Je vous propose aujourd’hui des liens vers le documentaire où Oliver Stone est allé interviewer Poutine.

Il est visible une semaine sur le site de France 3 (après une rapide inscription), c’est donc le dernier jour pour les 3 premières parties. Vous pouvez les voir et enregistrer aussi via le très pratique Captvty.

Émission du lundi 26 juin 2017 – 21h05 :

Le réalisateur américain Oliver Stone a eu l’occasion de rencontrer le président russe Vladimir Poutine à douze reprises pendant deux ans. Il présente aujourd’hui le fruit de ces longs entretiens, menés au Kremlin ou dans les résidences officielles de Poutine à Sotchi. Poussé par Stone, l’homme d’État aborde en détail de nombreux sujets, de son accession à la présidence de la Russie à ses relations avec les présidents américains, en passant par l’héritage de l’Union soviétique. Les deux hommes abordent également la situation d’Edward Snowden, l’OTAN, la guerre en Syrie ou la question de l’Ukraine.

 

Émission du lundi 26 juin 2017 – 21h55 :

Pendant deux ans, le réalisateur Oliver Stone a eu l’occasion de s’entretenir avec Vladimir Poutine. Bénéficiant d’un accès sans précédent à l’intimité du président russe, il l’a accompagné au Kremlin ou lors de ses déplacements. A cette occasion, il a pu s’entretenir avec lui et le questionner librement sur les sujets les plus divers, comme ses relations avec les Etats-Unis ou l’histoire récente de la Russie.

 

Débat : Faut-il croire Vladimir Poutine ? 

Ancien membre du KGB, proche conseiller de Boris Elstine dans les années 1998, Vladimir Poutine accède à la présidence de la Russie en 2000. Depuis, il n’a jamais cessé de jouer un rôle de premier plan, soit comme Président, soit comme Premier ministre. Il mène une politique jugée conservatrice et cherche à rendre à la Russie le poids géopolitique qu’elle avait à l’époque de l’URSS, n’hésitant pas à engager des bras de fer avec les pays occidentaux, que ce soit à propos de l’Otan ou de la Syrie. Francis Letellier et ses invités tentent de percer à jour les véritables intentions de Vladimir Poutine et d’analyser sa politique.

 

Émission du mercredi 28 juin 2017 – 23h35 :

Pendant deux ans, le cinéaste américain Oliver Stone a mené une série d’entretiens avec le président russe, Vladimir Poutine. Le chef d’Etat a accepté de lui ouvrir son univers, tant personnel que professionnel, lui livrant des confidences détaillées, sans refuser d’aborder aucun sujet. Poutine aborde ainsi bon nombre de thèmes délicats, comme son accession à la présidence, mais aussi son rapport au pouvoir, ou encore ses relations personnelles avec ses prédécesseurs, Boris Eltsine et Mikhaïl Gorbatchev, ainsi qu’avec les présidents américains qu’il a connus : Bill Clinton, George W. Bush, Barack Obama et Donald Trump. Le choix d’Oliver Stone de tourner aussi bien à l’intérieur du Kremlin que dans les résidences officielles de Poutine à Sotchi, et en dehors de Moscou, permet de saisir le leader russe dans son intimité et sa complexité.

 

Émission du jeudi 29 juin 2017 – 23h40 :

Oliver Stone, cinéaste américain qui a réalisé «Platoon» ou encore «Snowden», s’intéresse à l’un des dirigeants les plus puissants de la planète : Vladimir Poutine, chef d’Etat russe. Il aborde en détail, dans une série d’entretiens avec le président, des sujets comme la surveillance de masse, son accession au pouvoir ou ses relations avec ses homologues américains comme ses prédécesseurs, poussant son interlocuteur sur des terrains parfois brûlants. Le cinéaste, rompu à cet exercice, tente de saisir le leader russe dans toute sa complexité, révélant dans le même temps sa propre vision du monde et des relations internationales.

 

Les réactions ont été très intéressantes : pour les néocons, les Français n’ont pas le droit de simplement écouter (avec esprit critique, évidemment) le président russe…

Fantastique billet de France Culture, avec un recueil de presque toute la russophobie française, avec mention spéciale à la fin pour mouiller le fils de Stone :

Et bien sûr BHL (qui n’est jamais qualifié de “controversé”, bien sûr) :

Vous noterez, en revanche, que vous ne connaissez RIEN du Président chinois, et peut-être pas même son nom…

Bonus :

 

 

Commentaire recommandé
Georges Le 02 juillet 2017 
 
 

Pour avoir écouté attentivement, j’ai trouvé au contraire qu’ Oliver Stone posait les questions qu’il fallait (heureusement, car en 4 heures, il avait le temps), et cela a permis de comprendre la position russe…

Interview d’utilité publique, merci M. Stone, n’en déplaise à ses détracteurs.

J’invite tout le monde à regarder au moins l’épisode 4, pour se faire sa propre opinion.