Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Des livres fâchés avec tout le monde. Ou presque. Les éditions "Fakir".

3 Avril 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Culture

Des livres fâchés avec tout le monde. Ou presque.
 

Après le journal, les vidéos, le Ciag... Fakir met ses dossiers dans votre poche en lançant sa propre maison d’édition ! Vous pouvez les commander sur notre boutique ou en librairie à partir du 16 mai.

« Pauvres actionnaires ! »

Quarante ans de discours économique du Front national passés au crible. Suivi d’un entretien avec Emmanuel Todd.

Sous la direction de François Ruffin


Marine Le Pen s’en prend, aujourd’hui, « aux marchés financiers, aux milliardaires qui détricotent notre industrie et jettent des millions d’hommes et de femmes de notre pays dans le chômage, la précarité et la misère. Oui il faut en finir avec le règne de l’argent-roi ».
Depuis quand, se demande François Ruffin, un peu embêté, depuis quand le Front national cause comme ça, un peu comme lui ?
Qu’est-ce qui relève de l’imposture, ou du vernis social ?
Qu’est-ce qui, à l’inverse, est profondément ancré dans le discours du FN ?

140 pages
Prix : 40 ans de discours économique pour 6 € seulement !
Frais de port : 2 euros.

commandez ce livre sur notre notre boutique
ou bien téléchargez un bon de commande ici

 

 

 

 

 

Faut-il faire sauter Bruxelles ?

C’est à une promenade que le lecteur est invité. Une excursion dans la capitale de l’Europe. Mais qui est aussi, surtout, une incursion dans les têtes de ceux qui la font.

Par François Ruffin

C’est pas rien l’Europe.
Elle surveille nos déficits et contrôle nos budgets. Elle gère notre monnaie.
Elle en appelle à la « compétitivité » et à la « modération salariale ».

Mais autant on surveille l’Élysée, autant la Commission, rien que d’y songer ça nous fait bâiller : comment s’informer sur ce machin qui, à deux heures en Thalys de Paris, nous paraît si lointain ?

Pour s’informer sur l’Europe, on a donc fait du tourisme.
On a visité le « quartier européen », un kilomètre carré, environ.
On a flâné parmi ces bâtiments aux vitres teintées, ces grandes esplanades.
Et à se balader entre les tours, on découvre d’autres détails, qui peuvent nous servir de symboles.

C’est une plaque d’amitié, devant l’entrée du Parlement, entre les lobbies et les députés européens. C’est une statue portant un euro à bout de bras. C’est un portrait géant de Jacques Delors.
Et puis, on est rentrés dans les tours, on a discuté avec les « décideurs », fonctionnaires, élus, lobbyistes, syndicalistes, comme ça, en reporter qui baguenaude. Et s’affiche tranquillement la fusion, la confusion, de la politique avec la finance.

Environ120 pages
Prix : Une balade dans Bruxelles pour 7 euros seulement !
Frais de port : 2 euros.

commandez ce livre sur notre notre boutique
ou bien téléchargez un bon de commande ici

 

 

« Ils nous ont dit : vous êtes fous ! »

Sur les photos, dans les films, Maurice Kriegel-Valrimont (1914-2006), c’est le jeune homme à lunettes debout derrière le général Leclerc, le jour de la Libération de Paris, en août 1944, tandis que le général von Choltitz est fait prisonnier. Mais ce n’est pas avec un « ancien combattant » qu’on vient discuter : c’est avec un militant au présent, toujours soucieux de « chercher la force motrice » à gauche, qui rouvrira l’espoir.

Entretiens avec François Ruffin

François Ruffin : J’ai 30 ans, c’est à peu près l’âge que vous aviez à la Libération. Mais le climat, qui est le climat d’aujourd’hui, c’est un climat de... résignation.
Maurice Kriegel-Valrimont : Je vais prendre deux moments. En 1934, les fascistes manifestent, ils essaient de prendre le pouvoir. C’est sérieux ! En 36, c’est le Front populaire. En deux ans, non seulement vous avez un recul du fascisme, mais d’une certaine manière en France, la fascisme est battu... En deux ans... Mais ça ce n’est rien du tout. En 42... Stalingrad est à portée de la conquête des Allemands. C’est-à-dire : c’est fini ! Le monde est sous la botte fasciste... Et en 44, Paris est libéré... (Rires) Là, j’ai imaginé... vous savez, nous avons été dans la même cellule avec Aubrac, avec Ravanel, à Lyon, et si l’un de nous, un soir, une nuit, s’était réveillé... Si l’un de nous avait dit que dans deux ans Paris serait libéré, les autres auraient passé le reste de la nuit à rigoler ! C’était invraisemblable... et c’est deux ans. (Rires). C’est ça ma réponse...

Environ120 pages
Prix : 6 euros seulement !
Frais de port : 2 euros.

commandez ce livre sur notre notre boutique
ou bien téléchargez un bon de commande ici

 

http://www.fakirpresse.info/-Nos-lecteurs-sont-les-meilleurs-.html

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article