Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Articles avec #ukraine tag

Buk M1-2 et MH17 : Quelques élèments que les " experts" n'ont pas précisé.

19 Juillet 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Ukraine, #L'OTAN., #Europe supranationale, #La nation .

Samedi 19 juillet 2014

Buk M1-2 et MH17 : Quelques éléments que les " experts" n'ont pas précisé.

La destruction du vol MH17 a donné lieu à un ballet d' " experts " relayé par des journalistes ignares .

Il convient donc d'apporter certaines précisions :

Le " Buk " est un système d'armes qui est généralement composé en configuration de combat de 3 éléments :

A- Un véhicule radar d'acquisition de cibles

B- Un véhicule de commande

C- Six TELAR - Transporter Erector Launcher and Radar - pouvant tirer un missile de manière autonome sans les éléments A et B . C'est la configuration qui nous intéresse .

Buk M1-2 et MH17 : Quelques élèments que les " experts" n'ont pas précisé.

De gauche à droite : Le véhicule de commande , le TELAR et le véhicule radar avec l'antenne mât repliée .

Le TELAR posséde

Buk M1-2 et MH17 : Quelques élèments que les " experts" n'ont pas précisé.
Buk M1-2 et MH17 : Quelques élèments que les " experts" n'ont pas précisé.

1- un radar de conduite de tir avec une portée de détection qui dépend de la furtivité de la cible caractérisée par sa Surface Equivalente Radar ou Radar Cross Section . Celle-ci est par exemple de 3m2 pour un MIG 21 qui a servi à qualifier le système et doit être comprise entre 40 et 60 m2 pour un B777 . Le B777 est donc plus facilement détectable et interceptable qu'un chasseur moderne ce qui est facilement compréhensible . La détection d'un MIG 21 de SER 3m2 par un radar 9S35M1 FireDome est possible à 80 km . [ Source : Airpower - Australia ]

Un radar de conduite de tir est un radar conçu spécialement pour fournir des informations , essentiellement l'azimut de la cible, son altitude, sa distance et sa vitesse à un système dit « de conduite de tir » pour calculer une solution de tir c'est-à-dire pour fournir les informations nécessaires au pointage les armes pour atteindre la cible.

2- Des missiles qui sont capables d'atteindre des cibles dans une zone dépendant des caractèristiques du missile qui ont évolué depuis la genèse du programme et des caractéristiques ( vitesse ) de la cible .

Cette zone qui est définie par le constructeur du missile par des diagrammes n'est pas sphérique et ne couvre pas généralement en azimut un secteur de 360°.

Buk M1-2 et MH17 : Quelques élèments que les " experts" n'ont pas précisé.
Buk M1-2 et MH17 : Quelques élèments que les " experts" n'ont pas précisé.
Buk M1-2 et MH17 : Quelques élèments que les " experts" n'ont pas précisé.

Zone en orange pour le Buk M-2 . Le Boeing qui volait à la hauteur de 10 km est donc un gros pigeon bien gras , une grosse dinde pour le missile du système Buk . [ Horizontale 10 du deuxième diagramme ] . Notons que le BUK peut être utilisé contre des cibles terrestres et navales et ceci expliquerait sa présence au sein de l'armée Ukrainienne .

Buk M1-2 et MH17 : Quelques élèments que les " experts" n'ont pas précisé.
Buk M1-2 et MH17 : Quelques élèments que les " experts" n'ont pas précisé.

On va supposer que le missile a été tiré par un TELAR 9A310M1 , juste avec le radar de conduite de tir . En mode " bandit " , un TELAR subtilisé à un dépot de l'Armée Ukrainienne et sans communication avec un radar de surveillance et un PC de commande .

En supposant la portée du radar de 80 km [ détection d'un MIG 21 de SER 3m2 par un radar 9S35M1 FireDome alors que la SER d'un Boeing 777 doit être de 40-60m2 , donc peut-être détectable à 100 Km ] et un B777 volant à 850 Km/h . En majorant la distance de détection à 80 km ou 100 Km [ En réalité 80 X COS ( 10/80 ) =80 X 0,9999 soit la corde de l'arc de cercle de rayon 80 Km à la hauteur de 10 km .] Cela laisse :

1- Vitesse du Boeing : 850 /60 = 14,2 Km/min

2 - Temps de parcours du Boeing entre sa rentrée dans la zone de détection du radar et l'élévation 90° au dessus du BUK .

T = 80/14.2 = 5,5 min

T = 100 / 14.2 = 7 min

Environ 6 min , probablement entre 4 et 5 min [ On ne va pas tirer lorsque la cible arrive sur le BUK ! ] pour identifier une cible , prendre la décision et surtout la responsabilité de tirer !

http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-buk-m1-2-et-mh17-quelques-elements-que-les-experts-n-ont-pas-precise-124185721.html

Lire la suite

[Et pendant ce temps là] 20 civils morts à Lougansk – mais là, on s’en tape, ils ne sont pas hollandais…

19 Juillet 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Ukraine, #L'OTAN., #Europe supranationale

19 juillet 2014 [Et pendant ce temps là] 20 civils morts à Lougansk – mais là, on s’en tape, ils ne sont pas hollandais…

Le crash

Le blog a battu son record du nombre de commentaires pour un billet – plus de 400 sur le crash en Ukraine.

Je l’ai laissé assez libre, c’est intéressant de voir les réactions des lecteurs…

Je signale que, comme toujours, il y a eu des déferlements de rumeurs, de racontars et autres propagande manipulatoire, de part et d’autre.

Les histoires du contrôleur aérien espagnol, du chef des rebelles sur son Facebook local, de l’avion de Poutine sur place, des l’interception du SBU and co, tout ça, c’était du flan.

Plus généralement, je trouve terrifiantes tous les déferlements de haine qu’on a pu voir dans les médias ou sur Internet.

Car qu’en est-il ? Il semble logique de considérer qu’il y a 99 chances sur 100 que le ciblage de l’avion ait été accidentel – je laisse le 1 % en raison des néonazis dingues en place, qui ont déjà fait leurs preuves dans le “snipage” de Maidan, et les rebelles n’avaient aucun intérêt à ceci comme on le voit (si crime il y a, il faut se demander alors à qui profite le crime).

Bon après, on a 0 % de chance que le missile ait été tiré depuis la Russie.

Donc on est sûr qu’il a été tiré par des Ukrainiens.

Reste à savoir s’ils étaient à l’Ouest ou à l’Est. Je dirais bien, ce jour, au pifomètre 50 % de chances que ce soit les rebelles, 49 % l’armée ukrainienne. Car :

  • ce sont les rebelles qui affrontent normalement des avions qui les bombardent, pas l’inverse. Mais rien ne dit qu’ils ont le matériel, et qu’ils savent l’utiliser… (ils n’ont abattu que des avions à basse altitude jusque là)
  • mais on est sûr que l’armée ukrainienne a les missiles sol-air adéquats, et qu’ils ont pas mal de bras cassés dedans (et ils ont déjà foiré, cf. ci-dessous).

Alors après, attendons quelques semaines on en saura plus…

Mais je suis très étonné qu’on n’ai pas plus de preuves (photos and co) des USA et de la France, car on a ce qui faut pour détecter des lancement de missiles à haute altitude (pour des raisons évidentes !!!)

===================================
Au passage, j’ai une question aux pros des armes (merci de faire suivre)

On a une video du moment du crash sur CNN :

Cela confirme la vision au sol : l’avion a touché le sol a peu près entier.

Or, si c’est un missile sol-air Buk :

   [Et pendant ce temps là] 20 civils morts à Lougansk – mais là, on s’en tape, ils ne sont pas hollandais…

je suis assez étonné qu’il n’air pas fait exploser l’avion en vol… Je pensais que des dégâts plus faibles étaient surtout causés par les missiles air-air. Qu’en pensez-vous ? (mais je précise, je n’y connais rien)

===================================

Mais bref, comme, quoi qu’il en soit, la destruction du Boeing étant très certainement non volontaire, cela n’apporte pas grand chose de savoir qui a tiré ! L’armée – eh bien c’est mal, vous avez fait n’importe quoi ! Les rebelles – eh bien c’est mal aussi, idem, vous devriez être mieux formés comme résistants bombardés !

Après on devrait surtout avoir une pensée pour ces victimes innocentes, qui s’ajoutent à une trop longue liste !

