Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Articles avec #l'horreur economique tag

JO 2016 : la suspension des athlètes russes maintenue

17 Juin 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #La Russie, #AMERIQUE, #L'OTAN., #Europe supranationale, #l'horreur économique, #Le grand banditisme, #La guerre

JO 2016 : la suspension des athlètes russes maintenue

JO 2016 : la suspension des athlètes russes maintenue

  • Par Le Figaro.fr avec AFP
    • Publié le 17/06/2016

Le Conseil de l’IAAF (Fédération internationale d'Athlétisme) a annoncé aujourd’hui maintenir la suspension des athlètes russes des compétitions internationales sportives, dont les Jeux Olympiques, après les scandales de dopage.

"Je peux le confirmer, la suspension est maintenue", a déclaré le secrétaire général de la Fédération russe d'athlétisme, Mikhaïl Boutov, se refusant à d'autres commentaires alors que l'IAAF a réuni son Conseil à Vienne pour décider de lever ou non l'interdiction de participer à des compétitions internationales infligée aux sportifs russes, accusés d'avoir bénéficié d'un système de dopage.

La suspension «était attendue» a affirmé le ministre des Sports russe, ajoutant que la Russie «réagira».

La décision du jour pourrait leur coûter leur participation aux jeux Olympiques de Rio (5-21 août).

Lire la suite

Syrie : champs de bataille de la guerre mondiale ?

17 Juin 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #l'horreur économique, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013, #La Russie, #AMERIQUE, #Europe supranationale, #L'OTAN., #Terrorisme, #Daesch

Syrie : champs de bataille de la guerre mondiale ?

 

Pendant que l’OTAN s’évertue à barricader la frontière russe avec la panoplie de ses armes les plus sophistiquées, sous prétexte de parer à toute offensive russe contre l’Europe, la Russie se joint à la Syrie et à l’Iran pour combattre, cette fois-ci, tous les terroristes, sur le territoire syrien, ainsi que ceux qui les soutiennent d’une façon ou d’une autre. Le 9 juin dernier, les ministres de la Défense de la Russie, de l’Iran et de la Syrie se sont rencontrés pour mettre au point leur stratégie et la concertation indispensable entre leurs forces armées.

Cette détermination pour livrer ce combat à finir contre les terroristes et leurs alliés n’était pas sans exiger du gouvernement syrien une mise en garde des forces étrangères, illégalement présentes en territoire syrien, comme c’est le cas des États-Unis, de la France, de l’Allemagne, de la Turquie. Selon le correspondant en Syrie de Telesurtv.net, cette mise en garde a été faite le 14 juin. Elle fut également confirmée par Sputnik. La réaction de Washington ne s’est pas fait attendre. John Kerry, le Secrétaire d’État, a fait savoir à la Russie que la patience des É.U. avait ses limites et que le départ de Bachar al Assad faisait partie de la solution.

« La Russie doit comprendre que notre patience n’est pas infinie. En fait, elle est même très limitée quant au fait de savoir si Assad va ou non être mis devant ses responsabilités » et faire taire les armes sous la pression de son allié russe, a déclaré le secrétaire d’État à Oslo.

 

 

  Le ton monte au moment où la Russie a déjà pris ses décisions et que ces larmoiements du Secrétaire d’État des États-Unis ne sont plus de nature à influencer Vladimir Poutine. La patience de ce dernier a connu ses limites lorsque ce même Secrétaire d’État lui demandait de ne pas bombarder les terroristes d’Al-Quaïda. en Syrie, et qu’il a constaté que la trêve de cessez de feu n’était là que pour permettre aux forces terroristes de se réarmer et de reprendre du terrain.

 

Il faut donc s’attendre à ce que le gouvernement de Syrie, soutenu par la Russie et l’Iran, décide d’attaquer les forces étrangères présentes illégalement sur son territoire. Ces attaques ouvriront toute grande la porte à un affrontement en bonne et du forme, entre les forces de l’OTAN et celles de la Russie, de la Syrie, de l’Iran et de tous leurs alliés, dont la Chine.

