Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Médaille de Mme et M. Patrice Joly pour l’officier Alexandre Prokhorenko

6 Mai 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #La nation ., #La République, #La Russie, #AMERIQUE, #Ukraine, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013, #La Turquie, #le nazisme

Médaille de Mme et M. Patrice Joly pour l’officier Alexandre Prokhorenko

Médaille de Mme et M. Patrice Joly pour l’officier Alexandre Prokhorenko

Le 5 mai 2016

La famille Joly habite à Villefranche de Conflent. Monsieur Joly, âgé de 48 ans, est un ancien sous-officier de carrière et un ancien combattant au titre des opérations extérieures. M. Joly est aujourd’hui reconverti dans la protection rapprochée. Le geste du jeune officier Alexandre Prokhorenko, qui a donné sa vie pour tuer des djihadistes et qui a refusé d’être fait prisonnier, a touché la France entière et de nombreuses familles françaises. Les Français, malgré la soumission du pays actuellement, restent combatifs et soutiennent les actes courageux des patriotes qui donnent leur vie pour leur nation et pour la culture et la civilisation européenne. Le couple Magué a offert ses décorations militaires familiales au soldat russe tombé près de Palmyre. Puis c’est le Français Daniel Couture qui a suivi leur exemple. Aujourd’hui, c’est le couple Joly qui veut honorer et témoigner son soutien auprès de la famille d’Alexandre Prokhorenko. Dans un entretien Patrice Joly nous explique pourquoi son geste est important.+

Patrice Joly au Tchad et devant un monument

Médaille de Mme et M. Patrice Joly pour l’officier Alexandre ProkhorenkoMédaille de Mme et M. Patrice Joly pour l’officier Alexandre Prokhorenko

Tout d’abord vous êtes un ancien soldat de l’armée française. Dans quel corps d’armée étiez-vous et quelles étaient les missions les plus difficiles dans votre carrière ?

Je me suis engagé par devancement d’appel en 1986 dans un régiment de Parachutistes durant 6 ans. Puis ce dernier a été dissout et j’ai rejoins l’école des sous-officiers de gendarmerie en 1994. Après 1 an d’instruction, j’ai servi 13 ans en gendarmerie mobile. Durant ma carrière militaire j’ai participé à 3 opérations extérieures et diverses missions en outre mer.

Durant votre carrière de sous-officier avez-vous connu de telles situations où il aurait fallu donner sa vie comme l’officier Alexandre Prokhorenko ? Racontez !

Pour ma première opération extérieure, j’ai été envoyé au Tchad en 1987 avec le 8e Rpima et le 2e REP. Je n’avais même pas 20 ans et pour moi cela restera une expérience inoubliable. Durant ce séjour de 4 mois, d’octobre 1987 à février 1988, notre détachement Terre aura connu 90 actions de feu. A ce titre, j’ai obtenu ma carte du combattant OPEX. En mai 2002, je me trouvais en Nouvelle-Calédonie avec mon Escadron, lorsque nous avons participé à un rétablissement de l’ordre où j’ai été blessé par le blast d’un bâton de dynamite. Durant l’assaut, visant à libérer 2 gendarmes en otages, 1 gendarme a été également blessé par balle et un second par explosif. Enfin, ce fut les troubles en Côte d’Ivoire en 2003 qui amène notre Escadron à s’engager de manière opérationnelle auprès des forces armées présentes, et sécuriser les emprises diplomatiques.

Médaille de Mme et M. Patrice Joly pour l’officier Alexandre Prokhorenko

Vous avez émis le souhait de remettre la médaille de la Résistance attribuée à votre grand-oncle Jean Bassard, combattant volontaire de la résistance, mort pour la France le 8 septembre 1944, lors de la Libération de Besançon contre le nazisme. En quoi ce geste est important ?

Comme je l’ai indiqué dans ma lettre à l’Ambassade de Russie, cette haute décoration représente les actes remarquables de foi et de courage, qui auront contribué à la Résistance contre l’ennemi, et contre ses complices, jusqu’au sacrifice suprême au nom de la Patrie qui ne l’oubliera jamais (Patria non immemor).

Médaille de Mme et M. Patrice Joly pour l’officier Alexandre Prokhorenko

L’islamisme est le nazisme d’aujourd’hui ? Expliquez !