Et se poser des questions plus intéressantes :

  • pourquoi n’impose-t-on pas de force un cessez-le-feu et des négociations internationales ?
  • pourquoi, alors qu’il y a la guerre depuis 3 mois, et qu’un avion était abattu tous les 2 jours depuis une semaine, l’Ukraine n’a-t-elle pas fermé cette partie de son espace aérien, et pourquoi les compagnies ont-elles continué à survoler cette zone ?

Je n’aurais jamais accepté d’être dans un avion au dessus d’elle – les explications ne tiennent pas selon moi (comme ici dans le Figaro)

  • Mais l’erreur d’appréciation ne semblait pas certaine quand on écoutait les experts aéronautiques: «Il faut bien comprendre que l’appareil de la Malaysian a été abattu par un missile longue portée qui n’est pas entre les mains de rebelles ou de terroristes [OB : ben faudrait savoir !!!] mais qui est manipulé par une armée entrainée et équipée, explique l’un d’eux. Personne ne pouvait imaginer un tel drame à une telle altitude de vol».

Bravo le principe de précaution (ce n’était pas juste “zone de guerre” façon Irak, c’était “zone de guerre avec avions régulièrement abattus”), tout ça pour économiser quelques euros d’essence sur le billet…

“En effet, seule la Russie avait interdit la zone de vol à ses avions de ligne: une décision qui concernait donc Aéroflot. Par ailleurs, seules les compagnies coréennes Korean Air et Asiana, la compagnie australienne Qantas et la compagnie taïwanaise China Airlines ont modifié le parcours de leurs avions début mars lorsque les Russes sont arrivés en Crimée”

   [Et pendant ce temps là] 20 civils morts à Lougansk – mais là, on s’en tape, ils ne sont pas hollandais…
   [Et pendant ce temps là] 20 civils morts à Lougansk – mais là, on s’en tape, ils ne sont pas hollandais…

1 milliard d’euro de marché, avec des pénalités énormes si on ne livre pas, + la destruction de notre image (quel pays BRICS va nous acheter des choses stratégiques après ?)

Et pourquoi ? On sanctionne la Russie car des Ukrainiens ont abattu un avion civil (ça, c’est sûr à 100 %) ? Hein ???

Mais a-t-on mis en œuvre des sanctions :

Help, quelqu’un pourrait m’expliquer ?

Alors :

   [Et pendant ce temps là] 20 civils morts à Lougansk – mais là, on s’en tape, ils ne sont pas hollandais…

Lougansk

Mais bon, pendant qu’on parlait de ce drame, on n’a pas parlé de la journée à Lougansk, où l’armée ukrainienne a encore tué 20 civils en bombardant la ville – par chance aucun Hollandais n’est parmi les victimes…

Au moins 20 civils ont été tués lors des bombardements de la ville de Lougansk par les forces de l’ordre ukrainiennes, rapporte le site du Conseil municipal de la ville.

Parmi les victimes, 8 ont été tuées sur le coup après qu’un obus soit tombé sur un passage piéton. Les ambulances sont en train d’évacuer les blessés vers l’hôpital de la ville.

Les militaires ukrainiens pilonnent la ville depuis ce vendredi matin. Les missiles tombent dans des quartiers différents de la ville, et notamment près de la gare routière, très fréquentée.” (Source)

Vidéos atroces, comme d’hab, surtout la première :

À suivre…

   [Et pendant ce temps là] 20 civils morts à Lougansk – mais là, on s’en tape, ils ne sont pas hollandais…

ATTENTION, IMAGES ASSEZ DURES…

   [Et pendant ce temps là] 20 civils morts à Lougansk – mais là, on s’en tape, ils ne sont pas hollandais…
   [Et pendant ce temps là] 20 civils morts à Lougansk – mais là, on s’en tape, ils ne sont pas hollandais…
   [Et pendant ce temps là] 20 civils morts à Lougansk – mais là, on s’en tape, ils ne sont pas hollandais…

36 réponses à [Et pendant ce temps là] 20 civils morts à Lougansk – mais là, on s’en tape, ils ne sont pas hollandais…

  1. Mes doutes :
    Les missiles “Bouk”sol-air laissent des “tracées” du lancement dans le ciel extrêmement VISIBLES. Il suffit de regarder les vidéos appropriés pour comprendre, que SI c’est le “Buk”, qui ait lancé ses missiles, la population de la zone, d’où cela a été lancé, les aurait vu et les aurait filmé a COUP SUR ! Cele ne peut pas être le tir “sol-air” ! Surtout que les séparatistes ont “acquit” de la part de l’armée ukrainienne Q’UN SEUL “Buk”, et TOUT RECEMMENT (voir la veille ou le matin même), les séparatistes n’auraient as eu le temps de mettre en place toute logistique compliquée, qui nécessite des pros spécialisés”.
    Tout part de là ! La Russie n’utilise plus des “Buk”, il lui n’en reste quasi plus, elle est équipée des engins plus sophistiqué, alors que l’Ukraine n’a pas renouvelé son équipement de l’armée depuis des années.
    Les occidentaux propage un mensonge, que le Buk a passé la frontière russo-ukrainienne pour atterrir chez les rebelles. Mais c’est impossible, l’OTAN surveille la frontière, ou alors il faut qu’ils nous montrent les images du Buk, traversant la frontière, lol !
    La version la plus probable pour moi, est – le tir “air-air”

    Répondre

    • Crapaud Rouge Le 19 juillet 2014 à 08h49

      Si c’est vrai, elle est très intéressante cette traînée qui aurait dû être visible. De toute façon, il faut noter que, dès le soir du crash, on savait que l’avion a changé de trajectoire au-dessus de la Pologne. Sans cela, il serait passé nettement plus au sud, et la théorie d’un BUK tiré par les Résistants n’aurait pas été “évidente”. Moralité : comme beaucoup d’internautes l’ont déjà dit ici, c’est très probablement une attaque sous fausse bannière, donc faite sciemment, non par erreur, mais on n’en aura jamais la preuve. Si les Français savent quelque chose, (grâce à leurs satellites), ils ne peuvent évidemment pas le dire, ça déclencherait une crise politique gigantesque.

      Répondre

      • ANNA Le 19 juillet 2014 à 09h05

        Regardez vous même cette vidéo du tir de Buk :
        link to youtube.com
        a 0’30 on voit le tire atteindre son but, et on voit toutes “les traces”, que ce missile provoque !
        Elles sont énormes, ces traces !
        Alors que il y a rien de tel, sur les nombreuses vidéos du crash de l’avion MH ! Ni de témoignages des riverains, qui confirmeraient les traces du tir dans le ciel

http://www.les-crises.fr/et-pendant-ce-temps-la-20-civils-morts-a-lougansk/

Lire la suite

Vol MH17 : l'Amérique veut placer Moscou devant ses responsabilités

19 Juillet 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Ukraine, #L'OTAN.

Vol MH17 : l'Amérique veut placer Moscou devant ses responsabilités (Le Figaro).

Les secours sont arrivés sur les lieux du crash du vol MH17, en Ukraine. Crédits photo : DOMINIQUE FAGET/AFP

Les secours sont arrivés sur les lieux du crash du vol MH17, en Ukraine. Crédits photo : DOMINIQUE FAGET/AFP

Les États-Unis ont haussé le ton, vendredi, contre la Russie et les séparatistes prorusses. La Maison-Blanche réclame une enquête internationale crédible.

<a href="http://ams1.ib.adnxs.com/click?ZkE7uiTh_z8zUu-pnDb8PwAAAAAAABxADgeQlmpgBEBL_2V6QQYHQG4JMcQrVhcyq3zGmgiWYycRJcpTAAAAAPb3GADLAQAAUQoAAAIAAAAYQwcBhD0EAAAAAQBVU0QAVVNEACwB-gAkqAAAomcBAgUAAQIAAIQAWB6jgwAAAAA./cnd=%212gXDNwjA9IECEJiGnQgYhPsQIAA./referrer=http%3A%2F%2F01-edito-atf-laplacemedia-5.fr/clickenc=https%3A%2F%2Ftc.airfrance.com%2Fc%2F%3Ftcs%3D324%26chn%3DdisplayRTB%26src%3Dmakazi%26cmp%3Drecrutement%26ctycmp%3DFR%26custyp%3Drecrutement%26url%3Dhttp%3A%2F%2Fwww.airfrance.fr%2FFR%2Ffr%2Flocal%2Fresainfovol%2Fmeilleuresoffres%2Fprix_mini_tarifs.htm%3FWT.tsrc%3Ddisplay%26WT.mc_id%3DRTB-Makazi-FR-recrutement" target="_blank"><img width="300" height="250" style="border-style: none" src="http://cdn.adnxs.com/p/6e/c1/27/97/6ec127974d4abb1e9051d44358e75e54.gif"/></a>

L'anglais ?Apprenez l'anglais avec Babbel et LeFigaro

1/5

Seule en ligne depuis des mois face à l'ingérence russe en Ukraine orientale, l'Amérique hausse le ton après la tragédie qui a frappé le vol MH17. Vendredi, le président Barack Obama a pointé la responsabilité des rebelles prorusses. Selon lui, le Boeing de la Malaysia Airlines a été abattu par un missile tiré d'un secteur contrôlé par les séparatistes.