Il s’agit évidemment d’une analyse hypothétique dont les possibilités vont, toutefois, en augmentant de jour en jour. Je ne pense pas que le Président de Russie va revenir sur sa décision d’en finir avec le terrorisme et ceux qui le rendent possible. De plus, cette confrontation, devenue inévitable, ne menace pas directement la Russie et son peuple. John Kerry, tout comme c’est le cas pour l’OTAN, n’a plus la confiance de la Russie. Sa fourberie et son hypocrisie ont mis à découvert ses véritables intentions qui en sont de domination et qui n’ont rien à voir avec la paix.

Quels sont les plans de Poutine pour reprendre le contrôle de cette guerre en Syrie contre les terroristes et ceux qui les supportent ? Les jours et les semaines qui viennent devraient nous apporter la réponse.

 

Oscar Fortin

Le 15 juin 2016

http://humanisme.blogspot.com

Lire la suite

A Marseille, des « supporters russes » pas si russes que ça

16 Juin 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #AMERIQUE, #Europe supranationale, #L'OTAN., #La guerre, #La Russie, #l'horreur économique

A Marseille, des « supporters russes » pas si russes que ça

15 juin 2016

A Marseille, des « supporters russes » pas si russes que ça

A l’occasion du match Angleterre-Russie qui s’est tenu samedi à Marseille, les rues de la ville ont été le théâtre de combats de rue acharnés, la faute revenant aux hooligans présumément russes qui seront bientôt expulsés du pays à des fins de sécurité, ont annoncé les autorités françaises. Depuis lors, une vive polémique anti-russe s’est déclarée dans les médias…

Mais ces « ultras » sont-ils vraiment Russes? Voilà ce qu’ont aperçu des blogueurs français.

Les seules images de supporters violents dont on dispose sont de fait celles prises dans le stade Vélodrome lors des échauffourées survenues à la fin du match Angleterre-Russie de l’Euro-2016, lit-on dans le blog de Bertrand Du Gai Déclin.

Fait curieux: l’un des hooligans qui figure sur plusieurs photos porte un tatouage représentant Tarass Boulba, héros des nationalistes ukrainiens.
supporters russes 1 20160615

Sur d’autres photos, on retrouve des « Russes » en train de tabasser des Anglais dans les rues de Marseille, mais ces Russes ont le teint trop foncé pour être des Slaves. « Ou bien bronzent-ils très vite? », ironise le blogueur.

Autre aspect intéressant, les dérapages ont été organisés par des individus « beaucoup vêtus de noir, portant des cagoules et brandissant des matraques »: est-ce là une caractéristique russe?, s’interroge Erwan Castel.

supporters russes 2 20160615
Autre question: comment s’y est retrouvé le drapeau algérien?

Et pour couronner le tout, on ne fait état d’aucun Russe interpellé! Alors que 20 personnes ont été placées en garde à vue depuis le début des incidents, dix personnes parmi elles ont été jugées lundi à Marseille pour être ensuite condamnées à des peines allant jusqu’à un an de prison. Il s’agit de six Britanniques, d’un Autrichien et de trois Français jugées lundi pour « violences avec arme par destination », mais il n’y a curieusement aucun hooligan d’origine russe parmi eux.

Il y a quelque chose qui cloche dans cette théorie sur les supporters russes, non?

supporters russes 3 20160615
De violents incidents ont éclaté tout au long du week-end à Marseille en marge du match Angleterre-Russie, impliquant notamment des supporters russes et anglais, mais aussi des Français. Dix personnes ont été jugées lundi à Marseille pour ces faits et ont été condamnées à des peines allant jusqu’à un an de prison ferme, mais aucun hooligan russe n’a été interpellé alors qu’ils semblent avoir déclenché les heurts avec les Anglais. Ces affrontements ont fait 35 blessés, quasiment tous Anglais. Le plus grave était toujours lundi dans un état « critique » mais stable, selon le procureur de Marseille Brice Robin.

source: http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=308878&cid=19&fromval=1&frid=19&seccatid=26&s1=1

Lire la suite

La propagande anti russe utilise le football: La France veut déporter les supporters russes pour terrorisme .

