Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

La Turquie a détruit l’espoir de la Russie pour une coopération de l’occident par Paul Craig Roberts. Par Comité Valmy

29 Novembre 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La Russie, #La République, #La nation ., #La France, #Politique étrangère, #AMERIQUE, #Europe supranationale, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #Ukraine, #Terrorisme

La Turquie a détruit l’espoir de la Russie
pour une coopération de l’occident
par Paul Craig Roberts

lundi 30 novembre 2015, par Comité Valmy

La Turquie a détruit l’espoir de la Russie
pour une coopération de l’occident

Mise à jour : Un ami, George Abert, a suggéré une raison du pourquoi les Turcs ont descendu le bombardier russe au-dessus de la Syrie. Les Russes ont une technologie de pointe qu’ils ont récemment démontrée contre le plus moderne des croiseurs lance-missiles américains (NdT : l’incident en Mer Noire en 2014 du passage d’un avion russe près du croiseur USS Cook, équipé du système ultra-sophistiqué AEGIS et qui a été électroniquement anéanti en deux passages, forçant le navire à faire escale à Odessa en Ukraine et son commandant de bord à demander son transfert immédiat..) et contre les avions israéliens de fabrication américaine. Cette technologie éteint tous les sytèmes de communication des forces hostiles, les laissant totalement aveugles. Il se demande si l’appareil n’a pas été abattu pour forcer les Russes à utiliser cette technologie pour protéger leurs appareils à chaque fois qu’ils se trouvent proches de l’aviation de l’OTAN ou d’Israël, ce qui leur permettrait d’étudier le système soit pour le copier, soit pour le neutraliser. Il parie que les Etats-Unis ont tous les spécialistes Raven et ELINT à l‘écoute, prêts à étudier le phénomène.

 

L’agression non provoquée de la Turquie qui a abattu un avion militaire russe au-dessus de la Syrie pose des questions intéressantes. Il semble fort peu probable que le gouvernement turc commettrait un tel acte de guerre contre un voisin bien plus puissant que lui à moins que Washington ait donné le feu vert à cette attaque. Le gouvernement turc n’est pas très compétent, mais même les incompétents savent éviter de se mettre dans une position qui les verrait faire face à la Russie seuls.

 

Si l’attaque a reçu le feu vert de Washington, Obama a t’il alors été doublé par les néo-conservateurs en contrôle de son gouvernement ou Obama est-il lui-même complice de l’acte ? De manière évidente, les neo-cons sont perturbés par l’appel du président français pour une union derrière la Russie contre l’EIIL/Daesh et ils auraient très bien pu utiliser leurs connexions en Turquie pour mettre en scène un évènement que Washington pourrait utiliser pour empêcher une coopération avec la Russie.

 

La complicité de Washington est certainement indiquée, mais il n’est pas complètement hors de question que les Turcs bien placés qui achètent le pétrole de l’EI ait pris leur revanche contre la Russie pour avoir détruit leurs flottes de camions-citernes et leur affaire très lucrative. (NdT : n’oublions pas que ce business est géré par le fils d’Erdogan avec quelques généraux de l’armée turque…) Mais si l’attaque a une origine privée ou semi-privée en connexions avec des gangsters et l’armée, le président turc aurait-il défendu cet abattage d’avion sur de telles bases foireuses de “défense nationale” ? (NdT : possible dans la mesure où son fils est le “parrain” du pétrole volé acheminé en Turquie…) Personne ne peut croire qu’un bombardier russe serait une menace à lui seul pour la sécurité de la Turquie.

 

N’attendez pas que la pressetituée regarde de près ces questions. La pressetituée occidentale comme la branche de la BBC à Moscou et sa correspondante Sarah Rainsford, est déjà en train de pirouetter l’affaire de la perte de l’avion russe et plus tôt, celle de l’avion de ligne au dessus du Sinaï , en disant que cela prouve que la politique de Poutine de raids aériens contre Daesh a complètement été retournée et que les Russes ne sont pas plus en sécurité pour autant.

 

Les réponses à l’attaque sont toutes aussi intéressantes. De ce que j’ai entendu de la conférence de presse d’Obama, sa définition de “rebelles syriens modérés” inclut tous les groupes djihadistes extrémistes comme Al Nosra et l’EIIL, qui sont les cibles des attaques russes. Seul Assad est un extrémiste. Obama, suivant la ligne néo-conservatrice, dit qu’Assad a trop de sang sur les mains pour pouvoir continuer à être le président de la Syrie (NdT : Obama lui par contre, il n’en a pas de sang sur les mains hein ?… Le premier prix Nobel de la Paix va t’en guerre… Qu’est-ce qu’il ne fait pas entendre nom de dieu !).

 

Obama n’est pas spécifique au sujet du “sang sur les mains d’Assad”, mais nous pouvons l’être. Le sang est celui des forces terroristes de l’EIIL/Daesh qui combattent l’armée syrienne. Obama ne réfère pas quant à lui au sang sur les mains de l’EI alors que même la pressetituée nous a montré les horreurs perpétrées par les psychopathes de l’EIIL et du sang qu’ils ont sur les mains ; ces gens avec lesquels Obama nous a allié.

 

Quand est-il du sang sur les mains d’Obama ? On parle d’une très grande quantité là, le sang de pays entiers, la Libye, l’Afghanistan, le Yémen, la Syrie et le sang que les marionnettes d’Obama à Kiev ont versé des Russes ethniques habitants en Ukraine, sans oublier bien sûr le sang palestinien versé par Israël utilisant des armes américaines.

 

Si le sang sur les mains d’Assad le disqualifie pour la présidence, alors la bien plus grande quantité de sang sur les mains d’Obama le disqualifie d’autant plus, ainsi que Cameron, Hollande, Merkel et Netanyahou.

 

Durant tous les conflits orchestrés par Washington au Moyen-Orient, en Afrique et en Ukraine, le gouvernement russe a parlé de manière plus que raisonnable et a répondu de manière diplomatique à biens des provocations. Le gouvernement russe s’est reposé sur les gouvernements européens réalisant que l’Europe ne tire aucun bénéfice des conflits générés par Washington et devant se séparer d’une politique qui est contre leurs intérêts. Mais l’Europe a prouvé n’être qu’une collection de vassaux américains et non pas des pays indépendants capables de mener des politiques étrangères indépendantes.

 

Dans sa campagne en Syrie contre l’EI/Daesh, le gouvernement russe s’est reposé sur l’accord établi avec les pays de l’OTAN évitant l’engagement dans les airs. Maintenant la Turquie a totalement violé cet accord.

 

Je serais très surpris si maintenant le gouvernement russe place quelque confiance que ce soit dans les mots de l’occident ainsi que d’un espoir dans la diplomatie avec ce même occident. Le gouvernement russe et son peuple ont dû maintenant comprendre que la doctrine Wolfowitz veut dire ce qu’elle énonce et qu’elle est déployée en force contre la Russie.

 

De l’attaque ukrainienne sur les sources d’énergie de la Crimée et les pannes de courant qui affectent toute celle-ci, le gouvernement russe a aussi appris que le gouvernement marionnette de Washington à Kiev a l’intention de faire monter la sauce du conflit avec la Russie.

 

Washington a été clair dès le départ qu’il focalisait sur le renversement d’Assad et non pas celui de l’EIIL/Daesh. Malgré l’attaque imputée à Daesh en France, le ministère des affaires étrangères US en la personne de son porte-parole l’amiral John Kirby, a dit que la Russie ne pouvait pas être membre de la coalition contre Daesh tant que la Russie continuerait à soutenir Assad.

 

Si on veut regarder le bon côté dans cette affaire de l’abattage d’un avion russe, l’incident a donc très sûrement évité au gouvernement russe de faire partie d’une coalition dans laquelle la Russie aurait perdu le contrôle de sa guerre contre l’EIIL et aurait dû accepter la défaite du renversement d’Assad.

 

A chaque étape de tous ces processus le gouvernement russe a gardé de bonnes cartes qu’il n’a pas jouées, faisant plutôt confiance à la diplomatie. Celle-ci est maintenant pour sûr une impasse. Si la Russie ne rejoint pas le véritable jeu et ne commence pas à jouer ses fortes cartes (NdT : les infos qu’elle conserve sur les attentats du 11 septembre 2001 à New York, sur l’attaque du vol d’Air Malaysia MH17 en Ukraine et sur son propre vol au-dessus du Sinaï…), la Russie sera vaincue.

 

Paul Craig Roberts
24 Novembre 2015

traduction : parRésistance 71

Source
Paul Craig Roberts
Institute for Political Economy
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php ?eid=270070&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

Mise en ligne CV : 25 novembre 2015

Lire la suite

Chasseur russe abattu par les Turcs : et maintenant, que va faire Poutine ?

28 Novembre 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La Turquie, #AMERIQUE, #La France, #L'OTAN., #Daesch, #La Russie, #La nation ., #L'armée française, #Terrorisme, #La Syrie - La Libye - l'Iran -

Chasseur russe abattu par les Turcs : et maintenant, que va faire Poutine ?


Par Dave Lindorff – Le 24 novembre 2015 – Source Counter Punch

Le sultan Erdogan

Un chasseur russe vient d’être abattu par deux chasseurs turcs : information terrifiante, mais aussi, très prévisible. Commençons par une hypothèse pratiquement certaine – et il n’y a aucun doute que c’est aussi l’hypothèse du gouvernement russe : la Turquie, en envoyant des F-16, dont les Américains fournissent les pièces détachées et les munitions, a fait cela avec le plein accord et le soutien des États-Unis. Quand on sait que la Turquie, membre de l’Otan, n’est rien d’autre qu’un vassal, on peut penser que Ankara a été obligé par les Américains à suivre cette politique de la corde raide.

 

On annonce la mort de l’un des deux pilotes, tandis que l’autre aurait été capturé vivant par des Turkmènes pro-turcs, du côté syrien de la frontière, et retournera probablement en Russie 1, mais ce qui rend ce tir contre un avion russe aussi grave, c’est que si la Russie ripostait, en abattant un avion militaire turc, appareil d’un membre de l’Otan, tous les autres membres – y compris les États-Unis – seraient tenus de venir défendre la Turquie, comme les y oblige ce soit-disant traité d’assistance mutuelle.

La Russie sait cela, et c’est pourquoi jusqu’à présent les Russes sont restés silencieux. Le SU-24 russe aurait-il été abattu par un avion jordanien, saoudien ou koweïtien, la réponse de la Russie aurait été immédiate. L’agresseur aurait perdu quelques-uns de ses avions, abattus en vol ou peut-être même attaqués au sol. Mais le président Poutine s’est limité à demander une rencontre, et à avertir que les relations économiques entre la Russie et la Turquie risquaient d’être mises à mal, etc.

Cette retenue est une bonne chose, mais il est clair que Vladimir Poutine ne va pas en rester là. Même en oubliant les considérations de politique intérieure (imaginez les hurlements des Américains, exigeant une riposte militaire, si un petit pays abattait un avion de chasse américain !), il va devoir réagir. Sinon, tout son projet politique – qu’il a mené jusqu’à présent de main de maître –, la restauration de la puissance russe comme avant l’effondrement de l’URSS, serait un échec.

Les options de Poutine sont aujourd’hui très simples, même si certaines sont très dangereuses pour tout le monde, pas seulement pour la Russie et la Turquie. Il y a aujourd’hui une force aérienne russe en Syrie, qui intervient, dans la légalité, à la demande du gouvernement syrien pour le défendre contre les rebelles de l’État islamique et du Front al-Nosra [al-Qaïda, NdT], certains d’entre eux soutenus à la fois par la Turquie et les États-Unis : Poutine peut donner l’ordre d’attendre calmement qu’un avion turc viole l’espace aérien syrien. Dans ce cas, il pourrait être abattu par des chasseurs russes ou des missiles sol-air. Il est certain que la Turquie fera extrêmement attention, et maintiendra ses pilotes loin de l’espace aérien syrien, mais cela pourrait arriver. Je parie que les pilotes de chasse russes et les servants des batteries antiaériennes en Syrie ont déjà reçu leurs instructions en ce sens. Cette riposte ne provoquerait vraisemblablement pas la réaction de l’Otan et ne mènerait pas à une Troisième Guerre mondiale, tant qu’il serait établi que l’avion turc aurait été abattu dans l’espace aérien syrien.

Mais si une telle opportunité ne se présentait pas, la Russie a beaucoup d’autres possibilités pour contrer la Turquie. Rappelez-vous, la Russie défend aussi la côte syrienne, et pourrait couler ou arraisonner un navire turc qui entrerait dans les eaux territoriales syriennes (ou les eaux territoriales russes en mer Noire, dont les deux pays sont riverains).

La Russie sait bien que ce n’est en fait pas la Turquie qui est en cause, mais les États-Unis, qui tentent de freiner sa puissance et son influence émergentes, à l’échelle mondiale comme au Moyen-Orient. Elle peut aussi choisir de répondre à l’endroit où elle a le plus d’atouts, par exemple en Ukraine. Là, elle peut s’engager davantage au côté des régions séparatistes de Donetsk et de Lougansk, peut-être en abattant un avion militaire ukrainien, ou plus généralement, en assurant la protection aérienne de ces régions. La Russie pourrait aussi, d’une manière moins directe, apporter de l’aide aux rebelles kurdes qui combattent l’armée turque, à la fois en Syrie et en Turquie-même.

Je suis sûr que la Russie a de nombreuses autres cartes dans son jeu pour serrer la vis à la Turquie et à l’Otan, sans aller jusqu’à une provocation qui conduirait à une confrontation directe avec les États-Unis et leur marionnette Otan. La Russie a un autre avantage : les États-Unis mis à part, les membres européens de l’Otan ne veulent pas d’une guerre avec elle. Clairement, il n’y a que les têtes brûlées du Congrès américain, du Pentagone et peut-être même de l’Administration Obama, infestée de néo-conservateurs, qui poussent actuellement à l’épreuve de force. Mais en Europe, là où l’essentiel des combats pourrait avoir lieu, et où les souvenirs des destructions dues à la guerre sont encore bien vivants, personne n’a le goût de telles folies. Il se pourrait, en fait, que, en poussant trop fortement la Turquie à se lancer dans cette provocation très dangereuse, les États-Unis  récoltent encore plus de sentiments anti-américains chez les citoyens des pays-clés de l’Otan, comme la France, l’Italie et la Grande-Bretagne.

N’oublions pas non plus que la Russie et la Chine sont devenues très proches et solidaires ces dernières années, économiquement, politiquement et militairement. Cela signifie que ces deux pays pourraient augmenter, de façon concertée, la pression sur les États-Unis dans le Pacifique-Ouest, par exemple en obligeant à atterrir un de ces avions américains qui survolent, par provocation, les chantiers des nouvelles îles artificielles que la Chine installe en mer de Chine méridionale. Cela obligerait les États-Unis à retirer des forces de l’Europe et du Moyen-Orient pour les repositionner vers l’Asie.

Cette situation est lourde de dangers, et il est très difficile de prédire ce qui va arriver. Une chose semble certaine, cependant. La destruction d’un avion russe, qui ne menaçait pas la Turquie ni les forces turques, aura des conséquences, parce que la Russie et le président Poutine ne peuvent pas tolérer que la Turquie et l’Otan agissent aussi grossièrement contre la Russie et ses pilotes, et s’en tirent impunément. En particulier quand la Russie agit légalement en Syrie, alors que les États-Unis, la Turquie et les autres pays qui soutiennent les rebelles le font en violation flagrante du droit international.

Espérons que des esprits plus sages finissent par l’emporter à Washington, car sinon, la situation pourrait très vite échapper à tout contrôle, comme en 1914, où une série de traités mal conçus ont mené inexorablement, suite à un incident mineur dans les Balkans, au déclenchement de la Première Guerre mondiale.

Dave Lindorff est membre fondateur du journal en ligne ThisCantBeHappening! et contributeur au livre Hopeless : Barack Obama and the Politics of Illusion (AK Press).

