Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Articles avec #histoire tag

Pétition pour le musée Jean Moulin à Nice.

18 Janvier 2012 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Histoire

312119 209782269090793 100001770649973 473455 1104-copie-1Bonjour.

L'association "Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR" dont je suis le président lance une pétition nationale pour sauver un lieu de mémoire à Nice. Un appartement de 40 mètres carrés environ, a servi pendant la seconde guerre mondiale de planque à Jean Moulin. Peintre et amateur d'art il avait monté la Galerie Romanin. Cette couverture lui a permis de rencontrer les chefs des différents réseaux de résistances à l'occupation allemande. Il a ainsi pu réunir ces patriotes afin de créer en mai 1943 le fameux Conseil National de la Résistance juste avant son arrestation. Il est de notre devoir de citoyens de garder intacte la mémoire de ces luttes pour la liberté, pour la justice, pour la République. Il nous appartient de transmettre aux jeunes générations les idéaux et les actes de ceux qui ont combattu au péril de leur vie la barbarie et la haine afin de nous permettre de vivre des jours heureux.  

Il nous apparaît très important que la mémoire de Jean Moulin soit plus présente aujourd'hui. A Nice ce modeste local situé au 22 rue de France, est mis en vente. Sa position centrale en fait le lieu idéal pour faire connaître le rôle déterminant joué par Jean Moulin dans la victoire des alliés sur les nazis.

 

Je vous transmets ci-dessous le texte de la pétition nationale que nous avons lancé.

 

En cliquant sur le lien vous pourrez signer celle-ci.

 

Si cette cause vous interpelle, si vous voulez comme nous préserver ce haut lieu de résistance, alors signez cet appel et surtout  contribuez à le faire connaître à tous vos contacts.

 

Proposez-le aussi à divers organismes de presse si vous le pouvez, que ce soit sur le net ou sur papier ou sur d'autres supports.

 

Le temps presse, il ne reste que 4 semaines pour le délai de préemption, comme l'indique dans son commentaire une signataire. La réussite de cette belle entreprise dépend de vous, de votre mobilisation et de votre capacité à faire vivre ce combat pour la mémoire.

·         Le lien pour la pétition: 293966_228444113877709_100001363671692_552611_3892-copie-1.jpg 

Moulin-a-Nice--petition-petitions-2bdb038f2633d27e5cf17724eba99727.html 
  • Le texte de la pétition:

Ce qui était la "galerie Romanin" doit devenir le musée Jean Moulin à Nice. L'association Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR06. 

 

Jean Moulin était le représentant du général de Gaulle, parachuté dans la France occupée pendant la seconde guerre mondiale.

Il a réussi à rassembler les patriotes de tous bords autour des idéaux et des valeurs de la France-Libre.

Sa détermination et son courage ont permis la création en mai 1943 à Paris, du Conseil National de la Résistance. Le CNR est à l’origine :
1. Du regroupement des réseaux de résistance autour du général de Gaulle.
2. De nombreuses avancées sociales dont nous bénéficions aujourd’hui encore. La sécurité sociale et la retraite par répartition en sont des exemples emblématiques.

Pour accomplir cet énorme travail de rassemblement des résistances, il a occupé un local à Nice, qu’il a transformé en « Galerie Romanin ».
Peintre lui-même, amateur d’art et de peinture, ce lieu va devenir une parfaite couverture pour ses actions de l’ombre. Cette cache va lui permettre de rencontrer les principaux chefs des groupes combattant l’occupation allemande et la collaboration. Ainsi a pu naître la Résistance Unie.
Cette modeste maison, située au 22 rue de France, à Nice, est actuellement en vente. C’est une occasion inespérée de l’intégrer au patrimoine national. Elle deviendrait alors la mémoire vivante, indispensable, de ce symbole de notre histoire.

Le but de cette pétition est d’alerter les citoyens et les autorités de la nation sur l’absolue nécessité de préserver ce haut lieu de la Résistance, qui pourrait être géré en collaboration avec le musée de la Résistance de Nice.

Nous demandons donc à Monsieur le ministre de la culture, de favoriser par tous les moyens la réalisation de cet objectif légitime, notamment en soutenant notre projet de Fondation.

Il s’agirait de créer en cet endroit un musée consacré à Jean Moulin et à la Résistance.
L’œuvre de ce grand homme a besoin d’être mieux connue et mieux respectée. Les jeunes générations doivent connaître son engagement total pour une société plus juste et plus humaine.