16 Juin 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #AMERIQUE, #Europe supranationale, #Le capitalisme;, #La mondialisation, #La finance dérégulée, #l'horreur économique, #La Russie, #La nation .

mardi 14 juin 2016

La France veut déporter les supporters russes pour terrorisme

 
Сотрудники спецподразделения французской полиции. Архивное фото

A ce niveau-là, ce n'est plus un dérapage médiatique, c'est une déclaration de guerre. Le bus des supporters russes a été arrêté ce matin par une centaine de policiers des forces spéciales françaises, armés comme s'ils partaient en guerre, pour déporter ce qu'ils appellent des "terroristes". Comment en sommes-nous arrivés là? Retour sur quelques évènements incroyables dans un championnat sportif. 
Après le match Russie/Angleterre, au sujet du quel nous avons écrit hier (vous trouverez l'article ici), la presse française s'est déchaînée contre les supporters russes, devenus responsables de tous les débordements. Ouliés les supporters anglais, allemands, tous nos chers amis européens. Ne restent que ces barbares de russe. Il faut dire qu'ils provoquent, avec leur grand drapeau national déployé dans le stade, ces russes qui osent être patriotes et qui même chantent Katioucha dans la langue de leur pays et non We are the champions.
 
Voici le drapeau de toutes les calamités:


Comme ils sont patriotes, ils doivent tous être fanatiques, ça ne fait aucun doute. Qui reste-t-il encore de nos jours pour aimer son pays sinon des militaires, des membres des forces spéciales ou des imbéciles? C'est évident, ça ne se discute pas.

C'est alors que différentes variantes sortent dans la presse. Plus ahurissantes les unes que les autres. La palme est tenue par le Procureur de Marseilles, dans Le Point:
"Il n'y a pas eu de faille", a aussi insisté le procureur de Marseille Brice Robin, qui a évoqué 150 hooligans russes "extrêmement entraînés", "préparés pour des opérations hyper-rapides et hyper-violentes". Selon lui, ces éléments perturbateurs ont déjoué la surveillance policière en évitant d'arriver par avion à Marseille.
L'on parle de commandos, voire de milices. Le grand bal de l'absurde et du fantasme ouvre ses portes. Il peut enfin se déverser sans aucune retenue sur les plateaux de télévisions avec experts divers et pas très variés, dans la presse aussi. Sans qu'aucun journaliste ne s'interroge. Qu'est-ce que 150 personnes, ça se noit dans le paysage. Avec armes et enfants. Sans problèmes. En plus, il sont entraînés, ils courrent vite...

Sur cette question, Le Point est un exemple en matière de propagande:

Ils ne sont pas venus soutenir la Russie mais répandre le chaos autant que possible dans le pays hôte de la compétition, avec la bénédiction d'un député russe.

Du grand journalisme. Il y a eu des centaines - au bas mot - de tweets de peronnes politiques russes sur l'Euro, ils ont réussi a en trouvé un stupide. Mais qui donne l'impression - ou doit plutôt renforcer l'impression - que c'est une opération dirigée par le sommet (mai si, l'ombre de V. Poutine, plane - que feraient nos journalistes sans lui). Bref, un certain député dérape et soutient les supporters russes et surtout ose critiquer le système de sécurité français totalement défaillant. Mais comment un député russe de surcroit, donc qui vient d'un pays presque sous-développé, ose critiquer la grande France? Passons ...

Et vous trouvez plein de témoignage dans le genre "quand un supporter russe m'a frappé ..." dans notre belle presse. Sans qu'aucun, rappelons-le, n'ait été arrêté. Ils courrent décidément très vite ces russes.

Mais continuons, car le meilleur reste à venir. Donc, dans cette ambiance médiatique délétère, se produisent des évènements surprenants:
 