Traduit par Ludovic, édité par jj, relu par Diane pour le Saker Francophone

 
  1. Bizarre ??? les Turkmènes pro-turcs l’auraient donné à la Turquie … et les Turkmènes sont plutôt pro-Assad ↩
Lire la suite

Récital de Musique classique française à Donetsk

28 Novembre 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Ukraine, #La France, #La nation ., #La République, #La Russie, #AMERIQUE, #L'OTAN., #le nazisme, #La défense de la langue française., #Europe supranationale

Récital de Musique classique française à Donetsk

Hier se tenait à Donetsk, un récital de musique classique française à l’invitation de la Bibliothèque de la ville. Cette dernière accueille régulièrement des manifestations culturelles dans ses magnifiques locaux. Le programme comprenait les musiques des compositeurs français Jules Massenet, 1842-1912, Camille Saint-Saëns, 1835-1921, Ernest Chausson, 1855-1899 et enfin Francis Poulenc, 1899-1963.

 

Le récital était ponctué par des vers de poésie française, notamment de Jean Anouilh qui furent récités avec grâce par la chanteuse Paulina Nezola de Donetsk. Le récital était interprété au piano, par Mikhaïl Ilioutchenko, lauréat de concours internationaux, à la flûte traversière par Ioulia Voronovskaya et enfin au chant par la soprano Irina Botcharova.

 

Cette dernière a transcris elle-même les paroles chantées du français vers le russe, exercice difficile requérant des adaptations, énorme travail réalisé également au niveau des vers de poésies des différents auteurs. La Francophonie a montré une fois encore qu’elle était très vivante à Donetsk, dans les heures sombres où les bombardements de la ville ont repris sporadiquement. Nous entendons de nouveau régulièrement le canon en pleine journée et l’Armée ukrainienne rompait également le cessez-le-feu le jour du récital.

J’eus l’honneur d’être ensuite invité à une visite d’une partie des locaux de la bibliothèque abritant une impressionnante collection de partitions de musiques, et particulièrement du département consacré aux arts dans toutes leurs étendues. Nous pûmes assister à différentes discussions très intéressantes, notamment bénéficier de l’extrême érudition de Mikhaël Ilioutchenko autour des compositeurs russes et sur les liens culturels anciens entre la civilisation russe et française. Le pianiste a promis de revenir offrir un récital de musiques françaises l’an prochain.

​Le Donbass, me prouve une fois encore qu’il est rempli de talents. La jeune flûtiste Ioulia Voronovskaya, à peine âgée de 25 ans vient d’une famille de mineurs, des gens très modestes et avec candeur expliquait n’avoir jamais cru elle-même pouvoir maîtriser un tel instrument et s’asseoir sur les bancs du conservatoire de Donetsk. La région sans doute la plus riche d’Ukraine, le Donbass, qui attirait à l’époque soviétique des milliers de personnes, concentre toujours une pépinière de talents dans tous les domaines, scientifiques et culturels. La directrice du département des arts devait conclure en indiquant « dans le Donbass, à Donetsk, il y a des gens normaux et simples, mais aussi beaucoup de grands talents, nous sommes fiers de notre ville, fiers de nos enfants ».

Lire la suite

Turquie: le chapitre 17 du processus d’adhésion à l’UE ouvert «mi-décembre»

28 Novembre 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Europe supranationale, #La Turquie, #La France, #La République, #La Russie, #Terrorisme, #Daesch, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013

Turquie: le chapitre 17 du processus d’adhésion à l’UE ouvert «mi-décembre»

a

François Asselineau l’avait bien annoncé dans ses conférences, les Etats-Unis font le forcing depuis des années pour que la Turquie rejoigne l’Union Européenne, ce qui va se EU-Progress-Report-2011faire sans que nous ayons le moindre mot à dire sur le sujet. Et donc, l’adhésion de la Turquie à l’UE est plus proche que jamais, mais est également très proche des milliards de l’Union Européenne qui « arrose » le pays sans que cela ne pose de problème: « Les relations entre l’Union européenne et la Turquie posent des questions sérieuses concernant le financement énorme de cette dernière par les structures européennes. Dario Rivolta, ex-député du parlement italien et chef adjoint de la commission des Affaires étrangères, a évoqué ce sujet dans un entretien accordé à Sputnik« .

C’est donc le chapitre 17 qui va être ouvert:

Le chapitre 17 des négociations pour l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne (UE) sera ouvert «à la mi-décembre», a affirmé jeudi le président turc Recep Tayyip Erdogan, à trois jours d’un sommet à Bruxelles sur la crise des migrants.

«On nous a dit que le dix-septième chapitre des négociations sera ouvert vers le mi-décembre», a déclaré lors d’un entretien accordé à la chaîne d’information France 24.

«Nous ouvrirons, si Dieu le veut, ce chapitre le 14 ou le 15 décembre à Bruxelles», avait assuré un peu plus tôt jeudi le ministre turc des Affaires européennes Volkan Bozkir lors d’une conférence de presse à Ankara.

Le chapitre 17 porte sur les politiques économique et monétaire.

 

Article en intégralité sur 20minutes.fr

Et quel est l’argument pour pousser à ces négociations? Tout simplement la crise des réfugiés:

Ankara a promis sa pleine coopération dans la gestion de la crise des réfugiés. En contrepartie, la Turquie obtiendrait, dans un premier temps, l’exemption de visas de courte durée pour ses ressortissants voulant voyager en Europe

La Turquie a promis sa pleine coopération à l’Union européenne (UE) dans la gestion de la crise de réfugiés. En contrepartie, elle a obtenu l’accélération des négociations en vue de son adhésion à l’UE. Mais dans un premier temps déjà, les ressortissants turcs seront exemptés de visas pour des voyages de courte durée dans les Etats de l’UE. Enfin, l’aide financière européenne destiné à l’accueil des réfugiés sur son territoire sera accrue.

«Nous avons besoin de la Turquie et la Turquie a besoin de nous»

Ces mesures ont été approuvées la nuit dernière par les chefs d’Etat et de gouvernement européens réunis en sommet depuis jeudi après-midi. Ils ont en effet validé les négociations menées en urgence mercredi et jeudi par le premier vice-président de la Commission Franz Timmermans qui avait été dépêché d’urgence à Ankara pour obtenir l’aide de la Turquie dans la gestion de la crise des réfugiés. «Nous avons besoin de la Turquie et la Turquie a besoin de nous», avait-il dit peu avant son départ. Il était accompagné du commissaire Johannes Hahn, chargé de l’Elargissement.

sic…La Turquie a fait sa demande d’adhésion en 1962. Les négociations sont à peine avancées. Plusieurs pays, notamment la France et l’Allemagne, y sont ouvertement opposés. Idem pour la libéralisation du régime de visas. A son arrivée au sommet européen jeudi, le président français François Hollande mettait en garde contre une telle concession. Les négociations entre Bruxelles et Ankara à ce sujet ont débuté il y a quatre ans et un rapport est attendu pour la fin de l’année.

Article en intégralité sur Letemps.ch

Lire la suite

Les hordes barbares de Kiev en mai/juin 2014 à Marioupol. La CIA était-elle à l’action à Marioupol durant le printemps 2014 ?

28 Novembre 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #AMERIQUE, #L'OTAN., #La France, #Les média, #Ukraine, #La République, #La Russie, #L'armée française, #Terrorisme, #le nazisme

La CIA était-elle à l’action à Marioupol durant le printemps 2014 ?

Marioupol, l’agitation est à son comble au début du printemps 2014. La ville est en effervescence alors que s’approche à grand pas une force militaire envoyée par Kiev sous le commandement du député ultranationaliste Oleg Liachko. Des troupes ukrainiennes appuyées par des bataillons de représailles sont en route pour la ville qui connaît la même agitation que toutes les villes de l’Est de l’Ukraine à cette époque. Avant le massacre d’Odessa, le choc du Maïdan avait déjà sévèrement inquiété les populations sur la manière dont l’Ukraine allait les traiter. Des manifestations éclatèrent et embrasèrent la ville, l’approche de la fête de la Victoire contre l’Allemagne nazie qui venait d’être interdite en Ukraine fut la goutte qui fit déborder le vase de l’opinion publique.

 

C’est Anastasia qui se trouve avec nous pour nous raconter son expérience personnelle de cet épisode. Elle et son mari étaient de paisibles habitants de Marioupol. Ils avaient un petit garçon, un appartement, une voiture et vivaient tranquillement. Son mari, Andreï avait toutefois vite compris ce qu’il allait se passer. En avril, lui et quelques amis se réunissaient pour s’organiser. Dans leur esprit, ils ne pouvaient laisser faire, ils ne pouvaient se résoudre à laisser les activistes du Maïdan propager des idéaux directement inspirés du nazisme et de l’ultranationalisme. Il comprit vite que la prochaine étape serait de faire d’eux des sous-hommes, de les persécuter pour leur langue maternelle, leur appartenance ethnique et leur religion. Ils étaient même décidés à prendre les armes s’il le fallait, mais ils n’étaient que de simples citoyens, Anastasia raconte :

 

« Des milliers de gens étaient déjà dans la rue en avril, les manifestations étaient nombreuses. Et puis soudainement nous avons appris que des soldats ukrainiens arrivaient. Nous étions vraiment nombreux dans la rue, nous n’avions pas d’armes. Ils sont arrivés avec des véhicules blindés et ont attaqué la foule. Je ne peux pas dire combien de gens ont été tués dans la rue, de mon avis des dizaines, plusieurs centaines, j’ai vu moi-même un jeune homme qui s’est placé devant un engin blindé. Il ne voulait pas bouger, les soldats ukrainiens l’ont sommé de dégager le passage, à la troisième sommation, ils l’ont abattu d’une rafale. C’était le chaos dans la ville, les forces ukrainiennes étaient composées de soldats, du bataillon Azov, de policiers du SBU et de milices paramilitaires des partis fascistes. C’était le 9 mai 2014. Ils ont déblayé les rues des barricades, tués beaucoup de gens et sont arrivés jusqu’au commissariat central. Là, le chef de la Police dont je ne me souviens plus le nom avait reçu l’ordre de participer aux répressions. Une centaine de policiers qui étaient ici ont refusé de participer aux fusillades contre leur propre peuple, alors l’homme a ouvert le feu sur eux avec son pistolet. Les soldats qui se trouvaient dans Marioupol étaient contre le régime de Kiev, mais par discipline militaire ils n’ont pas voulu se battre contre les soldats de la Junte, ils ont toutefois désobéi et la plupart ont déserté et se sont enfuis, qui en Russie, qui en Biélorussie ou ailleurs ».

 

 

« Après ce massacre dont personne n’a parlé dans le Monde, mon mari et moi nous sommes entrés résolument en résistance. Avec des amis nous avons tenté de nous armer, de rassembler des fonds. Un groupe de Tziganes nous a conduits à la sortie de Marioupol, près d’un pont où les Ukrainiens exécutaient des prisonniers, il y a un charnier à cet endroit qui doit toujours s’y trouver. Mais rapidement les forces de répression ukrainiennes se sont mises au travail, les arrestations se sont multipliées et ils sont arrivés à nous le 14 juin 2014. J’avais repéré un véhicule inhabituel dans la rue, alors je suis descendue avec mon petit garçon, il jouait et je fumais une cigarette. Une voiture est arrivée à toute vitesse, un colonel du SBU à visage découvert est descendu de la voiture avec quatre hommes cagoulés. Ils m’ont empoigné, les quatre soldats ne parlaient pas russe ou ukrainien mais anglais, je ne sais pas dire quel accent ils avaient, s’il s’agissait d’Américains, d’Anglais ou de Canadiens. Ils m’ont intimé l’ordre d’ouvrir la porte, mais je n’avais pas pris la clef, j’ai fait l’idiote. Alors le colonel s’est emparé de mon fils et m’a menacé de lui faire du mal. Je répondais du tac au tac, alors ils ont pénétré dans l’immeuble en brisant les vitres d’un appartement du rez-de-chaussée et en brisant tout sur leur passage. Ils ont tenté d’enfoncer la porte de notre appartement, ils n’avaient pas compris qui j’étais. N’y réussissant pas, ils ont menacé à nouveau de tuer mon fils ou moi-même, les voisins. Alors mon mari a ouvert la porte. Tout a été très vite ensuite, ils ont retourné l’appartement, pris tout notre argent et l’ont embarqué »

 

« Avant de partir, ils m’ont dit qu’ils viendraient m’interroger bientôt, mais j’ai décidé de m’enfuir immédiatement. Il me restait 200 grivens dans mon sac (environ 8 euros), j’avais mes papiers et ceux de mon fils, j’ai pris quelques affaires pour mon petit garçon et je suis allée à la gare routière. Là-bas, il y avait des policiers et des forces de représailles dans tous les coins. J’ai trouvé un bus pour Rostov, je n’avais pas l’argent pour payer le voyage, mais le chauffeur a immédiatement compris ma situation, sans dire presque un mot, il m’a dit d’aller m’asseoir dans le bus et nous sommes partis. Je suis arrivée à Rostov, puis je suis partie dans une autre ville de Russie mais je n’ai jamais douté que mon mari reviendrait. Alors j’ai décidé d’aller à Donetsk, je n’avais pas de famille là-bas, ni en Russie, les miens sont en Ukraine, alors je me suis dit que mon mari me chercherait d’abord à Donetsk. J’ai fait comme j’ai pu, j’ai finalement avec l’aide de gens et des autorités pu trouver un logement, une école pour mon garçon, un travail et j’ai attendu dans la fièvre. Mon mari a été libéré par échanges de prisonniers au mois d’août 2015. Il a passé 14 mois au secret dans des conditions inhumaines. Ils l’ont torturé d’horrible manière et son témoignage à lui seul est effrayant. Il ne peut vous rencontrer pour l’instant, il s’est engagé dans les forces armées de la République de Donetsk. La question ne s’est même pas posée, il m’a dit : « et toi si nous n’avions pas d’enfant qu’aurais-tu fais ? », j’ai répondu que je me serais engagée dans l’Armée aussi. Je dois partir, j’ai encore d’autres choses à dire, dites-leur en Europe, qu’ils sachent, ce qui se passe et s’est passé en Ukraine est inimaginable, criez-le fort ! ».

 

Nous sortons du café où s’est déroulée l’interview. Mon retour aux bureaux sera sombre, car même dans ce long article, je n’ai pas raconté toutes les scènes d’horreurs et de crimes auxquelles cette famille a assisté. Il m’aura été interdit de les filmer et les photographier, leurs familles sont encore à Marioupol, le danger est immense pour eux. Je garde toutefois une vidéo, l’objectif braqué sur un mur, de ce témoignage exceptionnel et qui sera transmise pour servir de preuves. De preuves devant l’histoire et les tribunaux qui un jour ou l’autre statueront sur les crimes de guerre et les répressions horribles commis par l’Ukraine de Kiev. Qui étaient les quatre anglophones venus arrêter le mari d’Anastasia ? Pourquoi ces agents étrangers se substituaient-ils aux forces de sécurité ukrainiennes ? Que faisaient-ils dans une opération de répression contre le Peuple du Donbass au moins depuis juin 2014 et probablement déjà pendant le Maïdan ? Voilà des questions qui devront avoir un jour où l’autre des réponses. Il aurait suffi à un seul journaliste honnête, Français ou Européen, d’avoir le courage et une haute idée de l’éthique sacrée du journalisme pour recueillir un seul de ces témoignages… rien qu’un seul. Aujourd’hui, si je transmettais un tel article en France, les médias fermeraient leurs portes dans l’instant. C’est cela le travail de journaliste de nos jours en France : cacher et transformer la vérité.

 

 

Laurent Brayard pour DONi.Press

Laurent Brayard

Lire la suite

Au 25 novembre 2015, en "bleu" les signatures nouvelles depuis le 19 novembre dernier...Et vous ? "Pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré

28 Novembre 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #La nation ., #La République, #Europe supranationale, #AMERIQUE, #L'OTAN., #L'armée française, #Terrorisme, #La Russie

Publié par Jean Lévy

 

 

 

Au 25 novembre 2015, en "bleu" les signatures nouvelles depuis le 19 novembre dernier...Et vous ? "Pour la dénonciation par la France   du traité de l’Atlantique Nord   et le retrait de   ses Armées du commandement intégré

COMITE VALMY

Appel pluraliste :

Pour la dénonciation par la France

du traité de l’Atlantique Nord

et le retrait de

ses Armées du commandement intégré

Le 21 mai 2015 à l’Assemblée Nationale, lors du colloque intitulé « La France peut-elle retrouver une diplomatie indépendante », un ancien ambassadeur de France et ancien secrétaire général du Quai d’Orsay a déclaré que l’OTAN n’aurait pas dû survivre à la disparition de l’URSS et à la dissolution du Pacte de Varsovie.

