Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

« Eager Lion » – Opération d’extraction de mercenaires islamistes de Syrie ? partie II

28 Février 2015 , Rédigé par Lucien Pons

Lire la suite

« Eager Lion » – Opération d’extraction de mercenaires islamistes de Syrie ? partie II

28 Février 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #Terrorisme, #AMERIQUE, #L'OTAN., #ISIL, #Daesch

« Eager Lion » – Opération d’extraction de mercenaires islamistes de Syrie ? partie II

« Eager Lion » – Opération d’extraction de mercenaires islamistes de Syrie ? partie II

Dans la première partie sur ce sujet nous avons montré les possibilités et peut-être les desseins américains de  créer un couloir « d’extraction » de la Syrie  vers la des divisions rebelles islamistes encerclées dans les gouvernorats d’Idlib et de Hama. Essayons de voir maintenant pourquoi ces moudjahidin sont si importants pour les Etats-Unis.

La première étape consiste à définir le terme «», dont font partie les rebelles islamistes, dans le sens américain.

Al-Qaida est une invention américaine qui sert de prétexte à la Maison Blanche pour permettre à l’armée américaine d’envahir d’autres pays et de neutraliser ainsi les luttes de libération des peuples inamicaux ou de rétablir l’honneur des Etats-Unis lorsque l’invasion et la neutralisation ont échoué. Pour illustrer cela, voici trois exemples relativement récents.

Premier exemple. Après le retrait des Soviétiques d’Afghanistan, les ont pris le pouvoir. Leur comportement profondément religieux et leur sévère intransigeance se limitaient à leurs concitoyens. En 1996, le prince saoudien Oussama ben Laden est arrivé en Afghanistan pour rejoindre les combattants d’Al-Qaida. Peu de temps après, le 7 Août 1996, ses hôtes si accueillants apprennent par la presse que l’on attribuait à Oussama Ben Laden des attentats à la bombe contre les ambassades des États-Unis à Nairobi et à Dar es-Salaam, faisant des centaines de blessés et de morts. Les États-Unis ont tout d’abord envoyé quelques missiles de croisière aux et après les attentats du 11 Septembre 2001 ont réagi en attaquant et occupant militairement l’Afghanistan.

Deuxième exemple. Au printemps de 2012, alors que le régime libyen de Kadhafi avait été remplacé par des rebelles islamistes avec le soutien militaire de l’Occident, un mouvement séparatiste touareg dans le nord du Mali était sur le point de créer son propre Etat. Profitant du fait que le centre et le sud s’effondraient et que l’armée nationale était très affaiblie et incapable de combattre, les touareg occupèrent toutes les grandes villes dans le nord et se préparaient à diviser le pays. Au même moment, dans le Maghreb apparait le même Al-Qaïda, qui entre en conflit avec les Touaregs pour récupérer tous ses territoires conquis. Tout cela se termine, début 2013, par une sorte de ‘’happy-end’’ avec l’opération Serval, dont il s’avérera plus tard, qu’elle avait été préparée de longue date et que la France n’attendait que le bon prétexte pour intervenir au Mali. Contrairement aux Talibans, les touareg ont quand même approché l’indépendance de près.

