Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Ukraine : Les cavaliers de l’Apocalypse.

22 Janvier 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #La Russie, #AMERIQUE, #Europe supranationale, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #Politique étrangère

Ukraine : Les cavaliers de l’Apocalypse.

Ukraine : Les cavaliers de l’Apocalypse

Le 22 janvier 2016

Tout a commencé par la visite à Kiev de Boris Gryzlov le 11 janvier dernier. Ensuite, il y a eu une rencontre entre Nuland et Sourkov, à laquelle nous avons consacré un article à part. Après, ce fut le tour des messagers François Holland et Angela Merkel le 19 janvier. Le 20 à Zurich a eu lieu l’entrevue de Kerry avec Lavrov. Tandis qu’aujourd’hui le service presse du président Porochenko a informé qu’il y a eu un rendez-vous de 4 h entre lui et Joe Biden également à huis-clos.

Le nombre de visites officielles ayant eu lieu cette semaine est vraiment sans précédent. Il est évident que derrière les déclarations, qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau, se cache quelque chose de plus qu’une simple tentative des USA et de l’Europe de faire pression sur l’Ukraine pour qu’elle applique les accords de Minsk.

Apparemment, le discours de Biden devant la Rada n’a pas suffit pour faire passer le message auprès les dirigent du pays, ainsi il a été obligé de sacrifier 4h supplémentaires de son temps pour remonter les bretelles au président Porochenko une fois supplémentaire.

Je pense que l’Ukraine n’a pas été l’unique sujet dont les personnages haut placés des USA, de la Russie et de l’Europe ont débattu au cours de ces rencontres. Je fais exprès d’omettre l’Ukraine dans ce contexte puisqu’elle ne peut pas participer à ces discussions à priori. Porochenko n’a fait que de recevoir les instructions (il se peu qu’il essaye de marchander quelque chose pour lui-même, mais il est peu probable qu’il y arrive) car c’est celui qui paie les violons, qui choisit la musique.

Les évènements qui se déroulent actuellement au Moyen Orient que tout près de chez nous en Moldavie confirment une fois de plus que la lutte qui se déroule est plus que sérieuse.

Premièrement, les USA ont besoin de régler tous leurs différends avec la Russie avant le25 janvier, date de la rencontre entre les chefs de l’opposition et le gouvernement syrien, puisqu’il n’est plus possible aujourd’hui prendre une quelconque décision de façon unilatérale sans tenir compte de l’avis et des souhaits de la Fédération de la Russie. On le comprend parfaitement à la Maison Blanche et s’efforcent à faire une proposition qui puisse convenir à la Russie avec le moins de casse pour eux-mêmes aussi bien sur le plan économique que diplomatique. Incontestablement, dans ce nœud de contradictions que les USA ont fait sciemment enchevêtrer, l’Ukraine aussi joue un rôle. Le plus probable étant qu’elle est une des monnaies de change dont on se sert pour marchander pour conclure tel ou autre accord. Au même tire que l’annonce qu’Irak a l’intention d’acheter environ 400 avions après la levée des sanctions, dont 114 à la compagnie Airbus. Ceci m’en a tout air d’un accord : vous levez vos sanctions prise contre moi, encontre partie nous allons injecter une partie de l’argent ainsi débloqué dans votre économie, en vous commandant des avions pour une somme ondelette.

Deuxièmement, je suis plus que certain que les USA ont pu se rendre compte de l’incapacité totale du gouvernement ukrainien de faire ne serait ce que ce qu’on leur demande et non pas ce qui leur passe par la tête. L’argent venant du FMI ainsi que des autres organismes atterrit avec une constance remarquable dans les poches des fonctionnaires. Sur le plan politique, les discordes et les règlements des comptes internes ne font que s’amplifier au jour le jour. Je pense qu’à la lecture d’une énième déclaration de Porochenko, de Iatseniouk, de Klitchko, de Iaresko (NDT : la ministre des finances de l’Ukraine) ainsi que des autres membres du gouvernement ukrainien, plusieurs sont ceux qui s’arrachent les cheveux ou avalent des antidépresseurs dans le Département de l’Etat US ainsi que dans de hauts bureaux européens. La série de déclarations de Porochenko et de Iaresko sur la libération de la Crimée « annexée » en est un exemple flagrant. Ou encore les agitations du ministre de l’énergie et de l’industrie houillère qui s’invente de nouveau prétextes pour porter une plainte auprès du Tribunal d’arbitrage de Stockholm en adoptant la posture d’un chevalier qui se bat pour une cause noble.

En prenant en compte tout ceci, je vais être amené à décevoir les « patriotes » de l’Ukraine qui pensent que Biden, Nuland et Kerry ne font que défendre avec stoïcisme les intérêts de l’Ukraine et obligent les « sales russes » se trainer par terre à genoux pendant ces rencontres à huis clos. Ils ne font qu’essayer de marchander pour vous vendre au meilleur prix. Ceci dit, il n’y a plus grande chose à vendre.

P.S. Je viens de tomber sur une annonce disant que « Les responsables de Coca-Cola et de Pepsy sont parfaitement passibles d’une peine de prison ferme. Le bureau du procureur de la République Autonome de la Crimée (NDT : le statut que la Crimée avait au sein de l’Ukraine laquelle continue à en parler comme si elle lui appartenait toujours et nomme des fonctionnaires à des postes en Crimée qui restent toutefois à Kiev) a lancé une procédure pénale suivant le paragraphe 1 de l’art.364-1 du Code Pénal de l’Ukraine. Aujourd’hui j’ai réçu le compte rendu officielle de la part du bureau du Procureur de la République Autonome de la Crimée que le 11/01/2016 une procédure pénale a été lancée pour un chef d’accusation prévu par le paragraphe 1 de l’art.364-1 du Code Pénal de l’Ukraine (NDT : l’abus de pouvoir). Concernant les chefs d’accusation prévues par les articles 110 et 229 du Code Pénal de l’Ukraine, l’enquête est en cours ».Voilà ce qu’a publié sur sa page FB un des députés du parti « Le Front Populaire » Gueorgui Logvinaski. написал депутат от партии «Народный Фронт» Георгий Логвинский на своей странице в Facebook. (NDT : Il s’agit de ce cas où les deux compagnies vaient lancé des campagnes publicitaires montrant une carte sur laquelle la Crimée fait partie de la fédération de La Russie) )

A titre d’information : la partie recette du budget de L’Ukraine pour l’année 2016 fait 595,1 milliards de grivnas (1 dollars = environ 25 grivnas).

Le bénéfice net de PepsiCo pour l’année 2010 a été de 6,3 milliards de dollars…

Le bénéfice net de The Coca-Cola Compani pour l’année 2013 a été de 8,5 milliards de dollars…

J’ai comme sentiment que dans ce cas il s’agit d’un « carlin qui aboie sur un éléphant » (NDT : référence à un fable du même titre d’un poète russe Ivan Krylov). Peut-on avoir l’affaire à des gens qui commettent des actes d’une pareille stupidité ? La réponse me semble évidente.

Gueorgui Morozov, rédacteur en chef de la Novorossia Today

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article