C’est une métaphore, car durant la seconde guerre mondiale une division SS Musulmane existait bien. En Ukraine aujourd’hui, ne voyons nous pas des Nazis alliés aux Islamistes ? Hitler lui-même était fasciné par l’islam. Les points communs entre les deux idéologies sont la violence, l’intolérance, la suprématie et la misogynie. Depuis la naissance de l’islam, ce dernier est perpétuellement en conflit, mettant en avant une religion qui s’apparente à une secte, et croyant soumettre le monde à coups de génocides et de terrorismes.+

François Hollande n’a pas donné de médailles et ni salué le courage de l’officier Alexandre Prokhorenko. Pourtant François Hollande est aujourd’hui le chef des armées. Vous ressentez quoi en tant que patriote et ancien soldat de l’armée française en voyant le silence du président français ?

Une trahison de plus de la part de nos gouvernants. M. Hollande préfère décerner la Légion d’Honneur au Prince héritier d’Arabie Saoudite, pays suspecté de financer le terrorisme et où la décapitation est le sport national. La souveraineté de la Syrie est mise à mal au motif humanitaire de combattre les islamistes, mais seul le Président Poutine à réellement combattu ces derniers !+

Pourquoi le monde entier doit être reconnaissant envers Alexandre Prokhorenko, pour cet acte de bravoure, de courage et d’abnégation ? N’est-ce pas le métier du soldat de tuer et aussi de savoir qu’il peut être tué ?

Le métier des armes est, certes, dangereux, mais il reste noble et glorieux pour celui ou celle qui sert sans se servir. L’officier Alexandre Prokhorenko a libéré la cité antique de Palmyre, en faisant un acte d’une bravoure exemplaire en donnant sa vie sur une terre étrangère pour l’honneur de son drapeau, et au nom de la civilisation.+

En voyant les familles françaises donner leurs médailles à la famille de l’officier russe on pourrait penser que cette forme d’héroïsme n’existerait plus dans l’armée française. Votre avis ?

Il est vrai qu’en France, actuellement, la mort de nos soldats n’a pas le même retentissement qu’en Russie, et cela est une volonté honteuse de nos gouvernants. Par exemple, l’attaque de Charlie Hebdo a fait une vague médiatique international, alors qu’il ne s’agit que d’un journal satyrique complètement condamnable dans ses actes. L’embuscade d’Uzbin en Afghanistan le 18 août 2008 représente l’abnégation et le courage qu’à fait preuve l’Armée Française, se battant à 1 contre 5, rappelant la bataille de Camerone le 30 avril 1863 (63 Légionnaires contre 2000 soldats mexicains) et celle de Bazeilles (les Marsouins luttant à 1 contre 10, le 31 août 1870). Les pertes sont lourdes pour l’Armée Française qui perd 10 hommes et compte 21 blessés. Cet acte héroïque est complètement occulté par la classe politique.+

Que signifie cet élan des familles françaises à vouloir donner leurs médailles à la famille d’Alexandre Prokhorenko ? Que le patriotisme n’existerait qu’en Russie et au Donbass et plus en France ? Que la France actuelle ne mérite pas de porter en elle le souvenir de ses anciens combattants ?

La politique actuelle porte atteinte à la mémoire de nos pères, car notre souveraineté est jetée en pâture au nom d’une Europe sans honneur et d’une coopération avec des pays criminels comme le Qatar ou l’Arabie Saoudite. Le Patriotisme est aussi vivant en France qu’en Russie ou au Donbass, et cet élan des familles françaises est un signe d’amitié envers le peuple Russe et un message clair : nos valeurs occidentales sont plus proches de la Russie, que de la Turquie ou de l’Amérique par exemple.+

En donnant la médaille de votre grand-oncle vous voulez aussi montrer votre soutien à la famille d’Alexandre Prokhorenko et au peuple russe. Pourquoi est-ce si important aujourd’hui dans la situation dans laquelle se trouve notre France que des citoyens français comme vous fassent un tel geste envers le peuple russe ?

La dictature du Nouvel Ordre Mondial veut nous imposer quelque chose que nous ne voulons pas. Seul Monsieur Poutine s’est dressé contre cela et nous voulons montrer au peuple Russe que nous sommes son allié. La minorité d’une classe politique ne peut occulter la majorité du peuple dont les valeurs avec la Russie est incontestable.+

Le geste d’Alexandre Prokhorenko vous a touché profondément. Est-ce à dire que cette force de caractère doit être trouvée aussi en France chez les Français pour sauver le pays contre la guerre dans laquelle elle se trouve ?

