Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

Articles avec #l'armee francaise tag

Vers une nouvelle phase de la guerre dans le Donbass ? Par Erwan Castel.

20 Juin 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Europe supranationale, #La France, #L'OTAN., #La Russie, #Ukraine, #Terrorisme, #le nazisme, #Politique étrangère, #l'horreur économique, #L'armée française

 

Kiev veut changer de braqué

 
Vers une nouvelle phase de la guerre dans le Donbass ?
 
Le bitube de calibre 23mm antiaérien ZSU 23/2 dit "Zouchka" aujourd'hui redoutable en tir terrestre
Ces derniers jours, plusieurs faits et déclarations laissent à penser que l'Ukraine, sans remettre en question son agression militaire contre les populations russes du Donbass (bien au contraire), veut tourner la page de sa cynique "Opération Spéciale Antiterroriste" qui depuis 3 ans s'est enlisée dans une guerre de tranchée hémorragique, pour tenter de définir et d'amorcer une nouvelle phase de cette guerre indirecte déclenchée contre la Russie à travers les russes vivant dans les anciens oblasts de Donetsk et Lugansk revenus depuis des Républiques Populaires.
 
 
Alexandre Turtchinov veut changer le cadre
 
Alexandre Turtchinov qui est surnommé aussi "le pasteur sanguinaire" est ne l'oublions pas le "père" de la guerre dans le Donbass, car c'est lui en tant que Président ukrainien par interim après le putsch du Maïdan, qui déclenche sur les conseils (ordres ?) du Directeur de la CIA John Brennan l' "Opération Spéciale (Anti)terroriste" contre le Donbass en avril 2014.
3 années et plus de 10000 morts plus tard, le pasteur sanguinaire veut transformer son monstre...
 
Car après avoir été Président du parlement ukrainien, la Verkhona Rada, Turtchinov en tant que "Secrétaire général du Conseil de Défense et de Sécurité Nationale" continue de superviser les opérations militaires déclenchées dans le Sud Est aux frontières de la Russie.
Récemment, Turtchinov qui est membre de la coalition radicale du parlement appelé "Parti de la guerre" (avec Timochenko, Pariuby, etc...et les nationalistes radicaux) a lancé le projet de faire évoluer le format de l'ATO vers celui d'une guerre hybride globale menée dans le Donbass contre la Fédération de Russie qui est accusée de l'avoir envahi.
 
« Il est temps non seulement de reconnaître l'invasion des territoires de certaines régions de Donetsk et de Lugansk, mais il est clair, qu'au niveau législatif il faut redéfinir les bases de la politique de l'Etat pour leur libération. Une technologie efficace pour protéger le pays, et cette loi est nécessaire de donner au président le droit d'engager l'armée et d'autres formations militaires contre l'agression hybride de la Fédération de Russie »
 
En d'autres termes, Turtchinov veut redéfinir non seulement le nom de cette opération militaire lancée contre le Donbass mais également, en modifient son échelle et sa portée qu'il veut étendre jusqu'à la Russie désignée officiellement comme l'ennemi, engager une véritable déclaration de guerre contre Moscou !
 
Vladimir Groysman veut changer les méthodes
 
Vladimir Groysman, le 1er Ministre de l' Ukraine, au sujet du conflit du Donbass a confirmé l'intention de récupéré prochainement les territoires séparatistes de Donetsk et Lugansk en s'inspirant de l'expérience croate des années 90 lorsque les nationalistes ont réduit à néant la République serbe de Krajina en 1998.
 
Kiev a annoncé avoir créé un groupe de travail conjoint des représentants de l' Ukraine et de la Croatie pour apporter et adapter l'expérience croate à l'objectif de réduire les Républiques Populaires de Donetsk et Lugansk.

Lorsque l'on connaît les méthodes employées dans l'ex-Yougoslavie dans les conflits ethniques rallumés pour servir l'interventionnisme occidental et la préemption de territoires géostratégiques dans les Balkans, il est inquiétant (mais pas surprenant) que Kiev veuille appliquer la même stratégie dans le Donbass.
 