Appelant le monde à «se réveiller» après cette «atroce et révoltante tragédie mondiale» pour œuvrer à «rétablir sans attendre la paix et la sécurité en Ukraine», le président américain a appelé Poutine à user de son influence sur les miliciens prorusses. Il a accusé Moscou de leur fournir des armes lourdes et antiaériennes. Barack Obama a dit qu'au moins un Américain, Quinn Lucas Schansman, avait péri dans la catastrophe, et a réclamé une enquête internationale crédible.

Sitôt la nouvelle connue à Washington, les membres de la commission sénatoriale sur le renseignement avaient reçu un briefing à huis clos. «Il est trop tôt pour établir quoi que ce soit, a prudemment relevé la sénatrice démocrate Dianne Feinstein, présidente de la commission du renseignement. L'enquête ne fait que commencer.» Avant d'ajouter: «Si les preuves devaient accabler la Russie, cela serait extrêmement préoccupant. Nous étions déjà inquiets de l'escalade récente dans le soutien russe aux séparatistes, qui ont déjà abattu une douzaine d'avions et hélicoptères.»

Pour John McCain, sénateur républicain de l'Arizona et ex-pilote de chasse, qui fut lui-même abattu par un missile le 26 octobre 1967 au-dessus du Nord-Vietnam, le doute n'est pas permis. «Il est évident que c'est un missile qui a touché l'avion, dit-il. Les séparatistes n'auraient pu manipuler ce genre de matériel sans l'aide de la Russie. Le coupable est donc tout désigné: Vladimir Poutine.»

Posture moins conciliante

Prudente, la Maison-Blanche attend les conclusions d'une enquête internationale. En aparté, la question consiste à savoir comment placer Moscou devant ses responsabilités. Parvenue à «un point mort» selon Poutine lui-même, la relation russo-américaine a considérablement souffert de la crise ukrainienne. La veille du crash de la Malaysia, Obama avait rendu public un nouveau volet de sanctions économiques cinglantes à l'encontre de la Russie, auxquelles les dirigeants de l'Union européenne ont préféré ne pas s'associer. La pression de Washington sur Bruxelles devrait logiquement s'accroître, en faveur d'une posture moins conciliante vis-à-vis de Moscou. «Cela va certainement être un signal d'alarme pour l'Europe et le monde sur le fait qu'une aggravation du conflit dans l'est de l'Ukraine aura des conséquences», espère Obama.

Au conseil de sécurité de l'ONU, réuni en urgence, la représentante américaine Samantha Power a appelé «à la mise en route immédiate d'une enquête exhaustive, crédible et sans entraves». Dans son style habituel et sans ambages, le représentant français et futur ambassadeur à Washington Gérard Araud n'a pas hésité à fustiger la Russie, qui «ne devrait pas être surprise que les voyous qu'elle arme se comportent comme des voyous».

Merkel et Cameron exigent une enquête indépendante

Angela Merkel a appelé à une trêve entre le gouvernement ukrainien et les séparatistes afin de permettre aux enquêteurs de travailler dans les plus brefs délais sur l'accident de l'avion de la Malaysia Airlines. «Nous devons entamer une enquête indépendante aussi vite que possible. Pour cela, un cessez-le-feu est indispensable et il est important que les responsables soient traduits en justice», a déclaré la chancelière allemande, lors d'une conférence de presse à Berlin. Mme Merkel a toutefois estimé qu'il était encore trop tôt pour envisager de nouvelles sanctions contre Moscou.

De son côté, le premier ministre britannique, David Cameron, a souhaité que «les responsables» soient amenés à «rendre des comptes» rapidement, s'il était avéré que l'accident a été causé par un missile. «Il est absolument nécessaire que tous les gouvernements coopèrent avec tous les moyens dont ils disposent afin de s'assurer que le site est correctement fouillé et que les corps soient récupérés», a ajouté David Cameron. Cet accident pourrait marquer un raidissement dans les relations entre les pays européens et la Russie sur la question ukrainienne. Jusqu'à maintenant, les Européens, divisés sur l'attitude à tenir, se sont montrés hésitants à sanctionner lourdement Moscou. Mercredi encore, tout en dénonçant les manquements de Moscou à ses engagements pacifiques en Ukraine, les chefs d'État et de gouvernement européens avaient décidé lors d'un sommet extraordinaire d'un nouveau volet de sanctions, mais très en deçà des menaces initialement formulées contre Moscou.

<a href="http://ww691.smartadserver.com/call/pubjumpi/42296/287301/19566/S/[timestamp]/?" target="_blank"> <img src="http://ww691.smartadserver.com/call/pubi/42296/287301/19566/S/[timestamp]/?" border="0" alt="" /></a>

La rédaction vous conseille :

Maurin Picard

http://www.lefigaro.fr/international/2014/07/18/01003-20140718ARTFIG00319-vol-mh17-l-amerique-veut-placer-moscou-devant-ses-responsabilites.php

Lire la suite

UKRAINE, PALESTINE : le point de vue du Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF).

19 Juillet 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Israël - palestine - Moyen-Orient, #Israël et la Palestine, #Ukraine, #L'OTAN.

UKRAINE, PALESTINE : le point de vue du Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF).

Les dirigeants Euro-atlantiques et leurs fascisants protégés de Kiev et de Tel-Aviv jouent avec la guerre mondiale

Halte à l’agression de Kiev contre la République populaire du Donbass !

Halte à l’invasion génocidaire de Gaza par la clique sanglante de Netanyahou !

--------

LES DIRIGEANTS EURO-ATLANTIQUES ET LEURS FASCISANTS PROTEGES de KIEV et TEL AVIV JOUENT AVEC LA GUERRE MONDIALE – Halte à l’agression de Kiev contre la République populaire du Donbass ! Halte à l’invasion génocidaire de Gaza par la clique sanglante de Netanyahou !

Coup sur coup, deux évènements gravissimes se sont produits ce 17 juillet 2014, qui montrent tout deux l’usure et l’irresponsabilité historiques extrêmes de la mondialisation capitaliste pilotée par l’impérialisme euro-atlantique et ses vassaux.

  • Dans le Donbass, à la frontière russo-ukrainienne, un avion de ligne et ses nombreux passagers ont été détruits en plein vol, peut-être à la suite d’un tir de missile. Au-delà de l’insupportable tragédie endurée par les familles endeuillées, au-delà de l’irresponsabilité incroyable de ceux qui, se cachant à eux-mêmes (à la suite de toute la presse occidentale qui minimisait cette guerre !) la gravité de la situation à la frontière russo-ukrainienne, ont persisté à faire voler des avions civils dans des zones de combat, au-delà de la causalité factuelle immédiate qui a provoqué cette tragédie, la responsabilité de cet embrasement géopolitiquement angoissant est à chercher du côté des dirigeants américains et européens, y compris du côté de Hollande, Valls et Fabius. En effet, ces derniers n’ont cessé de provoquer la Russie en poussant par tous les moyens l’Ukraine à rompre ses liens historiques profonds avec Moscou, à entrer à marche forcée dans l’orbite de l’UE – donc à entrer dans l’alliance agressivement antirusse constituée par l’OTAN. Les dirigeants euro-atlantiques n’ont pas hésité pour cela à soutenir les putschistes de l’Euro-Maidan et leurs troupes de choc anticommunistes, russophobes, antisémites et clairement nazies de Svoboda et Pravy Sektor, admirateurs notoires de la « Das Reich » qui s’est illustrée à Oradour. Les nazis et antisémites ukrainiens soutenus par Kerry et Ashton (sic) se sont notamment signalés en lynchant des communistes, en violentant des touristes israéliens de passage, en faisant brûler vifs 40 communistes dans le siège des syndicats d’Odessa. Dernièrement, ces personnages monstrueux ont arrêté toute la population masculine de certaines villes du Donbass et ils persécutent de toutes les manières le PC d’Ukraine (KPU).

