Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

La casse de l’Etat-nation France, parallèle avec l’informatique. Par David Pauchet - Union Populaire Républicaine

13 Juin 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #La mondialisation, #La République, #La nation ., #La finance dérégulée, #Le grand banditisme, #Les transnationales, #l'horreur économique

La casse de l’Etat-nation France, parallèle avec l’informatique

Le graphe de dépendances

Qu’est-ce qu’un graphe de dépendances?
En informatique, tout passe par des appels de fonctions (ou équivalent).
Par exemple: lorsque l’on se connecte à internet pour aller acheter des marchandises en ligne, alors un orchestrateur général détermine ce qu’il faut afficher, puis délègue à d’autres entités la récupération des informations nécessaires pour l’affichage de chaque section.
Si l’on recherche une liste de produits à acheter (par exemple un aspirateur), alors une entité va rechercher dans une base de données les aspirateurs en vente, ou bien se connecter à différents revendeurs. Un module à part entière peut avoir à calculer le prix de chaque élément, lequel module devra appeler une fonction de calcul de taxes en fonction du pays, lequel devra peut-être faire appel à des modules spécialisés avec des calculs spécifiques pour certains pays, etc.
La complexité est telle que l’on peut vite représenter un programme informatique sous la forme d’un gigantesque arbre d’appels:
Il peut arriver que le modèle ne soit plus satisfaisant pour répondre de manière efficace à de nouveaux besoins. Alors il s’agit de refondre l’arbre d’appels pour l’implémenter différemment.
Or que se passe-t-il si l’on veut supprimer le noeud rouge dans le graphe ci-dessus, si l’on estime qu’il est désuet ? Il faut deux choses:
  • Que les noeuds appelants (le point mauve au-dessus du point rouge) cesse de faire appel aux services du noeud en question
  • Reporter le travail que faisait le noeud à supprimer vers d’autres noeuds, typiquement en amont ou en aval (sur l’exemple, faire faire le même travail au noeud mauve appelant, ou à l’un des 11 noeuds-fils situés en-dessous du noeud rouge)

Le démantèlement de l’Etat-nation “France”

L’objectif de la Commission européenne et de l’oligarchie qui lui est liée, est de faire disparaître à terme les Etats-nations de l’Union européenne, pour n’avoir que la couche supranationale (et dictatoriale) qu’est l’UE. C’est une fin nécessaire pour l’oligarchie euroatlantiste, car cela permet de s’assurer qu’aucun Etat-nation d’envergure ait les moyens de s’opposer à sa politique. Revoir à ce sujet la conférence sur les euro-régions.
Comment donc faire disparaître à petit feu l’Etat-nation “France” ?
C’est là que nous pouvons dresser un parallèle avec la suppression d’un noeud d’un arbre d’appels: il faut casser les dépendances et redonner les responsabilités de la France à d’autres entités.

Casser les dépendances

Historiquement, la France s’est construite au travers de 3 niveaux administratifs:
  • la commune, dirigée par le maire qui est l’élu préféré des Français, proche d’eux
  • le département, hérité de la Révolution française et représentant l’égalité des Français
  • la nation
Ces dernières dizaines d’années, ont été rajoutées ces couches ayant vocation à remplacer les précédentes:
  • les intercommunalités, ou les regroupements forcés de communes
  • la région
  • l’Union européenne
Un excellent exemple de casse de dépendances peut être vue avec:
Voilà donc, du point de vue de la réforme territoriale, comment l’on en revient au graphe de dépendances, et à la suppression à terme du noeud “France”.
Voyons maintenant le deuxième point: comment transférer les responsabilités de l’Etat-nation à d’autres instances.

