Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Un prisonnier torturé ! Alerte maximale pour Rafael Luzvarghi ! Par Erwan Castel.

26 Janvier 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #La nation ., #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #La Russie, #La République, #Ukraine, #Terrorisme, #La guerre, #le nazisme, #Politique étrangère, #Le fascisme

Un prisonnier torturé

 
Alerte maximale pour Rafael Luzvarghi  !
 
DERNIÈRES NOUVELLES :
 
Informations confirmées : Rafael Luzvarghi a été condamné aujourd'hui 25 janvier 2017 à 13 ans de réclusion avec confiscation des biens par la cour de Kiev, en référence à  la partie 1 de l'article 258 relatif à la "création d'une organisation terroriste" et l'article 260 relatif à la "création de groupe armé illégal"

Quant à son état de santé, il est effectivement blessé aux jambes mais ne souffrirait pas de fractures.

 
 
Voilà plus de 3 mois que Rafael Fernandez Marques Luzvarghi, volontaire brésilien qui a combattu dans les rangs des milices républicaines en 2014 et 2015, est enfermé dans une geôle du SBU ukrainien de la forteresse-prison de Lukyanovka à Kiev.
 
Ce volontaire qui avait quitté le Donbass après avoir été blessé au combat a été piégé par le SBU, via une société de sécurité privée, la «Omega Consulting Group» dont les bureaux de Londres lui avaient promis un emploi dans la sécurité privée de navires au Sri Lanka. Rafael Luzvarghi a quitté le Brésil le 5 octobre pour se rendre à un autre bureau de cette société, situé à Odessa d'où il devait embarquer. Il avait alors reçu la garantie que l'amnistie prévue par les accords de Minsk s'appliquerait et qu'il n'avait rien à craindre en arrivant à Kiev... 
Faire confiance ainsi aux autorités ukrainiennes a certainement été sa plus grande erreur !
 
Car il c'est bien un piège qui lui a été tendu par le SBU :
 
Arrestation de Rafael Luzvarghi le 6 octobre 2016
au terminal «D» de l'aéroport "Boryspil" de Kiev
 
 
Depuis plus de 3 mois Rafael Luzvarghi est donc détenu et dans des conditions éprouvantes dans la forteresse de Lukyanovka, qui est certainement une des pires prisons ukrainiennes de l'aveu même de ses propres directeurs.
 
Au lendemain de son arrestation, les autorités du Brésil ont été alertées tant à Brasilia que dans les ambassades en Russie et Ukraine, mais sans obtenir de réaction de leur part, malgré leur obligation de protéger leurs ressortissants. Depuis plus de 3 mois, le sort du prisonnier est quasiment inconnu à part de rares et inquiétantes nouvelles émanant des organismes qui visitent parfois les prisons.

Les geôliers ukrainiens, que le statut de ressortissant étranger de Rafael doit, empêcher de "se lâcher" complètement sur lui, dans une perversité dont le sadisme n'à d'égal que la lâcheté, font appel à  des psychopates qui sont enfermés dans le même bloc que notre camarade pour assouvir sans en porter la responsabilité leur haine hystérique.
 
Ainsi apprend t-on récemment que Rafael, qui est accusé d'avoir "tué des ukrainiens et violé des femmes" et qui est régulièrement torturé physiquement et mentalement par ses gardiens vient d'être agressé par ses co-détenus qui ont menacé de le tuer s'il ne leur faisait pas venir de l'argent. Rien que pour ces derniers jours  :
 
  • Le 23 janvier, il est sévèrement battu lors d'un nouvel interrogatoire,
  • Le 24 janvier, des criminels, co-détenus lui cassent une jambe dans l'indifférence complice des gardiens.
 
La forteresse-prison de Lukyanovka
La direction de la prison, malgré les alertes qui lui ont été transmises par différents organismes humanitaires ne fait absolument rien pour protéger le prisonnier dont la vie est aujourd'hui menacée.
Et le sort de jeune homme franc et remarquablement social, qui s'est converti à l'orthodoxie pour sceller spirituellement son engagement aux côtés de la population du Donbass, n'est pas un cas isolé : des centaines de prisonniers politiques ou militaires subissent vivent chaque jour dans les geôles ukrainiennes les mêmes conditions inhumaines
 
Pour Rafael, la situation est aujourd'hui devenue urgente et vitale, et nous demandons à chacun d'alerter au maximum à son niveau, par ses réseaux, les organismes et les militants qui sont autour d'eux : Croix Rouge internationale, OSCE, Droits de l'Homme etc... et bien sûr toujours les autorités du Brésil, même si elles n'ont rien fait jusqu'à aujourd'hui pour obtenir son extradition.
 
Il reste également l'espoir que Rafael Luzvarghi soit libéré dans le cadre des échange de prisonniers entre les Républiques et l'Ukraine, mais la mauvaise volonté affichée par Kiev pour appliquer cette directive des accords de Minsk n'est pas encourageante. 
 
Pour aider ce volontaire qui est aujourd'hui un homme torturé en danger de mort, vous pouvez alerter les organismes suivants :
 
 1 / MISSION DE L'OSCE EN UKRAINE :
    • 26 Turhenievska Street, 01054 Kyiv, Ukraine
    • Tél: (+38) 044 392 08 00 
    • Fax: (+38) 044 390 00 75 
    • Mail : smmua@osce.org
    2 / CROIX ROUGE EN UKRAINE : 
    • 30, Pushkinskaya Street, 01004 Kiev, Ukraine
    • Tél: (+38) 044 235 01 57
    • Fax: (+38) 044 288 16 58,
    • Mail: international@redcross.org.ua
     
    3 / AMBASSADE DU BRESIL EN UKRAINE :
    • Borichiv Tyk, 22-A, Podol, 04070 Kiev, Ukraine
    • Tél (+38) 044 425 93 64
    • Fax (+38) 44 425 95 40
    • Mail : brasemb.kiev@itamaraty.gov.br
    Il y a aussi le mail du Ministère brésilien des affaires étrangères iciRelacoes exteriores
     
    Merci par avance de votre soutien, car plus les messages d'alertes seront nombreux et plus Rafael aura une chance de voir les autorités gouvernementales et humanitaires venir le sortir de son enfer. 
     
    Erwan Castel, volontaire en Novorossiya



    Source de l'article :

    Rapport de la milice (réseau VK) le lien : ICI
    Printemps russe, le lien : ICI
    Antifascist, le lien : ICI

    Mise à jour concernant la condamnation, le lien : ICI

    Les autres articles sur Rafael Luzvarghi dans ce blog, le lien : ICI
    La page de soutien FB à Rafel Luzvarghi : Free Rafael Lusvarghi
     
    *
    *   *
     
    S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation
     
    Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.
     
    Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass
     
    Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.
     
    En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 
     
    Bien à vous 
     
    Erwan
     
     
     

    Partager cet article

    Repost 0

    Commenter cet article