Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

La fin d'Israël. Par Hannibal Genseric.

3 Janvier 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #Israël - palestine - Moyen-Orient, #Israël et la Palestine, #Je suis Charlie?

mardi 3 janvier 2017

La fin d'Israël

 
 
Le discours de John Kerry du 28 décembre 2016 est un acte d'accusation révélateur d'Israël. Bien que prolixe et bourré de platitudes, ce discours a des accents de "J'accuse", d’Émile Zola. Une grande partie du monde a longtemps considéré l'État juif comme un tueur en série voleur de terres. Indirectement, Kerry a convergé avec ce consensus : "l'ordre du jour des colons est de définir l'avenir d'Israël. Et leur objectif déclaré est clair. Ils croient en un seul État: le plus grand Israël ".
Effectivement, ce programme de colonisation est la définition même d'Israël, car ce pays a été fondé sur le vol des terres d'autrui et par l’élimination physique des propriétaires légitimes, à l’image de ce qu’ont fait les Européens dans les Amériques et en Océanie. Vol des terres et nettoyage ethnique, tel a été leur crédo « civilisationnel » contre les « sauvages » autochtones. Incontrôlé, Israël engloutira encore plus de territoires de ses voisins. Éric Margolis souligne, "Israël peut paraître petit sur la carte mais c'est un géant militarisé, rempli de gens très intelligents qui savent exactement ce qu'ils veulent et comment l'obtenir."
Protest outside AIPAC Convention, Washington 2015
Le 29 novembre 2012, les Nations Unies ont voté en faveur de la reconnaissance de la Palestine comme un «État observateur non membre». 139 pays ont donné leur consentement, 41 se sont abstenus et seulement 9 ont dit non. Les boudeurs étaient Israël, États-Unis, Canada, République Tchèque, Îles Marshall, États fédérés de Micronésie, Nauru, Palaos et Panama. Le lendemain, Israël a annoncé qu'il allait construire 3.000 logements supplémentaires pour les juifs en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est. « Allez vous faire foutre », a donc répondu Israël au monde entier.
Résultat de recherche d'images pour "israël"
Kerry a cité Shimon Peres en disant que les 52% de la Palestine donnés aux Juifs avaient gonflé à 78%, à partir de 2014. Kerry:
Je ne pense pas que la plupart des gens en Israël, et certainement dans le monde, ont une idée de combien ce processus de colonisation est devenu immense et systématique. Mais les faits parlent d'eux-mêmes. Le nombre de colons dans les quelque 130 colonies israéliennes à l'est des lignes de 1967 n'a cessé de croître. La population de colons en Cisjordanie, à l'exclusion de Jérusalem-Est, a augmenté de près de 270.000 depuis Oslo, dont 100.000 seulement depuis 2009, date du début du mandat du président Obama.
Comme l'a dit Kerry, voler des terres aux Palestiniens est systématique et en cours, mais sans un vol de terre systématique et sanglant, il n'y aurait pas d'Israël du tout. Le vol de terre est le noyau d'Israël et son ADN.
Pour la plupart des Américains, cependant, la patrie juive est une victime éternellement sacrée, qui doit être défendue jusqu'à la fin des temps. L'Écriture juive est systématiquement évoquée pour défendre le larcin juif. Considérant cette nation , si peu naturelle, comme «l'avant-poste de Dieu», Pat Robertson croit que les Juifs doivent tout posséder. Il cite:
Je vais donner toute cette terre à toi et à ta postérité comme possession permanente (Genèse 13:15).
O notre Dieu, n'avez-vous pas chassé ceux qui ont vécu dans cette terre quand votre peuple est arrivé? Et n'avez-vous pas donné ce pays pour toujours aux descendants de votre ami Abraham? (Chroniques 20: 7)
Le blogueur influent Michael Snyder croit que Dieu a puni dix fois les États-Unis pour ne pas avoir suffisamment « embrassé le cul » d’Israël.
Lorsque Bill Clinton a rencontré Bachar al-Assad en 1994 pour discuter du possible retour des hauteurs du Golan, Yahvé, dieu des juifs, a répliqué.
- En 24 heures il a frappé la Californie avec le tremblement de terre de Northridge.
- Lorsque Clinton n'a pas montré assez d'amour à Netanyahu à la Maison Blanche en 1998, les sionistes ont sorti, le jour même, et comme par miracle, le scandale de Monica Lewinsky, dans les journaux.
- Lorsque Bush fils a fixé le 23 août 2005 comme la date limite pour retirer les colons juifs de Gaza, l'ouragan Katrina a frappé la Nouvelle-Orléans. Le fait qu'il a causé seulement des dommages minimes aux Bahamas et à Cuba montre à quel point le Dieu des juifs est un tireur d'élite inégalable.
- C'est grâce à Yahvé qu'Obama va être expulsé de la Maison blanche, car il a embauché le juif Kerry, cette honte de la patrie juive. Qu'est-ce qu'il y a dans votre placard, Barack? L'île aux esclaves sexuelles, créée par Jeffrey Epstein [1], un milliardaire juif mystérieusement financé, dans laquelle il a « invité » pour des orgies avec des enfants-esclaves certaines personnes parmi les plus puissants du monde, mais Obama, contrairement aux Clinton, n'y est jamais allé. [2].
Obama a-t-il commandé des pizzas et des glaces de Besta [Bestia, Beast] ? [3]
 
