Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Grèce et vente des meubles imposée aux etats

1 Mai 2013 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Grèce

 

 

Grèce et "vente des meubles" imposée aux Etats (II)

Le 29 avril 2013, Le Monde rapporte « Le Parlement grec vote le renvoi de 15 000 fonctionnaires ». Cette décision de casse sociale fait suite un accord passé par le gouvernement grec avec la Commission Européenne, la Banque Centrale Européenne et le Fonds Monétaire International. Un communiqué commun de ces trois institutions associe clairement l'accord à un programme de privatisation du patrimoine public de la Grèce. Dans un article intitulé « La Grèce vote la suppression de 15.000 postes de fonctionnaires », Metro France publie une photo des manifestants devant le Parlement à Athènes. Un article récent du même journal porte le titre « Grèce : meurtres, suicides, sida... le terrible bilan de l'austérité ». Rien de moins. Qui se soucie vraiment du sort de la population européenne, si on pense par exemple au projet de grande zone économique Europe - Afrique plaidé par Elisabeth Guigou et d'autres membres de la Commission Trilatérale ? Notre article « Commission Trilatérale, Europe et Afrique (I) » soulignait déjà la très lourde facture payée par les européens après trois décennies de privatisations et de délocalisations. Le projet de zone économique euro-africaine est-elle autre chose qu'une fuite en avant accélérée de la part de prétendues « élites européennes » qui ont ainsi bradé le patrimoine de leurs propres pays ? Et de quoi sera-t-il question à la rencontre de Bilderberg de cette année qui devrait avoir lieu début juin ? S'agissant de l'Italie, ArticoloTre commente à propos du nouveau président du Conseil : « Nel curriculum di Enrico Letta: Bilderberg e Trilateral Commission ». Doit-on s'en étonner, si on pense notamment que Mario Monti est un ancien président européen de la CommissionTrilatérale ? Le 29 avril, Euronews écrit « Nouvelles mesures d’austérité votées par le Parlement grec », évoquant également un accroissement de la pression fiscale sur la population grecque. La casse sociale planifiée et les privatisations s'accompagnent donc d'une augmentation des impôts.

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/04/29/grece-et-vente-des-meubles-imposee-aux-etats-ii.html ]


http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/04/30/hollande-medef-syndicats-flexisecurite-ii.html

Hollande, MEDEF, syndicats, "flexisécurité"... (II)


Le 30 avril 2013, Clicanoo évoque « Un 1er mai au goût de manif anti-Ani », alors qu'un article du même jour d'AgoraVox porte le titre « L’ANI ou le pouvoir de nuisance du social-libéralisme ». Mais peut-on vraiment parler de libéralisme à l'époque de la mondialisation du capitalisme et du pouvoir sans partage des grands groupes financiers et industriels ? Une chose est en tout cas certaine : la tant vantée « flexisécurité » qu'instaure l'Accord National Interprofessionnel (ANI) constitue entre autres une véritable démolition de notre Code du Travail, comme déjà analysé dans notre article « Hollande, MEDEF, syndicats, "flexisécurité"... (I) ». Mais compte tenu des positions défendues depuis longtemps par le Parti Socialiste, c'est tout sauf une surprise. Public Sénat écrit « 1er mai : les syndicats en ordre dispersé », résultat du soutien de la CFDT à l'ANI. Le 30 avril également, Europe 1 commente « Une dose de terrain pour Hollande », à propos de la visite de François Hollande au Collège Jean Vilar, aux Mureaux. L'actuel Président de la République y a appelé au « développement de l’esprit d’entreprise » à propos de l'emploi des jeunes, tout en soulignant que l'emploi, « ça prendra du temps » (LCI). Ce qui semble avoir choqué des « gauches de la gauche » qui ont appelé à voter pour lui il y a un an. Mais est-ce vraiment une surprise, si le discours de François Hollande aux Mureaux a marqué une volonté évidente de plaire au patronat ? Tout compte fait, la politique mise en place par François Hollande n'est qu'une continuation de celle de Lionel Jospin. Or le gouvernement de « gauche plurielle » de Lionel Jospin a battu un record de privatisations, encouragé les délocalisations, approuvé des stratégies européennes antisociales (Lisbonne, Barcelone...), préparé le casse de la fonction publique, soutenu le développement de l'Organisaton Mondiale du Commerce (OMC) que dirige actuellement le « socialiste » français Pascal Lamy... Rien de suprenant, donc, dans un tel discours de la part de François Hollande. Surprenant, que certains puissent être surpris alors que François Hollande fut le premier secrétaire du Parti Socialiste tout au long de la période Jospin. La « flexisécurité » fait partie du lot

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/04/30/hollande-medef-syndicats-flexisecurite-ii.html ]


Pour ne plus recevoir nos messages, prière d'adresser un courrier électronique avec le titre "désabonnement" ou "désinscription" à l'adresse indep_chercheurs@yahoo.fr

Si en revanche vous avez apprécié le contenu de nos articles, nous ne pouvons que vous encourager à rediffuser autour de vous cette lettre d'information. Merci d'avance.


Cordialement

Le Collectif Indépendance des Chercheurs
http://science21.blogs.courrierinternational.com/
http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia

http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/04/29/grece-et-vente-des-meubles-imposee-aux-etats-ii.html

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article