Troisième exemple. A la fin du mois d’Avril 2013, pour la première fois depuis deux ans, l’initiative dans le conflit syrien, a été reprise par l’armée fidèle à Bachar al-Assad et la balance des succès militaires s’est résolument inclinée du côté gouvernemental. La division , la principale force militaire de l’opposition syrienne qui se distingue par une forte capacité combative et une discipline de fer, est chargée de défendre la zone stratégique de Qusayr, clé de la des rebelles syriens. En combinant la manœuvre des forces avec l’appui de la puissance de feu, l’armée syrienne a mené une opération comme dans les manuels de guerre et a réussi à encercler la totalité de la division . Les experts occidentaux ont estimé que l’encerclement était tel qu’il n’y avait aucun moyen pour aucun rebelle de s’échapper. C’est alors que, brusquement, à la fin mai 2013, probablement à la suggestion des Américains, Abou Mohammed Golani, commandant de la Division , fit publiquement un serment d’allégeance à l’actuel chef d’Al-Qaïda, . A l’initiative des Etats-Unis, l’ONU avait inscrit le front sur la liste des organisations terroristes et, pour se conformer aux exigences américaines, le Qatar et d’autres pays alliés ont cessé de livrer des armes à la Division d’ qui combattait dans Qusayr. L’approvisionnement ne pouvait, de toute façon, pas avoir lieu, dans la mesure où les rebelles étaient encerclés par l’armée syrienne. Donc, le 5 Juin 2013, les troupes gouvernementales ont fermé la dernière résistance armée à Al Qusayr, seule une petite partie de la division d’ réussit à fuir au Liban.

La deuxième étape consiste à comprendre d’où viennent et comment ont été sélectionnés, entraînés et armés tous ces rebelles islamistes que l’on rencontre dans tous les pays où les États-Unis ont déclenché un «printemps arabe» ? Les organisations «  » et «  » ont été créées en Turquie pendant la guerre froide, par les forces des opérations spéciales américaines, en coopération avec la . Ce sont des éléments des réseaux de l’organisation paramilitaire Gladio à la frontière avec l’URSS, étant formés initialement d’anciens officiers nazis de la Wehrmacht, qui deviendront, par la suite, après la guerre, des agents de la .

Durant la Guerre du Vietnam, le programme Phoenix était conçu et coordonné par la CIA et exécuté par le commandement américain des opérations spéciales de l’armée (USSOCOM), aidées par des services de renseignement du Sud Vietnam. Le programme a été conçu pour identifier et «neutraliser» (via l’infiltration, la capture, le terrorisme, la torture et l’assassinat) l’infrastructure de gestion du Front de libération nationale, plus connu sous le nom Viet Cong. Fondamentalement, les objectifs USSOCOM étaient les enfants, les femmes, les personnes âgées, c’est à dire les membres de la famille des combattants Viet Cong. La neutralisation était basée sur une loi spéciale (directive  MACV 381-41/1967) publiée en secret par le président américain qui a permis l’arrestation et  l’exécution de Vietnamiens sans avoir besoin d’aucune preuve ni d’aucun procès.

Pendant l’occupation américaine de l’Irak, le général David a utilisé les mêmes vétérans spécialisés dans la guerre «sale», appartenant aux forces d’Opérations spéciales américaines pour la création et la gestion des Unités paramilitaires irakiennes, appelées « Brigade des loups » pour des missions commandos, pour des objectifs d’assassinats et d’enlèvements, des actions non conventionnelles qui ont conduit à d’horribles actes de torture pendant l’occupation américaine par la création d’un vaste réseau de centres de détention secrets en Irak. La « Brigade des loups » ressemble comme deux gouttes d’eau à l’organisation « Loups Gris » et à «Ergenekon» créée en Turquie pendant la guerre froide. Leur mission était de s’infiltrer profondément dans le territoire soviétique, afin de préparer des sabotages, de construire des caches d’armes, de recruter des personnes locales pour s’engager dans la guérilla et de préparer des voies sûres d’extraction et de repli.

http://avicennesy.wordpress.com/2013/04/16/le-chef-de-la-cia-responsable-de-lenlevement-de-la-journaliste-florence-aubenas/

Par Valentin Vasilescu, pilote d’aviation, ancien commandant adjoint des forces militaires à l’Aéroport Otopeni, diplômé en sciences militaires à l’Académie des études militaires à Bucarest 1992.

Traduction : Avic

Pour ceux qui veulent reprendre ce texte, ce serait sympa de mentionner les noms de l’auteur et du traducteur. C’est toujours encourageant de voir son travail reconnu.

Lire la suite

Extraits du discours offensif de la nouvelle Présidente du Parlement grec.