 

Les initiateurs du présent appel de sensibilités républicaines et patriotiques diverses, ayant dans le passé, approuvé ou non l’existence de l’OTAN affirment unanimement, qu’en effet aujourd’hui, cette organisation n’a plus de raison d’être.

 

L’OTAN s’est en réalité élargie en intégrant, contrairement aux engagements pris envers Gorbatchev, nombre de pays anciennement socialistes, avançant ainsi méthodiquement dans un processus d’encerclement de la Russie en multipliant les bases militaires étasuniennes dans ces pays.

 

Cette politique ouvertement agressive s’est accompagnée de l’installation d’un bouclier de missiles anti-missiles à proximité de la Russie éventuellement destiné à permettre une première frappe nucléaire sur ce pays, en stérilisant ou en limitant de façon drastique ses possibilités de réplique.

 

C’est dans ce contexte géopolitique que l’Ukraine a vécu la « révolution orange », téléguidée par les États-Unis et soutenue par l’UE, qui a permis la mise en place par la force d’un gouvernement hostile à la Russie avec la participation de néonazis notoires. Il est temps que la France se dissocie de cette politique antirusse provocatrice qui risque de déboucher sur une troisième guerre mondiale éventuellement nucléaire.

 

Organisation politique et militaire, l’OTAN est tout à la fois l’instrument diplomatique et le bras armé qu’utilisent les Etats Unis avec la complicité des Etats vassaux au premier rang desquels se trouvent la France, la Grande Bretagne et l’Allemagne.

 

Le gouvernement américain, fort d’une doctrine militaire incluant la guerre préventive et l’usage d’armement nucléaire en premier, doté de plus de 700 bases militaires réparties sur tout le globe, et décidé à combattre la menace terroriste sans la volonté d’en rechercher les causes, conduit l’OTAN et donc la France à participer, dans un chaos organisé, à une guerre permanente au mépris de nos intérêts et de notre propre sécurité. De la Yougoslavie à l’Irak, de la Syrie à la Libye, la France use son potentiel militaire et son crédit diplomatique et oublie les valeurs de son peuple, au profit d’une politique définie à Washington.

 

En réalité, les États-Unis mènent avec l’OTAN une politique d’agression et de guerre généralisée qui ne saurait demeurer plus longtemps celle de notre nation. Il est grand temps que la France recouvre la souveraineté de ses décisions et la liberté de choisir ses partenaires en conformité avec sa philosophie et les intérêts du peuple français.

 

Nous appelons à la dénonciation par la France de son appartenance au traité de l’Atlantique Nord et au retrait de ses armées du commandement intégré. La France en redevenant libre devra exiger la dissolution de l’OTAN qui n’a plus de raison d’être !

 

Paris le 1er juin 2015

***

Cet appel est ouvert à la signature des citoyens et organisations qui souhaitent contribuer à cette initiative. Il est initié par le Comité Valmy ainsi que par des militants, des personnalités et des organisations de sensibilités diverses de l’arc républicain.

 

Note Importante :
 

Le forum interactif de notre site est l’objet d’une attaque permanente et invasive de spams. En conséquence, il est souvent fermé et inaccessible afin de limiter les dégats. 
Utiliser pour signer, l’adresse courriel ci-dessous ainsi que pour les messages : merci de spécifier vos nom, prénom, lieu de résidence et si vous le souhaitez, votre sensibilité politique.
.

 

Contact et signatures :

Utiliser provisoirement cette adresse :

info@comite-valmy.org


Les signatures : 
 

Comité Valmy 
Collectif Résistance et renouveau gaullien
Mouvement pour un socialisme du 21ème siècle
Association France - Corse 
Comité pour une Nouvelle Résistance – CNR
Association NordSudPatrimoineCommun 
Mouvement Républicain de Salut Public.
Comaguer 
Editions Démocrite
Association Espace Che Guevara Bolbec 76210
Cercle des Patriotes Optimistes

***

Trois députés communistes, Jean- Jacques Candelier, Patrice Carvalho et Gaby Charroux, ont utilisé le texte de cet appel comme propostion de résolution pour le retrait de la France de l’OTAN, qu’ils ont présentée à l’Assemblée nationale, le 7 juillet 2015.

 

 

• Michel Debray, vice-amiral en 2ème section, ancien président de l’Institut Charles de Gaulle 
• Michel Raimbaud – Ancien Ambassadeur de France 
• Claude Gaucherand Contre-Amiral (2S)
• Philippe de Saint Robert – Gaulliste - Ecrivain
• Albert Salon, docteur d’Etat ès lettres, ancien ambassadeur
• René Bidouze 
Syndicaliste, Ancien Conseiller d’Etat en service extraordinaire, Paris
• René Chevalier - secrétaire du PCF Arras ( Pas de Calais)
• Michel Peyret Ancien Député de la Gironde
• Jean-Claude Ramos - Comité Valmy – Ancien Député (ps) de la nation. 
• Sylvain Roger ex. Secrétaire général de la CGT Renault Billancourt
• Michel Anfrol – Gaulliste – Ancien journaliste de l’ORTF - Paris
• Richard Labévière – Journaliste – Ex rédacteur en chef à Radio France internationale 
• Alain Corvez - Conseiller en stratégie internationale – Résistance et Renouveau Gaullien
• Pierre Lévy – Rédacteur en chef de BRN Ruptures
• Claude Beaulieu Président du Comité Valmy 
• François Bunner – Cofondateur de l’Arc Républicain de Progrès – Rassemblement des citoyens pour la République.
• Henri Temple Universitaire, Avocat, Ecrivain
• Bernard CONTE – Comité Valmy - Economiste politique – Bordeaux
• Alec Bizien, Professeur au Collège de médecine des Hôpitaux de Paris, 91090 LISSES - ancien élu communiste
• Roger Bennati, ancien maire communiste de Beausoleil 06 
• Domenico Losurdo - Philosophe - Université d’Urbino
• Jean Salem, philosophe, professeur à l’Université Paris 1 
• Yvon Grinda – MRC 06 –co-fondateur du Comité Valmy 
• Jean-Pierre Page, Syndicaliste
• Jean Géronimo - Docteur en Économie - Spécialiste des questions économiques et géostratégiques russes - Université Pierre Mendès France, Grenoble II 
• Jean-Claude Théodore – Gaulliste – Comité Valmy 
• Thierry Meyssan – Réseau Voltaire 
• Jean Lévy, Ancien responsable CGT – Comité Valmy
• Thibaud de la Hosseraye - Gaulliste 
• Claude et François Roddier – Comité Valmy – Astro-Physiciens, retraités
• Chantal Dupille (dite eva R-sistons), journaliste-écrivain-blogueuse
• Marie Christine Vendeville – Militante Communiste -Paris 
• Christian Teyssandier – Chevènementiste – Comité Valmy
• Robert Clavijo – Ecologiste – Responsable d’association souverainiste – 34 Béziers 
• Bassam Tahhan - Professeur de lettres arabes, islamologue et politologue.
• Jean-Pierre Robert - Palestine Solidarité 
• Mireille Delamarre pour Planetenonviolence 
• Lucien Pons – Président du Comité Nouvelle Résistance - CNR
• Yves Vargas – Philosophe – 
• Bernard Genet – Militant anti-impérialiste 
• Geneviève Blache – Comité Valmy – Animatrice de Résistance et Renouveau Gaullien
• Jacques Maillard – Comité Valmy – Physicien 
• Danielle Lapierre – Militante associative 
• Alexandre MOUMBARIS, marxiste-léniniste-staliniste, ex-PCGB, ex-PCSA, ex-PCF, ancien combattant d’Umkhonto we Sizwe (branche militaire de l’ANC et du PCSA), prisonnier, évadé, médaillé de la Campagne de Sabotage et de l’Ordre des Compagnons d’Oliver R. Tambo (argent) ; directeur de publication du mensuel Les Dossiers du BIP, Editions Démocrite.
• Marie José MOUMBARIS, marxiste-léniniste-staliniste, ex-PCF, ancienne combattante d’Umkhonto we Sizwe (branche militaire de l’ANC et du PCSA), prisonnière, médaillée de la Campagne de Sabotage ; membre du comité de rédaction du mensuel Les Dossiers du BIP, gérante des Editions Démocrite.
• Alain Pruvost – Chevènementiste – Vallauris 06 – Co – fondateur du C.E.P.N.F 
• Patrice Hemet – Mouvement pour un socialisme du 21ème siècle 
• Bernard Trannoy administrateur site www.pcfbassin.fr
• Christian Schneider – Mouvement pour un socialisme du 21ème siécle 
• Thierry Delbos – Patriote gaulliste
• Robert Hadjaj –Président du Mouvement Républicain de Salut Public 
• Isabelle Voltaire – Comité Valmy – Militante laïque
• Bruno Afeuille – Pariote républicain
• Raphaël Berland – Cercle des volontaires 
• Michel DUPUY, cadre retraité, syndicaliste - Thiais (Val de Marne)
• Charles GILBERT – enseignant de philosophie retraité
• Bernard Pignault - du Comité Nouvelle Résistance - CNR 
• Valentin Martin – Comité Valmy 
• Armand Legay – Le Havre – Sociologue – Comité Valmy
• Hervé FUYET - 92240 Malakoff 
• Frédérik Brandi – Comité Valmy 06 
• Evelyne Janvier – militante républicaine et patriote 
• Thierry Laronde - Gaulliste – Comité Valmy– 74000 Annecy 
• René Isnard – 06 Comité pour une Nouvelle Résistance – CNR 
• Christiane Debrabant, 1820 Montreux/Suisse, retraitée, souverainiste 
• Claude DEROUDILHE - 75004 PARIS
• Gilles Gomel 
• Bernard Maillard - Je rejoins votre appel pour que la France sorte de l’OTAN
• CHAUVET Pascal - CDR-RUE33 
• Georges Barthélemy (gaulliste) Je signe l’appel pour la dénonciation du traité de l’Atlantique nord. NB. Je suis favorable aussi à la dénonciation des traités constitutifs de l’Union Européenne.
• Jean-Marie SIX - X63 Jean-Marie SIX - X63 - Ingénieur de l’armement (en retraite) - Médaille de l’aéronautique - Officier de l’ordre national du mérite 
• Jean-Charles Créput, citoyen militant pour un nouveau CNR, Belfort

