Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

PARTICIPEZ AU RASSEMBLEMENT DE PARIS POUR SOUTENIR LE PEUPLE GREC CONTRE L’AUSTÉRITÉ IMPOSÉE PAR L'UNION EUROPÉENNE..

20 Mars 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Grèce, #Europe supranationale, #La France, #La mondialisation, #l'horreur économique

PARTICIPEZ AU RASSEMBLEMENT DE PARIS

 

POUR SOUTENIR LE PEUPLE GREC

 

CONTRE L’AUSTÉRITÉ

 

IMPOSÉE PAR L'UNION EUROPÉENNE.

 

FAITES CIRCULER L'INFORMATION LARGEMENT

PARTICIPEZ AU RASSEMBLEMENT DE PARIS POUR SOUTENIR LE PEUPLE GREC CONTRE L’AUSTÉRITÉ IMPOSÉE PAR L'UNION EUROPÉENNE..

APPEL DE PARIS

POUR SOUTENIR LE PEUPLE GREC

A L’OCCASION

DE LA FETE D’INDEPENDANCE DE LA GRECE

LE 25 MARS 2017

 

En réponse à l'appel de l'EPAM, le Front Populaire Uni

Et de son secrétaire général Dimitris Kazakis,

LE COMITE POUR UNE NOUVELLE RESISTANCE-CNR

ET LE RPS FIERS

(Rassemblement du Peuple Souverain pour une France Indépendante Et une République Sociale)

 

INVITENT TOUTES LES ORGANISATIONS

ATTACHEES A L’INDEPENDANCE NATIONALE

A SE REUNIR

Le samedi 25 mars, à 11h

DEVANT L’AMBASSADE DE GRECE

17, rue Auguste Vacquerie, 75016 PARIS 16°

 

POUR PROTESTER CONTRE

L'ABOLITION DES DROITS FONDAMENTAUX

SUITE AUX PROGRAMMES D'AUSTÉRITÉ DE L'UNION EUROPEENNE

 

En Grèce, le rapport du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU

a constaté

LE REFUS DES DROITS AU TRAVAIL,

LE REFUS DU DROIT A LA SÉCURITÉ SOCIALE,

LE REFUS DU DROITS À LA NOURRITURE,

LE REFUS DU DROIT AU LOGEMENT

LE REFUS DU DROIT A LA SANTÉ

 

COMME CONSEQUENCE DE L’EURO-AUSTÉRITÉ

 

Les coordonnées des organisations:

contactcnr06@laposte.net tél : 06 82 97 97 77

  • RPS FIERS

rps.fiers@gmail.com tél : 06 86 56 81 72

PARTICIPEZ AU RASSEMBLEMENT DE PARIS POUR SOUTENIR LE PEUPLE GREC CONTRE L’AUSTÉRITÉ IMPOSÉE PAR L'UNION EUROPÉENNE..

Ce rassemblement est hautement symbolique.

Le 25 mars 2017 est le jour de la fête d’indépendance de la Grèce (25 mars 1821 sur l’empire ottoman).

Le 25 mars 2017 correspond au soixantième anniversaire de la signature du traité de Rome qui officialisait la construction européenne, véritable machine de domination des peuples et des nations comme nous pouvons le constater aujourd’hui.

Mais il y a plus, lors de ce rassemblement l’EPAM veut insister sur la violation du droit international par l’Union européenne. Le rapport du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU a constaté :

 

LE REFUS DES DROITS AU TRAVAIL,

LE REFUS DU DROIT A LA SÉCURITÉ SOCIALE,

LE REFUS DU DROITS À LA NOURRITURE,

LE REFUS DU DROIT AU LOGEMENT

LE REFUS DU DROIT A LA SANTÉ

 

L’objectif est de faire connaître le rapport officiel du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU qui dénonce le traitement indigne imposé au peuple grec par l’Union européenne. La législation internationale sur les droits de l’homme stipule que les gouvernements sont tenus d’agir d’une certaine manière ou de renoncer à certains actes afin de promouvoir et protéger les droits et les libertés fondamentales de certaines personnes ou groupes. Donc l’Union européenne bafoue le droit international

A l’issu de ce rassemblement, une délégation portera le rapport officiel de l’ONU sur la situation en Grèce à l’ambassadeur de Grèce en France.

Cette action se déroulera le même jour anniversaire dans d’autres capitales européennes. Toutes les capitales ont été invitées à manifester leur soutien. A ce jour cet évènement est certain à Londres, La Haye et à Paris.