28 Février 2015 , Rédigé par Lucien Pons

Lire la suite

Extraits du discours offensif de la nouvelle Présidente du Parlement grec.

28 Février 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Grèce, #La mondialisation, #Europe supranationale, #Les transnationales, #les néocons, #Le capitalisme;, #Le grand banditisme, #Europesupranationale, #Economie

Extraits du discours offensif de la nouvelle Présidente du Parlement grec

 

Les quelques extraits du discours prononcé par Zoé Konstantopoulou, lors de son élection en tant que Présidente du Parlement hellénique.


8 février 2015

 

Zoe Konstantopoulou

Zoe Konstantopoulou

 

Mesdames et Messieurs les députés,

Je vous parlerai du fond du cœur, avec la sincérité et la droiture qui conviennent à l’honneur et à la responsabilité qui accompagnent la mission dont vous m’avez chargée mais aussi à l’honneur et à la responsabilité qui accompagnent la confiance dont nos concitoyens ont fait preuve envers chacun et chacune d’entre nous.

Nous sommes ici, non pas parce que le destin l’a voulu, ni par le caprice de quelque hasard, mais parce que nous l’avons choisi et nous avons été choisis et élus par les citoyens de ce pays, le peuple de notre patrie qui est préoccupé et qui lutte pour la dignité, la justice, l’égalité, la démocratie, la liberté. Pour des valeurs et des biens qui furent conquis en versant du sang, par des sacrifices, des luttes dont la marque indélébile se trouve dans l’Histoire de ce pays. Des valeurs et des biens qui, de nos jours, sont contestés ou restreints de la manière la plus cynique qui soit.

(…)

Avec les parlementaires actifs et participants au processus parlementaire. Non pas de simples « applaudisseurs » de prises de position gouvernementales ou de l’opposition.

(…)

En cette période parlementaire, il ne faudra pas répéter des phénomènes de dégénérescence de la fonction législative, tel que l’abus de la procédure d’urgence et des amendements.

Je m’engage, en tant que Présidente du Parlement, que les amendements présentés hors-délai ou sans rapport avec l’objet des dispositions des projets de loi ne seront pas reçus. Pas même, bien entendu, des projets de lois comptant des centaines de pages, sans structure, ou des actes législatifs qui ne remplissent pas les critères constitutionnels[référence directe à tous les textes des mémorandas].

(…)

J’en arrive aux questions de transparence et d’égalité devant la loi. Le Parlement ne peut pas opérer comme un dispositif de blanchiment de scandales ni comme un cimetière de dossiers relevant du droit pénal. Récupérer et examiner des dossiers qui, tout en ayant été transmis au Parlement par la Justice, croupissent des mois, voire, des années durant dans quelques tiroirs sans même être examinés, est un devoir démocratique élémentaire et fondamental tout autant qu’un préalable à la cohésion sociale. Je m’adresse au sens du droit de TOUS les députés, en tant que représentants des citoyens. Et je vous invite à ce que, tous ensemble, nous mettions fin à cette honteuse situation du traitement privilégié qui a LOURDEMENT touché le prestige du Parlement. Par le biais des commissions existantes mais aussi par celui de la constitution des nouveaux organes nécessaires, il est impérieux que le Parlement garantisse la légalité, la transparence et l’examen de tous les dossiers en suspens, quelles que soient les personnes impliquées. Qu’il s’agisse de personnes politiques, parlementaires et gouvernementales, qu’il s’agisse de représentants d’intérêts économiques et de sociétés qui corrompent, comme dans les affaires Siemens et celles concernant les armements. N’oublions pas que pareilles affaires mobilisent également des obligations internationales à l’égard d’autres pays, conformément au cadre juridique international contre la corruption et que notre pays n’a pas épuisé son arsenal juridique afin de rendre justice et de faire ressortir la vérité et révéler le produit du crime. Les représentants d’autres gouvernements connaissent également ces obligations. Ainsi, la déclaration faite hier par le Ministre des finances Allemand, selon lequel « chaque pays veille simplement et uniquement à ses propres affaires », est non pertinente et non fondée.