Pavo Klimkin veut changer le cadre diplomatique
 
Le 11 mai lors d'un voyage à Washington, le Ministre ukrainien des Affaires Etrangères, Pavo Klimkin veut de son côté impliquer plus les USA en Ukraine en demandant qu'ils siègent à la table des négociations de Minsk... à la place de la Russie !

Cette proposition qui s'inscrit dans une dynamique russophobe belliciste et sonnerait définitivement et officiellement le "Format Normandie" pose également un problème du côté européen et particulièrement de celui de l"Allemagne qui verrait diminuer son leadership diplomatique au profit d'un ingérence étasunienne renforcée.
Tout au mieux Kiev pourrait obtenir la tenue de réunions en parallèle de celles de Minsk avec les USA (et sans la Russie), ce qui enliserait encore plus les chances d'arriver à un dénouement diplomatique de la crise, car la véritable intention de Kiev est d'engager plus loin encore les USA et derrière eux l'OTAN dans leur soutien à l'Ukraine en guerre.

Car actuellement le détonateur ukrainien a conscience de n'être pas suffisamment raccordé aux alliances politiques et militaires occidentales qui sont encore hésitantes a s'engager ouvertement derrière leur chien bandériste dans un conflit militaire et même diplomatique avec Moscou.
 
Une escalade militaire qui confirme les déclarations bellicistes de Kiev
 
Depuis le début du mois de juin l'escalade militaire de Kiev se poursuit frappant les positions défensives des Républiques du Donbass mais aussi et encore leurs quartiers résidentiels, provoquant de nouvelles victimes parmi la population civile
Actuellement sur le front, les indicateurs sont revenus dans le rouge, avec une reprise des bombardements ukrainiens et surtout un nouveau déploiement d'unités d'assaut, d'artillerie dont les armes lourdes (obusiers et chars de combat) sont pourtant interdites sur le front par les accords de Minsk 2.

La semaine dernière, un pont aérien militaire a été observé pendant plusieurs jours et nuits sur l'aéroport militaire de Kiev ainsi que des départs de convois ferroviaires acheminant selon plusieurs observateurs plus de 200 véhicules blindés en renfort des unités déployées déjà autour du Donbass.

Sur le terrain, les accrochages et échanges de tirs sont en augmentation, ainsi que les pertes humaines et les destructions matérielles, et les observateurs internationaux, de l'OSCE à l'ONU redoutent une nouvelle phase active du conflit pendant les mois d'été.

La guerre, l'ultima ratio d'un régime ukrainien à l'agonie

 

Même les ukrainiens eux-mêmes reconnaissent que leur pays malgré les perfusions occidentales vit un effondrement total sur plusieurs niveaux : économique, étatique, social et même international, et de plus en plus de personnes parlent aujourd'hui ouvertement de la nécessité d'organiser avant la destruction irréversible de l'Etat un troisième Maïdan (après ceux de 2004 et 2014)

Aujourd'hui le gouvernement ukrainien est arrivé dans une impasse trop étroite pour faire demi tour ou varianter sa politique. il est acculé et poussé à jouer la dernière carte qu'il a en main : la guerre, cette option qui n'est autre que la fuite en avant classique de tous les régimes totalitaires de l'Histoire quand ils sont arrivés au pied du mur de leur folie destructrice.
 
Le régime de Kiev désire donc se donner tous les moyens militaires mais aussi législatifs et diplomatiques pour relancer la guerre, en instaurant une loi martiale dans la zone de la guerre et en modifiant la constitution ukrainienne pour la mettre au service du génocide du Donbass . Prochainement un projet de loi « sur la restauration de la souveraineté de l'Etat de l'Ukraine sur le territoire occupé temporairement des régions de Donetsk et de Lougansk » va être soumis au parlement ukrainien, la Verkhona Rada, par Alexandre Turtchinov (que certains pronostiquent comme le prochain 1er Ministre) pour relancer la guerre contre la Russie à travers le Donbass.
 