Alors que la présidence russe a averti qu’une adhésion de l’Ukraine à l’OTAN serait un « casus belli pour la Russie »menacée d’encerclement par l’OTAN et par l’Armée US de la Baltique à la Mer noire et à l’Asie centrale – la « Drang nach Osten » (ruée vers l’Est) de l’UE atlantique s’accélère sans aucune considération pour les rapports de forces militaires mondiaux ; et cela s’effectue en un moment où Hollande ose nous parler d’ « Europe de la paix », de « dépassement des guerres de type 14-18 » par la « construction européenne » et où il feint de célébrer le défenseur de la paix qu’était le VRAI socialiste Jaurès !

> De plus, les euro-atlantistes ne supportent pas que, démocratiquement, les mineurs et les métallos du Donbass aient proclamé la « République populaire » en annonçant la nationalisation des mines. L’enjeu antifasciste, anti-impérialiste, voire communiste et prolétarien, de cette guerre est donc patent, quoi qu’en disent les éternels attentistes. Dans ces conditions, le devoir des communistes de France est d’éclairer les travailleurs sur ce conflit qui peut déboucher sur une guerre continentale. Le PRCF invite les militants et les organisations franchement communistes à s’exprimer ensemble et sans atermoiements sur ces sujets. Il invite les adversaires progressistes de l’UE à mesurer d’urgence le caractère de plus en plus belliqueux et fascisant de l’EMPIRE EURO-ATLANTIQUE en construction autour du « Grand Marché Transatlantique ». Un nouveau repartage du monde et de l’Europe est en cours, c’est maintenant qu’il faut y couper court en se souvenant du mal qu’a pu faire l’attentisme d’une certaine gauche lors de la Guerre d’Espagne !

  • Au Proche-Orient, les extrémistes colonialistes, intégristes et racistes qui font la pluie et le beau temps à Tel Aviv viennent de lancer une nouvelle invasion de Gaza, provoquant dans le monde entier la riposte indignée de millions de citoyens révulsés par les horreurs de l’occupation, de la colonisation et des crimes de guerres commis par « Tsahal » contre des enfants innocents. Hollande et Valls, qui ont justifié la prétendue « riposte » d’Israël (déjà 231 morts palestiniens, dont de nombreux enfants, contre 1 mort israélien, une énorme disproportion des forces militaires !) en occultant le fait que les Palestiniens ne font que résister, comme nous l’avons fait nous-mêmes sous une autre occupation, porte une responsabilité politique écrasante. Ce positionnement est une honte pour notre pays qui passa longtemps aux yeux des populations arabes comme un point d’appui des forces de paix. Dans la poudrière du Proche-Orient, où les intrusions, blocus et guerres occidentales ont déjà provoqué un désastre en Irak, en Libye et en Syrie, l’embrasement de la région proche-orientale tout entière est possible à tout moment, là aussi avec des conséquences incalculables pour la paix mondiale.

Dans ces conditions, le PRCF refuse les menaces liberticides proférées par le ministre de l’intérieur contre le droit de manifester en France. Le PRCF invite les progressistes à manifester dignement, en rejetant certes toute forme de dérapage antisémite, en rappelant fermement si nécessaire les principes laïques de la République, mais surtout et avant tout, en refusant la lâche « équidistance » entre l’agresseur israélien et l’agressé palestinien. Exigeons de dures sanctions internationales contre l’Etat prédateur que l’impunité, garantie par les USA, encourage à des comportements de plus en plus criminels. Dénonçons les médias aux ordres qui, dans ce domaine comme dans tous les autres, portent la voie de l’impérialisme, de la destructive UE. et d’un système capitaliste de plus en plus violent sous son hypocrite discours « droit-de-l’hommiste ».

Oui, le capitalisme est de plus en plus guerrier, fascisant, exterminateur. L’humanité devra choisir au XXIème siècle : soit survivre et pour cela, sortir du capitalisme par la révolution socialiste, soit s’accommoder de ce système irresponsable qui met en péril la civilisation, et peut-être la vie sur terre.

Solidarité avec les mineurs du Donbass et avec leurs familles assiégées par les troupes fascistes de Kiev !

Solidarité avec les enfants palestiniens et avec tous ceux qui résistent à Gaza. La défense de la paix mondiale ne passe pas par des pleurnicheries mais par l’engagement uni des communistes et des républicains pour la solidarité anti-impérialiste, antifasciste et patriotique !

Déclaration de la COMMISSION INTERNATIONALE du PRCF

Le 18 juillet 2014

SOURCE : initiative communiste

Lire la suite

[Énorme] Résolution du Parlement européen du 17 juillet sur l’Ukraine : le nationalisme européen dans toute sa splendeur…

19 Juillet 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Ukraine, #L'OTAN., #Europe supranationale

18 juillet 2014.

[Énorme] Résolution du Parlement européen du 17 juillet sur l’Ukraine : le nationalisme européen dans toute sa splendeur…

Coïncidence, le Parlement Européen a adopté hier (avant le crash) une résolution commune PPE-S&D-ADLE-ECR (donc si je traduis en français : UMP-UDI-PS-Verts) hallucinante sur l’Ukraine.

Elle est ici, les votes sont ici (page 23, c’est hallucinant d’incompréhensibilité, regardez… Il faut qu’ils soient tordus…), le PV est , le communiqué de presse est ici. Je vous en donne ici les extraits intéressants, car elle est longue.

B. considérant que l’occupation et l’annexion de la Crimée par la Russie constituent une violation du droit international et des engagements internationaux de la Russie en vertu de la charte des Nations unies, de l’acte final d’Helsinki, du statut du Conseil de l’Europe et du mémorandum de Budapest de 1994 concernant les garanties de sécurité pour l’Ukraine, ainsi que des obligations bilatérales dérivant du traité bilatéral d’amitié, de coopération et de partenariat de 1997;

Occupation ?

Bien sûr : la population composée de 60 % de Russes a voté et décidé de quitter le pays pour rejoindre la Russie où elle était restée 2 siècles : c’est une “une violation du droit international”. Notez le langage tout en diplomatie.

D. considérant que le nouveau président a présenté un plan en quinze points en vue d’une résolution pacifique de la situation dans l’est de l’Ukraine de nature à préserver la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’unité nationale de l’Ukraine, ledit plan prévoyant une amnistie contre les personnes qui déposeront les armes et qui n’auront pas commis de délits graves, l’ouverture de couloirs sécurisés pour permettre le retrait des mercenaires russes et le lancement d’un dialogue ouvert;

Le plan consistait à ce que les résistants déposent les armes et quittent le territoire, aucune conférence de négociation n’était prévue. Sympa le plan…

L’amnistie des délits graves, ce n’est qu’à Maïdan…

H. considérant que, le 27 juin 2014, l’Union européenne et l’Ukraine ont signé les dispositions restantes de l’accord d’association, qui comprend une zone de libre-échange approfondi et complet; considérant que cet accord reconnaît les aspirations du peuple ukrainien à vivre dans un pays gouverné par les valeurs européennes, la démocratie et la primauté du droit;

Ahhh, les valeurs européennes en Ukraine…

I. considérant que le président Porochenko a décidé de relancer l’opération anti-terroriste à la suite de l’échec du cessez-le-feu unilatéral; considérant que l’armée ukrainienne a repris le contrôle de plusieurs villes de l’est du pays, contraignant par-là les rebelles et les mercenaires à se replier sur Donetsk; considérant cependant que les affrontements se poursuivent;

Qui décide que des combattants sont des Résistants ou des Terroristes ? Car ils ont l’air drôlement soutenus par la population quand même… (vous savez, celle qui a voté en masse le 11 mai contre Kiev).

Parce qu’il me semble vraiment qu’une armée organisée est en train de pilonner des villes, non ?