Notre pays et notre peuple furent les victimes de corruption à grande échelle qui ne se limite pas aux frontières nationales et ne concernent pas uniquement notre « chez nous ». Il est de l’obligation des États européens également de collaborer et de nettoyer notre « chez nous » collectif européen.

(…)

J’en viens à l’initiative la plus importante de la période parlementaire précédente, dont tous ceux qui ont participé sont fiers. La constitution de la commission interpartis du Parlement pour la revendication des réparations de guerre allemandes. À l’initiative de Manolis Glezos et du groupe parlementaire de Syriza et avec la collaboration unanime de tous les groupes parlementaires, cette commission fut constituée et opéra de manière exemplaire, présidée par M. Tzavaras, mais n’a pas pu achever sa mission à cause des élections qui sont intervenues. Durant cette nouvelle période parlementaire, la commission sera très rapidement constituée pour remplir le devoir national qu’est la revendication effective de cette dette morale, historique et financière à l’égard de notre patrie, à l’égard des victimes de la sauvagerie nazie, pour la réparation des catastrophes, le remboursement et l’acquittement du prêt de l’Occupation, pour le dédommagement des victimes et pour la restitution des trésors archéologiques volés.

En tant que Présidente du Parlement, j’entreprendrai aussi, personnellement, toutes les initiatives de sorte que cette dette, qui survit depuis 70 ans, soit remboursée. Des initiatives analogues seront entreprises afin que le Parlement contribue de manière essentielle à promouvoir les revendications d’annulation de la majeure partie de la dette et de l’intégration de clauses de croissance et de garanties d’endiguement de la crise humanitaire et de secours à notre peuple. La diplomatie parlementaire n’est pas un cérémonial ni l’équivalent de relations publiques. Elle est un précieux outil qu’il est nécessaire de mettre en branle, pour ce qui est tant du Président que des commissions de relations internationales ou de commissions d’amitié, de sorte que l’affaire grecque, la demande d’une solution équitable et bénéfique pour notre peuple, par annulation de la dette et moratoire des remboursements soit l’objet d’une campagne interparlementaire de revendication vive, qui s’appuie sur l’information de vive voix des autres parlements et assemblées parlementaires mais aussi des peuples européens qui se mobilisent déjà en solidarité de notre peuple.

(…)

L’Histoire est écrite par les peuples qui espèrent, sont optimistes, contestent, luttent et revendiquent. L’Histoire est également écrite par les dirigeants politiques et les représentants du peuple, les Parlements, quand ils se dressent à la hauteur de leur responsabilité et forment un mur de protection de la société. Les réflexes démocratiques de notre peuple sont actifs et s’expriment de plus en plus clairement. En se référant précisément aux luttes historiques de notre peuple, à la résistance nationale, à la gauche, au mouvement des étudiants, à la lutte contre la dictature, aux mouvements sociaux.

De plus en plus nombreux sont ceux qui prennent conscience du fait qu’ils ne veulent pas vivre à genoux. Ni laisser comme héritage à leurs enfants un nouvel esclavage économique. Les gens retrouvent le sourire, ces derniers jours. Ils retrouvent la ténacité, la confiance en eux, leur dignité. Ils revendiquent d’être partie de l’Histoire et non pas ses spectateurs. Et ils se réunissent sur les places en manifestant pour des principes et des valeurs universels, comme l’ont fait, hier soir, des milliers de citoyens à Athènes mais aussi dans d’autres capitales européennes.

Toute l’Europe, le monde entier, a le regard tourné vers la Grèce avec espoir. Par ce qu’ils savent que la reconnaissance des droits et le soulagement du peuple grec sera une victoire des hommes face aux autocrates financiers et aux nouvelles tyrannies des banques, des marchés, des nouvelles oligarchies qui ont pour objectif de se substituer à la démocratie.