Cette volonté d'en finir par la force avec le Donbass séparatiste est confirmée par plusieurs autres personnalités plus ou moins psychotiques de cette Ukraine agitée depuis 3 ans par des bouffées délirantes de plus en plus inquiétantes. Ainsi ce Zoryan Shkiryak, conseiller du ministre ukrainien de l'Intérieur qui déclarait ce 15 juin sur la chaîne ukrainienne "Canal 5" à propos du Donbass séparatiste « Nous allons libérer définitivement ce territoire et le nettoyage va certainement avoir lieu. Cela ne fait aucun doute »

Mais cette carte de la guerre est pour Kiev compliquée et délicate à jouer car si le Donbass militaire est à la portée de son armée, une nouvelle offensive avec les conséquences impopulaire qu'elle implique (pertes civiles et militaires, mobilisation, loi martiale etc...) risque de déstabiliser encore plus un régime déjà sur un siège éjectable, et surtout de provoquer l'entrée réelle sur la scène militaire du joueur russe qui ne laissera pas massacrer la population du Donbass.

En attendant, il faut admettre que le risque de guerre régionale augmente de jour en jour au fur et à mesure que ce gouvernement fantoche, mis en place sur la Maïdan par les laquais européens de la ploutocratie mondialiste et pris à la gorge par sa propre main. Il faudrait pour en finir avec cette guerre et gagner la paix que ce régime hystérique qui ne contrôle plus rien soit renversé par une population ukrainienne décidée à prendre réellement sa destinée en main, avant qu'il ne joue avec les incendiaires mondialistes qui tirent les ficelles la carte de la guerre totale, et là cela est devenu urgent !

 
Erwan Castel, volontaire en Novorossiya
 
 
*
* *
 
S'il vous plaît, pour m'aider dans le travail de réinformation et l'aide engagée auprès des habitants sinistrés de mon quartier
 
Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos, mais également par des crapules, jaloux ou obsédés du monopole de l'information venus jouer les vautours dans le Donbass..
 
Au delà de mes besoins de subsistance (8 000 roubles par mois (150 euros au taux de change local) j'utilise les dons supplémentaires pour aider des personnes isolées et des familles de mon quartier.
 
Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass
 
Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.
 
En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel
 
Bien à vous
Erwan
 
 
 
 
 
Lire la suite

APPEL du 18 juin 1940 : le général de Gaulle entre en RÉSISTANCE

18 Juin 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Histoire, #La nation ., #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #La République, #La guerre, #l'horreur économique, #L'armée française, #l'Allemagne, #le nazisme, #Le fascisme

Appel du 18 juin 1940 - DIscours enregistrée le 22 juin 1940 par le Général de Gaulle

« Canempechepasnicolas » se souvient :

Dès le 17 juin 1940, le jour où Pétain demande l’armistice - celui-ci acceptera les conditions humiliantes de l'Allemagne - Charles de Gaulle refuse la capitulation et entre en résistance. Il est bien seul parmi les représentants de sa classe à prendre le chemin de la dissidence. Il sera quelques semaines plus tard condamné à mort par les tribunaux de Vichy...pour trahison !

Et à Montoire, en octobre 40, Pétain rencontre Hitler et « entre dans la collaboration », appuyé par les industriels et financiers qui, pour maintenir leurs profits, acceptent de travailler pour l'Allemagne.

A l'opposé, les premières manifestations populaires hostiles à la Collaboration se développent à l'appel de syndicalistes et de communistes entrés en clandestinité. La répression commence dès cet été 40 à l'encontre des « saboteurs » d'installations allemandes et nombre de militants PCF, dont 27 seront fusillés un an plus tard à Chateaubriand...

Depuis Londres, le général de Gaulle prononce, le 18 juin 1940 sur les ondes de la BBC, un appel à la résistance invitant les Français à refuser la défaite et à combattre. Celui-ci n'a pas été enregistré, les techniciens de la BBC étant alors trop occupés à préparer l'enregistrement du discours de Winston Churchill, Premier ministre britannique. Retrouvez ci-dessous les circonstances et le texte exact du discours du 18 juin 1940 du général de Gaulle.

 

APPEL du 18 juin 1940 : le général de Gaulle entre en RÉSISTANCE

Le contexte

Le 16 juin 1940 suite à la démission du Président du Conseil, Paul Reynaud, le général de Gaulle décide de partir le lendemain pour l'Angleterre afin de poursuivre le combat.
Accompagné de son aide de camp, le lieutenant Geoffroy de Courcel, il s'installe provisoirement dans un appartement prêté par un Français, près de Hyde Park, au centre de Londres, au numéro 6 de Seymour Place.