• Jean-Baptiste Xima – Ex sous-officier de l’armée de l’air – 13113 Lamanon
• Joseph GAUTHIER – Toulouse - Je signe des deux mains la pétition pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord.
• Gilles Questiaux – Militant communiste – Blogueur.
• Alexandre Tallec, Ingénieur - Je soutien toute initiative qui puisse permette à l’armée de la France de retrouver son indépendance de décision et d’action
• Laurence POTIER - Directrice de Sport International Organisation – Militante anti sioniste 
• Gigi Houille – Blogueur - Je vous apporte ma signature à l’appel à la sortie de l’OTAN 
• Marie-Catherine ANDREANI - 93500 Pantin - Sensibilité politique : toujours communiste mais plus au PCF !
• Christian BOUTEAU – Enseignant - 17400 St Jean d’Angély - pas d’obédience particulière, nonobstant une sympathie pour certains communistes.
• Nadia Bernier 
• Brandenburg Olivier - Je soutiens ! 
• Guinot Marcel - Je souscris pleinement et sans réserve. Ma patrie doit récupérer sa souveraineté.
• Jean jacques Hector - Avec la signature du Saker Francophone 
• Catherine Lieutenant – Liège - lesgrossesorchades 
• Roger Morelle – 4452 Wihogne (Belgique) 
• J-P ESCAFFRE, Universitaire, Rennes 
• Annick EGELS - 76450 Veulettes sur Mer - La France doit sortir complètement et définitivement de l’OTAN 
• MASSIMINO Robert - citoyen Français - je veux participer a ce mouvement, aussi je vous donne ma signature.
• Patrick Bondoux – Educateur - 17100 La chapelle des pots
• Emmanuel Glais
• Jacques de Sulauze 
• Mr FEIERABEND Norbert - 83500 LA SEYNE SUR MER 
• Jean-Louis COTTY, militant PRCF 
• Ginette Hess Skandrani écologiste anti-impérialiste 
• Rémi Varillat simple citoyen - je soutiens l’appel du comité Valmy, il faut en finir avec l’impérialisme américain et cette politique de fou 
• Christian SZWED - 33220 PORT SAINTE FOY 
• Jacqueline DURANTON 6 69780 MOINS - retraitée et anarchiste 
• Jack Christan Bosque – Ancien combattant -59 /62 
• Serge BIES - Gaulliste - Valencia – Espagne 
• Gaëlle Laforest 
• Emmanuel AMPE - 77 - SEINE et MARNE – Informaticien
• Gérard Bellebeau – Comité Valmy - 93190 Livry Gargan 
• Pierre-Jean - laferme2manon.com terredargany.blogspot.com - ... Parce qu’il est grand temps que l’Armée française et la République qui y est attachée, retrouvent leur totale indépendance de jugements, d’analyses et d’actions. 
• Eliane Pessel – Comité Valmy - Cher 
• Bruno Drweski, historien, politologue 
• Eric Kempson 
• Jean-Claude Delfaud - Retraité ; ancien syndicaliste - 46200- Souillac - Je signe pour l’arrêt absolu de ce traitait ignoble de l’Atlantique Nord et pour que la France sorte de ce traité de L’OTAN qui devrait être aboli d’urgence.
• Philippe Charignon – Paris - Je soutiens et signe la pétition pour :la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses armées du commandement intégré 
• Marianne Lana – 72100 Le Mans : Magnifique initiative. 
• Jean-Paul Ferrary – Citoyen - 84100 Orange 
• Eric Pivert : Je signe
• Frédéric Fellmann - 1201 Genève - Simple citoyen, français de l’étranger, je vous donne ma signature
• Didier Dufresnoy, citoyen - je souhaite devenir signataire de l’Appel pluraliste pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré - En vous remerciant
• Pierre Raffy - Bayonne (Pyrénées Atlantiques) -sensibilité politique : "gauche souverainiste" 
• Halima SADKI, formatrice en langues.Paris 
• Marianne BIDOUZE Paris - Je signe la pétition Anti le traité Atlantique Nord
• Pierre JOSEPH, Groupe Indépendant de Réflexion pour la Syrie.
• Hadassah BORREMAN - Yechouroun Judaïsme contre sionisme – ANTWERPEN 
• Jean Moncade - Espalion en Aveyron
• Dammaretz Lionel – Je signe des deux mains.
• Christian REINKINGEN citoyen, militant du M’PEP 
• Michel DESRUES, auditeur institut des hautes études de la défense nationale 
• Marc Dautun - Psychologue du travail, je confirme ma signature à votre pétition en tant que simple citoyen
• Sylvie Rabatel - Je souscris entièrement, une vieille citoyenne sans dents
• Jacques Cheminade – Président de Solidarité et Progrès
• Christine Bierre – Solidarité et Progrès 
• Leone Goldstein, rien d’autre qu’une fille de déporté rêvant d’un monde d’harmonie incluant la Patrie palestinienne. Signature pour que la France sorte de l’OTAN à 100 % 
• Christian Hivert : écrivain, artisan, communiste libertaire (Le Libones 07600 Juvinas)
• Marie Paule Séité, MS21 - 37230 Saint Etienne de Chigny.
• Jean Paul Leroy - Je rejoins votre appel pour que la France sorte de l’OTAN.
• ANTON François - Villedaigne 11200 - Parti de Gauche - La France doit sortir de l’OTAN et cette organisation criminelle doit disparaître. 
• Guy Cristina - je suis entièrement d’accord avec cette proposition, et je souhaite me joindre à ceux qui signeront cette assermentation.
• Pascal Sébire - 27300 saint Aubin Le Vertueux
• Yves Le Gloahec, HLM Les Pins, 73240 Genix-sur-Guiers - merci pour votre action
• Alvaro Muñoz - Ingénieur et militant anti UE/euro/OTAN - J’apporte ma signature à cet appel - Merci à vous.
• Etchegaray Jean
• Léon retraité , simple citoyen
• Mispreuve - Adhérent syndical Setca-FGTB (Belgique), fonctionnaire retraité, inconditionnel de Gauche, pour la dissolution de l’OTAN une bonne fois pour toutes.
• Lawrence Desforges - blogueur et membre du Cercle des Volontaires
• François MAIREY, fils de Compagnon de la Libération, membre du M’PEP 87
• Jean Claude Sardin, inspecteur des impôts retraité, syndicaliste - 86100 Châtellerault.
• Forget François, citoyen français républicain et souhaitant continuer à l’être, 75019 Paris !
• Chantal Crozat - Conception, création, graphisme - Bordeaux
• Freychet jack, Ancien Maire (16 ans) - Communiste de cœur et de raison
• Dr Didier Picard, Médecin 
• Eric Boizet, adhérent UPR – 06
• Hugues Fournier Montgieux - 75018 Paris - Je signe deux fois pour cette pétition et cette initiative ...Je ne suis d’aucun parti, J’ai lu Charles de Gaulle sur ce sujet .. Que du bon sens ! Indépendance et coopération ... Aucune soumission à quiconque !
• Nuria Valverde - Française de l’étranger (Espagne) -Je signe pour supprimer, éradiquer définitivement ce fléau délétère qu’est l’OTAN.
• Marie Jeanne Rivera – Limoux 11300 
• Pierre Cavaillès – Limoux 11300
• Nicolas Trame - Réalisateur - Paris 
• Jean-François Chaumont Enseignant 81370 St Sulpice
• Claire Le Poittevin, retraitée enseignement. Toulouse
• Jacqueline Dubois retraitée sans étiquette politique dans le 23 - Je soutiens totalement votre action, pour que la France retrouve son Honneur bafoué.
• Gilles Poinsignon - Français résidant au Maroc - Je souscris pleinement
• Monique Sanciaud, retraitée de l’enseignement, 68 ans, PG et Attac, 65360. Je désire apporter ma signature à l’appel de sortie de l’Otan
• Serge Masse- Saint Clair 46300 ex pcf (1983) et ex élu attac Moselle remerciements
• Jacques MILHAS - Napoléon à la Bérézina et Hitler à Stalingrad ont été instruits de ce qu’il pouvait en couter de s’attaquer aux Peuples de la Grande Russie, il est clair que la France doit impérativement prendre ses distances avec ce traité transatlantique désuet et caduque dont le Général de Gaulle nous avait débarrassé opportunément. Je signe donc cet appel.
• Serge Forest – Retraité - Thaïlande
• Oscar DIAZ – Je veux signer la pétition. Je suis contre l’OTAN et contre l’UE, contre le TAFTA et je dis que les socialistes sont aveugles ils n’iront pas au 2eme tour, De tous ceux que je connais qui ont voté Mélenchon, pas un seul n’est prêt à se désister, même si le FN est au deuxième tour, on nous a assez roulés avec la discipline républicaine. Vive le" congrès PS de l’effondrement.
• Jean-Marie Michel Bachellerie. Ingénieur. (Voir son message sur le Forum) 
• MENNESSON Christine - Couleur politique : intelligence et lucidité (autant que faire se peut !)…
• Claude Règle (34)
• Dr. Yannick HERVE, universitaire - Benfeld, Bas-Rhin (67) Souverainiste de gauche
• Françoise Julia juriste 
• Alain Nierveze Le Pian Médoc 33290 médecin retraité - Ma sensibilité politique : autrefois j’aurai dit sans hésiter de (extrème) gauche, mais qu’est-ce que ça veut dire maintenant ?? Il reste que je suis très clairement anti-impérialiste et anti-raciste. 
• Michel RENARD 38500 VOIRON - J’adhère aux valeurs de la France que vous défendez 
• Mathieu Vadon 
• Marie-Pierre et Elian ELIAS - Nous soutenons votre démarche pour l’indépendance de la France. Je fais suivre votre appel à tous mes contacts.
•Isabelle Vieira Lommoye, dans les Yvelines.
Je votais à gauche, puis écologie…Depuis quelques années j’ai arrêté de voter !Je souhaite apporter mon soutient à la dénonciation… Merci à vous
• Bertrand Castay 15700 Pleaux – Gaulliste - Photographe, designer lumière, organisateur d’un marché bio en circuit court en Belgique - Je signe votre pétition et vous remercie pour votre travail.
• Vincent & Catherine CHAPPÉ - En cas de conflit entre l’OTAN et la Russie, l’Europe sera ravagée ! Il est urgent de dénoncer cette alliance satanique avec les USA et de se dégager de ce bourbier que sont l’OTAN et le Traité Transatlantique
• Joseph LEFOUL - Retraité ; Ex syndicaliste, Ex Elu et Représentant de salariés et Ex élu municipal...
• Thomas RIVIERE - 24000 Périgueux - Je soutiens complètement cet appel. Merci.
• Pierre Hansen retraité - ça a assez duré !
• Tardieu 16700 BARRO retraitée , sympathisante front de gauche.
Je signe votre appel des deux mains , non au Traité Atlantique Nord ,sortons de l’OTAN et arrêtons d’être des vassaux des Etats Unis.Que notre gouvernement cesse d’etre au garde a vous devant les Etats Unis , devant Madame MERKEL et exigeons qu’il livre les MISTRAL a la RUSSIE
• Thierry Bernal oui a la dissolution de LOTAN – Vive La France libre !
• Comité Anti Impérialiste - Merci d’ajouter notre signature à l’appel.
• Francois Pasquier 91530 St Cheron - Merci de m’inclure dans la dénonciation et le retrait de la France de L’OTAN organe qui n’a aujourd’hui plus aucune légitimité. 
• Madeleine Kelsall, Infirmière dans le 78 - sympathisante de la vraie gauche - Il faut en finir avec l’impérialisme US 
• Danièle Goussot M’pep – Je signe.
• Michel Heldt - Vive la France libre dans une europe qui va du Portugal jusqu’à l’Oural. Je signe de tous mes membres pour nous sortir de cette organisation de terroristes planétaires. 
• Angelo Carrilho 30600 Vauvert - Merci au comité Valmy pour son travail.
• Angel GRAZIOLI - Je suis d’accord ce traité ne devrait plus avoir cours !
• Serge Bièvre, 100% citoyen - F63000 Clermont-Ferrand - Par ce présent courriel j’apporte mon soutien et mes encouragements à l’appel du comité Valmy
• Christophe Taulemesse... a France doit arrêter d’être un pion manoeuvré par les USA et arrêter sa participation dans une politique d’agression et de propagande anti russe, chinoise, syrienne etc...
• M. Denis Wirth - 30133 Les Angles, France
• Suzanne Cattaneo - CH 6828 Balerna
• M. Christophe LACOUR - 04410 PUIMOISSON - Citoyen français, dirigeant d’une sarl, petit-fils de résistants et souverainiste de gauche.
• Anna Persichini, secrétaire à IBM Nice et militante Cgt 
• Mathieu GIRARD - Gaulliste - pour un axe Paris Berlin Moscou 
• Ekin TEK 27 ans – PARIS - Militant communiste.
• Chantal Stadel 06 - Votre initiative me rebooste le moral ! Soutien inconditionnel !
• Emmanuel SILVESTRE - 3880 Saint-Gervais sous Meymont- Je signe l’appel.

• CHEVOLEAU Francis 17139 DOMPIERRE SUR MER -Sensibilité politique : très à gauche et écolo (pas le parti !)Pour que la France ne soit plus sous le joug des américains.
• Thierry Bouvrat je vous apporte mon soutien afin que la France dénonce le traité transatlantique nord et retire ses armées du commandement intégré 
• Nicole Raud - Je suis contre l’OTAN. Organe de répression des peuples. Je suis pour la restitution de ses BATEAUX à la Russie, respect des contrats internationaux et de la parole donnée.
• Christophe Chaubet 34820 TEYRAN - Professeur d’Université-Physicien
• Philippe Paillet 78290 Croissy sur Seine.
• Angéline FURET Je signe votre appel
• Christine Carpentier - Paris 
• Sylviane et Mario Carminati - Non à l’OTAN, non au TTIP, oui à l’Europe suivant "l’esprit gaulliste"...de Lisbonne à Vladivostok...
• Gérard Pontvianne a Sainte Marie du Mont 50480 - Ancien syndicaliste CGT et marxiste-léniniste, je signe cet appel.
• Christophe Legalle, gérant - 47240 BON ENCONTRE - Je rejoins votre appel pour que la France sorte de l’OTAN - Halte à la trahison des enfants de Pinochet et Margaret Thatcher 
• Jean Rémi Regnault 85340 l’ile d’Olonne - 
• Antoine Marandon,docteur en médecine. psychiatre, psychanalyste, retraité. Je suis contre l’OTAN qui cherche a provoquer l’affrontement avec la Russie et laChine. Je suis contre le TAFTA qui représente le suicide de l’Europe. Je suis pour une Europe PACIFISTE anticolonialiste.
• Marie Hoffmann, Strasbourg - citoyenne pour la paix dans le monde 
• Maury Serge - Je suis pour une opposition formelle, voire radicale, aux traités en cours de négociation Mais également pour la sortie de tous les traités non validés par la voie du référendum. Et bien évidemment pour la sortie de l’OTAN où nous sommes les serviteurs de causes qui nous sont étrangères et/ou contraires à nos intérêts
• Marie Noël Lombard – Signature. 
• Olivier PICCIN, ingénieur, U.P.R.
• Michèle Fraize, Responsable nationale du Mouvement pour un socialisme du 21ème siècle (MS21) 
• Xavier Dubois, Conseiller municipal PCF de Maubeuge – Je signe !
• Patrick Eylenbosch - Retraité, résident dans les Hautes-Alpes 
• Aurélia Catalina Zarnescu Buzea préretraitée 57000 Metz France. Je me joints avec toutes mes forces au Comité Valmy dans cette démarche qui est porteuse de l’équilibre du peuple français et des autres peuples de l’Europe !
• Olivier Diebolt Chercheur en chimie des substances naturelles –Limoges. Soutien à un retrait immédiat de la France de l’OTAN. 
• COUDERT Germain 19200 USSEL France . C’est bien volontier que je signe cet appel, l’OTAN a toujours étè une machine de guerre contre les peuples et en plus il a pour but principal de servir l’impérialisme anglo-saxon, vivement sa dissolution !
• Bretonneau Pierre – Vence – NCNR- PRCF - M,Pep. 
• Legendre Serge Bolbec 76210 communiste. 
• Paul-Jean Borowsky. 75001 Paris France 
• Gérard Daum - Navigateur retraite Champigny Val de Marne • Thomas Heusser - 67600 Sélestat 
• Ariane Grazioli -74380 Cranves-Sales - Merci de me donner l’occasion de soutenir une telle action.
• Aline Bakhache Talence France - J’approuve votre initiative et la soutiens. Je dirais que je suis du centre droit mais cela a-t-il encore un sens ? 
• Claude Roussie - Fils de résistant. Professeur retraité - Ancien secrétaire départemental des Elus Communistes et Républicains des Pyrénées Atlantiques.
• Catherine Kasmi - 31100 Toulouse – Retraitée - je suis pour la liberté de penser en dehors des partis, et pour une nouvelle constitution vraiment démocratique...
• Patrick Baillard - 20250 Riventosa 
• Bernardin R. 
• Jean-Louis Bertrand membre du PRCF 
• Michel Bizouard, Professeur honoraire des Universités 
• Catherine Teuler - Professeur à la retraite - Je soutiens l’appel pour la dénonciation du traité de l’Atlantique nord et suis d’accord avec la totalité du texte proposé. De plus, Je suis favorable à la dénonciation des traités constitutifs de l’Union Européenne. Si je devais définir une appartenance politique je dirais que je suis gaulliste et chevènementiste à la fois ! Je remercie le Comité pour cette initiative.
• Bousquet Max - Pour la dissolution de l’OTAN 
• François Eychart, Secrétaire général de la Société des Amis de Louis Aragon et Elsa Triolet.
• Yvette Genestal, Elbeuf, Seine-Maritime, (Action Communiste) Je partage entièrement cet appel. L’OTAN est de plus en plus dangereux pour notre sécurité et l’indépendance nationale. Ce qe qui se passe à propose de l’Ukraine le démontre aisément. Les dirigeants français n’osent plus contredire les Etats-Unis et le commandement de l’OTAN et s’alignent sur les positions américaines le plus souvent. 
• Vladimir Tchernine - 94410 Saint Maurice - réalisateur et producteur des films documentaires – Je signe
• Gautier Weinmann, militant communiste
• Bertrand Capuciny - 59400 Cambrai - Sensibilité politique : Français<
• Robert Pierron – J’approuve cet appel.
• Gérard BELAUD - retraité et résidant en Charentes Maritimes - Sensibilité politique assez proche des vues de l’UPR (Union Populaire Républicaine) le parti fondé par François Asselineau.
• Gilles Poulet - Retraité de la restauration et par ailleurs président de l’ADLPF (Association des Libres Penseurs de France)
• Dubard De Gaillarbois Bertrand - 50610 Jullouville 
• Aubin Jean-Christophe un citoyen désabusé 41800 Couture sur le Loir - Merci belle initiative.
• Franck IRRIBARRIA-FERNANDEZ - Citoyen patriote, souhaitant que son pays retrouve ses souverainetés, monétaire, constitutionnelle, politique et militaire.
• Jean Vecile -Retraité qui essaie de rester libre dans une société soumise à la dictature du capital. J’apporte mon total soutien à cette action qui va dans le sens de notre liberté nationale subordonnée à notre indépendance eu égard aux USA, à l’Europe des fripouilles et autres escrocs manipulateurs.
• Joel Billouin - J’apporte mon soutien total à votre initiative. Il faut que la France retrouve toute sa liberté et quitte ce ‘’ machin ‘’ comme disait un célèbre général à propos de l’ONU.
• Pierre Ducro. 33430 Sauviac. Front de gauche - Je partage entièrement les termes de cet appel et tiens à le rejoindre, ne serait-ce pour que l’action néfaste et dangereuse de l’OTAN, et le TAFTA, soient enfin évoqués dans la presse, les journaux radiodiffusés et télévisés. Grand merci pour votre initiative.

- Jean Claude GENTY – Gaulliste - Je signe volontiers la pétition pour quitter cette organisation qui n’est autre que le bras armé américain peuplé de leurs supplétifs aux ordres. Je suis assez âgé pour me souvenir de l’affaire des fusées Pershing. Mais à l’époque, nous avons le "Grand Charles", maintenant, nous n’avons plus que des nains. Hélas, trois fois hélas !!!!
• Laclau Genevieve - 64290 Bosdarros - Militante Stop TAFTA et revendiquant la disparition de L’OTAN.
• Corine Bonningue Toulouse
• Claudio Jacob - Grand-Dole (Jura 39) - de gauche par humanisme, fraternité et par mon regard sur la capitalisme.
• P. Croisy - Bravo pour cette initiative qui transcende les clivages politiques !