L. considérant que le président Porochenko a déclaré, le 14 juillet 2014, que des officiers d’état-major de l’armée russe combattaient les forces armées ukrainiennes aux côtés de rebelles séparatistes et qu’un nouveau système de missiles russe avait été mis en place; considérant que, selon des sources de l’OTAN, la Russie aurait envoyé aux rebelles des chars de bataille, de l’artillerie et d’autres armes et qu’elle aurait permis à des mercenaires russes de franchir la frontière afin de rejoindre les milices rebelles;

Énorme – et drôlement prouvé en plus – j’imagine que vous avez toutes ces preuves en tête… Par ailleurs, je vois mal les Russes empêcher des volontaires russes de quitter le pays pour aider leurs frères…

M. considérant qu’une réunion tripartite de consultation entre l’Union européenne, l’Ukraine et la Russie a eu lieu à Bruxelles, le 11 juin 2014, au sujet de la mise en œuvre de l’accord d’association UE-Ukraine, qui comprend une zone de libre-échange approfondi et complet; considérant qu’il s’agit là d’un processus utile qui pourrait contribuer à mettre un terme à des malentendus de longue date et à expliquer les avantages de l’accord d’association tout en prenant en compte les intérêts légitimes de toutes les parties;

Ils sont quand même cons ces Russes, incapables de comprendre des trucs aussi simsples que lorsque le président de la Commission José Manuel Barroso indiqua que « Un pays ne peut à la fois être membre d’une union douanière et dans une zone avancée de libre-échange avec l’Union européenne » “Source : UKRINFORM”. Si ce n’est pas prendre en compte les intérêts russes ça…

Bon, ça, c’était les considérants, en introduction. Maintenant, voici la déclaration. PREMIER POINT :

1. se félicite de la signature des dispositions restantes de l’accord d’association, y compris la zone de libre-échange approfondi et complet, et croit fermement que cet accord donnera de l’élan aux réformes politiques et économiques en étant le moteur de la modernisation, en renforçant l’état de droit et en stimulant la croissance économique; manifeste son soutien à l’Ukraine dans la poursuite de l’application provisoire de l’accord; déclare qu’il entend achever dans les meilleurs délais sa procédure de ratification de l’accord; demande aux États membres et à l’Ukraine de ratifier l’accord avec alacrité afin de pouvoir le mettre pleinement en œuvre dès que possible; souligne que l’accord d’association/accord de libre-échange n’est nullement lié à l’adhésion à l’OTAN;

Donc le premier point quand on parle de l’Ukraine : l’accord de libre échange, avec ce pays où le salaire minimal est de 100 € par mois, un tiers de moins qu’en Chine !!!!

[Énorme] Résolution du Parlement européen du 17 juillet sur l’Ukraine : le nationalisme européen dans toute sa splendeur…

Comment va faire notre industrie pour résister ? On ne sait pas… dommage que l’UMPSUDIVert n’ai pas explicité ça durant la campagne électorale…

2. accueille en outre très favorablement la signature d’accords d’association avec la Géorgie et la Moldavie, ceux-ci marquant le début d’une nouvelle ère dans les relations politiques et économiques que ces pays entretiennent avec l’Union; appelle de ses vœux une prompte ratification de ces accords, et salue le fait que le parlement moldave y ait déjà procédé; marque son désaccord avec l’adoption de mesures commerciales «punitives» par la Russie à l’encontre des pays ayant signé des accords d’association avec l’Union européenne, étant donné que ces accords ne constituent en rien une menace pour la Russie; souligne que des mesures de cet acabit, qui contreviennent aux règles de l’Organisation mondiale du commerce et obéissent à des motifs politiques, sont donc inacceptables;

Bon, je rappelle que c’était une Résolution du Parlement européen du 17 juillet 2014 sur l’Ukraine (2014/2717(RSP)), mais c’est pas grave, on va quand même parler de la Géorgie – dont la vocation européenne est évidente (même si plus loin de nous que le Liban ou Gaza…) :

[Énorme] Résolution du Parlement européen du 17 juillet sur l’Ukraine : le nationalisme européen dans toute sa splendeur…

Bon sinon, il n’y a que des nationalistes européens pour ne pas comprendre que signer un accord de libre-échange avec un partenaire a des impacts sur vos anciens partenaires, qui peuvent être amenés à se protéger… (tout comme quand on signe un accord de libre circulation des personnes).

4. soutient le plan de paix en tant que principal espoir de désamorcer la situation et de retrouver la paix; accorde son appui aux mesures décisives prises par le président Porochenko dans le but de garantir l’unité, la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine; salue l’engagement qu’a pris ce dernier de résoudre les problèmes que sont la corruption et le détournement des fonds publics, tous deux endémiques; réaffirme que la Russie est impliquée dans une action militaire et dans la fourniture de matériel; exhorte la Russie à respecter ses obligations internationales, à s’engager véritablement à participer à des négociations en vue d’une résolution pacifique et à user de son influence, qui est bien réelle, pour que cesse toute violence;

Alloooooo ?

6. souligne le droit fondamental du peuple ukrainien à déterminer librement l’avenir politique et économique de son pays et réaffirme le droit de l’Ukraine à la légitime défense, conformément à l’article 51 de la charte des Nations unies; réaffirme l’appui de la communauté internationale à l’unité, à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine; exhorte les services de sécurité ukrainiens à respecter pleinement le droit international humanitaire et le droit international en matière de droits de l’homme lorsqu’ils mènent des opérations dites antiterroristes, et souligne la nécessité de protéger la population civile, et appelle les rebelles et les mercenaires à faire de même et à ne pas se servir des civils comme boucliers humains; insiste sur la nécessité de trouver une solution politique à la crise et prie toutes les parties de faire preuve de modération et de respecter un cessez-le-feu, qu’il est nécessaire de déclarer et de faire appliquer de manière stricte dans les plus brefs délais;

Légitime défense ???? Rebelles et Mercenaires ??? Ah tiens, le retour de la fameuse “modération”…

7. condamne l’agression russe de la Crimée en tant que violation grave, en vertu du droit international, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine et rejette la politique du fait accompli suivie par la Russie dans les relations internationales; estime que l’annexion de la Crimée est illégale et refuse de reconnaître la domination russe exercée de facto sur la péninsule; salue la décision d’interdire les importations de marchandises originaires de Crimée et de Sébastopol si elles ne bénéficient pas d’un certificat d’origine délivré par les autorités ukrainiennes et invite les autres pays à mettre en place des mesures similaires, conformément à la résolution 68/262 de l’Assemblée générale des Nations unies;

Quelle lucidité…

8. condamne le climat de violence qui continue de régner dans l’est de l’Ukraine, ainsi que les pertes de vies humaines qui y ont lieu chaque jour, la destruction de biens et d’habitations et la fuite de plusieurs milliers de civils vers des zones moins dangereuses; salue la bonne volonté manifestée par la partie ukrainienne en adoptant un cessez-le-feu unilatéral et déplore que cet exemple n’ait pas été suivi par les rebelles et les mercenaires; se déclare vivement préoccupé par la sécurité des simples citoyens qui restent piégés dans les zones de Donetsk et de Lougansk; déplore les pertes en vies humaines et le fait que des enfants comptent parmi les victimes; présente ses plus sincères condoléances aux familles concernées; condamne toute action prenant pour cible la population civile et demande le strict respect du droit humanitaire international;

J’ai du mal à comprendre : le principe même d’une bonne partie des opérations milliaires de l’armée ukrainienne prend pour cible la population civile… Comme on l’a vu plusieurs fois ici…

9. demande à la Russie de se montrer résolue à appuyer le plan de paix, d’adopter des mesures pour surveiller efficacement sa propre frontière avec l’Ukraine afin d’endiguer le flux continu d’hommes armés, d’armes et d’équipements illégaux, de réduire immédiatement le volume des troupes qu’elle a déployées le long de sa frontière avec l’Ukraine et d’user de son pouvoir sur les rebelles et les mercenaires pour les contraindre à respecter le cessez-le-feu, à rendre les armes et à se replier sur la Russie en suivant le couloir de retraite prévu par le plan de paix de M. Porochenko; estime qu’il s’agirait là de premiers pas tangibles qui montreraient enfin que la Russie est réellement déterminée à ne plus envenimer la crise;

Alloooo ?