(…)

Respecter la Constitution relève du patriotisme des Grecs qui ont le droit et le devoir de résister par tout moyen à tout qui tente de la violer. C’est à ce patriotisme démocratique constitutionnel par lequel la société grecque est portée, tout au long de son histoire, et dont le Parlement hellénique est imprégné en tant qu’institution, que butera tout qui s’efforcerait de faire du chantage à notre peuple et de contourner la démocratie de notre pays.

Lire la suite

La Grèce pourrait exclure Siemens, Eurocopter et Rheinmetall des marchés publics.

28 Février 2015 , Rédigé par Lucien Pons

Lire la suite

La Grèce pourrait exclure Siemens, Eurocopter et Rheinmetall des marchés publics.

28 Février 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Grèce, #Le capitalisme;, #La finance dérégulée, #La France, #Europe supranationale, #Le grand banditisme, #Les transnationales, #les néocons

La Grèce pourrait exclure Siemens, Eurocopter et Rheinmetall des marchés publics

 

Le ministre suppléant de la Défense Kostas Ysichos (SYRIZA) a dit que ces trois entreprises doivent être exclues des marchés en raison de pratiques illégales et de « transactions frauduleuses prouvées »


27 février 2015 -

 

Un NH-90 de l'armée Allemande (photo sous licence CC BY-SA 3.0 Wikimedia Commons)

Un NH-90 de l'armée Allemande (photo sous licence CC BY-SA 3.0 Wikimedia Commons)

 

La Grèce envisage d'exclure les entreprises allemandes Siemens et Rheinmetall ainsi que le constructeur franco-allemand Airbus Helicopters (ex Eurocopter) des marchés publics. En outre, le nouveau gouvernement grec entend porter la question des pratiques de ces trois entreprises à l'ordre du jour du Parlement européen.

S'exprimant sur ​​le site d'informations concernant la défense Onalert.gr, le Ministre de la Défense suppléant Kostas Ysichos (SYRIZA) a dit que ces trois entreprises doivent être exclues des marchés en raison de pratiques illégales, "les transactions frauduleuses prouvées qu'ils ont faites afin de se garantir des marchés publics".

"Rheinmetall a déjà été condamné en Allemagne pour des pots de vin" a dit Ysichos, ajoutant que les autorités grecques vont également enquêter sur la question.

Enquête concernant des contrats pour les hélicoptères NH90

Kostas Ysichos a également révélé que le ministère de la Défense va investiguer sur l'achat de 20 hélicoptères militaires NH90 commandés à NHIndustries.

En Août 2003, la Grèce a commandé 20 NH90 avec une option pour 14 autres. En Avril 2014, huit appareils NH90 avait été livrés. Les neuvième et dixième ont été livrés en novembre 2014.

Ysichos a précisé que malgré le fait que la Grèce avait un acompte de 263 million d'euros (42% du montant total), "les deux premiers hélicoptères ont été livrés en 2011, huit ans après la commande et le paiement".

L'enquête en cours se réfère principalement à des scandales possibles et au manque de transparence : "Nous étudions la question et en particulier les clauses du contrat. Il y a des clauses qui protègent le fabricant et pas l'acheteur. Pourquoi ?" a souligné le ministre suppléant de la Défense Ysichos, ajoutant que les conclusions de l'enquête devraient être soumises au parlement grec après 20 jours.

Ces nouvelles révélations sont la suite donnée à la volonté du nouveau ministre de la défense Panos Kammenos de rouvrir tous les dossiers liés aux contrats passés entre la Grèce et les entreprises de l'armement.

Source : keeptalkinggreece.com

Lire la suite

Donetsk avant les bombardements qui ont débuté en avril 2014.

28 Février 2015 , Rédigé par Lucien Pons

Lire la suite

Donetsk avant les bombardements qui ont débuté en avril 2014.

28 Février 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Ukraine, #L'OTAN., #AMERIQUE, #La guerre, #La France, #La République, #Europe supranationale, #La Russie

Bonjour

C'est bien connu l'OTAN envoie des bombes et massacre des populations pour mieux apporter la paix et la démocratie. Les droits de l'homme sont ainsi garantis dans ces lieux reculés de la civilisation.