- Jean-François Autier, communiste. 
- Triquet Jacqueline - 03200 Vichy 
- Inès PAYAN - Enseignante et citoyenne libre-penseuse, défenseuse de la planète et du bio (membre de Greenpeace), souhaitant que son pays retrouve ses souverainetés monétaire, constitutionnelle, et militaire (même en tant que pacifiste), je vous apporte mon soutien et vous remercie de votre initiative. 
- Claude Bernard – UPR et Valmy : nous sommes sur la même ligne de résistance ! 
- Jean-Marie PARIETTI - Ingénieur Consultant en Sécurité au Travail - Région PACA 
- Claude Malter - M’PEP 77 - Merci de prendre en compte ma signature pour cet appel 
- Daniel Mayer - Je suis contre notre retour dans l’OTAN, et contre cette Europe que les Français rejettent en majorité. Je suis contre les accords commerciaux entre les US et l’Europe, qu’on appelle TAFTA. 
- Bernard Gilleron - Lambersart 59130 - Urbaniste en retraite - Nous appelons à la dénonciation par la France de son appartenance au traité de l’Atlantique Nord et au retrait de ses armées du commandement intégré. La France en redevenant libre devra exiger la dissolution de l’OTAN qui n’a plus de raison d’être ! 
- Maurice GENIT - Français, vivant actuellement en Finlande ( pays ne faisant pas (encore) partie de l’OTAN - Pas de couleur politique 
- Patrice BOUVRY, Tours (37), je joins ma signature à votre appel national. Né en 1961 sous le régime du Général De Gaulle, j’ai vécu la France libre et indépendante. J’en ai intégré le refus du mensonge et de la trahison ! 
- PARE Harana - Enseignant Chartres 28 
- Maurice GENIT - Français, vivant actuellement en Finlande ( pays ne faisant pas (encore) partie de l’OTAN - Pas de couleur politique 
- Marie-Françoise Lazare - 83200 Toulon — Je serai de préférence pour une vraie gauche, privilégiant la défense de la France et n’obéissant à aucun joug, que ce soit de la Finance ou d’un autre pays. 
- Françoise Compoint, professeur de philosophie, journaliste à Radio Sputnik - Je soutiens cette pétition des deux mains et des deux jambes !!! Merci de l’avoir lancé. 
- Régis Chaynes – Chevènement 2002 - Ex VLR, ex RIF, ex DLR. 
- Francis et Monique BERNARD - 48210 Mas Saint Chély - Collectif Front de Gauche - Nous signons contre le traité transatlantique et l’OTAN. 
- Daniel Auzéby - 67470 Mothern - Je soutiens pleinement cette pétition, il faut impérativement sortir de cette organisation de répression des peuples, et retrouver notre souveraineté. 
- Maurice Latapie M’pep 05 - Je souscris à l’appel - 
- Darko Karadjitch - artiste plasticien - 75018 Paris 
- Monique Mathieu - Paris 20ème - chevènementiste et M’PEP 
- Jean Michel Vernochet - Paris 
- Astrid Zirgel : je souhaite signer votre appel. Je suis une ancienne militante CGT, actuellement à la retraite. Je suis effarée par le chemin qu’a pris notre belle France sous la "conduite" de politiciens plus préoccupés d’intérêts étrangers que de ceux de notre pays. Je suis absolument opposée aux sanctions contre la Russie, le refus de livraison des Mistral est une honte et un scandale d’Etat. De surcroît, dans l’ambiance de folie actuelle, ces fous sont capables d’attaquer la Russie et de provoquer la destruction de la planète et de l’humanité.
Par conséquent, sortie de l’Otan impérative, ainsi que de l’UE et de l’euro, et restauration de la souveraineté et de l’indépendance de la France. 
- Gabrielle Gangai, Marseille, militante anti impérialiste 
- RUFFIN Odette - Retraitée, sympathisante VALMY, M’PEP, Cercle des Patriotes. 63360 CLERMONT FERRAND 
- François Cartan, que l’Intifada commence... 
- Jacques Lacaze, médecin, militant syndicaliste 
- Frédéric Saillot –Journaliste - Eurasie Express. 
- P Chossat : Citoyen "de gauche", je pense aujourd’hui que l’urgence est au rassemblement de tous ceux qui s’inquiètent des menaces que font peser sur le monde et notamment sur le continent européen, l’impérialisme US et le "fascisme soft" de l’UE. J’ai le sentiment que nous sommes, dans un contexte historique certes différent, dans une situation qui ressemble à celle qui a précédé la mise en place du CNR en 1943. 
- Colette Branchu, citoyenne désillusionnée, je soutiens votre appel depuis l’île singulière (Sète 34200 ) Bravo et merci pour votre initiative. 
- Sophie Renault - Rouen – 76000 - Merci de m’inscrire à l’appel du Comité Valmy. Et ce d’autant plus que depuis la chute de l’URSS tous ceux qui ont appelé à faire la guerre avec l’OTAN devront répondre de leurs actes jusqu’à ce jour, tôt ou tard, devant la future Cour Constitutionnelle Internationale. 
- Charles Durand - Alpes Maritimes - Gaulliste – Comité Valmy. 
- Philippe de Reilhan - 81300 Graulhet - l’Otan doit mettre fin à son existence. Militant, au Comité Catholique contre la Faim, puis au MCAA, puis au PSU, au PCF jusqu’en 1978, à la CGT jusqu’en 1982, m’efforçant de ne plus exercer mon droit de vote, proche des mouvements anticolonialistes, je considère que l’Otan est la pire menace contre l’humanité, elle a la puissance et la folie. Devant l’émergence des BRICS, elle entend sauvegarder la suprématie innée des États-Unis, son chef, et leurs intérêts (qui n’ont rien avoir avec les nôtres en tant que peuples affiliés) et donc multiplie les provocations tous azimuts au risque d’une 3GM qui pourrait être la dernière. 
- Christian Roucheux, 31160 Soueich. Je n’adhère à aucun parti politique, mais je me sens assez proche avec les idées du Comité Valmy, ou L’UPR de François Asselineau. Je tiens par ailleurs un blog http://www.soueich.info où je reprends de nombreux articles du Comité Valmy, du Réseau Voltaire et de l’UPR. 
- Jean-Pierre RAYMOND - 06480 la colle sur loup – UPR 
- Georges Simard - Merci d’ajouter ma signature à l’appel pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord 
- Alain Tollari : Pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré. 
- Pierrette Pasquini, retraitée fonction publique - Je signe cet appel. Je suis entièrement d’accord. 
- Panthéa Kian - Mérignac 33700 
- Xavier Lutz, je soutiens. 
- Claude Seugnet 58 ans - Artiste, chanteur pour enfants - Militant Parti de Gauche - 75015 Paris - Merci pour cette initiative que je soutiens de toutes mes forces et en laquelle je nourris beaucoup d’espoir. NON à l’Otan, non à la guerre. Claude Seugnet 58 ans - Artiste, chanteur pour enfants - Militant Parti de Gauche - 75015 Paris - Merci pour cette initiative que je soutiens de toutes mes forces et en laquelle je nourris beaucoup d’espoir. NON à l’Otan, non à la guerre. 
- Frédéric Hanzo 
- Et Antoine Rolland, Administrateur de "Démocratie Anonyme"-Militant écologiste et socialiste Bolivarien
Merci pour cet appel, Bonne continuation à vous !! 
- Raphaël Kieffert, Anarchiste Bolivarien 
- Lucie Balland, Sympathisante Bolivarienne 
- Séverine Lejars, Sympathisante Bolivarienne 
- Claude COSSARD - Membre du PRCF (Hauts-de-Seine) Philippe Mouillevoix - 45340 Boiscommun - Sensibilité politique : celle de la Terre, de la vie, et du respect de celles-ci.

- Charlotte Andrée Bartolozzi - retraitée - 34500/Béziers - Je signe des 2 mains contre l’OTAN, mais aussi contre l’UE et l’Euro. 
- ZOUAOUI Mohamed - 49125 BRIOLLAY - La France doit redevenir libre et devra exiger la dissolution de l’OTAN qui n’a plus de raison d’être ! 
- MOUETTE Jean-Claude - 78500 SARTROUVILLE 
- Leocádia Dias 
- Muriel Bougouin - Muriel, adhérente UPR, sortir de l’Otan devient une urgence absolue, cela devient insupportable d’être "associé"à des guerres que nous ne décidons pas , à des crimes de guerre , à une propagande de guerre infâme distillant son Islamophobie, sa russophobie , alors même que nous scandons des "plus jamais çà" - Merci de votre initiative 
- Pierre-Manuel Réault : journaliste. Je soutiens et je signe l’action du Comité Valmy pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord. 
- Jacques Tourtaux – Communiste – Je signe 
- Pillon Laurent - Vernier Suisse – Gaulliste 
- Jean-Pierre DEMANGEON - 83700 - ST RAPHAEL - ex-gaulliste - Je suis pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré 
- Pierre Huet - 95160 MONTMORENCY – retraité - adhérent à l’Union Populaire Républicaine - Je soutiens totalement cet appel. 
- Alain Raynaud - 63122 CEYRAT - Administrateur du blog "Roger Garaudy A contre-nuit" -Retraité du secteur paramédical privé. Militant associatif - Chrétien et marxiste, les deux sans église ! Il est bien que cet appel soit très pluraliste, échappant au stérilisant binôme gauche-droite. Je n’oublie pas que le gouvernement qui a réalisé le plus pour le peuple français est celui du Général de Gaulle à la Libération qui comprenait aussi bien un ministre d’extrême droite (Mr Marin) que des démocrates-chrétiens et des communistes (notamment l’homme d’Etat conséquent que fut Maurice Thorez). 
- David Gattegno (*20 avril 1954), écrivain, maquettiste/metteur en pages, catholique, royaliste 
- Serge Lesou – Juan les Pins 06 - Ancien résistant - 
- François GODDARD - 74330 EPAGNY - Merci de bien vouloir m’inscrire comme signataire de l’appel à la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré. 
- Françoise Partoll - CH-9030 Abtwil - Je consulte le site du comité Valmy régulièrement et je m’informe par les médias alternatifs. Je suis bien triste de voir ce qu’est devenue la France de ma jeunesse. Je souhaite que cet appel porte ses fruits et que la France retrouve sa souveraineté perdue. 
- Edouard ROS - enseignant. Fils de réfugié politique espagnol, CNT FAI Colonne Durruti - Ni maître, Ni dieu, Ni impérialisme. 
- Jean-Louis PERRAULT - Universitaire 
- Agostino Sanfratello, 29122 PIACENZA (Italie) Chercheur universitaire émérite, Italie. Signature 
- Marie Dominique Roustan-Lanfranchi – Ajaccio - pour l’association France-Corse 
- Chevalier Delphine PARIS 11ème pour un monde pour et par l’humain- contre l’impérialisme 
- PARIZOT Yoan - Manado, Indonésie 
- Josette LINARES, Editions Démocrite 
- Marie – Ange Patrizio – Marseille 13. 
- Sophie Macez - Quimper - Je suis avec vous dans cette démarche 
- Jean-Marie Hurand, citoyen français - 44600 Saint-Nazaire – France 
- Jean-Pierre Combe, ingénieur de l’Ecole Polytechnique (1962), ancien assistant des Universités, officier de réserve du service d’état-major honoraire chef d’escadron, militant communiste depuis octobre 1956, membre du pôle de renaissance communiste en France, je signe cet appel, et j’appelle toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté à le signer aussi, et bien plus, à chasser du gouvernement ceux qui nous gouvernent aujourd’hui, à mettre en place et en fonction un gouvernement qui fera une politique humaniste, héritière des Philosophes des Lumières, de Gracchus Babeuf, de Saint-Just, de Robespierre, de Condorcet, de Lepelletier de Saint-Fargeau et des autres révolutionnaires connus ou non qui ont posé les fondements culturels de notre République, héritière aussi de la Révolution de février 1848, de la Commune de Paris, des mutins de la Mer Noire, des combattants des Brigades internationales pour l’Espagne républicaine, de la Résistance antifasciste et du Conseil national de la Résistance. 
- Jean-Pierre Lienard - Trézelles 03 - Chair à canon retraité - Complotiste 
- Dr. Roberto FLORES - Médecin-Chercheur INSERM retiré- Je vous demande de me considérer signataire de l’"Appel pour sortir de l’OTAN" que vous avez lancé le 1r juin 2015.Merci d’avoir lancé cet Appel qui doit contribuer à retrouver l’indépendance de la France. 
- Christian Darlot – Gaulliste – Paris. 
- Yvonne Bourg – Cadre retraitée – Calvados - Avec mon total soutien pour cet appel et pour que la France retrouve son Honneur et sa Liberté. 
- Maria Quagliara Île de La Réunion 
- Lébre Patrick - 83200 toulon - je signe votre pétition pour le retrait de la France de l’otan. 
- Gaëlle Laforest 
- Alain Arcillon – Comité Valmy - Marseille 
- ELFORDY Expedit île de la Réunion (gaulliste) Je signe l’appel pour la dénonciation du traité de l’Atlantique nord. NB. Je suis favorable aussi à la dénonciation des traités constitutifs de l’Union Européenne organisé par Hitler son 4eme Reich, il n’a pas perdu sa guerre il nous a laissé son rêve....que l’Amérique son commanditaire a utilisé pour essayé d’organiser son nouvel ordre mondial... 
- Bernard Chalumeau - Secrétaire général de l’Alliance pour la Souveraineté de la France 
- Arnault Graves - ex-candidat Nouvelle Donne aux Européennes -1er de la liste en Nord-Pas-de-Calais - Je soutiens votre appel. 
- Aïcha Kahlache en Haute-Loire - Je signe : Pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré - Pour l’indépendance des peuples. Pour la paix et la coopération entre les peuples. Pour le droit de tous les peuples. 
- Elena & Jean Sorg, Haut-Rhin - Nous nous souscrivons à votre appel 
- Jacques Teyssier – Retraité - Québec, Qc, Canada 
- Drach Claude - Nietzsche Str.36 - 68165 Mannheim – Allemagne- je tiens a me joindre a cette liste 
- ESCAFFRE Jean - 64310 Saint Pée sur Nivelle – Sculpteur - Sortir de l’OTAN avant qu’il ne soit trop tard, nos dirigeants sont ringards et ne voient rien venir. 
- Djamal Benmerad - Journaliste, écrivain - Je signe la pétition 
- R. Bernardin - De tout coeur avec vous. Organiser la société à partir de la base, à partir du peuple. Depuis que j’ai pu m’informer sur les sites alternatifs comme le votre je ne vote plus. Bien sincères salutations. 
- Frédérique Gareyte - Cognac - je me sens l’âme d’une patriote. 
- Guilleminot Christian, né à Dole, Jura - Docteur en science du langage - Militant à Avenir de la Langue Française - Adhérent de l’UPR - Fondateur et animateur des sites croa-at.com et cled.free.fr : Je suis pour le démantèlement immédiat de l’organisation criminelle contre l’humanité appelée OTAN et la comparution de ses responsables directs et politiques devant un tribunal international. 
- Bertrand Dubard de Gaillarbois - 50610 Jullouville France 
- Chantal Crozat - Conception, création, graphisme - 33300 Bordeaux 
- Alain Tollari 
- Marc Edriss - Bonjour :tout à fait d’accord avec votre vision de la dangerosité de l’OTAN dont les décisions et :les actions vont aboutir à une troisième guerre mondiale inévitable. Actuellement l’OTAN utilise les néonazis contre la Russie comme il utilise les mouvements jihadistes (DAESH / KAIIDA /et front de nosra) contre mon pays d’origine (la SYRIE) les nazis rentrant des frontières polonaises et les jinadistes rentrant des frontières turques sont payé (2000 dollars/mois) par les alliés des, américains qui sont les régimes le plus arriérés sur la planète. (les saoudiens et les qataris).Comme citoyen français je suis d’accord avec votre point de vu d’épargner la nation et le peuple français d’une guerre voulue par les dirigeants d’autres pays étrangers qui visent probablement à détruire l’Europe en déclenchant une 3ém Guerre mondiale et nucléaire.. Je signe la pétition. VIVE LA FRANCE INDEPANDANTE 
- Joëlle Pénochet, journaliste indépendante et anthropologue - France 
- Roland Platteau - Retraité 
- Stéphane Rials, professeur à l’Université Paris 2 - Panthéon Assas 
- Antoine Pourquery – Paris - Signataire - Merci d’initier cette démarche, qui, comme tellement d’autres pétitions, montre le niveau de confusion dans laquelle nous sommes embourbés. 
- Denis Alland (Eure et Loir) - Je signe 
- Bernard VALENTIN – Paris 
- Véronique Wilhelm, Juriste : Je souscris à la pétition en faveur du retrait de la France de l’Otan de la dissolution de l’Otan. 
- Gilles Faurot - Lagarde Hachan 32300 : Je suis opposé au maintien de la France dans l’Otan. 
- Jean Lerbet - Professeur des Universités : Je signe et fais passer la pétition. Que l’on sorte enfin de cet envoûtement néolibéral et de cette prison américaine 
- Marie-Yvonne Boucard - Je signe avec plaisir votre pétition - Pour que la France redevienne souveraine et une inspiration pour le monde et surtout pour un monde de paix et de beauté pour nos enfants et petits enfants, sortons de l’OTAN et du reste …Merci pour votre travail et votre engagement 
- Frédéric Boufadene : je signe la pétition contre l’engagement de la France dans l’OTAN 
- Nathalie BEYRIERE, pour mettre fin à toutes ces guerres qui ruinent l’avenir de nos enfants, ici et ailleurs 
- J R FLORENTIN - pour une sortie définitive de l’OTAN de l’UE et de l’EURO qui sont de la même église 
- Senegas Patrice, résidant à AIX en PROVENCE : je soutien votre pétition pour la sortie du commandement intégré de l’OTAN 
- Colette Guichard Yvelines - Sortir de l’OTAN absolument et je suis contre TAFTA - Je vous soutiens 
- Hermann : Sortons de l’OTAN où Monsieur Sarkosy nous a remis. Reprenons notre indépendance dans tous les domaine. Aidons la Grèce à s’en sortir en lui accordant des possibilités de remboursement raisonnables et acceptables. Ne soyons plus les petits toutous de l’Allemagne. Ayons une Europe solidaire pour les Peuples. Refusons le marché de libres-échanges TAFTA qui amènerait un total changement de société si il venait à être signé puis ratifié secrètement entre l’U.E. et les ETATS-UNIS. (Voir les résultatsnéfastes du traité identique de l’ALENA mis en application depuis le 1er janvier 1994). Merci. 
- Alain Cordier : Je souscris pleinement. Ma patrie doit récupérer sa souveraineté. 
- SAUVEUR Yannick, Territoire de Belfort, Blog LE BLANC ET LE NOIR 
- Serge Mullins : Je rejoins votre appel pour que la France sorte de l’OTAN et de l’Europe inféodée aux USA et à sa politique impérialiste pour refonder une Europe basée sur le véritable intérêt des peuples 
- Danièle RONDET- PARIS- UPR 
- Stéphane Le Pierres - 22710 / Penvenan - Ex référent UPR 22 (Union Populaire Républicaine) Par devoir national, anarchiste de coeur et de raison 
- Sonia Nadeau, UPR - Je signe aussi ! 
- Brigitte Giner - citoyenne française - Hauts de Seine : Merci à toi Comité Valmy !
Non à l’OTAN ! Non à toutes les guerres imposées aux peuples qui ne nous ont rien fait de par le monde, non à l’organisation de la guerre civile inventée en France sous prétexte de religion, non aussi à la guerre aux « pauvres », l’autre guerre civile en cours
Non à une nouvelle guerre sur le sol de l’Europe continentale, dont le seul but, comme toutes les précédentes, est de décimer au maximum les peuples de l’Europe continentale, Russie comprise, et est toujours organisée par les mêmes étrangers avec leurs valets de l’intérieur
Non à l’UE, arme de guerre contre les peuples européens 
- Georget Sébastien. Militant m14 
- Gérard JEANNESSON - 55200 Commercy : Bonjour - Je suis retraité de l’enseignement, ancien élu local et ancien responsable local du défunt PCF. J’ai 67 ans. Je souhaite signer l’appel initié par le comité Valmy pour obtenir le retrait de la France de l’Otan. 
- Max Mounier - Je soutiens la pétition pour la fin de la soumission de la France aux Etats-Unis et donc de la sortie de l’OTAN, mais également selon ce même principe de la sortie de cette Europe mortifère ! 
- Alain Picard - La Ferme de l’Isle aux Oiseaux 61200 - FONTENAI SUR ORNE - http://www.lafermedelisleauxoiseaux.fr - Merci pour cette initiative que tant de Citoyens attendent depuis longtemps 
- Jocelyne Galy, - Professeur retraitée, 06100 Nice - Je salue votre démarche de rassemblement sur des objectifs clairs - cruciaux dans ce cas entre autres - et des analyses étayées avec lesquelles je suis en tout point d’accord. Je signe. 
- Thierry Laurent - cher comite, Pour avoir vécu la crise ukrainienne financée et orchestrée par les usa sous mon balcon a Kiev ( j en sais beaucoup trop et j ai eu de gros soucis avec praviy sektor et SBY) je vous demande de m’ajouter a votre pétition pour quitter l’OTAN. 
- LAURENT Guy - Retraité et ancien militant CGT - Je suis absolument pour la dissolution de l’OTAN et éventuellement pour la sortie de la France. 
- Bertrand Plait, Caen, étudiant en Arts du Spectacle, illustrateur. La France doit quitter l’OTAN afin de retrouver son indépendance militaire et son impartialité. 
- Jean-Luc GERGES - 34450 VIAS - Directeur de camping dans le secteur du tourisme social. - De sensibilité plutôt communiste, j’approuve cet appel. 
- Philippe Mouillevoix, combattant pour la terre et sa liberté - Je soutiens la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré afin que la France puisse retrouver sa grandeur et son indépendance mais aussi pour qu’elle œuvre à l’empêchement d’une 3ème guerre mondiale imminente. 
- Magarditsch Hatschikjan – Admirateur de l’homme d’État Charles de Gaulle. Je pense que, étant citoyen de l’Allemagne, je n’ai pas le droit de m’ingérer dans les affaires de la France, donc de signer l’“Appel pluraliste pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré“. Mais je pense que j’ai le droit de féliciter les initiateurs de cet appel et d’exprimer mon support, ce que je fais. 
- Christian Waryn citoyen français 
- Etienne Dagues - 26 ans - Montpellier - Chef de projet en BET bâtiment - Je souhaite apporter ma signature à la pétition demandant un nouveau retrait de la France de l’OTAN, organisation mortifère qu’elle n’aurait jamais dû rejoindre. Merci au Comité Valmy et aux initiateurs de cette pétition pour le travail accompli. 
- Francisco Granados - Enseignant retraité, communiste de coeur, je signe la pétition pour demander la sortie de la France de l’OTAN 
- George et Doris Pumphrey militants pour la paix, Berlin : Nous signons la pétition La France hors de l’Otan ! 
- Jacques DEGAY, Nanterre. Citoyen. 
- Maurice Morineau - Communiste, j’apporte ici ma signature pour que la France sorte de l’OTAN . L’OTAN qui n’a plus de raison d’être doit être dissous. 
- Wilson PINTO - Fondateur du mouvement "La Citadelle" : J’ai lu la pétition que votre organisation lance pour sortir notre pays de l’OTAN. Je la signe en toute connaissance de cause. 
- Jacques CHASSAING, rédacteur de Presse papier et en ligne. Site Saint-Etienne Express Infos. 
- Hervé FRESSE (Meaux) - "Soutien au Comité Valmy pour ses actions, sa philosophie et son contenu, véritable Ecole populaire de la connaissance. NON à l’Europe, projet vérolé depuis sa naissance (nos politiques en France (à part le CNR et le Général De Gaulle) ont l’habitude de la soumission façon Vichy) et, surtout, suivant l’ordre du jour concerné, NON à l’OTAN, véritable arme de guerre mafieuse contre tout ce qui n’est pas USA et ses affidés européens desquels la France a le devoir impératif de se retirer ; NON au TAFTA.
Rappelons-nous aussi que la Russie (et l’Union Soviétique), ostracisées, ne doivent pas être jetées comme des malpropres ; ce sont "ces" pays qui ont payé cher pour nous sortir du nazisme ; faire cela est une honte totalement imméritée.Salut à la fière Amérique Latine et à la volonté des BRICS de vouloir proposer autre chose" -Toutes mes plus vives salutations. 
- PRUNIER Serge - 44600 Saint Nazaire – NOUVELLE DONNE 
- Christmann Matthias – 25550 Bavans, en Franche-Comté - Sympathisant du parti politique de François Asselineau. Je signe « Pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré ». 
- Bernard Felli – 27450 St Georges du Viévre – GAULLISTE - MON BLOG / http://ombre43.over-blog.com - COURAGE ET BON TRAVAIL. 
- Daniel Faguet - 09300 l aiguillon - le plessis robinson 92 - Retraité. 
- Jean-Paul Portier - Pour ne plus entendre Fabius prononcer "la France..." en mon nom. Je signe votre appel pour une sortie de l’Otan.