Il y rédige le texte de l'Appel qu'il prononce le 18 juin 1940, vers 20 heures, sur les ondes de la B.B.C. Dans ses Mémoires de Guerre le Général décrit les circonstances qui ont entouré l'Appel.
« La première chose à faire était de hisser les couleurs. La radio s'offrait pour cela. Dès l'après-midi du 17 juin, j'exposai mes intentions à M. Winston Churchill.

Naufragé de la désolation sur les rivages de l'Angleterre qu'aurais-je pu faire sans son concours ?

Il me le donna tout de suite et mit, pour commencer, la B.B.C. à ma disposition. Nous convînmes que je l'utiliserais lorsque le gouvernement Pétain aurait demandé l'armistice. Or, dans la soirée même, on apprit qu'il l'avait fait. Le lendemain, à 18 heures, je lus au micro le texte que l'on connaît. »

SOURCE :

Lire la suite

La France est engagée dans une opération militaire contre le Venezuela ....

14 Juin 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #La République, #La nation ., #Le capitalisme;, #Les transnationales, #l'horreur économique, #Amérique Latine, #L'armée française

Dans la liste des pays participants on trouve aussi les Pays-Bas ( !), le Canada, la France ( !), le Royaume-Uni ( !), le Mexique et des pays des Caraïbes, outre les Etats-Unis.

Au travers de leurs « territoires d’outre-mer » ou colonies, la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas sont partie prenante de ces nouvelles manœuvres militaires visant à intervenir au Venezuela. Et la Belgique ? elle risque d’être mêlée à cette opération maritime, du fait de la quasi-totale intégration de sa marine militaire avec celle des Pays-Bas, dans le cadre de l’OTAN.

C'est vrai que la France n'a plus de ministère de la défense nationale mais un ministère des armées entièrement dévoué à l'OTAN à travers l'intégration  (la dissolution) dans l'Union Européenne. 

 

· http://www.telesurtv.net/news/EE.UU.-inicia-ejercicios-militares-frente-a-costas-venezolanas-20170607-0014.html" fb-xfbml-state="rendered">16

El ejercicio Tradewinds 2017 incluye la participación de 18 naciones asociadas al Comando Sur y aproximadamente 2.500 militares.

El Comando Sur de Estados Unidos inició este martes un ejercicio militar con la participación de 18 naciones asociadas y cerca de 2.500 militares en la isla de Barbados, 1,078 kilómetros de Venezuela .

La organización militar informó que el denominado Tradewinds 2017 es un "ejercicio multinacional de seguridad y respuesta a los desastres marítimos en el Caribe" y cuenta con la participación de Antigua y Barbuda, Bahamas, Barbados, Belice, Dominica, República Dominicana, Granada, Guayana, Haití, Jamaica, San Cristóbal y Nieves, Surinam, San Vicente y las Granadinas, Trinidad y Tobago, así como personal militar de EE.UU., Canadá, Francia, México y el Reino Unido.

Según el jefe del Comando Sur de los Estados Unidos, Kurt W. Tidd, estas maniobras militares permiten garantizar la seguridad de la región. Sin embargo, la fuerza militar ha sido acusada de intervencionista y de amenazar a gobiernos de la región, como el de Venezuela.

En abril, Kurt W. Tidd presentó un informe al Senado en el que advertía que Venezuela podría ser un elemento "desestabilizador" para la región.

Las declaraciones del funcionario han sido rechazadas por el Gobierno de Venezuela y se suman a otras acciones de Estados Unidos para ejercer presión sobre Venezuela, incluyendo las sesiones de la Organización de Estados Americanos (OEA) en las que intentan aplicar la Carta Interamericana a este país.

