Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Le retour le terreur pour les civils du Donbass. Par Erwan Castel.

9 Janvier 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #La Russie, #Ukraine, #La nation ., #La République, #La guerre, #le nazisme

lundi 9 janvier 2017

L'artillerie ukrops tonne la fin de la trêve !

 
Le retour le terreur pour les civils du Donbass
 
 
Tout d'abord cette trêve de Noël a marqué le passage vers la nouvelle année comme un filigrane le papier noirci par le feu des mitraillages et bombardements qui,  bien que diminués fortement (entre 3 et 4 fois moins) n'ont jamais cessé complètement une seule journée, comme en témoigne cette jeune fille de 14 ans tuée le 5 janvier sur le front de Staromikhailovka (à l'Ouest de Donetsk) par des tirs de mortier du 1er Bataillon de la 92ème brigade ukrainienne positionnée au Nord de Krasnogorovka. Le corps de cette adolescente trouvée dans la zone grise le 8 janvier a du être évacué par des volontaires sollicités par les autorités de la DNR après que l'armée ukrainienne ait refusé d'aller le chercher.
 
Au lendemain de Noël une escalade des bombardements ukrainiens est revenue sur le front (environ 250 violations du cessez le feu le 6 janvier, 400 le 7 et 500 le 8) particulièrement à Sahanka et Kominternovo, dans le Sud de la République de Donetsk, Yasinovataya au Nord de Donetsk et Gorlovka au Nord de la République. Plus au Nord, entre les République de Donetsk et Lugansk, 'l'arc Svitlodarsk" est toujours le théâtres d'affrontements et bombardements permanents depuis l'offensive tentée par Kiev dans ce secteur le 18 décembre dernier.
 
Obusier automoteur ukrainien de 122mm 2S1 "Gvozdika" de la 
58ème brigade d'artillerie en train de tirer sur le front de Yasinovataya
lors des attaques lancées contre la station d'épuration des eaux.
 
Les méthodes ignobles d'un terrorisme criminel aveugle
 
Le même jour, un nouvel attentat a été déjoué dans Donetsk à proximité d'une caserne militaire où une patrouille a détecté et neutralisé à l'extérieur de la clôture 2 mines de type OZM-72. Ces mines antipersonnelles bondissantes sont particulièrement dangereuses et ont un rayon d'efficacité létale de 25 mètres environ. Dans ce genre d'attaque la population civile autant que le personnel militaire est mis en danger.
 
Mais c'est un incident grave survenu dans le secteur de Marinka qui marque l'actualité de ce lendemain de Noël : 
 
Le 8 janvier une unité ukrainienne de la 10ème brigade de montagne coordonnée par les services de sécurité ukrainiens (SBU) a kidnappé dans le village de Kurokhove, à l'Ouest de Donetsk une vingtaine de résidents civils. Les otages ont été menottés et embarqués dans des camions Oural avant d'être acheminés vers la ligne de front de Marinka située à 10 kilomètres à l'Est. Le transfert a été effectué en convoi des véhicules blindés légers de type Hummer des forces spéciales ukrainiennes 'Alpha" accompagnaient les camions vers Marinka.
 
 
Il est à noter que cette prise d'otage été réalisée juste après l'arrivée importante de renforts ukrainiens dans ce secteur du front de Marinka (plusieurs unités blindées dont un peloton de chars de combat)
 
Quelle est le but de cette opération qui révèle une fois de plus l'ignominie des méthodes employées par Kiev à l'encontre de la population civile des territoires occupés du Donbass : réquisition pour réaliser un travail forcé, représailles, mise en place d'un bouclier humain sur une position militaire, préparation d'un futur false flag accusant les force républicaines de crime de guerre ?
Les autorités de la DNR, dès les renseignements confirmés ont aussitôt réagi, prévenu le commandement ukrainien et alerté les missions de l'OSCE et de l'ONU présentes à Donetsk.
 
Un des bombardements ukrainiens réalisés pendant la "trêve de Noël"
 
Kiev a donc décidé de reprendre massivement ses attaques contre le Donbass comme le montre l’intensification des bombardements de son armée qui a marqué la fin de la trêve de Noël, les déploiements d'unités sur la ligne de front, l'augmentation des ravitaillements munitions comme ce train spécial de 20 wagons repéré arrivant en gare de Krasni Liman, au Nord de Slaviansk, mais aussi de poursuivre une politique de la terreur en organisant de nouvelles répressions dans les territoires occupés et de nouveaux attentats au coeur des Républiques.
 
Erwan Castel, volontaire en Novorossiya
 
 
 
*
*   *
 
S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation.
 
Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabo... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.
 
Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass
 
Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.
 
En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 
 
Bien à vous 
 
 
Erwan
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article