Transférer les missions régaliennes vers le supranational

Les armées
De par l’article 42 du Traité de l’Union européenne (TUE), la défense de l’Union européenne passe par l’OTAN. Dès lors, il n’y a plus de diplomatie ou de vision stratégique indépendante : cela dépend de Washington.
A noter que l’Europe de la Défense est en train de renaître de ses cendres par l’action de l’ultraeuropéiste ministre des Armées Sylvie Goulard: http://www.lemonde.fr/idees/article... .
Les forces de police
Connaissez-vous l’Eurogendfor ?
C’est la force de gendarmerie européenne, instituée par un traité entre plusieurs pays européens. Cette force est indépendante des gouvernements et peut donc agir sans contrôle aucun des nations où elle opère. Elle n’obéit qu’à la Commission européenne: http://www.eurogendfor.org/francais .
La justice
Il y a primauté des décisions de la cour de justice européenne (CJUE) sur les décisions prises par les instances juridiques françaises.

Exemples d’autres transferts

Les remboursements de santé
Le directeur de cabinet du ministère de la santé, Gilles de Margerie, est un assureur. C’est donc le parfait CV pour mettre en oeuvre les GOPE en matière de santé. Celles-ci demandent de renforcer les économies sur le dos de la Sécurité sociale, qui devient année après année de moins en moins efficace et de moins en moins universelle, au profit des mutuelles privées.
La casse du code du travail national
La loi-travail 2e du nom arrive pour l’été, toujours sur injonction des GOPE.
Entre autres, on y trouve la possibilité pour les accords d’entreprise de primer sur les accords de branche nationaux. C’est donc le début de la fin d’un droit du travail centralisé par la France.
Négociations commerciales à l’OMC
Au sein de l’UE, ce ne sont plus les nations qui ont le pouvoir de négociation commerciale à l’OMC, mais c’est l’UE au nom de tous - d’ailleurs bien souvent avec des négociateurs de l’UE qui pensent avant tout à l’intérêt de leur pays plutôt qu’à l’intérêt général d’un peuple européen qui n’existe pas.
Vente du patrimoine national
Sous couvert d’économies pour remplir un puits sans fonds du déficit public qui ne pourra être résolu que via les recettes générées par la sortie de l’UE, notre patrimoine national est vendu année après année. En 2015, c’était par exemple un appel d’offres pour faire un hôtel au sein du château de Versailles.
Bref ces quelques exemples parmi une multitude montrent que l’on vide petit à petit la France de ce qui la constitue. A terme, quand la coquille sera vide, la France ne sera plus.

Casser les ciments nationaux : territoire, culture, Histoire, solidarité, symboles de la France

La disparition de la France est aussi préparée sur de nombreux autres terrains : tout ce qui fait le ciment national est attaqué:
  • Intégrité territoriale menacée par les montées des régionalismes (cf. conférence sur les euro-régions encore une fois)
  • Culture américanisée au détriment de la culture française - et des autres cultures du monde
  • L’Histoire de France au collège malmenée: Clovis, Saint Louis ou François Ier, Henri IV, Louis XIV ou Napoléon qui n’y sont plus enseignés
  • Le mot même “France” (ou le “F”) supprimé des entreprises dès qu’il y a une occasion : France Telecom devenu Orange, GDF-Suez devenu Engie, ErDF devenu Enedis, etc.
  • Les symboles de la République décousus ; je prends ici pour exemple le logo de la Gendarmerie nationale qui a perdu son historique et ses couleurs bleu-blanc-rouge pour être remplacé par un logo complètement aseptisé et sans intérêt
Ancien logo
 
Nouveau logo
 
 
 
 
 
 
 

Que faire ?

En informatique, quand un programme marche mal, que tout part à vau-l’eau pour parvenir à intégrer à la fois de nouveaux besoins et garantir une stabilité du logiciel, il ne faut pas hésiter à repenser toute la conception, quitte à changer drastiquement la manière de modéliser la problématique.
En politique, le constat est bien que tout part à vau-l’eau en France, et que l’UE nous mène vers le désastre. Par contre, aucun parti ne repense drastiquement les hypothèses de base pour savoir si elles sont toujours valides - à savoir, le maintien dans l’UE est-il vraiment dans notre intérêt ?
Tous les partis éludent la question, sauf un, l’UPR, qui est le seul à proposer la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN.
Résistez pour sauver votre pays, et donc votre culture, vos acquis sociaux, votre langue, votre solidarité nationale, votre industrie, votre agriculture, votre patrimoine, votre avenir.

Les 11 et 18 juin, votez UPR !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article