- François Belliot : homme de lettres 
- Damien Vigourt : Je souhaite apporter ma signature à cette pétition 
- Daniel LEMONNIER - Je souhaite signer la pétition pour la sortie de l’OTAN. 
- Stéphane MARTIN - Agent territorial - Militant syndical Cgt - 84 330 Caromb : Je me déclare signataire de l’appel lancé par le Comité Valmy relatif à la dénonciation par la France de son appartenance au traité de l’Atlantique Nord et au retrait de ses armées du commandement intégré, ainsi qu’à l’exigence de dissolution de l’OTAN. 
- Philippe WUPPERMANN - Dpt 75 - Article 5 de notre constitution : "Le Président de la République veille au respect de la Constitution. (...) Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités." A ce titre, le président devrait donc être le garant de la souveraineté nationale (surtout depuis le vote populaire de 2005 en faveur du non à la constitution européenne). 
- Bruno Mazoyer : Résistance ! Soutien total 
- Kosen : Je suis de tout cœur, pour la sortie de l’union européenne et de l’OTAN. 
- Evan Jones - Department of Political Economy, University of Sydney, Australia – Je signe votre appel. 
- Frédéric Fellmann - 1201 Genève - Oui pour sortir de l’OTAN ! 
- Bazot Pascal - Petit commerçant, ex sympathisant du front de gauche. Entièrement d’accord avec cette proposition : Pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré 
- Andro H. : Je signe bien entendu. Mais pourquoi ne pas faire connaître encore plus votre démarche en la diffusant via change.org ? 
- Jean-Louis Brunati, artiste plasticien - Complètement d’accord avec cet appel. 
- Claude Enjalbert - 12120 CASSAGNES-BÉGONHÈS - Union Populaire Républicaine - Je signe 
- Rocher Christophe, Historien et enseignant : Je souhaite signer cette pétition pour la sortie de L’OTAN par la France et soutiens totalement votre appel. 
- Marie-Noël Rio, écrivain - Paris, Den Haag - Je tiens à signer cet appel pour le retrait de la France de l’OTAN, le retrait de ses troupes et pour la dissolution dce cette organisation terroriste. 
- Angéline FURET - 72000 LE MANS - Bonjour, Je souhaite être signataire.- En vous remerciant. 
- Armbruster Jérémie Sélestat Alsace, sympathisant de l’UPR 
- CAZABAT Jacques - La Réunion - Militaire en retraite - Je signe car j’estime que c’est à nous de choisir pour qui et pourquoi nous devons nous battre. Pas aux autres. 
- Francis Séry - Je signe. Je demeure à Coarraze 64800, le village dans lequel Henry IV passa une partie de sa jeunesse... Ni de droite ni de gauche, j’ai besoin de ces deux ailes pour voler ! Je désire que nous quittions cette structure, d’ailleurs savons nous "vraiment" à quoi fut-elle utile ? Ma question n’est pas futile ! 
- Matthieu Lalanne - « La France en redevenant libre devra exiger la dissolution de l’OTAN qui n’a plus de raison d’être ! »Dommage, cette phrase est "peut-être" de trop... Juste la sortie est souhaitable, comme pour l’UE et la Zone €uro. 
- Pierre Créhen - Paris - Je me joins à ce mouvement citoyen de dénonciation des méfaits du TAFTA et de l’OTAN et signe par ce présent courriel votre pétition. Merci. 
- Jean-Claude POTTIER - Je signe en faveur de la sortie par la France de l’OTAN 
- Alain Coulon - Docteur ingénieur retraité 
- Evelyne Janvier - 92200 Neuilly : J’ai l’ai signé la pétition pour l’Italie, merci d’en avoir monté une pour la France 
- Lagier Georges - Toulouse 31400 - Pendant la campagne des législatives 2012 sur un marché du Comminges où elle distribuait des tracts, j’ai interpellé la candidate PS Carole Delga et lui ai demandé qu’ elle était la position de Hollande vis à vis de l ’ OTAN, sachant qu’il avait critiqué le retour dans cette organisation par Sarkozy. Elle a fait demi-tour et a refusé de me répondre. On brigue la députation mais on est incapable d’avoir un avis personnel. Carole Delga la personnalité qui monte est candidate à la méga région Languedoc - Midi-Pyrénées. Nous n’avons pas à nous mettre à la remorque de l’ OTAN et partir dans des interventions aventureuses mais afficher notre INDEPENDANCE - L’OTAN outil de la domination des Etats-Unis. 
- Quémerais Lucien – Toulouse - Sensibilité politique : Gaulliste et membre de l’Union Populaire Républicaine présidée par François ASSELINEAU (8672 adhérents effectifs au 23/09/2015). 
- Bernadette LECOEUR - 77340 Pontault-Combault - Membre du PCF. Je vous apporte ma signature : Non à l’OTAN ! Non à toutes les guerres imposées aux malheureux Peuples ! 
- PEPELNJAK WILLY - militant communiste - je vous envoie ce courriel pour vous informer de ma volonté de me joindre à votre campagne et signer la pétition. 
- Denis PETIT citoyen français - Paris 17 - Je souscris à l’Appel pluraliste pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré 
- Audy Alain - 19250 Meymac - Citoyen de base - A gauche, pas de la 2ème droite...Que notre pays ne soit pas un "territoire" comme " ils" disent dans leur langue de bois. 
- Francis DENEKRE 62000 – DAINVILLE - Je réponds positivement à votre appel de sortie de la France de l’OTAN. Et vous pouvez m’inclure dans votre liste des signataires. Merci. 
- Pierre PEUCH 19200 militant associatif et ex-militant syndical CGT - Je suis pleinement d’accord avec ce texte : il faut que la France retrouve sa pleine souveraineté perdue dans les domaines essentiels comme la Défense nationale, mais aussi économique et politique. Il faut donc sortir de l’Otan comme de l’Union €uropéenne actuelle. 
- Pierre Le Vigan, écrivain, urbaniste. Je signe - Sortons de l’OTAN, Non à l’unilatéralisme américain, - Oui à un monde multipolaire 
- J-C Théodore – Vichy - Gaulliste depuis toujours je suis farouchement pour l’indépendance de la France, l’arrêt de la soumission de nos dirigeants aux USA , le retrait de l’OTAN qui est une machine de guerre impérialiste au service des USA , le retour à une diplomatie indépendante conforme à l’intérêt supérieur de la France , le retrait de cette Europe des oligarchies ou son recentrage vers une Europe des peuples. Bref , que la France redevienne la France libre et indépendante 
- Claire Le Poittevin, retraitée, Toulouse. Ajoutez mon nom, Merci 
- Marc LEFEBVRE - Charente - Comité Valmy - Médecin 
- IZAMBERT Jean Loup, journaliste d’investigation indépendant et écrivain. Je vous remercie d’ajouter mon nom à la pétition pour a sortie complète de la France de l’OTAN. La France doit retrouver son indépendance et ses coopérations avec ses partenaires naturels de l’Eurasie et n’a pas à payer les guerres de Washington. 
- Bertrand Roussel, enseignant, 35133. Je signe car il est temps de s’affranchir de la tutelle libérale atlantiste (voir l’article du diplo de R. Debray, mars 2013) 
- Michèle MIALANE - 91510 LARDY - N’a jamais participé à la politique partidaire, n’appartient plus à aucune organisation associative ou syndicale (du reste retraitée) , se considère comme très gauche 
- Elisabeth Magnan, retraitée, Poitiers – Comité Valmy - Non au Traité de l’Atlantique Nord ! Merci à Valmy de lancer cet appel 
- Françoise LAGATHU - 22300 Trédrez-Locquémeau. Retraitée. Ecoeurée par les medias conventionnels, j’ai découvert votre site récemment. Je partage la plupart de vos articles qui sont d’un grand intérêt. Au moment où l’impérialisme américain s’affiche de plus en plus de façon voyante et sans scrupules, il est urgent que nous quittions l’OTAN. La France doit retrouver sa souveraineté dans tous les domaines. 
- Jean-Jacques UGHETT0 - Technicien logement social (en retraite) - militant Front de Gauche. TRAPPES 78 - Je signe l’appel initié par le comité Valmy pour que la France quitte l’OTAN 
- Farid NAÏR, auteur, réalisateur. 
- Pigault Pascal, ingénieur, 92130 Issy. Politiquement ? : Plutôt "au centre du cercle" qu’à travers l’hémicycle. 
- Ludovic Gorges – Proche de l’UPR - Mes idées sont un mélange de gaullisme et d’écologie. 
- Pierre Vignard, adhérent UPR, 32ans, chômeur de Yutz en Moselle (57). 
- Alexis RAFFIN, étudiant à la Roche sur Yon, sensible aux idées de la gauche (la vraie) et anti-impérialiste 
- Alain Blottiere membre de l’Alliance pour une France Libre 
- Michel Stylianou - Gaulliste, Journaliste, ancien de l O R T F 
- Denis POUSSOU, homme libre - Je signe Pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré 
- Louis de Dinechin - Je suis pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et pour le retrait de ses Armées d !u commandement intégré.. En effet depuis la dissolution du Pacte de Varsovie l’OTAN n’a plus sa raison d’être. Depuis une vingtaine d’années L’OTAN sème le chaos partout où elle passe : Serbie, Ukraine Irak, Afghanistan, Libye, Syrie. Le second grief qu’on peut lui faire c’est son agressivité vis à vis de la Russie, car n’en déplaise à nos politicards de tous bords le danger ne vient ni des Russes ni des Chinois mais de l’Islam. Celui qui n’a pas compris cela n’a rien compris. 
- Catherine de Pourquery - résidant au Chili - Retraitée,ex PCF, actuellement PRCF - Je rejoins votre appel pour que la France sorte de l’OTAN 
- Docteur Paul Raybaud - Membre du maquis FTPF varois "Camp Robert" je signe cet appel parce qu’il représente l’une des raisons pour lesquelles mes camarades et moi nous nous sommes battus : la défense de la République et de la souveraineté nationale. 
- Maria Poumier - Je signe l’appel à sortir de l’OTAN 
- Rouillon Charlotte – Nantes : signature 
- Patrick Le Breton - Ingénieur Informaticien - Kilcarra - Arklow - Co Wicklow - Ireland 
- Mathieu Desailly 59000 Lille 
- Dupont Gérard 50450 Sourdeval 
- Adrian GRATTESSOL - exploitant agricole dans l’Ardèche, engagé pour l’agriculture durable - tête de liste départementale pour les régionales de décembre 2015 avec l’Union Populaire Républicaine* - Je trouve ce que vous faîtes très bien et je souhaite signer la pétition 
- Jean-Pierre CHASTRE - ingénieur CNAM, ENSAIS, IESIEL-INA - ancien expert international à la retraite - 81-553 GDYNIA, POLAND 
- Gerard Eric - Marseille, Electricien - Gaulliste 
- Franck Besnard - Bécherel en Ille et Vilaine - J’apporte ma signature pour la sortie de l’OTAN. 
- Potier Chrystophe - Vous pouvez ajouter ma signature à cette pétition qui va dans le sens de mes convictions de simple citoyen Français. 
- Claude Lelièvre Honfleur - Je signe pour la sortie de la France de l’OTAN. Cette organisation ne sert que les intérêts de Wall Street et n’a apporté que la ruine au Moyen Orient. 
- Samira Mesbahi – Paris – Comité Valmy 
- Guillaume Pilotaz, employé de commerce – Nice - Tout simplement Français ! et de coeur et de conviction gaulliste. Je ne vais pas me recueillir sur la tombe du Général, mais je ne trahit pas non plus sa mémoire en demandant la réintégration de la France dans l’OTAN comme l’ont fait certains …pseudos gaullistes en fait selon moi !je remarque que quand il s’agit de sauver la France d’un grand danger, Communistes et Gaullistes finissent par taire leur querelles partisanes se rejoignent et finalement combattent ensemble. Alors Oui sortons de l’Otan ! Oui je signe cette pétition 
- Patrice Mathieu - 40220 Tarnos - Je signe la pétition pour.le retrait de la France de l’OTAN 
- Bruno d’Hauterive - Retraité, de sensibilité proche de Charles Péguy. Je soutiens votre appel en faveur d’une sortie de l’OTAN 
- BRIERE Didier – Normandie - Anti OTAN et anti TAFTA. La France doit retrouver son indépendance ! 
- Gilbert VERRECHIA - Je signe la pétition 
- Couzinet Daniel : je veux me joindre à votre action pour la sortie de l’ OTAN dans un premier temps, du traité commercial avec les USA , de l Europe en troisiéme lieu 
- Philippe Rohr, simple citoyen, soucieux de la grandeur et du rayonnement de notre superbe pays. 
- Jean-Michel BERARD, partisan d’une vraie politique étrangère française, indépendante et équilibrée. Ancien chroniqueur au mensuel B.I. 
- Corne Henriette - Je signe votre pétition ! 
- Daniel Bontempo - La FRANCE doit sortir de l’OTAN qui doit etre dissoute.
- PLASSAT Jean-Luc – Strasbourg - Sensibilité politique : "Debout La France" 
- Claude Peyrot - je déclare étre favorable a la sortie de la France de l’OTAN 
- Jadot, Serge. Poitiers. Écrivain et essayiste pour une nouvelle politique. 
- Jacques Payen, gaulliste, sans autre allégeance qu’à la nation française. J’approuve votre pétition et la signe avec joie 
- Eric Tallon - 01280 Ain - Debout la France - Je rejoins votre appel pour que la France sorte de l’OTAN. 
- Roland CANOVA - 38300 MEYRIE - Oui je suis d’accord arrêtons d’être les valets du gouvernement américain ! Sortons de l’OTAN ? DE L’euro et de l’Europe, récupérons notre souveraineté nationale . Je suis adhérent à l’UNION POPULAIRE REPUBLICAINE PRESIDEE PAR Mr FRANCOIS ASSELINEAU. 
- Pascal Deschamps ingénieur Seine et Marne - Je rejoins votre appel pour que la France sorte de l’OTAN 
- Olivier Martin : Oui au retrait de la France de l’O.T.A.N. 
- Marc De Douvan, artiste, auteur et professeur indépendant à Angers, Maine-et-Loire :Depuis la fin du pacte socialiste de Varsovie et la chute de l’URSS, l’OTAN n’a plus aucun sens, moralement, et encore moins pour le contrôle des armées françaises par une puissance étrangère qui a maintes fois démontrée son agressivité, dangerosité et malhonnêteté depuis : les USA, pas la Russie ! Alliance oui (éventuellement, si c’est équitable, juste et mérité), soumission à l’Empire non ! VIVE LA FRANCE LIBRE, INDEPENDANTE, FORTE, JUSTE, TEMPERANTE, PRUDENTE ET SOUVERAINE ! 
- Daniel Ghyoot , ingénieur , 63320 Neschers , Je rejoins votre appel pour que la France sorte de l’OTAN 
- Geoffrey ROBERT professeur des écoles - Je souhaite ajouter mon nom à la pétition pour la sortie de la France de l’OTAN. 
- Daniel Picard. Auteur de deux essais politiques. 28260 ANET - Je signe la suppression de l’OTAN. S’il n’y a pas moyen de supprimer l’OTAN, qu’au moins notre pays n’y figure plus. Il n’aurait jamais dû y figurer ! 
- Luc COUDERC 81100 CASTRES - Je soutiens et signe la pétition pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses armées du commandement intégré. 
- André Lamy - Un OUI inconditionnel pour la sortie de l’OTAN. 
- Jacky Laurent, correspondant du journal Var/Matin pour les communes du Beausset et d’Evenos (83), ancien Major timonier de la Marine Nationale (31 ans de service). 
- REZZI danièle – retraitée - merci de prendre en compte ma signature 
- Guillaume Baratin, professeur contractuel Education Nationale, 77220 Tournan en Brie, bonapartiste. 
- Mathieu Acquart - Pour une souveraineté retrouvée 
- Dejouy Bruno, Lausanne. Citoyen lambda, mais responsable. 
- Michel Gauvain - Que la France redevienne non-alignée ! 
- Maria Oléjarczyk épouse Mangin, née le 06 05 1952 
- Michel Mangin né le 03 03 1946 - 71500 Bruailles - Mon épouse et moi signons la pétition concernant la demande de sortie de la France de l’OTAN. Gaullistes depuis toujours... Indépendance de la France. Souveraineté et ouverture au monde (amitié et coopération Franco-Russe) dans le respect des différences de chacun 
- Patrick PIRETTE, 46240 Montfaucon - Pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré 
- Françoise DOLLÉ 64 ans retraitée, 
- Daniel DOLLÉ, 67 ans, retraité. Nous signons la pétition pour la sortie de l’organisation criminelle internationale OTAN, également pour la sortie de sa sœur jumelle l’Europe du capital et des banksters, et en faveur d’une souveraineté recouvrée pour une France sociale et laïque. 
- Georges Hallermayer - Syndicaliste allemand : C’est clair et évident de sortir cette machine de destruction 
- Gilles ADAM - 25390 FLANGEBOUCHE 
- Sandrine Eustache - 30000 Nîmes - Je me joins à votre Comité pour demander la sortie de la France de l’OTAN par l’article 13 du TAN. J’adhère à L’UPR depuis janvier 2015 pour demander aussi la sortie de l’UE (indispensable pour sortir de l’OTAN) et de L’Euro. 
- Yann Breton. Paris – Sympathisant UPR - Je signe votre appel à la sortie de la France de l’OTAN 
- Hervé Forestier, citoyen du monde, Rhône. Sortons de cette organisation mortifère. Je signe.

