Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Syrie : la Russie et le régime de Bachar Al-Assad mènent “une guerre d’extermination”, par Nicolas Tenzer

14 Octobre 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Histoire, #La France, #AMERIQUE, #La mondialisation, #L'OTAN., #La Russie, #Terrorisme, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #La paix, #Les média

14 Octobre 2016

Syrie : la Russie et le régime de Bachar Al-Assad mènent “une guerre d’extermination”, par Nicolas Tenzer

Alors pour les lecteurs élèves de Sciences-Po, voici aujourd’hui un cours de propagande.

La Russie et le régime de Bachar Al-Assad mènent “une guerre d’extermination“, par Nicolas Tenzer

Donc on commence par un titre bien choc, avec si possible undes mots Exterminer, Boucher ou Criminel.

Il faut que ce soit vraiment choc (comme la Stratégie du choc), pour frapper votre esprit de stupeur puis d’indignation, afin qu’il cesse de réfléchir.

Et que vous ne vous interrogiez pas sur le pourquoi des choses, les stratégies à l’oeuvre, les intérêts…

Source : France TV info, Nicolas Tenzer, 04/10/2016

Nicolas Tenzer, professeur à Sciences Po, accuse sur franceinfo la Russie de vouloir “tuer tout ce qui peut être tué” à Alep. Il explique que “seuls les États-Unis peuvent intervenir, l’Europe ne peut vraiment rien faire”.

C’est bien, on va encore avoir du coup la qualité du corps professoral de Sciences-Po, et donc al qualité de nos futurs (et donc, du coup, probablement derniers…) dirigeants à l’avenir, vu l’endogamie de la classe politique.

Douma, ville tenue par les rebelles à l'est de Damas, le 3 octobre. (ABD DOUMANY / AFP)

Douma, ville tenue par les rebelles à l’est de Damas, le 3 octobre. (ABD DOUMANY / AFP)

Alep est sous les bombes des avions russes et du régime de Bachar Al-Assad. La communauté internationale semble impuissante alors que les habitants de la ville du nord de la Syrie appellent à l’aide. Nicolas Tenzer, président du Think Tank Cerap et professeur à Sciences Po, a accusé mardi 4 octobre sur franceinfo la Russie de vouloir “tuer tout ce qui peut être tué”. Il a dénoncé la “faillite stratégique des Etats-Unis”.

franceinfo : Dans une tribune dans Libération vous évoquez une “guerre d’extermination”

Nicolas Tenzer : C’est bien une guerre d’extermination, on frappe délibérément. Les frappes russes et les frappes du régime visent des enfants, des civils, des marchés, des hôpitaux, des sauveteurs. Il y a une volonté de tuer tout le monde. De tuer tout ce qui peut être tué (…)

Ben oui, cible hautement stratégiques ! Je crois aussi que leurs snipers visent surtout les grands-mères en fauteuil roulant…

Cela renvoie la communauté internationale à une impuissance totale, qui correspond à une réalité. Face à une puissance aussi forte que la Russie, seuls les Etats-Unis peuvent intervenir, l’Europe ne peut vraiment rien faire.

Eh oui, c’est important d’appeler à l’aide, face à des bombardements en plein guerre, la puissance qui est à l’origine de tout ça (Merci Georges Bush) et qui, accessoirement, a rasé Hiroshima et Nagasaki…

Les Etats-Unis ont suspendu les discussions bilatérales avec la Russie. Qu’est-ce que cela va changer ?

Cela ne change absolument rien pour les Russes. Toutes les discussions, toutes ces négociations dans lesquelles les Américains n’auraient jamais dû s’engager, n’ont abouti à rien, sinon à renforcer les positions russes. C’est le cas de la dernière trêve [le 12 septembre], qui n’a pas été plus appliquée que les autres. C’est une faillite stratégique des États-Unis.

Obama n’aurait-il pas raté le coche en 2013 ?