  1. Le lendemain du match, l'hôtel des supporters russes est bloqué par les forces de l'ordre, investi par les forces spéciales armées, qui fouillent tous les coins, copient les documents, prennent tous les gens en photo, cherchent des armes ou au moins quelque chose de compromettant ... et ne trouvent rien que des gens surpris. Evidemment, le Consulat n'a pas été averti, ils n'ont pas pu bénéficier de cette protection qui leur revient de droit et n'ont pas eu droit à un interprète. 
  2. Lors de l'entraînement de l'équipe russe, en préparation du match à Lille, deux individus suspects entrent clandestinement sur le terrain. Repérés par l'équipe russe, ils présentent des passeports d'Arabie Saoudite. L'équipe russe demande à la mairie de Croissy-sur-Seine ce que cela signifie. Ces deux hommes, selon le porte parole de la mairie, seraient des membres de l'UEFA (avec des passeports d'Arabie Saoudite ...) qui assurent la liaison entre la Croix rouge française et russe et pouvaient apporter leur aide si un joueur avait soudainement eu besoin d'aide médicale ou d'être transporter à l'hôpital. Soit ils nous prennent pour des imbéciles (depuis quand la Croix rouge intervient-elle clandestinement dans un championnat de l'UEFA?), soit ils avaient des informations cachées ...
  3. Et maintenant, ce matin, le bus des supporters russes est cerné par des voitures de police et une centaine d'hommes armés à la sortie de Cannes, il est dirigé sur le parking de la Gendarmerie. Tout d'abord, il était question de trouver des armes et de la drogue, puis finalement, n'ayant rien trouvé, ils sortent un ordre du Procureur de la République sur la déportation. Toujours pas de traducteurs, les supporters attendent l'aide de leur Consulat dans le bus et ne comprennent pas vraiment ce qu'on leur reproche. Les forces de l'ordre leur demande de sortir avec leurs baggages, ils refusent. Un homme sort pour le contrôle d'identité et pour tenter de discuter et comprendre ce qui se passe. Il est arrêté immédiatement et on lui présente un ordre de déportation pour, tenez-vous bien, terrorisme. Les forces spéciales françaises qui entourent toujours ce pauvre bus plein de ce qu'ils considèrent des terroristes leur lance l'injonction de sortir d'eux-mêmes, sinon la force sera employée. Décidément, nos forces de l'ordre savent se battre ... contre des gens désarmés. Les représentants du Consulat sont envoyés sur place, alors qu'ils n'ont même pas été prévenus officiellement et maintenant la France annonce la déportation de tous les supporters du bus. La situation évolue sans cesse.
Selon les termes de Chpriguine, président de la ligue des supporters, qui se trouve dans le bus:
Les forces spéciales sont armés jusqu'au dent, ils ont tenté par trois fois de prendre le bus de force, ne donnent pas d'eau, ne laissent pas aller aux toilettes, certains supporters se sentent mal à cause de la chaleur suffocante mais les policiers refusent d'appeler un médecin ou de brancher l'air conditionné.
Finalement, les forces de l'ordre françaises ont eu raison de la résistance du groupe de supporters russes, ils les sortent du bus et tous doivent être déportés. Je ne suis pas certaine que ce soit une grande victoire pour l'image de la France ...

Les supporters sont quelque peu surpris. Pas un seul n'a été interpellé ou accusé des violences commises à Marseilles. Et ils sont déportés. Pour terrorisme. Il semblerait que l'allégation de "terrorisme" ait été largement réécrite en secret par le législateur français pour qu'elle puisse s'appliquer à des gens désarmés qui supportent leur équipe de foot.

Bref, l'hystérie russophobe atteint son paroxysme. Ca ressembe à une espèce d'orgasme malsain suite à la montée constante de la tension. Certains vont se réveiller, en France et en Europe, avec la geule de bois. Car juridiquement, dans un état de droit, cette opération est intenable. Or, la France est encore censée être un état de droit. Sans même parler des bavures policières, de la manipulation de la presse, etc.

Mais il doit y avoir aussi des conséquences sur le plan politique. Sur la Croix, Jésus disait Père, pardonnes leur, ils ne savent pas ce qu'ils font. Mais nous ne sommes que des hommes. Et la Russie va réagir. Pas à chaud, mais rationnellement, comme elle sait le faire dans ce type de situation. Et cela risque de faire mal.

Alors la question  qui se pose reste: dans quel but? Pourquoi tout ce tapage? Pour sanctionner la Russie dans une compétition, ça va trop loin. Pour la salir en général et la rejeter, comme l'Agence anti-dopage qui annonce, sans aucune surprise, que, finalement, la Russie n'a pas fait assez d'efforts en ce qui concerne le dopage.

De toute manière peu importe, ce qu'elle fait ou non, cela ne concerne en aucun cas le dopage. Comme ici, ça ne concerne pas le foot. L'enjeu est ailleurs. Et la France s'est abaissée à un tel point que l'on ne puisse imaginer qu'elle tombe encore plus bas. Mais il est vrai que les marionnettes qui nous servent de gouvernants ont beaucoup d'imagination et font preuve de beaucoup d'empressement. Il y a donc des chances pour que ce ne soit qu'un début .

