La France, #La mondialisation, #La Russie, #L'OTAN., #Europe supranationale, #AMERIQUE, #le nazisme, #Terrorisme

(Reportage photo) La guerre du Donbass. La vie en première ligne.

(Reportage photo) La guerre du Donbass. La vie en première ligne.
(Reportage photo) La guerre du Donbass. La vie en première ligne.

Lors de son voyage à Donetsk, l’avocat français Damien Viguier est allé à la rencontre des populations civiles, premières victimes de cette guerre criminelle. Il a été accueilli par le maire du district Kouïbychevski Ivan Prikhodko qui l’a amené visiter les bourgs 2e Plochtchadka et Vesseloïe, tous les deux situés pratiquement sur la ligne de contact avec l’armée ukrainienne. Monsieur le maire à raconté au juriste que malgré ce que prévoient les accords de Minsk, le cessez-le-feu n’a été respecté par les forces du régime kiévien que durant une très courte période du 1er septembre au 25 octobre 2015. Et qu’en dehors de cette brève trêve, les obus continuent de tomber sur les deux agglomérations qui se trouvent à peine à 500 mètres ou un kilomètre tout au plus de la ligne du contact.

« Le monde doit savoir que l’armée ukrainienne combat des civiles. L’armée de la République, elle aussi, est faite à 90% des anciens civiles et le reste encore aujourd’hui. Et les 10% restants représentent des volontaires de différents pays dont la Russie. Le 11 mai 2014 la fédéralisation de l’Ukraine a été votée ici au referendum, mais nous n’avons pas été entendus. Ainsi, dès le 26 mai les avions ont été envoyés pour larguer les bombes sur nos femmes, nos enfants et nos vieillards. », – a dit Ivan Prikhodko au maître Viguier.

Des 13 mille maisons du district Kouïbychevski, les obus de l’armée ukrainienne ont détruit 5 mille, 9 mille appartements ont été dévastés. Sans parler des infrastructures, des écoles, des hôpitaux, des chauderies. Il devient vitale de pouvoir assurer aux civiles des conditions de vie décentes en leur fournissant de l’eau potable, de l’électricité et, à l’approche de l’hiver du chauffage.

Tous les jours, monsieur le maire au volant de son 4×4 fait le tour des agglomérations de son district pour y apporter du pain et distribuer des produits alimentaires venant de l’aide humanitaire qui arrive par les fameux camions blancs russes. Ce qui permet à ceux qui n’ont pas pu partir de survivre. Maître Viguier a souhaité reverser le reliquat de l’argent des dons collectés pour financer son voyage aux populations en détresse. Ainsi, des médicaments de première nécessité ont été achetés et distribués aux habitants de Vesseloïe.

Au moment où l’avocat français échangeait avec les gens, les grognements se sont fait entendre. Les coups devenaient des plus en plus forts et rapprochés.

« Ils vaut mieux qu’on aille se mettre à l’abri dans des caves. Quant à vous, partez vite. Les obus peuvent tomber ici à tout moment ».

Svetlana Kissileva

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article