François Hollande avait pris la bonne décision. (…)

Toujours féliciter le Pouvoir en place quand on est propagandiste attitré. D’ailleurs, qui pourrait douter que Hollande soit LA bonne personne pour prendre LES bonnes décision, hein… En plus, il était aidé par Fabius alors…

Il y avait des crimes contre l’humanité qui avaient été commis (…)

Bien sûr, plein..

Il fallait y aller, Barack Obama avait donné son accord et, on le sait, il l’a retiré après.

Ben oui, il a dit que les infos n’étaient pas fiables. Il a dû se dire qu’on risquait un jour d’appliquer le lois du Tribunal de Nuremberg, et qu’il pourrait finir pendu…

Ensuite, il s’est enlisé dans des négociations sans aucun sens.

On sent bien que pour le prof à Sciences-Po, les négociations sont à proscrire – c’est pour les faibles.

Concrètement, chaque seconde, chaque minute, chaque mois qui passe, ce sont des milliers voire des centaines de milliers de morts.

oui des centaines de milliers tous les mois, bien sûr… (300 000 en 60 mois, dont 100 000 djihadistes),

Comment empêcher que le massacre continue en Syrie ?

La seule solution, ce n’est pas d’armer les rebelles, c’est d’empêcher que les avions de la Russie et du régime d’Assad survolent Alep et les autres villes. (…)

Eh oui, le gouvernement syrien ne va pas survoler ses villes quand même !

C’est d’empêcher qu’ils puissent décoller et, donc, prendre le risque d’une confrontation avec la Russie.

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ce qui se passe en Syrie actuellement est peut-être le pire évènement depuis la Seconde Guerre mondiale.

Tiens j’aurais parlé du Vietnam, des millions de morts en Irak, du génocide des Khmers Rouges ou du Rwanda ou du Congo…

Mais je ne suis pas prof à Sciences Po…

Il y a eu des crimes bien pires en nombre de victimes, mais là c’est un changement stratégique. Pour la première fois, on a un membre permanent du Conseil de Sécurité qui est un État criminel.

États-Unis : Hiroshima, Vietnam, Irak, etc.

France : Algérie, etc.

Chine : Tibet, etc.

Royaume-Uni : Inde, Afrique, Irlande…

Et en l’espèce, si la Russie est criminelle car elle bombarde Alep pour en chasser les terroristes qui ont hélas pris la population ne otage, il faudra m’expliquer ce qu’on bombarde nous-même en Syrie…

On est face à un criminel de guerre. Il faut le dire en ces termes. On ne peut pas dire : “On va négocier avec Poutine”. C’est quelqu’un qui a du sang sur les mains.

Je préfère ne pas dire le fond de ma pensée pour évite rl’injure publique (et soyez aussi polis en commentaire svp, sous peine de banissement)…

RIP Sciences-Po

Pour voir l’extrait vidéo et écouter l’interview c’est ici

Source : France TV info, Nicolas Tenzer, 04/10/2016

nicolas-tenzer

================================================

2e couche sur Slate :

tuer

================================================

Rappel : Article 20 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques de l’Onu de 1966 :

propagande-guerre-1

Toute propagande en faveur de la guerre est interdite par la loi.

avec cette réserve que la France s’est empressée de mettre:

propagande-guerre-2

“Adéquate” comment du coup ?

================================================

C’était déjà bien drôle, mais alors quand j’ai vu ça ce soir :

onu-376

Passons sur le fait que quand on bombarde les djihadistes, ça aide les djihadistes.

Mais parlons du bilan à Alep : 376 morts en 2 semaines à cause des “bombardements massifs” !

Cela fait 25 morts (de trop !) par jour – sans qu’on sache combien ils y a de djihadistes dedans. Prenons l’hypothèse 0 pour être sympas.

La guerre en Syrie a fait 300 000 morts en 5 ans, donc 100 000 civiles environ, soit 55 par jour.