- Stéphane Goureau de nationalité Française demeurant à Nonancourt. Je souhaite que mon pays sorte de l’OTAN pour l’avenir de nos enfants. 
- Omini Rosa (Rosanne) Date de naissance : 5 avril 1962 - Je souhaite que mon nom figure dans la pétition. 
- Lou Florian - 66190 Collioure - Evidemment, je signe votre pétition ! Je suis pour la sortie de l’Otan, mais aussi pour la sortie de l’Europe et de l’euro. Et surtout, je suis pour la création d’un tribunal populaire afin de demander des comptes aux deux derniers gouvernements. J’ai exprimé ces deux idées dans les deux articles ci-joint, sur Agoravox ces jours-ci :

Lire la suite

Quand la Turquie donne du fil à retordre. Analyse.

28 Novembre 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013, #La Russie, #Politique étrangère, #AMERIQUE, #Terrorisme, #Daesch, #La Turquie, #La mondialisation

Quand la Turquie donne du fil à retordre. Analyse.

Quand la Turquie donne du fil à retordre. Analyse.

Le 27 novembre 2015

Du sang russe a coulé sur le sol pétri et meurtri d’une Syrie héroïque. Un SU-24 a en effet été descendu par des avions de chasse turcs qui auraient cru que le bombardier avait violé leur espace aérien. Au-delà de ces apparences ou de ces hallucinations – pourquoi ne pas faire preuve de tolérance psychiatrique ? – il y a le fait que le pilote du bombardier a pu quitter l’appareil mais qu’il a été abattu au sol. Il y a aussi le fait, un peu moins médiatisé quant à lui, qu’un hélico de sauvetage a lui aussi été abattu par des F-16. Une personne a trouvé la mort. La communauté internationale, Russie en premier lieu, peine à admettre qu’il s’agisse d’un malentendu. En effet, le SU-24 soi-disant fauteur de troubles aurait été prévenu quelques minutes avant d’être frappé. Quelques minutes, cela fait beaucoup pour un bombardier atteignant une vitesse de 900 km/h ses débris ayant été retrouvés sur le territoire syrien. Quand bien même il aurait effleuré un petit pan de l’espace turc, le modeste laps de temps qui lui avait été accordé aurait largement suffi à gagner la Syrie.

On en déduit aisément, quoiqu’à contrecœur avant de se défaire de toute émotion, que la liquidation du pilote et de l’hélico de sauvetage ne résulte en aucun cas d’un malentendu. D’ailleurs, celui-ci aurait été étrange quand on sait qu’Erdogan, c’était aux alentours de 2012, avait déclaré qu’une brève violation de tout espace aérien, quelque soit son contexte, ne pouvait motiver une descente immédiate de l’appareil. Nous sommes par conséquent en présence d’une provocation flagrante dont le sens reste encore à élucider.

Selon une interprétation proposée entre autres par Jacques Sapir, la Turquie projetait la création d’une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Syrie. Ce projet, sans être rejeté par les USA, n’a jamais été cautionné par l’ONU (illégitimité donc avérée) et n’est pas sans rappeler, dirais-je à mon corps défendant, les prémisses des bombardements de l’OTAN en Libye. On se souvient du prétexte arboré : Kadhafi aurait fait bombarder Benghazi et engagé antérieurement des représailles aériennes contre son peuple manifastant pacifiquement à Tripoli. Zone d’exclusion aérienne sur un pays étranger souverain? Oui, mais en ce cas, zone d’exclusion sous-entendant l’apparition miracle d’une exception confirmant la règle : l’aviation de l’OTAN. Si cette hypothèse est validable, le calife Erdogan est allé un peu trop loin dans ses délires absolutistes en s’accaparant un sacré lambeau de ciel.

L’ennui principal, c’est que la Turquie est membre de l’Alliance. Deux questions préliminaires s’imposent donc sachant que jamais un F-16 n’aurait descendu un bombardier russe sans l’encouragement d’Erdogan. Après, les quiproquos, c’est bon pour le théâtre.

Ainsi :

  • Erdogan, a-t-il agi avec l’aval d’une certaine élite néoconservatrice US sujette aux provocations les plus sordides voire les plus absurdes ?
  • Aurait-il agi de son propre chef dans un élan d’hystérie mégalomaniaque ?

L’option numéro un semble assez tirée par les cheveux. Néanmoins, à bien y penser, l’UE s’est retrouvée dans de beaux draps : écartelée entre sa détermination à collaborer avec Moscou contre l’EI et les directives d’Uncle Sam avec ses sempiternels distinguos de modérés/radicaux, une fois de plus, elle devrait normalement condamner la Turquie. Un membre de l’OTAN. Qui est aux commandes de l’OTAN ? Les intérêts communs d’Ankara, de Riyad et de Doha sont bien connus. Qui donc est le premier allié de ces deux pétromonarchies ? Et puis après tout, sans être éprise de Zemmour, je me sens vraiment prête à lui serrer la pince lorsqu’il constate que « l’Arabie Saoudite n’est rien d’autre qu’un Daesh qui a réussi ». Marc Trévidic, ex-juge antiterroriste, en remet une couche quand il compare l’attitude d’unanti-salafiste proche d’Abdallah II avec celle d’un anti-nazi « invitant Hitler à [sa] table ». Cette contradiction saillante illustrait bien le jeu sous-jacent d’un Occident américanisé qui essaye maintenant de chasser ses démons américanisants car ils lui sont fatals et illustre toujours aussi éloquemment celuide Washington. J’en veux pour preuve deux aspects symptomatiques. Primo, la forte désapprobation d’Obama quand François Hollande a demandé l’aide de l’UE (qui pourtant n’a pas d’armée) suite aux attentats parisiens du 13 novembre et non pas celle de l’OTAN. S’il a rejeté l’aide de l’Alliance, c’est bien que Paris, en cela unanime avec Berlin, aspire à un rapprochement avec la Russie. Or, ce qui s’est passé le 24 novembre aurait dû provoquer une réaction violemment vindicative de la part de Moscou. L’une d’elle, en principe envisageable mais ô combienimprudente, aurait été des répressions de taille contre les Turcomans syriens, Turcs oghouzs résidant à la frontière turco-syrienne qui ont tué le pilote russe alors qu’il descendait en parachute. Les Turcomans de Syrie font partie de la fameuse ASL, soi-disant forces « libres » de la rébellion que l’UE continue à encenser. Quel aurait été le devenir de la coalition franco-russe ? On se demande. Dérapage conspirologique ou pas, comment ne pas mentionner l’une des toutes premières réactions d’Obama à l’incident tragique de mardi ? Grosso modo, si la Russie avait adhéré à la coalition occidentale, ne serait pas arrivé ce qui est arrivé.

Déboussolante en soi, on relèvera de même l’intervention (un brin plus tardive) de Mark Toner, porte-parole du Département d’Etat, selon lequel le meurtre du pilote russe relèverait de la légitime défense car il ne serait pas exclu que le SU-24 aurait visé les « rebelles » turcomans. M. Toner a refusé de citer ses sources préférant s’en tenir à une version infondée. Pour le reste, nonobstant ces prises de position pour le peu … typiques, il est vrai que les USA ont préféré laisser la Turquie à son imbroglio. Difficile d’estimer à sa juste valeur cette prise de distance. En tout cas pour le moment.

Considérons maintenant l’option numéro 2. Elle semble plus plausible. Est-ce qu’Ankara avait intérêt à faire descendre un bombardier russe alors que le monde entier – univers salafistes excepté – n’attend que la pulvérisation de Daesh ?

