Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Le licenciement de Sophie Tissier, la pétition de soutien. Article de Lucien Pons.

25 Septembre 2013 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Le syndicalisme

Bonjour.

 

La tendance de cette rentrée de septembre 2013 est au licenciement abusif. C’est vrai que les attaques menées par notre gouvernement de « gôche » sur le code du travail et la sécurisation de l’emploi, inscrites dans la loi de la République sous le vocable de « l’ANI »  n’ont rien de très rassurant. Les fallacieux prétextes de la compétitivité et de la sauvegarde des emplois ont encore été invoqués pour cacher le projet de loi imposé par les entreprises du CAC40, par le MEDEF et plus important encore par l’organisation des patrons des patrons européens « Businesse  Europe » dirigée par un certain Antoine Sellière, illustre descendant de la famille De Wendel.

 

Un petit rappel s’impose.

Dans son livre « Industriels et banquiers sous l’occupation » paru en août 2013, Annie Lacroix-Riz met en lumière les choix sans équivoque de personnes très influentes à cette époque noire de notre histoire. Elles préféraient une certaine Europe sous domination allemande à la nation française. Les intérêts de classe de cette élite collaborationniste sont très bien résumés par la phrase bien connue : «Il vaut mieux Hitler que le Front Populaire ». Le gouvernement de Vichy a permis aux maîtres de cette époque de mater la classe ouvrière qui avait conquis des droits importants grâce aux grandes grèves de 1936. Ces gens-là, sous couvert de « Révolution Nationale », ont installé un état fasciste entièrement dévoué aux banquiers et industriels de l’époque. Ils ont tué « la Gueuse ». L’état français  a remplacé la République. N’oublions pas que la République est porteuse des valeurs universelles issues des Lumières , de la Révolution française et des luttes sociales. C’était vrai hier et c’est encore vrai aujourd’hui. Le travail de la grande historienne, madame Lacroix-Riz, nous permet de comprendre les enjeux d’aujourd’hui en étudiant notre passé. La drôle de guerre devient « Le choix de la défaite »; les invariants de l’histoire apparaissent ainsi plus clairement.

 

Il nous faut regarder les similitudes entre cette époque et la situation actuelle, elles sont très nombreuses. :

La volonté d’affaiblir la France en tuant son économie et en bradant les bijoux de famille.

La volonté de revenir sur les conquis sociaux.

La volonté de détruire l’essence même de notre nation en éliminant le lien social majeur entre les citoyens, la langue française.

La volonté de fondre notre pays dans un espace européen, chasse gardée des prédateurs Anglos saxons.

La volonté de dissoudre notre pays dans un Empire atlantique en favorisant les accords Transatlantiques.

La volonté de casser l’intégrité territoriale de notre République en installant l’Europe des régions au travers de l’Acte III de la décentralisation.

Etc…

 

On peut penser que ces propos n’ont rien à voir avec le licenciement abusif de cette personne. Détrompez-vous ! Les grandes entreprises, aux mains des nouveaux saigneurs de guerre, appliquent sans état d’âme la loi dictée au gouvernement. Les règles de licenciements sont plus souples et peu importe la situation des personnels, il faut rentabiliser. La grande entreprise appelée « Canal + » ne fait pas exception à la règle même si ses abords gauchisants on pourrait croire que la ligne de cette chaîne est progressiste. Il faut ouvrir les yeux là encore ! Le « Petit Journal », « Les Guignols de l’info » et autres émissions « engagées » ont pour mission de capter l’attention des téléspectateurs jeunes et de tendance humaniste. Il ne suffit pas de paraître « branché » pour être au service de ceux qui souffrent de la crise. La critique du grand capitalisme et de l’ultralibéralisme est rarement évoquée. Le système ultralibéral apparait toujours comme la seule possibilité dans le monde actuel. La concurrence et la compétitivité sont installées méthodiquement dans l’inconscient collectif. On ne dit jamais que la concurrence entre les différents pays pourrait être remplacée par une coopération entre les peuples. On se garde bien de parler de la fameuse « Charte de la Havane »,  signée par les différents pays à l’issue de la seconde guerre mondiale dans le cadre des accords de l’ONU. L’Organisation Internationale du Commerce (OIC) aurait pu régir les relations commerciales entre les pays en respectant le droit de chacun. Au lieu de cela nous avons l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) qui prône le libre-échange, la libre concurrence, la libre circulation des capitaux, la libre circulation des marchandise, etc. …, pour le plus grand bonheur des transnationales.

 

Je vous transmets le message de « République et Socialisme » et  je vous invite à signer la pétition et à la faire circuler.

Signez la pétition "Touche Pas A Mon Intermittente" et faites tourner autour de vous ! MERCI

 

Bien cordialement.

 

Lucien PONS.

 

NOTA : Une dernière pour la route, l’attitude lamentable des organisateur du colloque sur Ambroise Croizat à Paris. L’historien Michel Etievent, Spécialiste incontesté de cet homme d’exception n’a pas été invité à ce colloque. Dans les liens ci-dessous vous trouverez deux courriers indignés de Michel Etievent.

. http://lucien-pons.over-blog.com/article-michel-etievent-toujours-aucune-explication-sur-mon-eviction-au-colloque-croizat-de-la-mairie-de-par-120235886.html

 

. http://lucien-pons.over-blog.com/article-colere-et-indignation-de-michel-etievent-la-suite-120237370.html

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article