Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Les grecs insultés le mercredi 30 mai 2012 par le journal le monde.

1 Juin 2012 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Grèce

FABER-europe.jpgjeudi 31 mai 2012

                 Les Grecs insultés mercredi 30 mai 2012 par

                              le journal français Le Monde ?

  

Bonjour.


Le secrétariat de la campagne d'opinion  internationale "Je suis grec" / « Par solidarité, je suis grec aussi», à Nantes  a reçu ce soir (jeudi 31 mai) un message issu de Michel Volkovitch, traducteur. http://jesuisgrec.blogspot.fr  mail : jesuisgrec@numericable.fr

Il s'y indignait d'un dessin de presse paru hier (mercredi 30 mai 2012) en page 2 dans le grand journal parisien Le Monde (dessin à qui il semble manquer l'excuse du talent ? ou bien alors nous sommes incapables d'apprécier ce talent subtil à sa juste mesure ?), ceci pour insulter les Grecs terrassés par les injonctions stupides et contreproductives de la Troïka (Europe/FMI), prélude à une austérité forcée pour toute l'Europe, ceci en reprenant quelques poncifs et clichés racistes sur l'éternel Grec buveur d'ouzo pendant sa sieste, prétendument paresseux et de mauvaise foi.

Pour des raisons de droit d'auteur, nous ne reproduirons pas ici ce dessin intégralement (voir cependant les illustrations jointes de la publication concernée), mais voici sa description détaillée :

Deux personnages vautrés, couchés à terre à côté d'une bouteille d'alcool, dialoguent. Le premier déclare :

" - Se faire traiter de branleur* au moment où on allait se mettre à bosser... Avoue que c'est très démotivant, "


L'autre répond : - " Sûr ! Bosse un peu quand même, passe moi l'ouzo ".

(En langue française familière et argotique, le mot branleur*, après avoir évoqué un acte sexuel de masturbation, signifie au sens figuré "personne qui ne fait rien", "paresseux" ou "fantaisiste", cf. Dictionnaire le Robert historique). ("Bosse, bosser" signifie familièrement : travaille, travailler.)

Pour être certain qu'il s'agit des Grecs buveurs d'ouzo, figure à l'arrière plan un temple de style classique placé sur une hauteur, évoquant évidemment le Parthénon sur l'Acropole.

Nous rediffusons donc incomplètement des éléments de ce dessin. Mais nous diffusons intégralement ici l'indignation de Michel Volkovitch (en y ajoutant tout en bas un message qu'il nous avait fait passer cet hiver 2011-2012, invitant à lire les écrivains grecs contemporains.)

 

Luc Douillard à Nantes
NV 1184 page 1 a
------------------------------------------ 

 Le message réexpédié :

De : Michel Volkovitch :
michel.volkovitch@wanadoo.fr



Date : 30 mai 2012
Objet : Chez les Grecs

Lettre à Xavier Gorce, dessinateur au Monde :


Hier en ouvrant mon journal, Monsieur, j’ai trouvé ça : [reproduction du dessin]

J’ai cru recevoir une gifle. Les Grecs, un ramassis de branleurs…

J’ai cru entendre le gros rire d’Angela Merkel suivie par des millions de nantis du monde entier. Je ne savais pas que Le Monde pouvait courtiser un tel public de beaufs. Non, les Grecs ne passent pas leur temps à glander. Tous les Français n’ont pas un béret et une baguette sous le bras. Et les dessinateurs n’ont pas tous du talent. Connaissez-vous les Grecs ? Moi qui depuis trente ans les fréquente et les traduis, je peux vous l’assurer, et une étude publiée dans
Le Monde le confirme : ils ne bossent pas moins que les Allemands. Ou que les Français. Ou qu’un dessinateur fort bien payé, sûrement, pour pondre son dessin du jour en un quart d’heure. Ils bossent dans des conditions souvent plus difficiles que nous, ou s’ils ne bossent pas, c’est qu’ils passent leur temps à chercher du boulot en vain. Les Grecs, voyez-vous, sont très attentifs au regard de l’étranger, surtout dans le creux de la vague où ils se trouvent. Le moindre signe de compréhension, d’encouragement, est précieux pour eux, accablés qu’ils sont du mépris glacé des puissants. Votre petit crobard, de ce point de vue, est d’une cruauté aussi gratuite qu’imbécile. J’ai toujours eu un problème avec votre humour, mais là on touche le fond. Attaquez-vous plutôt aux grands de ce monde, à vos riches et arrogants nouveaux patrons par exemple, ou à Mme Lagarde, qui gagne près de quarante fois le SMIC et ne paie pas d’impôts tout en accusant les Grecs de ne pas payer les leurs. S’acharner sur les victimes et non sur les bourreaux, c’est nul, c'est lâche. Allez donc vous faire voir, Monsieur le manchot. Mais pas chez les Grecs.

Michel Volkovitch traducteur 

Copie de cette lettre à tous mes amis concernés, Grecs ou Français.

------------------------------------------ 
10502635czbvd 1608
Message précédent de Michel Volkovitch à "Je suis grec" :


Je traduis depuis trente ans les auteurs grecs (prose, poésie, théâtre) et me bats plus que jamais pour les faire connaître, c'est dire que votre combat et le mien se rejoignent. Je me permets de vous suggérer, s'ajoutant à vos justes initiatives, un autre mode d'action très simple : lire les romanciers et les poètes grecs, en achetant leurs livres. Et faire connaître ces livres autour de soi. Les offrir, organiser des manifestations où l'on parlera d'eux. Le meilleur moyen de faire aimer la Grèce, c'est de la montrer telle qu'elle est, loin des clichés habituels, et de donner à voir ce qu'elle nous offre de meilleur. Mon but dans l'affaire n'est pas de m'enrichir, mais avant tout d'éviter la faillite aux petits éditeurs courageux qui me soutiennent (Quidam, Ginkgo, les Vanneaux...) afin qu'eux et moi puissions continuer la lutte. Vous trouverez aux éditions en ligne publie.net certains des plus beaux textes grecs contemporains, et sur mon site www.volkovitch.com, à la rubrique MADE IN GREECE, une bibliographie, des textes de prose et de poésie ainsi que divers renseignements. Amitiés combattantes,

Michel Volkovitch

 ------------------------------------------ 
303346_322042107864808_100001770649973_742711_1073-copie-1.jpg
Deux notes techniques de la campagne d'opinion "Je suis grec" :


>>> Les personnes qui souhaiteraient féliciter directement le dessinateur de presse Xavier Gorce pour la qualité de son humour et pour la générosité de ses sentiments européistes fraternels, peuvent lui écrire en commentaire sur son blog : http://xaviergorce.com/



 >>> Les personnes qui souhaiteraient féliciter la rédaction du journal Le Monde pour la hauteur de vue anti-raciste et la subtile distanciation qui émanent de cette élégante caricature peuvent en parler au médiateur de ce journal : mediateur@lemonde.fr

 ------------------------------------------ 


http://jesuisgrec.blogspot.fr/2012/05/les-grecs-insultes-hier-par-le-journal.html

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article