L’association « Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR06 » vous remercie de l’intérêt que vous
portez à cette cause.

 logo-large2

  • Le message d'une signataire de la pétition: 

 

TENEZ MOI INFORMEE DES ACTIONS QUE L'ON PEUT FAIRE; iL NE RESTE QUE 4 SEMAINES POUR LE DELAI DE PREEMPTION!

 

  • Le communiqué de l'AFP le 13 janvier 2012.

"Mise en vente controversée d'une ancienne cache de Jean

 Moulin à Nice"

"La mise en vente d'un appartement niçois qui servit de cache en 1943 au chef de la résistance français Jean Moulin a suscité jeudi l'émoi d'une association revendiquant les idéaux de la Résistance ainsi que de l'opposition municipale, qui appellent à en faire un lieu de mémoire.

Au premier étage de l'immeuble, situé dans le centre de Nice, une plaque commémorative rappelle: "Jean Moulin fit le sacrifice de sa vie pour que la France vive libre. Dans cette maison il servit la Résistance avant son arrestation en 1943".

Il y a quelques jours, le panneau de mise en vente accroché à la plaque cachait même l'inscription.

Au rez-de-chaussée, aujourd'hui occupé par un restaurant gastronomique, fut logée jadis une éphémère galerie d'art, la galerie Romanin, couverture de Jean Moulin, grand amateur d'art.

La galerie, louée fin 1942, fut confiée à une amie de Jean Moulin, Colette Pons. "Il s’agissait de camoufler ses activités secrètes dans la Résistance sous la couverture, officielle, de marchand de tableaux", a-t-elle raconté, rapporte le site du Musée de la résistance azuréenne.

"Cette boutique et l’appartement au-dessus comportaient plusieurs issues, ce qui nous arrangeait particulièrement. Régulièrement, des hommes et des femmes arrivaient au 22 rue de France et me demandaient +la clé de Rex+... Il s’agissait de la clé de l’appartement... Je la retrouvais par la suite dans la boîte aux lettres. Jean Moulin, lui, y venait tous les mois. La Gestapo recherchait +Rex+ ou +Max+, mais pas lex-préfet devenu marchand de tableaux".

A l'arrestation de Jean Moulin, sa soeur envoya un télégramme à Colette Pons ("Vendez comme prévu") pour lui signifier de fuir la galerie avant l'arrivée de la Gestapo".

"Jeudi, le conseiller municipal socialiste Patrick Allemand a écrit au député-maire UMP Christian Estrosi pour lui demander d'exercer son droit de préemption sur l'appartement d'une quarantaine de mètres carrés, après plusieurs changements de propriétaires".

"Un musée Jean Moulin aurait toute sa place dans la ville de Nice", estime pour sa part Lucien Pons, président du Comité pour une Nouvelle Résistance, une association s’inspirant des idéaux énoncés par le Conseil national de la Résistance (CNR).

Dans son blog, il suggère, en collaboration avec les associations d'anciens combattants et résistants des Alpes-Maritimes et du Var, de faire circuler une pétition pour sauver le lieu qui était rattaché à la galerie Romanin."

AFP  AFP  

 

 

  • Un lien vers le précédent article sur ce sujet.

 http://srv04.admin.over-blog.com/index.php?id=1292415055&module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=161326842748

 

  • Deux vidéos:

Le chant des partisans:

http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=

 

Le poème d'Aragon en hommage aux résistants: La rose et le réséda:  

http://www.youtube.com/watch?v=bkRY_NbFNf0&feature=youtu.be

 

 

 

En espérant trouver un écho favorable auprès de vous tous, je vous suis très

 

 reconnaissant et je vous remercie vivement.

  

 

Lucien PONS  (Président de l'association "Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR").

 

 

 

Lire la suite

Le 11 novembre et le 8 mai doivent rester dans nos mémoires.

13 Janvier 2012 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Histoire

 

 

 viewmultimediadocument.jpg

 

 

Pétition pour le maintien du

 

 

11 novembre et du 8 mai.

 

 

 

Bonjour.

 

L’association « Résister aujourd’hui » propose une pétition pour s’opposer à la banalisation de la commémoration du 11 novembre. Vous trouverez ci-dessous l’appel qu’ils lancent sur la toile et le texte d’appel de la pétition.