La mémoire collective n’occulte pas les souffrances de 1870, de 14-18 ou de 39-45, et le véritable patriote n’est pas révolutionnaire. La Révolution Française n’a été qu’un coup d’Etat orchestré par des républicains maçonniques, engendrant un génocide franco-français. Nous sommes le seul pays en Europe à avoir eu un Roi guillotiné. La république est née dans le sang et elle périra comme elle est née. Dans ce contexte, j’ai exhorté des associations patriotiques à réagir, comme a pu le faire le Général Piquemal, mais je n’ai eu aucune réponse. Ces associations subventionnées ne mordent pas la main de ceux qui leur donne à manger !+

D’ailleurs quelle guerre, vous l’ancien soldat, voyez-vous en France ?

Une guerre civile est probable à court terme au vue de la prochaine élection présidentielle, mais les sbires de l’OTAN ne préparent-ils pas une troisième guerre mondiale, afin d’asseoir définitivement leur dictature mondiale ?

Médaille de Mme et M. Patrice Joly pour l’officier Alexandre Prokhorenko

D’après vous, allons-nous voir de tels actes de sacrifice de la part des Français pour sauver le pays ?

Dans l’histoire de France nous trouvons à chaque fois une personne qui a su montrer aux autres le chemin à prendre devant un ennemi acharné ou pour la liberté : Vercingétorix, Saint Louis, Jeanne d’Arc, Jean Moulin. Dernièrement, ce fut Philippe de Villiers qui en reprenant l’anneau de Jeanne d’Arc aux Anglais a fait acte d’un symbole historique, sans aucun écho médiatique.

Quel est votre message aux patriotes français qui voient le pays s’enfoncer dans la guerre et l’occupation islamiste ?

La réponse est dans l’article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Vitoyen : Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. Ce n’est pas la République qu’il faut sauver mais la France.

L’acte d’Alexandre Prokhorenko correspond à un état d’esprit qui se trouve encore en Russie ou chez les combattants du Donbass. Ne pensez-vous pas que pour sauver la France de sa situation actuelle les soldats auraient dû déjà se sacrifier pour montrer au peuple le chemin à suivre ?

Certains ont voulu montrer l’exemple, mais au pays des droits de l’homme, les patriotes sont les plus traqués et surveillés. Alors que penser lorsque l’on voit que Monsieur Pompidou retire les prérogatives de la Banque de France au profit de banques privées, que Monsieur Sarkozy fait voter par le parlement le traité de Lisbonne alors que le peuple français dit NON à l’Europe, que Monsieur Hollande se soumet entièrement aux exigences supranationales ? Depuis des décennies, la classe politique trahit son peuple et aucune réaction ne peut émerger dans un État policier et dictatorial.

François Hollande ne soutient pas le Donbass, ni la Russie dans son combat contre l’islamisme. N’est-ce pas devenu dur d’être un soldat de l’armée française et d’être un vétéran de France ?

Monsieur Hollande n’a aucune légitimité, car un Président élu sans une majorité absolue ne représente en rien le peuple souverain. D’ailleurs le vrai gouvernement fantoche se trouve à Bruxelles. Les vétérans Français n’ont pas à rougir de cette ignominie, car ils n’ont pas trahis leur pays, bien au contraire, ils servent la France et non un parti politique ou tout autre entité.

L’épouse et les 2 enfants de Patrice Joly. En famille, ils ont décidé de remettre la médaille

Médaille de Mme et M. Patrice Joly pour l’officier Alexandre Prokhorenko

Allez-vous aller au défilé du 9 mai à Moscou ?

Je ne peux me rendre à Moscou pour des raisons professionnelles, mais j’aurais une pensée particulière pour l’Officier Alexandre Prokhorenko, pour sa famille, pour le peuple Russe, et le couple de Français invités qui font honneur à la France. Nous transmettons au Président Vladimir POUTINE, toute notre admiration quant à son exemplarité vis à vis de son peuple, et notre approbation quant à la valeur de sa politique. L’amitié Franco-Russe ne doit pas être un vain mot.

Propos recueillis par Olivier Renault

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article