Además sigue vigente la declaración de Venezuela como una "amenaza a la seguridad Nacional de los Estados Unidos", que busca justificar una intervención extranjera, tal como ha dicho en reiteradas ocasiones el Gobierno venezolano.

http://www.telesurtv.net/export/sites/telesur/img/multimedia/2017/06/07/distancia_entre_barbados_y_venezuela_01_google_maps.jpg_1300905210.jpg

>> Gobierno venezolano responsabiliza a EE.UU. por terrorismo

Las maniobras militares se componen de dos fases. Tradewinds Fase I que está en Barbados desde el 6 al 12 de junio, y la Fase II que se realizará en Trinidad y Tobago (a unos 600 kilómetros de las costas venezolanas) desde el 13 al 17 de junio.

 

Lire la suite

Normandie Niemen - Les ailes de la fraternité

12 Juin 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #La République, #La nation ., #Europe supranationale, #La guerre, #La Russie, #L'OTAN., #L'armée française, #AMERIQUE

samedi 9 mai 2015

Normandie Niemen - Les ailes de la fraternité

 

Ce film raconte l'histoire du régiment « Normandie Niemen » , formation aérienne de l'armée de l'air Française ayant combattu l'Allemagne nazie au cours de la seconde guerre mondiale sur le front de l'Est de 1943 à 1945.
Lire la suite

La note N° 23, de mai 2017, du CREOGN (Centre de Recherche de l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale) traitant du pillage organisé des œuvres d'art au cœur des conflits armés.

21 Mai 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #La mondialisation, #La République, #La nation ., #L'armée française

Vous trouverez ici la note N° 23, de mai 2017, du CREOGN (Centre de Recherche de l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale) traitant du pillage organisé des œuvres d'art au cœur des conflits armés.

La note N° 23, de mai 2017, du CREOGN (Centre de Recherche de l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale) traitant du pillage organisé des œuvres d'art au cœur des conflits armés.
Notes du CREOGN - L'art en danger
 

Vous trouverez ici la note N° 23, de mai 2017, du CREOGN (Centre de Recherche de l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale) traitant du pillage organisé des œuvres d'art au cœur des conflits armés.

Page 1
Page 2
Page 3
Page 4
  • 12 http://icom.museum/
  • 13 Comme l’OCBC en France (http://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/...) ou le Comando Carabinieri par la Tutela Patrimonio Culturale (http://www.carabinieri.it/cittadino...).
  • 14 Décret n°75-432 du 2 juin 1975 instituant au ministère de l'Intérieur un Office central de lutte contre le trafic des biens culturels.
  • 15 Article 2 du Décret n°75-432 du 2 juin 1975 instituant au ministère de l’Intérieur un Office central de lutte contre le trafic des biens culturels
  • 16 Article R 112-2 du Code du patrimoine
  • 17 Article R 112-3 du Code du patrimoine
  • 18 Thésaurus de Recherche Électronique et d’Imagerie en Matière Artistique, version plus performante de TREIMA I

Il ne serait pas inutile d'ajouter que dès l'invasion de l'Afghanistan, puis de l'Irak, programmées, ce sont les grands marchands d'art, principalement anglais, israéliens et étasuniens, qui passèrent commande des pièces à piller dans les musées. Il serait aussi bon de souligner que Daesh fut créé par Negroponte et Petraeus, et que les oeuvres d'art n'arrivent pas toutes seules à Tel Aviv, Beyrouth et Istamboul (pas plus que les armes modernes et leurs munitions n'arrivent toutes seules en Mésopotamie).

GB

 
Lire la suite

L'effort franco-allemand décisif pour la défense de l'UE, dit Sylvie Goulard. Agence Reuters le samedi 20 mai 2017 14h59

21 Mai 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Europe supranationale, #Allemagne, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #L'armée française

L'effort franco-allemand décisif pour la défense de l'UE, dit Goulard

samedi 20 mai 2017 14h59
L'effort franco-allemand décisif pour la défense de l'UE, dit Sylvie Goulard. Agence Reuters le samedi 20 mai 2017 14h59
La nouvelle ministre des Armées, Sylvie Goulard, juge décisif l"effort à entreprendre avec l"Allemagne pour développer la défense européenne. /Photo prise le 18 mai 2017/

La nouvelle ministre des Armées, Sylvie Goulard, juge décisif l"effort à entreprendre avec l"Allemagne pour développer la défense européenne. /Photo prise le 18 mai 2017/

L'ex-députée européenne, germanophile et germanophone, qui a fait jusqu'ici toute sa carrière sous le signe de l'Europe, s'engage à faire progresser les projets de défense européens.