Ceci semble faire parti d'un vaste projet d'acculturation des générations à venir. La place de la grande guerre et de la seconde guerre mondiale occupe quelques pages seulement dans les futurs manuels d'histoire. La France est effacée peu à peu de la mémoire collective au bénéfice de l'Europe supranationale.

 

Lucien PONS

 

 

1522285 3 2ea6 l-ancien-resistant-stephane-hessel-lors-du

 L’association communique :

 

Cher(e) ami(e),

 
Sarkozy veut proposer une loi qui déciderait une seule date de commémorations de la grande guerre et de tous les conflits et " morts pour la France" occultant ce qui c'est passé en 39/45. Nous ne pouvons l'accepter.
Nous vous proposons de signer et faire signer notre pétition en ligne qui sera adressée au Président de la République.
Il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous et de suivre les indications.

http://10867.lapetition.be/

Nous comptons sur vous pour diffuser cette information à vos contacts ou listes de diffusion, c'est important, il faut avoir vote de nombreuses signatures.

Cordialement

Résister Aujourd'hui
resister.aujourdhui@gmail.com
www.resisteraujourdhui.blogspot.com

 

 312561_245904705464983_100001363671692_603783_1489122750_n.jpg

 

 Le texte de la pétition:

   

  Pour le maintien du 8 mai, contre un "mémorial day" à la française

URL Courte : http://10867.lapetition.be/

Votre projet de faire du 11 novembre « la date de commémoration de la Grande Guerre et de tous les morts pour la France » nous scandalise.
Ce que vous proposez aurait ainsi pour effet d’occulter ce qui s’est passé en 1939 – 45, les Résistants, Déportés et Français libres méritent d’être honorés de façon différenciée.
Nous rejetons l’idée de créer un « Mémorial Day » à la Française dans notre pays qui a une longue histoire jalonnée d’événements remarquables quand la jeunesse a un besoin urgent de repères qui ne peuvent être constitués que par des dates significatives de l’histoire de France.

Nous ne pouvons accepter cet affront et demandons, aux côtés des anciens Résistants de maintenir impérativement les cérémonies commémoratives du 11 novembre et de trois dates essentielles : le 8 mai, date de la victoire sur l’Allemagne nazie, le 18 juin, date fondatrice de la Résistance française et le dernier dimanche d’avril, fixé par la loi pour commémorer toutes les victimes des horreurs de l’univers concentrationnaire nazi, phénomène sans précédent dans l’histoire du monde.
Nous proposons avec « Résister Aujourd’hui » que le 27 mai, jour anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance, devienne journée nationale de la Résistance.
Ce jour serait évoqué, dans toutes les écoles, ce que fut la Résistance, ses buts, son rôle, ses idéaux, les mécanismes toujours semblables qui peuvent conduire à nouveau à l’émergence des forces les plus rétrogrades.

Nous ne pouvons approuver cette confusion mémorielle de nature à légitimer les guerres impérialistes coloniales ou néo-coloniales qui ne sont pas de même nature que la lutte des « Poilus » dans les tranchées ou des Résistants ou Déportés contre la barbarie nazie.

Nous soutenons l’association « Résister Aujourd’hui » www.resisteraujourdhui.blogspot.com et vous demandons, avec elle, qu’aucune décision ne soit prise sans la consultation du Haut Comité des commémorations nationales.

 

 267724 156486134420407 100001770649973 319234 3025532 n

 

Lire la suite

A Nice, Jean Moulin est à vendre!

8 Janvier 2012 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Histoire

 

 

  386340_226567934078893_100001770649973_516301_6586-copie-1.jpg

 

Bonjour. 

Ci-dessous un article dans le quotidien de la côte d’Azur, Nice-Matin, qui laisse quelque peu perplexe. L'appartement niçois de Jean Moulin est à vendre.

Atteindrait-on le sommet de l'ignominie en faisant fi de notre passé et en bradant au dieu marché un symbole fort de notre histoire?

En regardant la photo ci-dessous on ne peut être que profondément choqué par la plaque commémorative recouverte en partie par l'annonce pour la vente de ce lieu.

Peut-on laisser Jean Moulin mourir une seconde fois? Après avoir été sauvagement torturé par les nazis il est décédé dans le train qui le conduisait à Berlin. L'indifférence, le mépris et l'oubli sont la forme actuelle de sa deuxième mort.