Ladite question est avant tout rhétorique quand on connaît le rôle de la Turquie dans le soutien et le ravitaillement des djihadistes de tout poil, ceux de l’EI y compris. C’est aussi vrai pour les monarchies du Golfe si bien que même le mainstream médiatique français commence à remettre en cause les liens de Paris avec les Séoudes et les Qataris. On est toujours plus sensible à son propre malheur qu’à celui d’autrui. J’entends par exemple celui des Syriens qui se tapent des Bataclan 24/24 h, au quotidien, cela depuis voilà cinq ans. Serait-on maintenant sensible aux balivernes de M. Erdogan et de M. Davitoglu dont la nostalgie ancestrale d’un Empire ottoman ô combien étendu est lourd de conséquences géopolitiques ? Sur le terrain :

Une bonne partie des jihadistes à l’oeuvre en Syrie sont soignés dans des hôpitaux turcs. L’un d’eux, moins secret qu’il ne l’était il y a encore quelques mois, est supervisé par la fille d’Erdogan, Sümeyye. Il se trouve à Sanhurfa, dans le sud-est du pays.Les blessés y sont transportés par l’intermédiaire du MIT, services secrets turcs.

Le pétrole syrien et irakien pillé par Daesh transite via BMZ Group, une compagnie maritime appartenant au fils d’Erdogan, Bilal. Entre 200 et 300 puits de pétrole syriens sont contrôlés par l’EI. 30.000 baril par jour sont quotidiennement acheminés vers la Turquie qui participe de facto à l’enrichissement tout à fait spectaculaire de l’EI. Sachant que le prix du baril pour la Turquie est estimé à 10 dollars et que le reste est revendu pour son prix réel, il est très clair que les frappes russes mettent en péril la subsistance d’un exportateur certes monstrueux mais valant son prix d’or.

Très curieusement, dans certaine zones de la Syrie contrôlées par les groupes salafistes Jaabat al-Nosra et Jaish al-Fatah, la livre syrienne a été remplacée par la livre turque. La monnaie est acheminée via la province de Hatay (Antioche). Il semblerait – cela reste à vérifier – que les F-16 aient descendu le SU-24 pour l’empêcher si ce n’est de bombarder un convoi censé acheminer la monnaie turque vers la frontière syrienne du moins de le repérer.

Il est donc certain – et l’embarras de l’OTAN en témoigne – que oui, la Turquie aurait pu en l’occurrence agir par elle-même. Il lui est insupportable de constater que le projet de destruction et de salafisation ambiante de la Syrie est en passe d’échouer. Il lui est aussi insupportable de constater que les attentats parisiens du 13 novembre ont poussé Paris à revoir une position jusque là stupidement intransigeante. La Grande-Bretagne n’est pas en reste Cameron venant de déclarer que Londres avait de moins en moins de divergences avec le Kremlin quant au dossier syrien et l’Allemagne refusant de justifier l’incident de mardi. Ceci dit, vu les arcanes de l’Etat profond américain, il apparaît pour l’instant difficile de dissocier les deux options un grand nombre d’intérêts coïncidant.

La riposte russe ne s’est pas fait attendre :

  • Déploiement de missiles sol-air S-400 Triumph qui permettront d’établir un contrôle tous azimuts sur l’espace aérien syrien depuis la base de Hmeimim.
  • Déploiement du croiseur lance-missiles Moskva au large de Lattaquié.
  • Destruction totale des positions turcomans se trouvant dans la zone où le pilote russe éjecte a été abattu mais pas au-delà ! (voir option numéro 1).

Le bombardement d’un convoi (supposément) humanitaire turc dans la région d’Aazaz reste à élucider. A-t-il été vraiment bombardé par les Russes ? S’agissait-il réellement d’un convoi humanitaire ? Nous sommes dans l’incertitude Aazaz étant connu pour être un point de ravitaillement important de la gent jihadiste.

De son côté, l’UE s’est rapproché davantage encore de la Russie dans la guerre qu’elle livre à l’EI. Al-Nosra a été lui aussi porté dans la liste des organisations terroristes. Il y donc comme une lueur d’espoir au coeur du chaos. La Turquie voit se réduire comme peau de chagrin (pour ne pas dire à zéro pointé) ses chances d’adhésion à l’UE. Seuls les Pays Baltes, réputés pour leur russophobie rabique, ont manifesté un certain soutien à Ankara.

Kiev s’est définitivement ridiculisé en proposant de décorer les pilotes des F-16 à l’origine du crash. Tourtchinov, plus éloquent que jamais, a montré le vrai visage du Front populaire de Iatseniouk … enfin, pour ceux qui avaient encore quelques doutes.

Ne reste plus qu’à cerner la position étasunienne. Il semblerait – j’insiste lourdement sur ce conditionnel – qu’il n’y ait pas d’unanimité au sein du Département d’Etat. En tout cas, les réactions de l’OTAN ont été très réservées et il n’y a pas eu de justification officielle des agissements d’Ankara. Non pas que le projet de renversement d’Assad ait été reporté aux calendes grecques mais plutôt que les States, de un, n’ont pour l’instant pas intérêt à souffler sur les braises l’UE n’appréciant pas puisqu’il en va cette fois et pour de bon de sa sécurité, de deux, reconnaître tacitement leur soutien à l’EI, Al-Nosra, ASL et compagnie reviendrait à confirmer le bien-fondé des griefs de la réinformation anti-atlantiste. Cependant, c’est en vertu de cette absence d’unanimité au sein des élites politiques US et de l’hystérie incontrôlable d’Erdogan que de nouvelles provocations ne sont pas à exclure dans les prochains temps.

Françoise Compoint

Lire la suite
Lire la suite

Comment Daech organise son lucratif marché pétrolier. Par Marine Rabreau dans Le Figaro

26 Novembre 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La Russie, #La France, #La Turquie, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013, #Europe supranationale, #Les transnationales, #AMERIQUE, #L'OTAN., #Daesch

 
Comment Daech organise son lucratif marché pétrolier. Par Marine Rabreau dans Le Figaro

&amp;amp;amp;lt;a href="http://ww691.smartadserver.com/call/pubjumpi/42296/559441/19567/S/[timestamp]/?" target="_blank"&amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;lt;img src="http://ww691.smartadserver.com/call/pubi/42296/559441/19567/S/[timestamp]/?" border="0" alt="" /&amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;lt;/a&amp;amp;amp;gt;

L'État islamique (ou Daech), qui contrôle un territoire à cheval entre la Syrie et l'Irak grand comme la moitié de la France, a mis la main sur une dizaine de champs de pétrole, et produit, selon les estimations de plusieurs instituts de recherche sur le terrorisme et des reportages sur le terrain, entre 20.000 et 40.000 barils de pétrole par jour (à titre de comparaison, la Syrie produisait 385.000 barils par jour en 2010, avant la guerre civile). Daech engrangerait entre 1 et 1,5 million de dollars par jour de son activité pétrolière, soit entre 350 et 600 millions de dollars par an. Même s'il faut rester prudents sur ces chiffres en réalité invérifiables, il fait globalement consensus que les recettes tirées de l'or noir par Daech représentent entre un quart et un tiers de ses ressources financières globales, le reste étant le «fruit» de taxes usurières imposées aux 10 millions d'habitants sous contrôle de Daech, d'extorsions, de trafics en tout genre (art, armes, organes, esclavage humain, etc.) et de donations.

L'affaiblissement pétrolier de Daech

Sans entrer dans la bataille des chiffres sur les recettes pétrolières et gazières de l'État islamique, il est évident que ses revenus en hydrocarbures ont fortement diminué ces derniers mois. Depuis la prise de Mossoul, deuxième ville d'Irak, par Daech le 6 juin 2014 - date qui a signé l'auto-proclamation du «Califat» État islamique - la coalition internationale (États-Unis, France, Royaume-Uni, canada, Australie, Allemagne, Italie) a ciblé le réseau pétrolier de Daech, pour affaiblir financièrement le groupe terroriste considéré comme le plus puissant et le mieux organisé de l'Histoire. Depuis lors, plus de 11.000 frappes aériennes ont été menées par la coalition occidentale, visant particulièrement les raffineries, les sites de stockages, les oléoducs et, depuis tout récemment les camions de transports.

En octobre 2015, les Américains ont lancé une opération baptisée «Tidal Wave II» qui visait expressément les camions-citernes. Début novembre, la France bombardait un centre d'approvisionnement vers Deir ez-Zor, particulièrement gros. Depuis les attentats de Paris du 13 novembre dernier, les frappes se sont intensifiées: le Pentagone a annoncé avoir détruit 400 camions-citernes tandis que les Russes en revendiquaient la destruction de 1000.

Comment Daech organise son lucratif marché pétrolier. Par Marine Rabreau dans Le Figaro

• Pourquoi ne pas détruire les puits de pétrole directement?

Ainsi la puissance pétrolière de Daech est-elle affaiblie, mais pas anéantie. À dessein: la coalition refuse de détruire directement les puits de pétrole contrôlés par Deach. «Certes, militairement, priver l'accès au pétrole à Daech serait efficace, explique Francis Perrin, président de Stratégies et Politiques Energétiques. Mais sur le plan idéologique, attaquer le pétrole à sa source pourrait s'avérer contre-productif. Car ce serait prendre le risque de se mettre à dos la population civile, dont le patrimoine serait attaqué». Anéantir la production de pétrole sur le territoire de Daech, reviendrait à priver de ressources les civils qui se déplacent, travaillent, se nourrissent, s'éclairent, et se soignent «grâce» au pétrole de Daech. Dans son enquête édifiante, le Financial Times rapporte les propos d'un rebelle syrien à Alep: «C'est une situation qui fait rire et pleurer à la fois, mais nous n'avons pas d'autre choix, nous sommes de pauvres révolutionnaires, et personne d'autre (que Daech, NDLR) ne nous fournit du pétrole».

«L'objectif de la coalition est d'éviter au maximum que la population ne souffre davantage. Mais cela ne veut pas dire que cela ne devra pas arriver», commente encore Francis Perrin.

• Comment Daech produit du pétrole?

On estime aujoud'hui que Deech ne contrôle plus qu'une dizaine de champs pétroliers, principalement dans la région de Deir ez-Zor (voir la carte ci-dessus). D'un point de vue opérationnel, le groupe terroriste compte sur la collaboration, forcée ou volontaire, de professionnels qui étaient sur place au moment de la prise de contrôle des sites de production ou de raffinage. Par ailleurs, Daech recrute - au prix fort - des personnes de grande expérience et compétences (techniciens, ingénieurs, traders...), en Syrie et en Irak mais aussi à l'étranger, pour améliorer la productivité de ses sites vieillissants.

Daech produit donc encore du pétrole: entre 30.000 et 45.000 barils par jour, contre au moins 70.000 barils par jour l'année dernière. Pour rappel, dans le monde chaque jour, plus de 90 millions de barils sont produits.

• Concrètement, comment Daech écoule-t-il sa production de pétrole?

Contrairement au reste de ses activités, le pétrole est géré de manière très centralisée.

Une fois extrait, le pétrole est vendu à des commerçants indépendants : des acheteurs (de Daech ou des contrebandiers) qui font la queue parfois plusieurs semaines dans leur camion, avant de pouvoir s'en procurer. Lorsqu'ils ont chargé le pétrole, soit ils vont le revendre directement à des raffineries alentours, soit ils le vendent directement aux populations locales qui vont le raffiner artisanalement, avant de retourner... faire la queue. Entre temps, Daech aura appliqué des péages à tous les camions.

Daech raffine peu lui-même, car beaucoup de ses raffineries ont été détruites par la coalition. Mais le groupe terroriste a trouvé des arrangements - financiers bien sûr - avec les propriétaires de raffineries en fonctionnement. Une fois le raffinage effectué, des marchands revendent le pétrole raffiné sur des «marchés du pétrole» (signalés en vert avec le signe «$» sur la carte ci-dessus), présents dans la plupart des villes proches des raffineries. Ces marchés sont contrôlés directement ou indirectement par Daech: pour chaque baril acheté, l'organisation terroriste touche un billet.

Les prix estimés de vente du pétrole de Daech varient entre 15 et 45 dollars le baril selon la qualité du pétrole. Sur le marché officiel du pétrole, le baril de Brent, principale référence mondiale, s'échange ces jours-ci autour de 45 dollars.

• Comment Daech exporte son pétrole?

Avec son pétrole, Daech s'auto-suffit. Environ la moitié des ressources pétrolières sont utilisés pour ses propres équipements militaires et pour les besoins de la population contrôlée (transports, centrales électriques, groupes électrogènes. Puis il reste une partie de la production pour l'exportation, via des réseaux de contrebande terrestre déjà bien établis dans la région, puisqu'ils existent et prospèrent depuis qu'un embargo a été établi contre le régime de Saddam Hussein... il y a 25 ans. Ces réseaux clandestins permettent au pétrole «made in Daech» de passer les «frontières» , par petites quantités transportées parfois à dos d'âne ou de cheval ou acheminées via des mini-oléoducs de contrebande. Ainsi le pétrole des islamistes parvient en Syrie, en Irak, en Jordanie, mais surtout en Turquie. Même le gouvernement syrien de Bachar el-Assad achète du pétrole à l'État islamique. Ce mercredi, les États-Unis ont annoncé des sanctions financières contre un intermédiaire du gouvernement Assad «pour l'achat de pétrole en provenance de l'EI».

Pour effectuer les transactions, Daech a mis en place un réseau de «bureaux de change» où les transactions s'effectuent de la main à la main, comme le montre un documentaire d'Arte.

• Pourquoi la Turquie ne ferme pas ses frontières?

Lorsque la population s'est soulevée contre Bachar el-Assad en Syrie en 2011, le gouvernement turc s'est désolidarisé de Damas, s'estimant «du bon côté de l'Histoire». La Turquie apporte alors un soutien logistique et matériel à l'opposition syrienne. Mais à partir de 2013, cette opposition - éclatée - se radicalise. Des groupes extrémistes se forment, dont l'État islamique en Irak et au Levant (ISIL), désormais couramment appelé État islamique ou Daech, son acronyme arabe. Dès lors, la Turquie joue un double-jeu qui consiste à afficher sa position «modérée» auprès de l'Occident, sans jamais perdre le cap de sa lutte contre Assad... quitte à épauler Daech. En juillet dernier, quand les Américains ont tué Abou Sayyaf, un des dirigeants financiers de Daech, des documents ont été retrouvés, qui, rapportait le Guardian, établissaient des liens directs entre la Turquie et Daech. Pour se «racheter», la Turquie avait lancé des attaques sur les zones de combat, qui ont finalement plutôt ciblé... les Kurdes. Face à l'évidence, la Turquie se retrouve prise dans son propre piège. Et ses frontières avec la Syrie sont toujours poreuses.

Lire la suite

Le président ukrainien à Obama: merci pour votre soutien militaire!

26 Novembre 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Ukraine, #La Russie, #La République, #Europe supranationale, #La France, #le nazisme, #Le fascisme, #L'OTAN.

Le président ukrainien à Obama: merci pour votre soutien militaire!

Le président américain a signé le budget de défense 2016 adopté par le Congrès. Il prévoit l'octroi de 300 millions de dollars à l'Ukraine.

 

 

Le président ukrainien Piotr Porochenko a remercié son homologue américain Barack Obama pour son "puissant soutien militaire" qui prévoit l'octroi à Kiev de 300 millions de dollars.

 

La Maison blanche a annoncé mercredi qu'Obama avait signé le budget de défense pour 2016 adopté par le Congrès. La loi autorise l'administration à fournir à l'Ukraine des armements pour un montant de 300 millions de dollars si elle le juge nécessaire.

"Je remercie le président Obama pour son puissant soutien militaire à l'Ukraine! C'est un exemple de solidarité et d'appui entre partenaires", a-t-il écrit sur son compte Twitter jeudi.

 

Le président russe Vladimir Poutine avait déclaré ne pas comprendre les raisons ouvrant la voie à la livraison à Kiev d'armes létales, alors que les hostilités ont cessé dans le Donbass (région ukrainienne qui n'a pas accepté le coup d'Etat ukrainien du début 2014).



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20151126/1019823032/ukraine-usa-porochenko-obama.html#ixzz3saArqBzS

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>