Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Molière et Victor Hugo, les deux plus grands auteurs de la littérature française ont disparu des nouveaux programmes scolaires ...

20 Mars 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #La République, #La nation ., #Culture, #Comité pour une Nouvelle résistance, #Chroniques du fascisme ordinaire, #AMERIQUE, #Europe supranationale, #Histoire, #La poésie que j'aime

Bonjour

La meilleure façon de détruire la France est bien de détruire l'ECOLE de la REPUBLIQUE.

Tout semble programmé pour accélerer cette ignominie:

- L'industrie disparaît!

- L'agriculture disparaît!

- La recherche publique disparaît!

- L'armée disparaît!

- La diplomatie disparaît!

- L'état-nation disparaît!

- Les communes, les départements, issus de la Révolution française et garants de la continuité territoriale et de la démocratie de proximité disparaissent pour laisser palce à la gouvernance des transnationales et des banques via l'Union Européenne!

Le peuple français, comme dans les périodes les plus sombres de son histoire doit se lever et reprendre le pouvoir.

Les élections législatives de 2017 doivent permettre cette réappropriation de notre souveraineté et de notre indépendance.

Cordialement

Lucien Pons

Exit Molière et Victor Hugo

Les deux plus grands auteurs de la littérature française ont disparu des nouveaux programmes scolaires ...

Molière et Victor Hugo, les deux plus grands auteurs de la littérature française ont disparu des nouveaux programmes scolaires ...Molière et Victor Hugo, les deux plus grands auteurs de la littérature française ont disparu des nouveaux programmes scolaires ...

LES SOCIALISTES ONT OSÉ ! ?

E X I T  M O L I E R E  E T  V I C T O R  H U G O

Ce ne sont pas seulement des personnages historiques, des périodes et des règnes majeurs qui sont écartés, réduits à la portion congrue ou devenus optionnels. Des textes fondateurs, des traités et des lois décisives sont tout simplement passés à la trappe: le serment de Strasbourg (842), l'un des plus anciens textes en langue romane, le lointain ancêtre du français; le partage de Verdun (843), qui dessine une nouvelle carte de l'Europe d'où sont issus les Etats européens; l'ordonnance de Villers-Cotterêts (1539), qui impose l'usage du français dans l'administration à la place du latin, constituant ainsi une étape clé dans l'unification du royaume de France. La relégation du règne de Louis XIV en fin de programme de cinquième rend extrêmement difficile sinon impossible l'étude de la révocation de l'édit de Nantes (1685), qui marque l'interdiction du protestantisme en France et entraîne l'exil de plus de 250.000 protestants. L'histoire des arts n'est pas épargnée. Le précédent programme de quatrième prévoyait l'étude d'extraits du Bourgeois gentilhomme (1670), des Châtiments (1853) et des Misérables (1862), permettant d'inscrire Molière et Victor Hugo dans leur époque, de mesurer l'importance historique de leur œuvre et de faire prendre conscience aux élèves de leur génie littéraire. Or, les deux plus grands auteurs de la littérature française ont disparu des nouveaux programmes... ! ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article