Tout satisfaire au consumérisme triomphant, ne plus être capable de s'indigner, ce sont des signes par trop visibles de la gangrène qui a touché notre société. Est-ce là, la forme ultime de la destruction des idéaux du Conseil National de la Résistance? Jean Moulin, grâce à la couverture niçoise de la Galerie Romanin, avait pu  le créer en mai 1943 à la rue du Four à Paris, quelques jours avant son arrestation à Caluire?

S'indigner c'est bien, mais il faut passer à l'action, il faut absolument garder ce lieu mémoriel dans le domaine public. Un musée Jean Moulin aurait toute sa place dans la ville de Nice.

L'association "Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR", dont je suis le président, va oeuvrer dans ce sens dans les prochains jours. Celle-ci à pour but de défendre et de promouvoir les idéaux et les acquis du Conseil National de la Résistance.

Plusieurs pistes sont envisagées.

La première, en collaboration avec les associations d'anciens combattants et résistants des Alpes Maritimes et du var, consiste à demander audience aux élus afin de préserver ce haut lieu de mémoire.

La seconde est de créer et de faire circuler une pétition afin de demander aux autorités de se mobiliser pour sauver la galerie Romanin. Ce lieu a contribué de façon déterminante à la création du CNR.

La troisième est d'essayer de lancer, avec des organismes compétents, une souscription nationale pour contribuer à l'achat de ce lieu de mémoire au bénéfice d'un musée consacré à la Résistance et à Jean Moulin. 

Dans tous les cas votre participation à cette action est déterminante.

Seule la rapidité de la mobilisation de tous pourrait enrayer ce processus.

Ces actions seront détaillées dans un message à venir.

Merci de votre future collaboration et merci pour votre aide.

Le président de l'association "Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR". 

www.cnr-resistance.fr/

Lucien PONS

  

  

Publié dans "Nice-Matin" le samedi 07 janvier 2012. 

jean-Moulin-est-a-vendre-copie-1.jpg

Jean Moulin avait ouvert une galerie d'art au rez-de-chaussée du 22, rue de France, actuellement un restaurant gastronomique. Au 1er étage, un petit appartement, actuellement en vente, servait de cache à la Résistance. Laurent Carré

Situé en centre ville au 22, rue de France, il a servi de cache pour la Résistance

" A vendre". Le panneau accroché au 1er étage d'un petit immeuble, au 22 rue de France, camoufle mal une plaque de marbre célébrant la mémoire d'un héros : « Jean Moulin fit le sacrifice de sa vie pour que la France vive libre. Dans cette maison, il servit la Résistance avant son arrestation en 1943. La Ville de Nice reconnaissante ».

Le modeste appartement aujourd'hui à la vente fut une planque de la Résistance. Une cache pour les agents de la France libre. Pour en obtenir les clés, il suffisait de prononcer ces simples mots : « De la part de Rex», le nom de code de notre héros. Nombre de Résistants séjournèrent dans ce local. C'est ici que s'est jouée une partie du destin tragique et héroïque de celui qui avait refusé de capituler.

Révoqué par le régime de Vichy pour avoir osé dire non au nouvel ordre, le préfet Jean Moulin rejoint le général de Gaulle à Londres en septembre 1941. Il devient le représentant personnel de l'homme du 18 Juin en France avec la mission d'unifier les mouvements de résistance en métropole. Dans la nuit du 1er ou 2 janvier 1942, il est parachuté dans les Alpilles.

Ce patriote est aussi un grand amateur d'art et un peintre de talent (1). Des goûts artistiques dont il va se servir comme couverture en ouvrant la galerie « Romanin » (2) au rez-de-chaussée du même immeuble (actuellement un restaurant gastronomique). Il en confie la gestion à une amie, Colette Pons.

« Vendez comme convenu... »

Si ce lieu sert de trompe-l'œil, les œuvres exposées ne sont pas du toc : Matisse, Bonnard, Utrillo, Degas, Dufy... La couverture est solide et la galerie acquiert rapidement de la notoriété.

Daniel Cordier, secrétaire de Jean Moulin, dira plus tard dans ses Mémoires que le grand homme a pu vivre à Nice ses deux passions : la défense de la France et l'amour de l'art. La galerie avait programmé pour le début de l'été 1943 une exposition sur Kandinsky. L'Histoire en a décidé autrement. Le 21 juin de cette année-là, il est arrêté à Caluire par la Gestapo.

La sœur de Jean Moulin envoie un télégramme à Colette Pons : « Vendez comme convenu », un message pour dire « Partez vite ». La Gestapo arrivera peu après.

