Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Fillon / Macron: la presse a l'indignation sélective. Par Karine Bechet Golovko.

4 Février 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #La nation ., #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #La finance dérégulée, #Le grand banditisme, #Le capitalisme;, #l'horreur économique

jeudi 2 février 2017

Fillon / Macron: la presse a l'indignation sélective

 
 
 
Ces derniers temps, pas une journée ne passe sans une "nouvelle" soi-disant révélation sur l'activité de F. Fillon ou de sa femme ... il y a 15 ans. Je ne reviendrai pas sur les faits qui doivent être établis par la justice, le schéma particulièrement sélectif de réaction m'intéresse beaucoup plus. Car aucune question sérieuse n'est posée à E. Macron, qui profite largement de la situation. Etrange indignation choisie de la presse, étrange complaisance aussi qui permet de constituer l'opinion publique dans le sens voulu à quelques mois de l'échéance présidentielle.
 

 
Il est possible que F. Fillon ait profité du système des assistants parlementaires pour faire rémunérer sa femme et ses enfants quelques temps, ce système est condamnable et inadmissible. Il faut le réformer. Les faits remontent à une quizaine d'année et sortent ... maintenant. Etrange quand même.
 
Surtout que, du coup, l'on apprend que le grand favori devient E. Macron, candidat sans parti, sans programme, sans transparence dans le financement. Depuis le scandale, alors que Fillon était donné grand gagnant, il serait éliminé au premier tour ce qui nous amènerait à une formule Macron / le Pen permettant la victoire de Macron à 65%.
 
Fillon est extrèmement critiqué, car il se veut honnête. Et, ça, on ne lui pardonne pas, on ne lui pardonne rien. Macron n'a jamais invoqué cette qualité, ce qui lui permet manifestement de faire passer beaucoup de couleuvres avec la complicité de la presse.
 
Par exemple, le fait qu'il ait sous-estimé son patrimoine de 200 000 euros pour ne pas payer l'ISF a été dévoilé, mais sans suite. Il devra payer ses impôts et tout s'arrête là: il n'a pas pu faire exprès, voyons. Donc il n'a pas fraudé le fisc, du tout.
 
Le fait qu'il ait utilisé pour ses besoins personnels la quasi totalité de l'enveloppe ministérielle lors de son bref - mais lucratif - passage à Bercy pour ses dîners permettant le lancement de son mouvement politique n'a eu aucune suite:
 "Il y a des choses importantes qu'on a apprises hier (lundi), notamment au niveau des frais de bouche, puisque 120.000 euros des crédits du ministre à Bercy (ont été utilisés) pour des agapes En marche!, pour réunir tel ou tel, pour préparer sa campagne présidentielle", a lancé Philippe Vigier. (...) Selon cette enquête, "Emmanuel Macron a utilisé à lui seul 80% de l'enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère par le Budget".
Et malgré cela, les journalistes continuent à lui laisser dire qu'il ne fonctionne pas sur l'argent du contribuable. Même s'il refuse de donner la liste de ses donateurs sous prétexte qu'il ne s'agit que de petites contributions, pour l'essentiel."L'essentiel", et le reste? Sans compter tous ses déplacements à l'étranger "pour se donner une stature internationale". A quels frais? Et a-t-il reçu des financements étrangers? Pourquoi les journalistes n'enquêtent pas plus avant sur cette voie?
 
Et avec tout cela, il se veut candidat "hors système". C'est-à-dire le candidat qui fonctionne contre les institutions de la Ve République, de l'Etat, mais le candidat de l'UE, du marché ouvert à tous vents, du Migrants Welcome qui coûtent moins cher à employer. Un candidat qui se veut Président sans même avoir encore présenté de programme. Un candidat qui prétend gouverner sans parti, donc sans le Parlement?
 
Et avec cela, il réussit à obtenir des intentions de vote. A ceux qui veulent voter pour lui, j'aimerais demander combien de fois dans leur vie ils ont signé un chèque en blanc à un inconnu dans la rue?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article