Les défenseurs d'Israël ont fustigé le discours de Kerry comme honteux, téméraire et destructeur. Voici ce qu’en pense le palestinien Tahsine al Khatib : « La seule bonne chose au sujet du discours de M. Kerry est que c'est la première fois que nous entendons des mots si brusques d'un diplomate américain! La réprimande de Kerry à l'égard d'Israël est chaleureusement accueillie dans tout le monde arabe, mais que se passe-t-il réellement? Je ne crois pas que la conscience de l'administration américaine se réveille soudainement. L'administration Obama n'a rien fait pour aider les Palestiniens à construire leur propre État libre et indépendant et rien pour empêcher la guerre d'Israël sur Gaza. Ils n'ont rien fait pour arrêter la construction des colonies. Alors pourquoi, au cours de leurs derniers jours au pouvoir, parlent-ils des droits des Palestiniens? Dans un proche avenir, rien ne changera avec ce pivot américain, mais symboliquement, nous vivons dans un monde nouveau, où Israël est universellement considéré comme criminel en essence, un fait qui est renforcé chaque jour, il refuse d'abandonner ses plus de 130 colonies illégales. »
 
Parlant aux dirigeants des pays musulmans en 2003, le président malaisien Mahathir Mohamad a décrit la création d'Israël comme venant des Européens qui déversent leur «problème juif» sur les musulmans, à cause de leur faiblesse. Après avoir maltraité les Juifs durant des siècles, les chrétiens font payer leurs crimes aux musulmans pour l'éternité. Ainsi: Il y a un sentiment de désespoir parmi les pays musulmans et leurs peuples. Ils sentent qu'ils ne peuvent rien faire de bien. Ils croient que les choses ne peuvent qu'empirer. Les musulmans seront toujours opprimés et dominés par les Européens et les Juifs. Ils seront pour toujours pauvres, arriérés et faibles.
 
En soutenant Israël dans ses crimes, les États-Unis et ses alliés chrétiens sont discrédités, et c'est pourquoi ils commencent à se laver les mains de ce cauchemar. En quittant son bureau, Obama peut finalement se permettre de dire quelque chose. En y entrant, Trump se prosterne devant Israël de manière encore plus abjecte. Peut-être est-il, lui aussi, victime du chantage de son « ami » et ex avocat, le mac pédophile Epstein ? [4]. Trump veut défendre cette nation profondément méprisée, aller contre le reste du monde, contre la vérité, la justice, le bon sens et même contre l'Amérique.
 
Un autre pays d'apartheid, l'Afrique du Sud, a dû se refaire après être délégitimé et universellement condamné, de sorte que la fin d'Israël est à portée de vue. Selon la CIA, Israël disparaîtra d'ici 20 ans.
Sans cette calamité qu’est Israël, synonyme de guerres sans fin, de chantage et de mendicité, le monde serait, sans aucun dote, bien meilleur.
 
NOTES
 
[1] voir
  
Les nouveaux courriels contiennent des documents de voyage et des itinéraires indiquant Hillary Clinton, Bill Clinton, Weiner et plusieurs membres du Congrès et d'autres fonctionnaires du gouvernement qui ont accompagné, à plusieurs reprises, le milliardaire, déjà condamné pour pédophilie, Jeffrey Epstein sur son Boeing 727 connu sous le nom de "Lolita Express" à son île privée dans les îles Vierges américaines, selon des sources. L'île d'Epstein a également été surnommée « Orgy Island » (l’île aux orgies) ou « Sex Slave Island » (l’île aux esclaves sexuelles), où Epstein offrait des filles et garçons mineurs à des dignitaires internationaux.
Naturellement, Epstein enregistre sur vidéo les ébats des invités avec des mineur(e)s, et fournit les films au Mossad, qui est son véritable employeur.
La suite, vous la devinez : le Mossad tient "par les couilles" la fine fleur de Washington D.C., de la Chambre des Représentants du Congrès, sans oublier la Maison Blanche. Qui osera s'opposer au diktat d'Israël ? Qui s'opposera au dépouillement des Américains pour enrichir les Khazars d'Israël ?
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article