12. se félicite de l’ajout d’onze noms supplémentaires, dont la plupart appartiennent à des responsables des autorités séparatistes autoproclamées, à la liste des personnes tombant sous le coup des sanctions en vigueur; salue le travail préparatoire entrepris par le Conseil, par le SEAE et par les États membres dans le but d’appliquer de nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie, étant entendu que celles-ci devraient concerner les secteurs de l’économie, de la finance et de l’énergie et comprendre un embargo sur les armes et les technologies à double usage; appelle à un embargo collectif sur les ventes d’armes à la Russie et demande à ce qu’il reste en vigueur jusqu’à ce que la situation dans l’Est de l’Ukraine se soit normalisée; prévient que toute nouvelle décision prise par la Fédération russe pour déstabiliser l’Ukraine entraînera l’aggravation des sanctions et sera lourde de conséquences pour les relations entre l’Union et la Russie;

13. exige que le Conseil demande à la Russie de respecter les obligations qui incombent à cette dernière en vertu du droit international et qu’il applique la troisième vague de sanctions le cas échéant;

Ils sont donc bien cinglés… 497 députés ont voté ça...

14. demande instamment au Conseil européen d’adopter une stratégie plus cohérente et plus ferme et de s’exprimer d’une seule voix face à la crise ukrainienne, en particulier face à l’attitude du gouvernement russe, y compris en ce qui concerne les questions liées à la sécurité énergétique de l’Union; déplore que certains États membres se montrent particulièrement peu solidaires en la matière;

Flûte, il reste des gouvernements avec les pieds sur terre… Des noms, des noms !!

Notez la façon dont ils parle des gouvernements légitimes de certains pays…

17. rappelle au gouvernement ukrainien l’urgence de réformes économiques et politiques internes; fait observer que les réformes internes ne doivent pas uniquement résulter de la pression externe, mais qu’elles doivent s’appuyer sur une forte adhésion populaire pour que la modernisation du pays ouvre de nouvelles perspectives pérennes tant sur le plan économique que social;

Condoléances les Ukrainiens…

Et personne n’en a parlé, mais le Premier ministre a annoncé “ le plan de privatisation le plus ambitieux depuis 20 ans” (1,5 Md$) (source), avec l’intégralité des entreprises de production et de transport d’électricité et le géant de la chimie d’Odessa OPZ. il a aussi annoncé que “il sera nécessaire de couper un certain nombre de programmes sociaux”, (vraiment pas de bol.. Source) D’après le journal ukrainien Vesti, ces coupes budgétaires vont toucher d’abord les allocations des chômeurs et des handicapés. Le ministère de la production charbonnière et de l’énergie a annoncé le licenciement de 22 000 mineurs et la fermeture de 46 mines d’Etat sur trois ans dans le Donbass. (bizarre qu’ils n’aiment pas Kiev…).

En avant pour “une forte adhésion populaire” !

[Énorme] Résolution du Parlement européen du 17 juillet sur l’Ukraine : le nationalisme européen dans toute sa splendeur…

souligne la nécessité d’établir la confiance entre les différentes communautés au sein de la société et appelle à un processus de réconciliation durable; souligne, dans ce contexte, l’importance de la mise en place d’un dialogue national inclusif, évitant la propagande, les discours de haine et la rhétorique, y compris en provenance de la Russie, qui risquent d’aggraver encore le conflit;

É-NOR-ME !

21. considère qu’il est extrêmement important que l’Ukraine amorce un processus de décentralisation progressive, afin de transférer des compétences du pouvoir central vers les administrations régionales et municipales sans pour autant mettre en péril l’équilibre interne des pouvoirs et le bon fonctionnement de l’État;

22. salue l’adoption de la loi sur les passations de marchés publics et invite à ce qu’elle soit diligemment mise en œuvre; s’attend à ce que soit créé, dans les meilleurs délais, un organe de lutte contre la corruption politiquement indépendant et qui dispose des pouvoirs nécessaires pour enquêter sur toute malversation;

25. renouvelle son soutien à l’intention affichée par le président Porochenko d’organiser des élections législatives anticipées; souligne que ces élections doivent se dérouler conformément aux recommandations de la Commission de Venise;

Un éclair de lucidité mais juste : en quoi ça regarde le Parlement européenne ???? Il n’y a pas des choses à améliorer en Europe avant de mettre son nez dans les affaires internes de l’Ukraine ?

26. se dit profondément préoccupé par l’aggravation de la situation humanitaire dans l’est de l’Ukraine et en Crimée et par les violations des droits de l’homme qui s’y commettent, qui sont le fait de rebelles et de mercenaires aiguillonnés par la Russie, et en particulier par la torture, l’assassinat et la disparition forcée de journalistes et de militants, ainsi que par la prise d’otages, enlèvements d’enfants compris; demande une meilleure protection des civils et invite les autorités ukrainiennes à accorder une aide humanitaire dans les régions concernées;

27. attire l’attention, à cet égard, sur le récent rapport d’Amnesty International et condamne fermement les enlèvements, les passages à tabac, la torture, les meurtres, les exécutions extrajudiciaires et les autres violations graves des droits de l’homme et du droit humanitaire qui ont été commis ces trois derniers mois, essentiellement par des séparatistes armés, mais dans certains cas aussi par les forces gouvernementales, contre des militants, des manifestants, des journalistes et de nombreux autres citoyens qui n’avaient pas pris une part active au conflit dans l’est de l’Ukraine; se rallie à l’appel lancé au gouvernement ukrainien pour qu’il mette en place un registre unique et régulièrement actualisé des signalements d’enlèvements, et pour qu’il mène des enquêtes approfondies et impartiales sur tous les cas présumés d’usage abusif de la force, de mauvais traitements ou de torture;

C’est à dire que le Parlement s’informe auprès d’une association privée sans grands moyens…

28. insiste sur la nécessité de trouver une solution claire, équitable et stable garantissant la sécurité de l’approvisionnement en gaz de la Russie vers l’Ukraine, étant donné qu’il s’agit là d’un préalable nécessaire au développement économique et à la stabilité de l’Ukraine; estime que l’Union devrait continuer de jouer un rôle en facilitant la conclusion d’un accord en vertu duquel l’Ukraine puisse payer ses importations de gaz au prix du marché et non à un prix dont la fixation obéit à des motifs politiques; souligne que l’instrumentalisation des ressources énergétiques dans le cadre de la politique étrangère porte atteinte à la crédibilité de la Russie et à sa qualité de partenaire commerciale fiable et rappelle qu’il convient de privilégier de nouvelles mesures permettant de réduire la dépendance de l’Union vis-à-vis du gaz russe;

Donc l’Ukraine ne paye pas le gaz à la Russie, mais la Russie abuse… par ailleurs ces zigotos savent-ils qu’il n’y a pas de “prix de marché” du gaz, puisqu’il différe entre chaque pays ?

29. demande aux États membres de garantir un approvisionnement en gaz [de l'Ukraine] suffisant par le biais d’un système d’écoulement inverse depuis les États membres voisins; se félicite, à cet égard, du protocole d’entente sur l’écoulement inverse signé entre la Slovaquie et l’Ukraine, qui devrait avoir pour effet d’encourager l’Ukraine à mettre en place un système d’acheminement du gaz transparent et fiable; rappelle le rôle stratégique de la Communauté de l’énergie, dont l’Ukraine assure la présidence en 2014; se félicite de ce que la coopération avec l’Ukraine fasse partie intégrante de la stratégie de l’Union pour la sécurité énergétique présentée par la Commission en juin 2014;

Mais oui : achetons du gaz à la Russie et revendons-le à l’Ukraine, comme ils sont insolvables, c’est une bonne idée…

30. salue le fait que l’Ukraine soit récemment entrée dans la deuxième phase du plan d’action concernant la libéralisation du régime des visas, réaffirmant ainsi sa détermination à mettre en place le cadre législatif, politique et institutionnel nécessaire; est pleinement convaincu que le but ultime de ce plan devrait être l’instauration, dans les meilleures délais, d’un régime d’exemption de visas; réclame, par ailleurs, la mise en place immédiate de procédures de visas temporaires, très simples et peu onéreuses au niveau de l’Union et des États membres;

Miam miam libre circulation des Ukrainiens…

31. se félicite de la création, par la Commission, du groupe de soutien à l’Ukraine, qui fournira aux autorités ukrainiennes toute l’aide nécessaire à la réalisation de réformes politiques et économiques et travaillera à la mise en œuvre du programme européen de réforme;

Condoléances les Ukrainiens…

32. souligne la nécessité de défendre les valeurs et les intérêts européens et de promouvoir la stabilité, la prospérité et la démocratie dans les pays du continent européen;

Et quelle belle part ils y prennent !