Prometteur.

 
Lire la suite

Les vraies causes de l’entêtement de François Hollande et Manuel Valls sur la loi travail

13 Juin 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #La finance dérégulée, #Les transnationales, #Europe supranationale, #AMERIQUE, #Le grand banditisme, #l'horreur économique, #La lutte des classes

Publié par RegardActu

 

 

Les vraies causes de l’entêtement de François Hollande et Manuel Valls sur la loi travail
Les vraies causes de l’entêtement de François Hollande et Manuel Valls sur la loi travail

7 citoyens sur 10 opposés à la loi El Khomri, 3 mois de luttes syndicales et la perspective d’une très grosse manifestation à Paris le 14 juin en pleine compétition européenne de football, des milliers de policiers et gendarmes mobilisés en permanence, certains très fatigués qui « pètent les plombs », d’autres qui matraquent à tout va, des députés socialistes totalement discrédités par leur attitude de « petits toutous » qui avalent sans problème le 49-3, la cote de François Hollande à 11% de satisfaits et celle de Valls à 14%...le bon sens ne peut qu’interroger sur cette démarche suicidaire pour l’avenir politique de tous les futurs candidats socialistes. En effet, qui peut penser aujourd’hui qu’aux présidentielles et aux législatives tout ce beau monde ne va pas subir une raclée mémorable ?

Il y a à l’évidence des intérêts « supérieurs » qui guident nos gouvernants, ou plutôt des injonctions. Les plus importantes, les plus évidentes sont celles de la Commission européenne.

En effet, il est important de mieux connaître certains aspects de la gouvernance européenne et son articulation avec les « réformes » nationales. Chaque année, le cycle du semestre européen redémarre, en prenant en compte les épisodes précédents. Tout au long du processus les gouvernements rendent compte à la Commission de ce qu’ils ont fait et celle-ci énonce de nouvelles recommandations. Ainsi, la Commission a « inspiré », pour la France :

• Le CICE et le Pacte de Responsabilité.

• La loi Macron.

• La loi Rebsamen.

• La réforme territoriale.

• La loi santé.

• Les réformes des retraites.

• Les réformes de l’assurance-chômage.

• La loi El Khomri.

Pour 2016, la Commission Européenne a produit de nouvelles recommandations, qui sont disponibles sur http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2016/csr2016_france_fr.pdf

Elles traitent notamment des déficits publics, du système de santé et de retraite, de la rémunération du travail, du contrat de travail, du droit du travail et de la hiérarchie des normes, des liens entre les systèmes d’éducation et le monde du travail, de l’apprentissage et de la formation professionnelle, de la libéralisation des services et des professions réglementées, du système d’assurance chômage, des obstacles pour les entreprises, des effets de seuil pour les Institutions Représentatives du Personnel, des impôts.

On voit bien que la Commission « s’intéresse » à tout ce qui compose le modèle social français pour le faire exploser, conformément au Traité de Maastricht et aux autres qui ont suivi. Petit à petit, elle avance ses pions à une vitesse qui dépend des résistances des Peuples. C’est sûr qu’en ce moment le mouvement social unitaire contre la loi El Khomri freine beaucoup le rouleau compresseur. Il est donc fondamentalement important que celui-ci continue et même s’amplifie. Dans ce contexte, il a été intéressant d’apprendre jeudi 2 juin que la CFE-CGC modifiait son appréciation et dénonçait à présent la loi travail. Le groupe des syndicats béni oui-oui de la loi travail se rétrécit…

La situation est relativement inédite car cette grande bataille se déroule contre un pouvoir qui a été mis en place sous le label « Gauche », contrairement à 2010 avec la bataille des retraites face à un pouvoir sarkoziste. Certes, il ne faut pas avoir beaucoup d’illusions sur la capacité des parlementaires à modifier leur attitude, quoi que. Evidemment, très peu d’entre eux connaissent la réalité du vécu des salariés du privé et du public car les ouvriers se comptent sur les doigts d’une main à l’intérieur de l’hémicycle.