"Certains éléments existent déjà. D'autres sont à concevoir et développer afin de mieux assurer, en ces temps d'interdépendance, la sécurité de notre pays", dit-elle. "Dans cet effort, le travail avec l'Allemagne sera décisif."

"Nous devrons aussi veiller à ce que notre partenariat de défense et de sécurité avec le Royaume-Uni ne pâtisse pas de la sortie de ce pays de l'Union européenne", ajoute-t-elle.

Elle rejette tout idée de repli et promet de promouvoir l'effort de défense de la France "à son plus haut niveau", tout en améliorant le quotidien de ses forces.

"Votre ministre est une femme, une mère qui aura toujours à coeur de respecter la vie", fait par ailleurs valoir Sylvie Goulard. "Sachez que si l'impératif de sécurité de la Nation guidera toujours les décisions, le souci des hommes et des femmes concernés ne sera pas moins primordial."

La ministre des Armées devait rencontrer samedi après-midi des soldats de l'opération Sentinelle de lutte contre le terrorisme sur le territoire national.

 

(John Irish, édité par Emmanuel Jarry)

 

 
 
 
 

L'effort franco-allemand décisif pour la défense de l'UE, dit Goulard

samedi 20 mai 2017 14h59
 
 
1 / 1 PARIS

L'ex-députée européenne, germanophile et germanophone, qui a fait jusqu'ici toute sa carrière sous le signe de l'Europe, s'engage à faire progresser les projets de défense européens.

"Certains éléments existent déjà. D'autres sont à concevoir et développer afin de mieux assurer, en ces temps d'interdépendance, la sécurité de notre pays", dit-elle. "Dans cet effort, le travail avec l'Allemagne sera décisif."

"Nous devrons aussi veiller à ce que notre partenariat de défense et de sécurité avec le Royaume-Uni ne pâtisse pas de la sortie de ce pays de l'Union européenne", ajoute-t-elle.

Elle rejette tout idée de repli et promet de promouvoir l'effort de défense de la France "à son plus haut niveau", tout en améliorant le quotidien de ses forces.

"Votre ministre est une femme, une mère qui aura toujours à coeur de respecter la vie", fait par ailleurs valoir Sylvie Goulard. "Sachez que si l'impératif de sécurité de la Nation guidera toujours les décisions, le souci des hommes et des femmes concernés ne sera pas moins primordial."

La ministre des Armées devait rencontrer samedi après-midi des soldats de l'opération Sentinelle de lutte contre le terrorisme sur le territoire national.

 

(John Irish, édité par Emmanuel Jarry)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 

 
ChoixdePub

 
 

Lire la suite

Quand Sylvie GOULARD, nouvelle Ministre des Armées, se confiait au député Jacques MYARD : « je ne me sens pas française »…

20 Mai 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #L'armée française

Publié par El Diablo

Sylvie Goulard, nouvelle ministre des armées (source photo: le point)

Sylvie Goulard, nouvelle ministre des armées (source photo: le point)

Communiqué de Jacques Myard, député de la Nation

Un gouvernement d’opportunistes et d’idéologues !

La composition du gouvernement Macron / Philippe est l’illustration de l’incohérence et des contradictions inhérentes à la ligne politique du Président de la République.

En dehors de quelques ministres républicains comme Jean-Yves Le Drian et Gérard Collomb dont les qualités sont reconnues, ce gouvernement est un gouvernement d’opportunistes et d’idéologues !

Le ralliement d’Edouard Philippe, de Bruno Le Maire et de Gérald Darmanin est à inscrire dans l’ambition forcenée des intéressés qui ne pensent qu’à leur carrière, en étant prêts à toutes les trahisons, à tous les reniements ! C’est sans doute là la nouvelle morale politique voulue par le Président. Ce n’est pas la mienne !

Un seul point positif, on y verra plus clair au sein des Républicains, enfin sans eux !

