Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Pour la libération des journalistes syriens kidnappés. "Les ravisseurs de Yara Saleh démentent leurs liens avec Paris".

15 Août 2012 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La Syrie - La Libye - l'Iran -

Pour la libération des journalistes syriens kidnappés. Un article transmis par Marie-Ange Patrizio.
                        
Chers amis,
en complément de la lettre ci-dessous, prenez le temps de lire  les dernières information et l'analyse faite par le Réseau Voltaire sur les 3 journalistes de la chaîne Al Ikhbarya enlevés vendredi dernier (10 août 2012) dans l'exercice courageux de leur fonction.

"Les ravisseurs de Yara Saleh démentent leurs liens avec Paris"

 

Réseau Voltaire | 13 août 2012

 

-cid_006c01cd7a35-ff251c90-0b01a8c0-9999a173127b46e.jpg

 

Une équipe de télévision de la chaîne Al-EkhbariyaTV a été enlevée par l’Armée syrienne libre alors qu’elle filmait les combats à Al-Tal.

Un groupe de combattants s’est retranché dans cette petite localité, immédiatement abandonnée par la population. L’armée nationale a encerclé le bourg et sommé les combattants de déposer les armes.

L’Armée syrienne libre a plusieurs fois annoncé la libération de l’équipe d’Al-EkhbariyaTV dont la journaliste Yara Saleh. En définitive, elle a fait connaître ses revendications dans une vidéo."

 

Article intégral à lire sur :

 

http://www.voltairenet.org/Les-ravisseurs-de-Yara-Saleh

Vous remarquerez que nos média n'en disent pas un mot, Martine Laroche-Joubert étant très occupée "sur le terrain" -comprendre à la frontière turque- à suivre l'Armée dite syrienne et soi-disant libre, dans ses "insurrections".
Malheureusement, des sites français qui se prétendent alternatifs ne donnent pas plus d'informations à ce sujet quand il s'agit d'interpeller directement l'Elysée et son ministre des affaires étrangères.
Pour diffusion, s'il-vous-plaît ; écrivez à l'Elysée, (lettre en bas du courriel)
m-a
  
 
 
Message original
 
Chers amis,

Une nouvelle fois je me dirige vers vous pour vous alerter et vous solliciter au sujet de ce pays qui m'est si cher et qui se trouve encore et toujours sous les feux de l'actualité et des armes, la Syrie.

Vendredi soir, alors qu'ils couvraient une opération militaire dans la banlieue de Damas, une équipe de journalistes  de television syrienne Al Ikhbarya à été  kidnappée par des factieux de la très mal nommée "armée syrienne libre", en réalité tout à fait affiliée aux régimes qui agressent actuellement la Syrie de la façon la plus ignoble (France, USA, Qatar et Arabie saoudite), comme l'étaient en leur temps les "freedom fighters" payés par les Etatsunis pour ensanglanter le Nicaragua dans les années 80.

Il se trouve que je connais personnellement l'un des journalistes kidnappés. Il s'agit de Yara al Saleh-Abbas, une jeune reporter talentueuse et extrêmement courageuse, puisqu'elle à déjà été victime d'un enlèvement dans l'exercice de ses fonctions mais n'a jamais songé à arrêter son métier.

Il est tout à fait inacceptable de s'en prendre ainsi à des journalistes, dont le métier est d'autant plus dangereux qu'ils ne présentent pas une version des faits hostile à la Syrie et à son armée nationale, et que par conséquent considérés comme complices du "régime sanguinaire" ils se voient condamnés à mort par les groupes armés qui pratiquent le terrorisme à travers le pays depuis maintenant 18 mois. Malheureusement, parceque la France est l'un des protagonistes de ce conflit, la presse est muette sur cet enlèvement. 

La chaîne Al Ikhbarya et ses journalistes ont déjà été la cible de plusieurs enlèvements ainsi que d'une attaque ayant conduit à la destruction totale de leurs locaux et à la mort de sept personnes, dont trois journalistes, froidement abattus par leurs assaillants.