Il ne faut pas que cette réalité de l’emprise des institutions européennes sur la politique des Nations soit un élément de résignation, comme quand on voudrait nous faire croire que « le Marché » est tout puissant, que la mondialisation financière est inéluctable. Ce que des traités basés sur la concurrence des salariés européens entre eux, le moins-disant social, la libre circulation des capitaux, ont établi, peut être annulé et remplacé par des politiques de coopération, de développement harmonieux et respectueux des hommes et de l’Environnement, de création d’emplois, d’augmentation du pouvoir d’achat.

Il faut pour cela du courage, une conviction forte que l’Intérêt Général ne peut pas être résumé à celui des privilégiés mais qu’il est celui de la masse du Peuple. Celles et ceux qui gouvernent notre Pays ne possèdent visiblement pas ces qualités. Il faut donc très vite les remplacer, et en même temps mettre à bas, par des voies pacifiques et démocratiques, la Vème République et son régime de monarchie présidentielle, pour construire une VIème vraiment démocratique et sociale.

Une utopie ? Bien sûr que non. Voyons l’Histoire de France : elle est plein de moments où des hommes et des femmes désintéressés ont su bousculer l’ordre établi, et souvent dans des conditions bien plus difficiles qu’aujourd’hui. A nous toutes et tous, femmes et hommes de bonne volonté, de dépasser les querelles de « boutique » et de savoir nous unir sur l’essentiel.

Michel Beaune

Lire la suite

RSI (Régime Social des Indépendants), la finance dérégulée tue l'économie réelle.

12 Juin 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #La finance dérégulée, #l'horreur économique, #Le grand banditisme, #Europe supranationale, #Economie

Je vous recommande vivement de visionner ce petit reportage de 10 minutes sur le RSI (Régime Social des Indépendants). Il montre à quel point le racket fiscal du gouvernement est en train de détruire l'économie française.

<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2F403505586497759%2Fvideos%2Fvb.403505586497759%2F560632580785058%2F%3Ftype%3D3&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

Lire la suite

Fil d'actu commente l'actualité: La loi travail, les inondations, etc...

12 Juin 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #La finance dérégulée, #Le capitalisme;, #La mondialisation, #Le grand banditisme, #Les transnationales, #l'horreur économique, #Europe supranationale, #La lutte des classes, #Terrorisme

Fil d'actu commente l'actualité: La loi travail, les inondations, etc...

<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Flefildactuofficiel%2Fvideos%2Fvb.958371344204710%2F1111634492211727%2F%3Ftype%3D3&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

Lire la suite

« Loi Travail : on vous ment ! », vidéo d'un député européen. Une mise en cause de la directive européenne à l'origine de cette loi.

12 Juin 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #la Belgique, #l'Allemagne, #L'Italie., #Europe supranationale, #l'horreur économique, #Le grand banditisme, #Les transnationales, #La lutte des classes

Commentaire de Pierre Contet

Ouf ... Ça fait du bien ... Il faut que tout le monde ouvre bien les yeux sur cette loi " travaille !! " je conjugue à l'impératif exprès ... Elle est impulsée par les grosses multinationales ... ( entre autres américaines ) ... Transite par Bruxelles .orchestrée par les castes de milliardaires qui se retrouvent dans les groupes mafieux ´ Bilderberg En Europe ....et le siècle en France ... Le but est de faire le plus gros Old-up de tout les temps ... Asservir les peuples de la planète à commencer par l'Europe ... Et prendre possession de tout ... Y compris " le vivant " ... Cette loi est au travail ce que le sida est à l'amour

<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FDMartinFN%2Fvideos%2Fvb.363326900511057%2F598730623637349%2F%3Ftype%3D3&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

Lire la suite

La com' de Valls et d'El Khomri dynamitée par le syndicat des cadres CFE-CGC.

12 Juin 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #La finance dérégulée, #Europe supranationale, #Economie, #La mondialisation, #Le grand banditisme, #l'horreur économique, #La lutte des classes

La com' de Valls et d'El Khomri dynamitée par le syndicat des cadres CFE-CGC

Dimanche 12 Juin 2016

Laurence Dequay du journal Marianne.

A deux jours d’une manifestation décisive, François Hommeril, le secrétaire général du syndicat des cadres s’oppose aussi frontalement à l’inversion de la hiérarchie des normes. Le script imaginé par le gouvernement, opposant les "syndicats réformistes" aux "syndicats contestataires", est plus que bancal.