Quant au camp des idéologues, on y trouve surtout des tenants de l’eurobéatitude, la nouvelle religion, ils détiennent la vérité et sont prêts à changer le peuple qui a l’insolence de ne pas voter comme ils l’ont décidé selon le fameux adage de Brecht !

Un point particulier pour Sylvie Goulard qui me confiait dans notre parcours commun au ministère des Affaires étrangères « Je ne me sens pas française » et c’est cette personne qui est placée au ministère de la Défense rebaptisé ministère des Armées, ça promet !!!

Quant au sieur Bayrou le poussin du jour, bien connu pour son immobilisme lorsqu’il fut ministre de l’Education nationale , on est rassuré d’avance sur la fermeté qu’il va mettre en oeuvre au ministère de la justice pour combattre la délinquance!

Ce gouvernement formé de personnalités aussi disparates et en complète opposition nous réserve un concert de couacs , c’est une certitude !

Jacques Myard

SOURCE : Facebook

Jacques Myard, député de la Nation

Jacques Myard, député de la Nation

Lire la suite

Chasseurs USA F-35 en Estonie et Bulgarie. Déployés dans les bases à quelques minutes de vol de la Russie.

7 Mai 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #La Russie, #La République, #La nation ., #Terrorisme, #L'armée française, #le nazisme

Chasseurs USA F-35 en Estonie et Bulgarie. Déployés dans les bases à quelques minutes de vol de la Russie.

 
Chasseurs USA F-35 en Estonie et Bulgarie. Déployés dans les bases à quelques minutes de vol de la Russie.

Deux chasseurs F-35 étasuniens sont arrivés le 25 avril dans la base aérienne d’Ämari, en Estonie, pour leur « premier déploiement d’entraînement en Europe » », c’est-à-dire pour leur premier exercice de guerre en Europe. Peu après, le 28 avril, deux autres chasseurs sont arrivés avec le même objectif dans la base aérienne de Graf Ignatievo en Bulgarie. Ils font partie du groupe de six F-35A Lightning II transférés le 15 avril des Etats-Unis à la base anglaise de Lakenheat.

 

C’est le premier « déploiement d’entraînement » de F-35 étasuniens outre-mer, communique la U.S. Air Force, en soulignant qu’il « renforce la sécurité de nos alliés Otan et partenaires européens et démontre notre engagement pour la sécurité régionale et mondiale ». Le ministre estonien de la défense Tsahkna a déclaré, à la cérémonie de bienvenue, qu’ « héberger un avion aussi avancé constitue une reconnaissance de l’important rôle joué par cette base ». Ämari est en effet la principale base de la mission Otan de « surveillance aérienne » de la Baltique, où des chasseurs-bombardiers fournis par roulement par les membres de l’Alliance (Italie comprise) sont prêts au décollage vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour « réagir rapidement aux violations de l’espace aérien ». La base se trouve à environ 200km du territoire russe et à environ 400km de l’enclave russe de Kaliningrad, qu’un chasseur peut rejoindre en quelques minutes. Stratégiquement importante aussi Graf Ignatievo, une des quatre bases USA en Bulgarie, à à peine plus de 500km du territoire russe.

Le choix de ces bases pour le premier exercice des F-35 en-dehors du territoire étasunien a de multiples objectifs. Avant tout celui de renforcer la « European Reassurance Initiative », l’opération lancée par les Etats-Unis en 2014 pour « rassurer » les alliés Otan et partenaires européens face à « une Russie qui veut de plus en plus s’imposer avec ses actions agressives ». Pour cette opération, dans laquelle entre le déploiement de la 3ème Brigade blindée US en Pologne, ont été attribués 3,4 milliards de dollars pour l’année fiscale 2017.

L’exercice des F-35 sert en même temps à « intégrer le nouveau chasseur de 5ème génération dans l’infrastructure Otan ». Pour le moment, communique la U.S. Air Force, on ne prévoit pas d’utiliser le F-35 dans la « surveillance aérienne » de la Baltique, mais « si nécessaire, le chasseur pourrait être utilisé au combat ».

