Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Vidéo : quand Gattaz menace la présidente de la CFE-CGC (syndicat des cadres et agents de maîtrise)

17 Mars 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #La finance dérégulée, #Le capitalisme;, #La mondialisation, #La lutte des classes, #Le grand banditisme, #Le syndicalisme

Vidéo : quand Gattaz menace la présidente de la CFE-CGC (syndicat des cadres et agents de maîtrise)

par Au fil des idees (son site)
mercredi 16 mars 2016

Vendredi, le journal Les Echos a révélé deux SMS de menaces adressés par Pierre Gattaz, le président du Medef, à Carole Couvert, la présidente de la CFE-CGC, le syndicat de l'encadrement et des cadres.

Dans ces messages, le "patron des patron" accuse la CFE-CGC d'avoir une "attitude nuisible et incompréhensible" et l'enjoint de "pas nous planter la loi MEK (Myriam El Khomri de réforme du droit du travail, ndlr)". Avant d'affirmer :

Ce que je veux dire c’est que nous [ne] vous soutiendrons plus dans votre combat pour les cadres si vous plantez la loi MEK.

Est-ce le début d'une union entre les cadres et les employés face au grand patronat toujours plus exigeant.

Rappelons que depuis l'instauration du "forfait jours" dans les années 2000, les conditions de vie des cadres se sont fortement dégradées. En effet, selon un article du journal Le Monde, daté du 29 septembre 2015 près de la moitié des cadres étaient soumis aux règles du forfait jours et 39 % d'entre eux font plus de 50 heures par semaine pour une rémunération en moyenne de 5% supérieure aux cadres non soumis au forfait.

En janvier 2016, l'Express révélait un niveau historiquement bas du moral des cadres.

Rappelons que si le forfait jour est une réussite pour le grand patronat, la qualité de vie de leurs subordonnés s'est dégradée.

Manuel Valls, en janvier dernier espérait pouvoir étendre ce formidable dispositif aux petites entreprises. Une manière discrète de balafrer un peu plus les 35 Heures.

Est-ce le début de prise de conscience d'une catégorie professionnelle qui trop souvent soutient des "réformes" qui n'arrangent que le 1% de la population dont ils ne font pourtant pas partie. (salaire médian de l'ensemble des cadres : 4 000€ par mois, seuil de salaire du 1% le plus riche : 7.350€ par mois)

Une étude de l'observatoire des inégalités révèle qu'entre 2004 et 2011 le revenu du 1% des plus riches a augmenté de 11.8%, le reste de la population à vu quand à elle sont revenu augmenté de 7.7%.

Conséquence : les 99% qui se "partageaient" 73% en du revenu national en 2004 voient leur part diminuer à 72.6% en 2011.

En bref, les cadres catégorie la plus conciliante vis à vis des réformes de ces dernières années vont-ils comprendre qu'elles n'ont été menées qu'au seul bénéfice de la caste la plus aisée de la population ?

Malgré les sacrifices consentis, leurs conditions de vie et de rémunération se sont partiellement dégradées tout comme le reste de la population.

Enfin le syndicat CFE-CGC n'est pas connu pour être le plus virulent, pourtant lorsque les cadres semblent se réveiller, Gattaz menace :

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article