Le script "syndicats réformistes" vs "syndicat contestataires" ne fonctionne plus - NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Le script "syndicats réformistes" vs "syndicat contestataires" ne fonctionne plus - NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Depuis le début du conflit sur la loi Travail, le brief rue de Grenelle, soufflé par Matignon, était simple. D’un côté il y avait les syndicats « réformistes majoritaires » qui soutenaient son projet de loi « équilibré ». Et de l’autre les organisations contestataires, CGT en tête, qui exigeaient le retrait de ce texte, et de toute façon ne négocieraient jamais. Sauf que, en recevant le 9 juin François Hommeril, le tout nouveau secrétaire général des cadres de la CFE-CGC élu le 1 juin, la ministre du Travail a accusé un grand moment de solitude.

Non seulement ce savoyard blond au caractère bien trempé lui a d’emblée réaffirmé l’opposition frontale de sa centrale à l’inversion de la hiérarchie des normes prévue dans l’article 2 de son texte, dont il demande le retrait - parce qu’elle alimenterait le dumping social en permettant aux entreprises de déroger aux accords de branche - mais il s’est également permis de lui démontrer comment, exemple à l’appui :

« Jusqu’ici les débats se focalisent sur la frontière sociale - patrons versus salariés -, explique Hommeril à Marianne. Dans la réalité, ai-je rappelé à Myriam el Khomri, la frontière économique la plus importante oppose les entreprises donneuses d’ordre aux sous-traitants. Or, dès si cette loi est votée, les premiers vont immédiatement exiger de leurs obligés des baisses de prix en arguant du fait qu’ils peuvent rogner sur le coût de leurs heures supplémentaires. Ou imposer unilatéralement des rémunérations au forfait à leurs salariés (dans les boites de moins de 50 personnes, ndlr) Dans les services notamment, les pressions seront instantanées. »

>> [Interview] "Il y a bien une inversion de la hiérarchie des normes dans la loi Travail"

A l’appui de sa démonstration, le secrétaire général de la CFE-CGC dissèque l’exemple des transports routiers. « Dans ce secteur, ce sont les patrons qui, anticipant ce risque de dumping, ont réclamé à Alain Vidalies, le secrétaire d'Etat aux transports, la sanctuarisation par décret, d’une bonification de 25% des heures sup. C’est dire si eux sont conscient du danger de cette mise en concurrence sociale !»

Le script des syndicats réformistes vs syndicats contestataires ne fonctionne plus

Les experts de la CFE-CGC vont plus loin encore. En examinant, secteur par secteur, les conséquences possibles du texte à moyen terme, ils estiment qu’il pourrait booster aussi les délocalisations. « Nous représentons des cadres très bien formé qui lisent toutes les revues, argumente Hommeril. Or ils sont convaincus que toutes ces réformes d’inspiration néo-libérale n’ont aucun effet bénéfique sur le marché du travail, lequel rebondit actuellement grâce au regain de croissance

Conséquence, si elle n’obtient pas d’avancée sur ses propositions, la CFE-CGC qui ne manifeste pas le 14 juin, pourrait dès le 23, après réunion de ses instances, durcir sa position. Et réclamer cette fois, le retrait total de la loi travail. Ruinant définitivement le script mal ficelé du camp des syndicats réformistes…contre celui des indécrottables contestataires.

Myriam El Khomri qui, selon ses interlocuteurs, Hommeril comme Jean-Claude Mailly de Force Ouvrière, manifeste une envie sincère de les sortir du piège politique dans lequel les a enfermés Matignon à un an de la présidentielle, devra donc leur prouver rapidement qu’elle dispose aussi de marge de manœuvre. Notamment lorsqu’elle rencontrera enfin Philippe Martinez de la CGT…

Lire la suite

MESSAGE DE MICKAËL WAMEN (CGT GOODYEAR) A TOUS LES GREVISTES ET A TOUS LES OPPOSANTS A LA LOI TRAVAIL

12 Juin 2016 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #La finance dérégulée, #l'horreur économique, #Le syndicalisme, #Le socialisme, #La lutte des classes

<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Finfocomcgt%2Fvideos%2Fvb.457316367752668%2F707269819423987%2F%3Ftype%3D3&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

Lire la suite
<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 > >>