L'immunité de Marine Le Pen levée par le Parlement européen

Le Parlement européen a approuvé ce jeudi 2 mars la levée de l'immunité parlementaire de la présidente du FN, réclamée par la justice française qui lui reproche d'avoir diffusé des images d'exactions de Daech sur son compte Twitter.

Marine Le Pen n'est plus protégée. Le Parlement européen a approuvé ce jeudi 2 mars la levée de l'immunité parlementaire de la présidente du Front national, réclamée par la justice française qui lui reproche d'avoir diffusé des images d'exactions de Daech sur son compte Twitter.

Cette mesure était demandée par le parquet de Nanterre, qui a ouvert une information judiciaire à l'encontre de Marine Le Pen pour "diffusion d'images violentes".

Collard épargné à Paris

 

Bruxelles prend ainsi une décision inverse de celle du bureau de l'Assemblée nationale française, qui a rejeté le 22 février la demande de levée d'immunité parlementaire pour Gilbert Collard, dans laquelle le député apparenté FN est également accusé de "diffusion d'images violentes".

La levée d'immunité de Marine Le Pen, à effet immédiat, ne concerne que cette enquête et pas celle sur des soupçons d'emplois fictifs d'assistants de députés de son parti au Parlement européen (le "FN Gate"), dans laquelle la cheffe de cabinet de la candidate du FN à la présidentielle a été mise en examen.