Après plusieurs changements de propriétaire, le petit appartement du 22, rue de France est actuellement en vente.

Jean-Marc Giaume, délégué municipal au patrimoine, regrette la présence d'un panneau qui cache un pan d'Histoire : « Je demande à l'agence immobilière de le déplacer. Il ne faut pas occulter cette plaque, elle est sacrée pour les Niçois ».

Cet appartement d'une quarantaine de mètres carrés est mis en vente à 220 000 euros.

1. On se souvient de l'exposition qui a été consacrée à ses peintures et dessins en 2004 à Acropolis.

2. Du nom d'un château dans les Alpilles.

 

 

http://www.nicematin.com/article/nice/lappartement-nicois-de-jean-moulin-est-a-vendre.750828.html

 

Lire la suite

Communiqué de l'association "Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR"

6 Janvier 2012 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Histoire

logo

 

Bonjour.
  

L’Association Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR vous invite à partager la galette du nouvel an le mardi 10 janvier 2012 à la Maison des associations Nice-Est-Saint-Roch. La salle se situe au 50 boulevard Saint-Roch à NICE (Près de la gare Riquier).

  

Cet échange festif sera précédé par la présentation du plan d'action 2012 sous une forme originale que vous trouverez en PJ. A l'occasion des échanges de vœux, seront présentées les conférences du cycle de réflexion. Les deux premières seront consacrées au problème de la dette. Celle de janvier portera sur "L'argent dette", la seconde, en février sur "La création monétaire".

 

Ce premier volet abordera donc la nécessaire reprise en main par l'état souverain, de la maîtrise de la monnaie. Si nous n'y prenons pas garde, la casse va continuer sous le fallacieux prétexte de sauver notre modèle social.

 

Les "Spins doctors "de l'Élysée ont déjà tout prévu pour faire passer en douceur les pires régressions.

 

Le mois de janvier a lancé le processus avec l'incontournable "TVA SOCIALE ".  Les agents de la pensée officielle, tous autorisés à s'exprimer sur ce sujet épineux, ne présentent jamais ce choix politique de façon objective et contradictoire. Ils se contentent de véhiculer les "Eléments de langage" destinés à rendre obligatoire ce dispositif.

 

Notre devoir de citoyens est d'apporter la réflexion sur cette orientation. C'est pourquoi nous pensons nécessaire de donner un éclairage différent sur la monnaie et ses possibles utilisations pour changer notre vivre-ensemble.

 

Mais avant les sérieuses préoccupations, nous espérons partager avec vous un moment plus festif ce mardi 10 janvier. En PJ vous trouverez également le tract annonçant cet évènement.

 

Bien cordialement et meilleurs voeux pour 2012.

  

 

Lucien PONS. Président de l'association "Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR".

 

 

René Isnard. Vice-président de l'association "Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR"

 

 316087 190085001060520 100001770649973 413648 1940739409 n
Lire la suite

Le programme 2012 de l'association Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR

6 Janvier 2012 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Histoire

logo.png  

 

Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR

http://www.cnr-resistance.fr

 

 

 

A la fin de la Seconde Guerre Mondiale

 

                                          Il n'y avait plus rien. Pourtant, ils ont créé :

 

La nationalisation de grands secteurs de l’économie, santé pour tous, Sécurité Sociale, indépendance de la       justice, qualité de l’éducation nationale, culture pour tous, recherche publique, indépendance des média, droit du travail, retraite par répartition.

 

C’était: Le Programme du Conseil National de la Résistance!

(Sous-titré : «  Les Jours Heureux »)

 

En 2012 tout ceci ne serait plus possible… ?

                   Dans la cinquième puissance économique mondiale, qu’aucune invasion ne menace, avec des firmes accumulant des milliards de bénéfice même par temps de «crise», la droite réactionnaire et ultralibérale au pouvoir actuellement le démantèle avec obstination.

 

 

 

Une nouvelle année est source de nouveaux espoirs…

VENEZ EN DISCUTER AVEC NOUS,

 Autour de la galette de nouvel an :

 

 

 

PRESENTATION DU PROGRAMME DU CNR

ET DE SA POSSIBLE « NOUVELLE VIE »

Mardi 10 janvier, à 19 h

Maison des Associations Nice-Est-Saint-Roch, 50 bd Saint-Roch à Nice.

 

 

 jean moulin

Lire la suite
<< < 10 20 30