J’ai donc du mal à voir le changement brutal qu’il y aurait et qui nécessite ce délire dans tous nos médias…

Je rappelle que le génocide au Congo, c’est 6 millions de morts en 15 ans, soit 1 100 par jour... Et là, ce n’est même pas qu’on n’est pas intervenu, c’est qu’on en a même pas entendu parler !

Et face à ces 376 morts (pour combattre Al-Qaïda, hein !), on a eu ça la semaine passée :

 

sanaa

38 % du total d’Alep en un seul raid, chapeau ! Et pour un bel objectif :

sanaa-2

Bref, on semble quand même bien loin de ça (Vietnam) :

https://www.youtube.com/watch?v=JsGSlx7i9Z8&feature=youtu.be

 

 

Conclusion : on augmente encore le risque de confrontation pour un bien triste évènement, mais sans nouveauté…

 

65 réponses à Syrie : la Russie et le régime de Bachar Al-Assad mènent “une guerre d’extermination”, par Nicolas Tenzer

Commentaires recommandés

Duracuir Le 14 octobre 2016 à 07h11
 
 

Pourquoi Marianne, le présente-t-elle comme prof à Science-Po alors qu’elle aurait peut-être pu préciser qu’il avait aussi de grosses respnsabilité à l’institut ASPEN-France. Aspen de “Aspen” dans le Colorado dont le bureau est composé de gens neutres et pacifiques comme Madeleine Albright, Condoleeza Rice, le milliardaire philantrope célèbre Koch et bien plein d’autres dans le genre.
Pourquoi caché ce “détail”? C’est honteux ?
Parce que là, c’est le prof à Science Po qui parle où c’est le cadre dirigeant de la cellule française d’un Think Tank US bien marqué?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Tenzer

  1. 14 octobre 2016 
     

    Sur l’appel à l’aide des “villes du nord” c’est démenti par les rebelles eux même qui refusaient tout cessez-le-feu déclarant qu’ils se battaient jusqu’à la victoire de leur révolution (islamique), tout comme Ils refusaient l’aide alimentaire des nations-unies accusées de comploter contre eux :
    Video d’une de leur manif :
    https://youtu.be/qN70jXkc_LM
    Article complet de thetelegraph indiquant que les nations-unis accusent les groupes rebelles d’instrumentaliser la situation humanitaire pour obtenir des “gains politiques” (pile poil ce qu’il se passe) :
    http://www.telegraph.co.uk/news/2016/09/14/un-says-armed-syrian-groups-blocking-aid-to-aleppo-for-political/

  2.  Le 14 octobre 2016 
     

    L’information vraiment intéressante c’est que Poutine vient de déclarer que si des pays voulaient la guerre, Ils l’auraient. Toute attaque sur la Syrie sera considérée comme une declaration de guerre vis à vis de la Russie.
    Quand c’est le président d’une nation nucléaire qui dit ça, c’est très clair et pas rassurant (ce qui est le but aussi).
    Cela met l’Europe au pied du mur : sommes nous prêt à déclarer la guerre à la Russie pour défendre Alep ?
    En France, malgré la détermination des fosialaud la réponse est clairement non.
    Les pays européens sont divisés.
    Cela explique peut-être cette rage décuplée qui s’affiche dans certains journaux et qui reflète une frustration …
    Quant aux USA, ça serait la 1ère fois qu’ils rentreraient en guerre directe contre la Russie depuis près d’1 siècle.
    S’ils envoient uniquement des missiles (plusieurs centaines satureraient la capacité de défense anti-aerienne) Ils se feront couler un croiseur ou un destroyer.
    S’ils attaquent aussi avec l’aviation, Ils y perdront des avions.
    Bref leur sang coulera et ils reviendront discuter.
    Le jeu est très dangereux. Je pense (et espère) que s’il y a un accrochage, ce sera un point d’étape ramenant tout le monde à la table des discussions.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article