Lucien Pons Président de l’association : « Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR »

 

PARTICIPEZ AU RASSEMBLEMENT DE PARIS POUR SOUTENIR LE PEUPLE GREC CONTRE L’AUSTÉRITÉ IMPOSÉE PAR L'UNION EUROPÉENNE..

Combien de Grecs sont morts ou ont été détruits au cours des dernières années?

 Une étude approfondie menée par l'expert indépendant des Nations Unies et publiée en Février 2016 conclut que la crise économique provoquée par les créanciers a comme résultat à la fois la violation récurrente des droits de l'homme en Grèce et le déclin rapide de la population.

 

De 2010 jusqu'à la fin de 2015, 230.000 petites et moyennes entreprises ont fermé, ce qui a causé 600.000 chômeurs de plus.

En même temps, dans d'autres secteurs de l'économie, 400.000 travailleurs ont perdu leur emploi. A partir de 2015 jusqu'aujourd'hui, beaucoup plus d'entreprises ont fermé et le chiffre du chômage officiel a atteint le 30%.

En même temps, la grande réduction du salaire minimum et des pensions a fait qu’un énorme pourcentage de la population ne peut plus couvrir ses besoins nutritionnels. Plus d'un million de personnes ont un régime alimentaire insuffisant.

Les coupes dans les prestations sociales ont aussi conduit une grande partie de la population déjà vulnérable à la misère. Entre 33% et 50% de grecs ne peuvent pas se permettre de chauffer leur maison suffisamment en hiver. 50% d'entre eux ne peuvent pas payer leur loyer, leurs hypothèques, la facture d'électricité ou les autres factures. Plus de 25% est sans sécurité sociale (sans couverture santé).

 

 Des dizaines de milliers de personnes se sont suicidées ou ont perdu leur santé physique et/ou mentale et le contact avec la société.

Tant le rapport du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies, qu'un large éventail de statistiques supplémentaires prouvent que ce qui se passe en Grèce est un génocide à grande échelle.

Vous vous demandez peut-être: "qu'est-ce qui s'est passé de tous ces milliards que l'UE et le FMI ont donné à la Grèce? "

 

Une poignée de chercheurs qui ont vraiment étudié les comptes a constaté que 98% de l’argent accordé à la Grèce en raison de la crise, a fini aux mains d’organisations supranationales, des banques et des spéculateurs.

Les recettes de l'État grec et de la fiscalité vont elles aussi, pour la plupart, aux mains des créanciers étrangers et d'autres circuits spéculatifs internationaux, tels que l'organisation illégale qui, suite à des multiples chantages, a réussi à obliger l'État grec à brader les 14 aéroports les plus lucratifs du pays au prix symbolique de 1,2 milliards d'euros alors que le revenu annuel de ces 14 aéroports est de 600 millions d'euros. La même organisation illégale (partie de laquelle est Fraport qui appartient à Lufthansa) recevra une subvention de 1 milliard d'euros de la part de l’État grec pour effectuer des rénovations des dits aéroports. Ce montant devra être déduit du prix de vente initialement convenu, c'est à dire du prix symbolique de 1,2 milliard...

Toutes les privatisations des entreprises rentables de l'Etat vont au profit de cette espèce de prédateurs.

Ainsi la Grèce est bel et bien poussée dans la voie du sous-développement permanent.

 

De très rares chercheurs ont également étudié les comptes et montrent qu'entre 2009 et 2017

les citoyens grecs ont payé l'incroyable montant de 513 milliards d'euros en taxes, dont la plus grande partie a fini dans les mains du crime financier international, sous prétexte de rembourser la soit disant « dette ». Pour comprendre de quelle somme il s'agit, il suffit de prendre en compte la totalité du programme d’armement des États-Unis qui coûte 500 milliards de dollars. Comprenons-nous alors l'énormité de la somme de 513 000 000 000,00 d’euros que le petit peuple grec a été forcé de payer. Mesurons-nous le degré du saignement de ce peuple et du pillage réalisé dans l’indifférence générale?

Le résultat tragique de la surimposition, de la liquidation et de la perte totale de la valeur de la vie humaine en Grèce est le rapide dépeuplement du pays. Le faible taux de natalité et de l'émigration vers l'étranger privent le pays de tout avenir.


La politique des créanciers équivaut à l'élimination totale du peuple grec.



Si vous avez envie de résister, de discuter ou

de suggérer une réaction vis-à-vis de cette injustice,

venez protester contre la violation

des droits fondamentaux et des droits de l'Homme

qui a lieu actuellement en Grèce

le 25 Mars 2017 à 11h.

Devant l'Ambassade de Grèce,

17, rue Auguste Vacquerie, 75016 Paris.

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article