Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Finlande : une pétition impose un débat sur la sortie de l'Euro

15 Mars 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #La finance dérégulée, #La mondialisation, #La nation ., #Europe supranationale, #AMERIQUE, #Les transnationales

Publié par Jean Lévy

 

 

Finlande : une pétition impose un débat sur la sortie de l'Euro
Finlande : une pétition impose un débat sur la sortie de l'Euro
Finlande : une pétition impose un débat sur la sortie de l'Euro
Finlande : une pétition impose un débat sur la sortie de l'Euro

C'est le site Euractiv qui nous apprend le 11 mars 2016 :

 


Une pétition signée en Finlande par plus de 50 000 citoyens, et déposée jeudi devant le parlement, va forcer les députés à débattre de l’éventualité d’un référendum pour que le pays abandonne l’euro.

L'article révèle que cette initiative provient d'un député européen,  Paavo Väyrynen, qui a été huit fois ministre. 


A noté : La rédaction a été prise de son propre chef sans soutien d'aucun parti politique.

L'éventualité d'une sortie de l'euro séduit de plus en plus de finlandais qui voient leurs voisins suédois et norvégiens, qui n'ont pas la monnaie unique (pour la Suède) ou ne sont pas dans l'UE (pour la Norvège), avoir des économies qui connaissent une croissance supérieure à celle de la Finlande et ce depuis plusieurs années.

La question apparaît donc légitime aux yeux de nombreux Finlandais (31% selon un récent sondage cité dans l'article d'Euractiv). Ils n'étaient que 19% en 2011.


En 2015, la Finlande subissait de plein fouet la dévaluation salariale pratiquée depuis plusieurs années par les autres pays européens. Son système social protecteur privilégiait une hausse des rémunération des salariés afin de stimuler la demande intérieure en lieu et place de la dépense publique. Le problème étant que face à un marché européen totalement ouvert à la concurrence interne et sans possibilités aux états de l'empêcher : les industriels ont délocalisé.

En juillet (2015), la production industrielle a reculé de 1,3 % sur un mois et de 3 % sur un an. C’est la 31ème baisse consécutive en rythme annuelle ! Logiquement, le chômage progresse. En taux harmonisé européen, il représente 9,7 % de la population active. Sur un an, la hausse est d’un point.
 

Autre problème, les sanctions vis à vis de la Russie, son deuxième client juste après la Suède.

Enfin, la Finlande est l'un des pays les moins endettés de la zone euro (63% du PIB quand la moyenne est à 80%), mais dogmatisme européen oblige, la commission européenne exige que le pays respecte les objectifs de déficits annuels fixés par les traités. Ainsi un pays aussi peu endetté que la Finlande est soumis aux mêmes difficultés de bouclages budgétaires que des pays comme la Grèce (dette : 175% du PIB) ou la France (dette : 94% du PIB).


Les recommandations de la commission en mai 2015 expliquaient la nécéssité que la Finlande s'attache :

 

-A veiller à ce que le déficit excessif soit ramené en temps utile et durablement sous la barre des 3% du PIB [conformément aux obligation qui lui incombe en vertu de l'article 126 du TFUE.
-A adopter la réforme convenues des retraites et à éliminer progressivement les possibilités de sorties précoces du marché du travail.
-A poursuivre les efforts visant à améliorer la capacité d'insertion professionnelles des jeunes, des travailleurs âgés et des chômeurs de longue durée [..]i,
-A veiller, en concertation avec les partenaires sociaux [...] à ce que l'évolution des salaires reflète celle de la productivité.

Nda : Pour la dernière phrase il faut savoir que la productivité recule en Finlande la traduction est donc : il faut baisser les salaires.



Ces "recommandations" sont contraignantes depuis la signature du fameux TSCG, les états qui ne les respectent pas risquent une amende pouvant atteindre 4% du PIB.

La Finlande en bon élève européen à mis en place une politique d'austérité, qui selon "
le Monde" était, par peur du syndrôme grec, soutenue par la population. 

Pourtant quelques années plus tard et en l'absence de résultats, le pays peu habitué au fait, a connu sa plus grande manifestation depuis 25 ans, c'était en septembre dernier.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article