Le post moderne nouveau philosophe BHL a bien apporté avec son cortège de bombes et de désolation, une paix durable en Libye, pays qui connait depuis prospérité et respect des droits de l'homme.

Même opération en Ukraine et ce pour les mêmes raisons.

Dans la vidéo ci-dessous, vous pourrez juger du degré de barbarie qui régnait à Donetsk avant l'intervention pilotée par l'Empire.

Cordialement.

Lucien Pons

Lire la suite

L’OTAN réarme l’Allemagne contre la Russie.

28 Février 2015 , Rédigé par Lucien Pons

Lire la suite

L’OTAN réarme l’Allemagne contre la Russie.

28 Février 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #L'OTAN., #Europe supranationale, #Ukraine, #La France, #La finance dérégulée, #Le capitalisme;, #La guerre, #La Russie

L’OTAN réarme l’Allemagne contre la Russie

 

L’OTAN réarme l’Allemagne contre la Russie

Ursula von der Leyen

 

La ministre fédérale de la Défense, Ursula von der Leyen, a annoncé, ce vendredi 27 février, sa décision d’activer un bataillon de chars pour faire face à la menace russe. « Les conditions de sécurité ont changé en Europe », explique la ministre. En fait Berlin utilise la menace russe, provoquée par l’OTAN, pour réarmer son pays et reprendre aussi son statut de puissance militaire en Europe après en avoir pris la direction des opérations économiques et politiques. Cette déclaration de la ministre fédérale ne passe pas inaperçu dans cette semaine du 23 au 27 février après l’achat par Porochenko à la foire internationale, IDEX-2015, d’armes modernes, après le défilé de l’OTAN à Narva et après la déclaration de David Cameron d’envoyer des soldats en Ukraine. L’OTAN, engraisse ses caisses, réarme ses partenaires et se prépare à la guerre. En tout cas les Etats-Unis utilisent ce contexte pour assouvir toujours plus les pays se trouvant dans la zone euro. Les pays de la zone euro doivent appartenir au Traité transatlantique, pour cela l’OTAN place aussi ses soldats et la « menace russe » est bien utile à cette politique de domination.

Bataillon vide à remplir. A Bergen doit être constitué ce bataillon de chars. « Pour le moment il existe sur le papier mais des chars et du personnel doivent être mis à disposition à Bergen pour former le bataillon de chars », a déclaré la ministre de la défense. Nous assistons au début du réarmement de l’Allemagne ? Il fallait trouver une occasion. Avec Ursula von der Leyen, CDU, groupie des Etats-Unis, l’OTAN consolide ses bases. Ursula, ce petit bout de femme aux gestes un peu excités, faisant penser à une religieuse en civil, ne connaissant rien au quotidien des gens vivant dans son pays, qui a la manie de contrôler ses mots, a décidé en septembre 2014, en raison, du comportement de la Russie vis à vis de l’Ukraine, de fonder une unité d’intervention rapide. La propagande des années pacifistes en Allemagne avec des figures comme Fischer ou Cohn-Bendit sont, même si elles étaient un théâtre pour amuser les démocraties le temps pour l’Allemagne de retrouver des forces, bien terminées surtout que le parti des Grüne avait avaliser l’envoi de soldats contre la Serbie en 1999 (Parti écolo-parti de la guerre). Nous n’allons pas voir des écolos aux cheveux longs débarquer en treillis dans la caserne de Bergen mais plutôt de la viande à canon car Ursula vend la mèche quand elle dit, « nous avons trop pris l’habitude de recycler nos chars, comme des Leopard 2, qui sont de très bons engins. Dorénavant c’est fini. Nous allons activer un bataillon de chars à Bergen qui sera surtout constitué d’unités internationales. »

Le 27 février 2015.

février 27th, 2015

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>