Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

L'IMMIGRATION MASSIVE EN EUROPE. Crise inattendue ou projet planifié ? Conférence organisée par l'association "Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR" à Nice le mardi 29 novembre 2016. Partie I

23 Novembre 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #La nation ., #ACTUALITE, #Europe supranationale, #La France, #La mondialisation, #L'OTAN., #L'immigration, #AMERIQUE

L'IMMIGRATION MASSIVE EN EUROPE.  Crise inattendue ou projet planifié ?  Conférence organisée par l'association  "Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR" à Nice le mardi 29 novembre 2016. Partie I

Préinscription obligatoire.

Merci de vous adapter aux nouvelles dispositions !

 

 

 

 

Ce 29 novembre, de 18h à 21h,

maison des associations, 12 pl. Garibaldi ( salle Avelanie ),

notre association vous invite à la Conférence/ Débat

 

 

L'IMMIGRATION MASSIVE EN EUROPE

 

Crise inattendue ou projet planifié ?

 

avec la participation de Christina Komi (enseignante-chercheur franco-grecque)

et une tribune composée de représentants d’organisations attachées à la souveraineté nationale

 

Bonjour

Suite aux attentats du 14 juillet 2016 à Nice, suite à l’état d’urgence prolongé par le gouvernement pour lutter contre le terrorisme, l’activité d’éducation populaire proposée au public par l’association « Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR » voit son périmètre se réduire dangereusement.

En octobre 2016 nous avons reçu un courrier du responsable de la vie associative auprès de la mairie de Nice, nous annonçant les nouvelles dispositions prises sur injonction du préfet des Alpes-Maritimes. En voici un extrait significatif:

« Dès lors qu’une manifestation organisée par votre association est ouverte au public  et qu’elle ne fait pas l’objet de réservations par les participants et qu’il n’y a pas, par conséquent, de liste d’émargement, il vous appartient de prendre des mesures de sécurité, à savoir un agent de sécurité d’une société privée agréée, pour le contrôle des sacs à l’entrée. »

Ces dispositions ont été au centre de la réunion de travail du conseil d’administration de l’association qui s’est réuni le 20 octobre 2016 à Nice. La survie de notre association est au cœur de notre réflexion et oriente les décisions prises.

Devant l’impossibilité financière de payer un agent de sécurité d’une société privée agrée – nous n’avons aucune subvention, c’est ce qui garantit notre liberté, toutes les actions sont financées par les cotisations des adhérents et par des dons – nous avons décidé d’organiser nos réunions d’éducation populaire autrement.

En voici les grandes lignes :

  • Moins de réunions dans l’année, mais sur des thèmes majeurs concernant l’objet de notre association.
  • Demander une préinscription des participants éventuels afin de présenter une liste de réservations, ce qui évitera le recours aux agents de sécurité (voir modalités d’inscription en fin de message).
  • Travailler en collaboration étroite avec des organisations préoccupées par la souveraineté populaire et par la souveraineté nationale.
  • Demander à ces organisations de lancer l’invitation auprès de leurs contacts afin de constituer une liste de participants éventuels.

Rien ne garantit la réussite de ces réunions publiques avec préinscriptions, mais cela semble être la seule issue possible pour la poursuite de nos activités. Dans ces temps incertains et troubles il semble de première nécessité de conserver cet espace de liberté.

Cette introduction doit être aussi un appel pressant auprès des gens qui apprécient notre engagement et notre travail. Il faut absolument soutenir cet outil de réflexion qui s’inspire des idéaux du Conseil National de la Résistance créé par Jean Moulin le 27 mai 1943 à Paris. Le moyen de le faire est de venir régulièrement à nos réunions et de devenir membre de l’association (voir bulletin d’adhésion joint en P.J.). Faire un don est aussi une possibilité.

Il n’est pas habituel d’inviter les citoyens à nos réunions publiques par un tel message, mais les « dispositions de sécurité » prises après les attentats terroristes en France obligent à le faire.

En espérant vous voir bientôt.

Bien cordialement.

Lucien Pons. Président de l’association « Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR »

 

 

Comprendre qui et comment tire les ficelles de l'immigration massive vers les pays d'Europe est aujourd'hui indispensable pour comprendre notre présent et notre avenir.

Peuples en déracinement, victimes de guerres militaires ou économiques orchestrées par l'Occident, et plus particulièrement par les pays euro-atlantistes, ces milliers de gens, quand ils ne finissent pas noyés après avoir déboursé des fortunes auprès de commerçants d'âmes, se retrouvent emprisonnés dans des centres de détention et/ou canalisés vers les circuits du crime organisé et de l'esclavage, en pleine floraison en Europe actuellement. Qui en parle ? Qui se mobilise pour que tout cela s'arrête ?

Si des murs et des fils barbelés s'érigent en Europe centrale, les intérêts des spéculateurs et des financiers, protégés et promus par Bruxelles, exigent « No borders » : que les frontières du Sud, de la Méditerranée, soient privées de tout contrôle de la part des polices nationales, soient laissées aux mains des forces armées privées et de celles de nombreuses ONGs, financées directement par ces mêmes spéculateurs. L’un d'eux, l'investisseur devenu milliardaire dans une nuit, Georges Soros, fondateur de la fondation Open Society, et qui est derrière de nombreuses ONGs, déclare dans un article du Wall Street Journal que les migrants seront son prochain objectif d'investissement, pour une somme de 500 millions de dollars : voir ici (site en anglais).

Dans un des documents officiels de cette même fondation, porté à la lumière du jour cet été par DC Leaks, on lit : « la crise des réfugiés en Europe doit être acceptée comme la nouvelle réalité » et que « la crise doit être envisagée comme une nouvelle opportunité » pour la mission que la fondation de Soros a entreprise : influencer au niveau planétaire les politiques migratoires ; voir ici le document (en anglais).

Entre temps, chez nous, la menace du terrorisme est ruminé quotidiennement par les médias, mise en avant par les classes politiques au pouvoir, et suivie par la militarisation de notre vie quotidienne et la limitation progressive de nos droits et libertés. Chômage croissant, recrudescence des lois contre les travailleurs, interdiction des réunions, état d'urgence…

Nous vous attendons nombreux pour écouter ce que les médias ne disent pas et pour participer au débat.

Christina Komi, enseignante-chercheur franco-grecque

 

Seules les personnes inscrites pourront participer à cette conférence

 

Modalités d’inscription

Quelque soit le mode d’inscription choisi ci-dessous, toujours indiquer :

« prénom, NOM, code postal de résidence

je m’inscris à la Conférence sur l’immigration organisée par le CNR le 29 11 2016  »

 

  • Par courrier postal :  CNR 06  7 rue Pierre Mellarède 06100 Nice
  • Par courrier électronique : contactcnr06@laposte.net
  • Par téléphone ( SMS ou message enregistré) :  06 82 97 97 77

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article