Et alors le meilleur pour la fin :

33. réaffirme son point de vue selon lequel les accords d’association avec l’Ukraine et avec les autres pays du partenariat oriental ne constituent pas l’objectif ultime de leurs relations avec l’Union européenne; souligne à cet égard que, en vertu de l’article 49 du traité sur l’Union européenne, la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine – au même titre que n’importe quel autre État européen – ont une perspective européenne et peuvent introduire une demande d’adhésion à l’Union, à condition d’adhérer aux principes démocratiques et de respecter les libertés fondamentales, les droits de l’homme et les droits des minorités, et de garantir l’état de droit;

Miam miam élargissement !

34. charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission, aux gouvernements des États membres, au président, au gouvernement et au parlement ukrainiens, au Conseil de l’Europe ainsi qu’au président, au gouvernement et au parlement de la Fédération de Russie.

…et j’ai ma petite idée de ce que poutine va faire du papelard…

En tous cas ceci illustre bien la vision que je me suis faite du parlement européen : plus il aura de pouvoir, plus on aura des problèmes, car il n’y a pas de peuple européen derrière. Bien loin d’apporter plus de Démocratie, il ne peut qu’écraser les besoins propres à chaque pays, le fait majoritaire remplaçant brutalement des négociations. Et comme il n’y aura jamais acceptation par une minorité de la décision majoritaire, ça finira par exploser.

En attendant, tous aux abris….

P.S. lire, en contrepoint, la résolution tempérée adoptée le même jour sur le conflit Israelo-palestinien

[Énorme] Résolution du Parlement européen du 17 juillet sur l’Ukraine : le nationalisme européen dans toute sa splendeur…

En bonus, la réaction du nationaliste européen Yannick Jadot sur le site des verts européens :

Le Parlement européen demande un embargo sur les ventes d’armes à la Russie

Le Parlement européen a adopté, aujourd’hui, une résolution sur le conflit entre la Russie et l’Ukraine, dans laquelle il demande la mise en place d’un embargo sur les ventes d’armes provenant d’Europe. Cet embargo concernerait aussi la vente des 2 navires Mistral en cours d’assemblage dans les chantiers navals de Saint-Nazaire.

Pour Yannick JADOT, député européen EELV: ” Alors que les États-Unis et l’Union européenne renforcent les sanctions vis-à-vis de la Russie eu égard à la dramatique situation en Ukraine, le Parlement demande clairement un embargo sur les ventes d’armes européennes à la Russie. Comment en effet renforcer les capacités militaires d’un pays qui alimente une guerre civile en Europe et aux frontières de l’Union? Le Président Hollande doit immédiatement mettre fin au contrat passé par Nicolas Sarkozy avec Vladimir Poutine. Les 2 navires Mistral constituent un irresponsable renforcement des capacités militaires et technologiques russes. L’attitude agressive de la Russie de Poutine est donc alimentée par l’hypocrisie de la position française qui prétend défendre le peuple ukrainien et la sécurité européenne tout en formant 400 marins russes à Saint-Nazaire et en augmentant la puissance de frappe russe en mers noire et baltique.

Les écologistes se sont prononcés a de nombreuses reprises contre la livraison à la Russie de ces navires Mistral. La crise ukrainienne a confirmé l’absolue nécessité d’une politique énergétique européenne, comme l’urgence d’une politique étrangère non soumise aux intérêts financiers des industries d’armement et la mise en place d’une politique de défense. Nous demandons au Président Hollande de travailler avec ses collègues européens au lancement d’une telle politique de défense dont les 2 Mistral pourraient constituer un élément stratégique structurant. Ces navires pourraient venir renforcer les capacités européennes de maintien de la paix, d’opérations de surveillance ou humanitaire. »

EDIT : on me souffle la proposition de résolution du groupe partis de gauche, bien plus raisonnable - comparez…

http://www.les-crises.fr/resolution-pe-ukraine/

Lire la suite

PAS BEAU. Kiev abat l’avion du vol MH17 de la Malaysia Airlines et accuse.

18 Juillet 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Ukraine, #L'OTAN., #Europe supranationale

PAS BEAU. Kiev abat l’avion du vol MH17 de la Malaysia Airlines et accuse

Posted on juil 17, 2014 @ 22:33

PAS BEAU. Kiev abat l’avion du vol MH17 de la Malaysia Airlines et accuse.

Comme vous le savez depuis cette fin d’après-midi, près de la ville de Chakhtarsk, dans la région de Donetsk, à l’Est de l’Ukraine, un avion de la compagnie Malaysia Airlines a été abattu par un missile. Les premiers a vouloir se dédouaner sont les autorités de Kiev qui se sont précipités pour accuser les pro-russes de l’est de l’Ukraine. Mais, mal leur en a pris, tout les accuse…

Cette fois-ci, ils n’ont pas tué des habitants du Donbass, mais des Français, Neerlandais, Malaysiens et autres Américains. Là, c’est une autre paire de manche. Voilà où conduit le "permis de tuer" octroyé par les Américains à leurs alliés Ukrainiens. Ces nazillons se comportent comme des éléphants dans un magasin de porcelaine. Porochenko va devoir s’expliquer…

Ce Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines a disparu des radars à 10.000 mètres d’altitude, puis s’est écrasé. Or, les milices du Donbass ne possèdent pas des missiles pouvant atteindre cette portée. Premier mensonge de Kiev qui, lui, les a. Ensuite, selon nos informations recueillies auprès de vrais spécialistes, pas ceux qui caressent les partenaires occidentaux de Kiev dans le sens du poil, Kiev a bel et bien abattu cet avion, pensant qu’il s’agissait d’un avion russe qui allait livrer des armes aux "séparatistes".

D’autres sources un peu fantaisistes indiquent que Kiev voulaient battre l’avion du président russe, Vladimir Poutine. C’est peu probable et, si Kiev ose une pareille chose, pas de doute, les généraux russes vont raser l’Ukraine en un temps deux mouvements. Mais, ce qui est surprenant, c’est que l’Ukraine a annoncé que ce sont les séparatistes 10 minutes seulement après l’annonce de la compagnie. Une précipitation qui les accuse forcément… Les milices du Donbass ont rejeté ces accusations et indiqué qu’ils avaient retrouvé la boîte noire. Du coup, Kiev tremble…

C’est officiel, il y a dans le lot des morts, 23 Américains et 35 Hollandais, sur les 295 passagers dont on ne dénombre aucun survivant. Poussés par leurs opinions publiques, les dirigeants occidentaux ne pourront plus couvrir Kiev. Ce n’est que le début. D’ailleurs, on a vu l’amateurisme et le rétropédalage du Quai d’Orsay, qui ne sait pas combien nde Français sont mort dans cet abattage de Kiev.

Ce tweet d’un contrôleur aérien espagnol est sans équivoque. Les milices du Donbass n’ont pas un radar capable de détecter un avion à 10 000 mètres d’altitude, c’est encore…Kiev.

✈ Carlos. @spainbuca

En los radares esta todo recogido, para los incrédulos, derribado por kiev, aquí lo sabemos y control aéreo militar también

8:14 PM - 17 Juil 2014

http://allainjules.com/2014/07/17/pas-beau-kiev-abat-lavion-du-vol-mh17-de-la-malaysian-airlines-et-accuse/#comments

Lire la suite

Ukraine : appel des mineurs du Donbass aux travailleurs de toute l'Europe‏

18 Juillet 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Ukraine, #L'OTAN., #Europe supranationale

Vendredi 18 juillet 2014

Ukraine : appel des mineurs du Donbass aux travailleurs de toute l'Europe‏

Ukraine :

appel des mineurs du Donbass

aux travailleurs de toute l'Europe‏

Cet appel a été signé par le Président du Syndicat indépendant des mineurs de Donietsk, Mikhaïl Krylov, qui avait déjà dirigé en 1989 la grande grève des mnieurs ukrainiens. Un bataillon de mineurs combat au sein de l'armée de la République populaire du Donbass. Il est dirigé par le vice-ministre des mines de la République, Constantin Kouzmin, et a été formé lors de la manifestation des mineurs du 18 juin 2014.

Ci-dessous, le texte intégral de la proclamation:

Frères mineurs!

Nous voulons vous expliquer la situation réelle dans le Donbass. Les médias européens faussent ou font le silence sur la véritable image des événements.Nous savons que vous ne pouvez pas obtenir facilement une image fidèle de ce qui se passe ici, c'est pourquoi nous déclarons :

Nous, les mineurs, nous sommes obligés de nous battre avec nos armes pour défendre notre vie, pour survivre!

