Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Coup d'état du 21 février 2014 en Ukraine, les ministres des Affaires étrangères d’Allemagne, de France et de Pologne, convoqués devant un tribunal russe ! Par Olivier Renault

28 Décembre 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #La République, #Ukraine, #La Russie, #le nazisme, #Politique étrangère, #Le fascisme, #Les média

Sikorski, Steinmeier et Fabius,

Sikorski, Steinmeier et Fabius,

Les ministres des Affaires étrangères d’Allemagne, de France et de Pologne, convoqués devant un tribunal russe !

Un ancien député du parlement ukrainien, Wladimir Olejnik, veut apporter la preuve que l’Euromaïdan, a été un coup d’Etat mené avec le soutien de l’Allemagne, de la Pologne et de la France. Fabius, Sikorski et Steinmeier, accusés d’avoir soutenu le coup d’Etat à Kiev, ont reçu une convocation au tribunal de Moscou. Un tribunal qui écoute des témoins depuis 1 semaine. Les média allemands ou français ne parlent pas de ces convocations, ni de l’existence du tribunal qui siège depuis 1 semaine déjà !

Tribunal à Moscou a commencé la semaine dernière. Le tribunal de Moscou écoute les différents témoignages. De hauts fonctionnaires d’Ukraine ont été convoqués pour parler des événements de l’hiver 2013/2014. Vladimir Oleïnik veut apporter la preuve qu’un coup d’Etat a bien eu lieu en février 2014 avec aussi l’aide de la France et de l’Allemagne.

La semaine dernière a eu lieu la première partie des auditions. Six témoins ont parlé devant le tribunal. Viktor Ianoukovitch (l’ancien président de l’Ukraine), Alexandre Ïakimenko (ancien chef des services secrets), Nikolai Azarov (l’ancien Premier ministre), Andreï Kliuïev (l’ancien directeur de l’administration présidentielle), Vitali Zakhartchenko (l’ancien ministre de l’Intérieur), Viktor Pschonka (l’ancien procureur général). Les 6 témoins ont expliqué que l’Ukraine a été la cible d’un coup d’Etat calculé et planifié depuis des années avec l’aide des Etats-Unis et d’autres pays occidentaux.

Vladimir Oleïnik a fui Kiev en 2014. Toutes ses tentatives de déposer une plainte devant un tribunal ukrainien ont échoué. Et c’est pour cette raison que Vladimir Oleïnik a lancé la procédure à Moscou puisque, comme l’Ukraine, Moscou, a signé la déclaration des droits de l’homme. «L’Occident a soutenu le coup d’Etat en Ukraine en provoquant la fuite du président légalement élu, Viktor Ianoukovitch , qui a dû prendre la fuite par la Crimée. Une action qui est allée contre la constitution ukrainienne.

L’ancien président ukrainien, Ianoukovitch a expliqué devant le tribunal le rôle de l’ambassades des Etats-Unis qui a servi de QG pour organiser le coup d’Etat. Ianoukovitch a expliqué que les Occidentaux ont poussé l’ancien président à signer l’accord avec l’UE ce qu’il avait refusé car cet accord allait contre les intérêts de l’Ukraine.

L’ancien chef des services secrets ukrainiens SBU, Alexandre Ïakimenko, a parlé devant le tribunal du rôle des tireurs d’élite venus des pays baltes et de Géorgie avec des experts en explosifs.

Ministres des Affaires étrangères de Pologne, de France, d’Allemagne convoqués à la barre. Radoslaw Sikorski, Frank-Walter Steinmeier, Laurent Fabius, ont reçu une convocation. Mais jusqu’à aujourd’hui les 3 ministres n’ont pas répondu à la convocation de Moscou.

    Olivier Renault

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article