Une campagne est en court pour solliciter le président de la république française et l'inciter à exercer une pression suffisante sur les kidnappeurs pour qu'ils libèrent leurs victimes. La France est en effet partie prenante des combats en Syrie puisqu'elle exerce un rôle moteur au sein de la coalition qui vise à renverser l'Etat syrien, à la façon dont elle a déjà contribué à saccager la Libye sous la précédente présidence. Elle organise officiellement des réunions diplomatiques visant à renverser le gouvernement actuel, mais surtout, livre une guerre secrète mais intense via l'encadrement et l'équipement de combattants de l'ASL.

Alors qu'il y a encore quelques semaines un doute était encore permis quant à la nature des événements qui ensanglantent ce pays, il aujourd'hui prouvé que ce que l'on nous a massivement présenté comme une révolte populaire, un printemps des peuples, est en réalité une triste et dramatique affaire de stratégie internationale, une tentative inacceptable de semer le chaos dans un pays dont le véritable crime est de contrecarrer de sombres intérêts géopolitiques occidentaux et israéliens dans la région. Ainsi, il est désormais un fait avéré, confirmé par les plus importants journaux internationaux (Washington Post, Wall Street Journal, Der Spiegel...) que l'armée nationale syrienne combat actuellement des groupes lourdement armés de mercenaires et de jihadistes se réclamant d'une idéologie de haine et d'intolérance vis à vis de tout ce qui ne relève pas de leur vision fanatique et orientée politiquement de la religion.

Il est encore sans doute difficile de croire la version des faits telle que je la présente et telle que j'ai pu la vérifier par moi même en Syrie tant je sais l'intensité du matraquage de la version officielle en France. Mais à en croire les commentaires que je lis sur les forum du Monde ou du Figaro, je réalise que chaque jour de plus en plus de gens ouvrent les yeux et se rendent comptent qu'ils sont actuellement trompés. Car, si ce que moi et désormais de plus en plus de journalistes dénoncent est vrai, cela veut dire que nous sommes responsables et complices en tant que citoyens français du déferlement de plusieurs milliers de criminels et de terroristes en Syrie. Qui osera croire qu'au delà des conséquences morales dramatiques d'une telle politique étrangère, chacun de nous n'aura pas à payer un jour prochain le prix terrifiant de l'attisement irresponsable des fanatismes ?

Si le drame de la Syrie vous touche et si vous vous souciez du sort de Yara et de ses collègues, s'il vous plaît, prenez le temps de vous informer, d'informer, et de participer à cette campagne pour essayer de les sauver.

Bien amicalement, 
Clément

***
Une négociation est actuellement en cours et peut aboutir. Nous avons besoin de votre aide.

Si vous voulez aider à sauver mon amie Yara, envoyez tout de suite cette lettre aux principaux collaborateurs du président François Hollande.

"M. Le président de la République française,

La chaine de television syrienne Al Ikhbarya a annoncé la perte de contact avec son équipe composée de la journaliste Yara al Saleh-Abbas, le cameraman Hatem Abu Yahya, et Abdellah Tabora et Hussam Imad, assistant et chauffeur.

Nous savons que vous êtes en contact permanent avec les milices qui ont enlevé Yara al Saleh-Abbas, journaliste de la télévision syrienne, ainsi que son équipe.

Elle va être assassinée comme d'autres journalistes syriens l'ont été récemment.

Nous vous demandons d'exiger sa libération et celle de ses collègues au risque que vous et votre gouvernement soyez tenu responsable de ce crime."

Pierre-Rene.Lemas@elysee.fr (secrétaire général)
Aquilino.Morelle@elysee.fr (conseiller politique)
Emmanuel.Macron@elysee.fr (secrétaire général adjoint)
Nicolas.Revel@elysee.fr (secrétaire général adjoint)
Sylvie.Hubac@elysee.fr (directrice de cabinet)
Alain.Zabulon@elysee.fr (directeur adjoint de cabinet)
Pierre.Besnard@elysee.fr (chef de cabinet)
Paul.Jean-Ortiz@elysee.fr (conseiller diplomatique)
Emmanuel.Bonne@elysee.fr (conseiller Moyen-Orient)
Benoit.Puga@elysee.fr (chef d’état-major particulier)
Eric.Lavault@elysee.fr (aide de camp)
Yann.Latil@elysee.fr (aide de camp)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article