Notre objectif dans ce défi auquel nous faisons face est celui-ci: arriver à arrêter l'effusion de sang! La fin de la guerre aura lieu avec le jugement des criminels de guerre qui l'ont provoquée. Nous ne pouvons pas abandonner ce combat, parce que cela signifierait notre anéantissement moral et physique!Dès le début, "l'Euromaïdan" s'est trouvé sous le contrôle de la grande bourgeoisie: les oligarques ukrainiens et leurs commanditaires étrangers. En Février de cette année, s'est produit un coup d'état en Ukraine avec la participation active de grou
pes néo-nazis.

C'est en réaction à cela que s'est formé le mouvement dans le Sud-Est du pays, qui a mis en avant au début des revendications modérées de fédéralisation et de reconnaissance du russe commedeuxième langue d'État, demande auxquelles le pouvoir a répondu par la terreur.

La situation dans le Donbass prend l'allure d'une véritable guerre dans laquelle des civils sont tués: des personnes âgées, des femmes, des enfants. On vous ment de façon effrontéé en prétendant qu'il s'agit d'une guerre entre l'Ukraine
et la Russie.

Ce n'est pas vrai!

La guerre se déroule entre le peuple et une poignée d'oligarques soutenus par l'UE et les Etats-Unis. Le malheur de l'Ukraine réside dans le fait que l'exercice de l'autorité est tombé aux mains de pourritures qui ont réussi à infecter par leurs idées fascistes une partie de la société. Nous, le peuple du Donbass, nous luttons contre toutes les manifestations de nazisme et de fascisme.

Nous nous battons avec un fusil à la main pour notre vie et celle de nos proches. Nous n'avons pas à nous retirer- c'est notre terre! Nous nous tournons vers vous, travailleurs des pays européens, en vous demandant votre aide solidaire: aidez nous à briser le bastiondu fascisme en Ukraine.

Ce sera notre victoire commune!

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-ukraine-appel-des-mineurs-du-donbass-aux-travailleurs-de-toute-l-europe-124164154.html

Lire la suite

Pour la paix en UKRAINE, contre le fascisme, contre l’OTAN Brisons le silence médiatique en France ! SIGNEZ la pétition !

18 Juillet 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Ukraine, #L'OTAN., #Europe supranationale

   Pour la paix en UKRAINE, contre le fascisme, contre l’OTAN Brisons le silence médiatique en France ! SIGNEZ la pétition !

Les participants à la rencontre du 4 juillet 2014 avec Danielle Bleitrach à Vénissieux, organisée par la section PCF de Vénissieux, ont demandé au Mouvement de la Paix d’organiser une initiative publique pour la paix en Ukraine, dénonçant le fascisme et le rôle de l’OTAN et des USA dans les crimes commis contre un peuple désarmé dans le Donbass, dénonçant le rôle du FMI et des intérêts gaziers dans la destruction de l’économie de toute l’Ukraine.

Toutes les organisations progressistes et pacifistes sont invitées à faire connaître la terrible réalité de cette guerre que nos médias présentent une nouvelle fois comme une opération de police, la défense de la démocratie contre les terroristes, dans une propagande insupportable. Au contraire, tous les témoignages sur place qui se multiplient confirment que ce sont des civils, des familles, des enfants qui sont les victimes de milices fascistes et d’une armée qui tire à l’arme lourde et bombarde son peuple. De nombreuses déclarations, notamment d’officiels US, confirment que ce sont les intérêts géostratégiques des grandes puissances qui sont à l’œuvre, et que les peuples d’Ukraine sont et seront des victimes.

Nous devons leur dire STOP !
   Pour la paix en UKRAINE, contre le fascisme, contre l’OTAN Brisons le silence médiatique en France ! SIGNEZ la pétition !
Lire la suite

Kiev a communiqué trop vite que le Boeing s'était écrasé (aiguilleur du ciel espagnol).

18 Juillet 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Ukraine, #L'OTAN., #Europe supranationale

*** attendez ... pas de panique ... on va en apprendre bien d'autre ... les apprentis dictateurs ... les nazis / fascistes de Kiev ... sponsorisés par l'OTAN, les USA, le FMI, et l'U.E. .... ont aussi accusé la Russie bien trop vite ... j'ai vu aussi, lors des images des J.T. en France .... des passeports flambant neufs tout droit sortis du crash ... dans les mains des premiers témoins sur place ... par paquet ... comme si ... mais non ... j'affabule ... un avion abattu par un missile qui est forcément en miettes et explose et s'écrase en flamme au sol ... normal de retrouver des passeports nickel ... même pas une page brûlée ... ***

Kiev a communiqué trop vite que le Boeing s'était écrasé (aiguilleur du ciel espagnol)

Par La Voix de la Russie | Quelques minutes avant le crash du Boeing malaisien en Ukraine des avions militaires ukrainiens ont été observés dans sa proximité, a communiqué sur son compte Twitter l'aiguilleur du ciel espagnol qui gérait le vol de l'avion de Malaysia Airlines.

Selon lui des avions militaires ont croisé le Boeing 777 trois minutes avant sa disparition des radars.
« Quang le Boeing a disparu, les autorités de Kiev nous ont annoncé qu'il s'était écrasé. Comment pouvaient-elles l'apprendre si vite ? », écrit le contrôleur aérien sur sa page.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_07_18/Kiev-a-communique-trop-vite-que-le-Boeing-setait-ecrase-aiguilleur-du-ciel-espagnol-9533/

Kiev a communiqué trop vite que le Boeing s'était écrasé (aiguilleur du ciel espagnol).

Par La Voix de la Russie | Quelques minutes avant le crash du Boeing malaisien en Ukraine des avions militaires ukrainiens ont été observés dans sa proximité, a communiqué sur son compte Twitter l'aiguilleur du ciel espagnol qui gérait le vol de l'avion de Malaysia Airlines.

Selon lui des avions militaires ont croisé le Boeing 777 trois minutes avant sa disparition des radars.

« Quang le Boeing a disparu, les autorités de Kiev nous ont annoncé qu'il s'était écrasé. Comment pouvaient-elles l'apprendre si vite ? », écrit le contrôleur aérien sur sa page.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_07_18/Kiev-a-communique-trop-vite-que-le-Boeing-setait-ecrase-aiguilleur-du-ciel-espagnol-9533/

Kiev a communiqué trop vite que le Boeing s'était écrasé (aiguilleur du ciel espagnol)
Lire la suite.

Lire la suite

Crash du Boeing 777 : l’avion du président Poutine la cible d’un missile ukrainien ?

18 Juillet 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Ukraine, #L'OTAN., #Europe supranationale

Crash du Boeing 777 : l’avion du président Poutine la cible d’un missile ukrainien ?

Crash du Boeing 777 : l’avion du président Poutine la cible d’un missile ukrainien ?

Le vol MH17 de Malaysian Airlines suivait une trajectoire quasi identique à celle du jet du président russe Vladimir Poutine peu de temps avant le crash qui a fait 295 victimes, selon des sources citées par l’agence de presse Interfax.

« Je peux dire que l’avion de Poutine et le Boeing de la Malaysian Airlines se sont croisés au même point et au même échelon, à proximité de Varsovie, sur un échelon de 330-m, à une altitude de 10 000 mètres. Le jet présidentiel se trouvait à cet endroit à 16h21 heure de Moscou, et l’avion de la Malaysian Airlines à 15h44 heure de Moscou », a déclaré une source à l’agence de presse sous condition d’anonymat.

« Les contours des deux avions sont similaires, les dimensions linéaires sont également très similaires ; quant à la couleur, à forte distance, ils sont quasi identiques », a ajouté la source.

Crash du Boeing 777 : l’avion du président Poutine la cible d’un missile ukrainien ?

Le vol MH17, qui a décollé d’Amsterdam à destination de Kuala Lumpur et qui transportait 295 passagers, s’est écrasé en Ukraine.

Le vol commercial devait pénétrer dans l’espace aérien russe à 17h20 heure locale, mais ne l’a jamais fait, a déclaré une source de l’industrie d’aviation russe citée par Reuters.

L’avion s’est écrasé à 60 km de la frontière ; il avait un signal d’urgence, selon une source citée par ITAR-TASS.

Traduction : SOTT

Source : Russia Today

http://reseauinternational.net/crash-du-boeing-777-lavion-du-president-poutine-cible-dun-missile-ukrainien/

Lire la suite