Un autre objectif de l’exercice, effectué aux frontières de la Russie, est celui de tester la capacité du F-35 d’échapper aux radars russes. C’est en substance un essai d’attaque nucléaire : le nouveau chasseur est de fait destiné à être le principal vecteur de la nouvelle bombe nucléaire B61-12 par laquelle les USA vont remplacer les actuelles B-61 à partir de 2020. L’Italie disposera à la fois des F-35 et des B61-12, utilisables dans des opérations sous commandement USA.

Un objectif ultérieur de l’exercice est de démontrer que le nouveau chasseur de Lokheed Martin, malgré les nombreux problèmes techniques, est désormais « combat ready » (prêt au combat), en démentant les prévisions de ceux qui pensaient qu’il ne volerait jamais. Le 26 avril, Lokheed Martin a reçu un contrat de 109 millions de dollars pour l’upgrade (modernisation) d’un des nombreux software du chasseur. Le 1er mai, la société a reçu un autre contrat d’une valeur de 1,4 milliards de dollars, pour la production initiale de 130 F-35 Lightning II du lot 12, destinés aux Etats-Unis et à d’autres pays.

Il est maintenant essentiel que le chasseur « combat ready » soit utilisé dans une guerre pour être déclaré « combat proven », testé au combat. Dans l’attente, il est envoyé en Estonie et Bulgarie combattre la nouvelle guerre froide contre la Russie pour nous « rassurer », nous Européens.

Manlio Dinucci

Article original en italien :

 

Caccia Usa F-35 in Estonia e Bulgaria. Schierati nelle basi a pochi minuti di volo dalla Russia

Edition de jeudi 4 mai 2017 de il manifesto

https://ilmanifesto.it/cacciabombardieri-usa-f-35-schierati-in-estonia-e-bulgaria/

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Chasseurs USA F-35 en Estonie et Bulgarie. Déployés dans les bases à quelques minutes de vol de la Russie.
Lire la suite

Courrier du chef d'état major des armées

3 Avril 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #Terrorisme, #La guerre, #L'armée française

Courrier du chef d'état major des armées

Chef d’état-major des armées· lundi 27 mars 2017

 

Mon cher camarade,

 

Je vous écris ces quelques mots depuis l’Australie où je rencontre, en ce moment même, nos homologues militaires. Chaque semaine, des signaux, venus des cinq continents, accréditent l’idée d’une dégradation sécuritaire. Le monde semble, chaque jour, plus instable et plus incertain. Ici, à l’autre bout du monde, je le mesure tout autant. L’évolution n’a pas pu vous échapper ; vous êtes – ou vous serez bientôt – en première ligne.

Nul ne peut dire précisément, aujourd’hui, comment la situation évoluera demain. Le brouillard de la guerre s’épaissit. Le pire n’est pas certain, mais tout devient possible en raison de l’expansion du terrorisme islamiste radical et du comportement belliciste de certains Etats-puissance.

Ces deux types de menaces sont distincts, mais non disjoints. Dans les deux cas, les stratégies reposent sur l’imprévisibilité, l’intimidation et le fait accompli. Dans les deux cas, la conflictualité sort du seul champ physique pour se porter massivement sur le champ virtuel de l’information et du cyber. Dans les deux cas, l’élévation du niveau d’agression passe par la prolifération, les trafics d’armes ou le réarmement.

Car le monde réarme. Deux exemples simplement : l’Asie consacre, cette année, 100 milliards de dollars de plus que l’Europe à sa défense. De l’autre côté du Pacifique, les Etats-Unis projettent d’augmenter leur budget de 9% pour atteindre 639 milliards de dollars, en 2018.

Tout nous indique que nous avons changé d’époque. La France et, plus largement, le continent européen ne sont plus totalement préservés des crises, qui traversent un monde désormais ouvert et globalisé. Nous sommes entrés dans le temps du courage. Nous avons le devoir de regarder la réalité en face ; sans la noircir, ni l’exagérer mais avec le souci de l’exactitude et de la lucidité. C’est le retour de l’histoire.

Je le dis, à temps et à contretemps : face à ces menaces, notre modèle d’armée complet est la meilleure garantie de protection de la France et des Français.

Mais il y a une autre garantie, plus importante encore ? Cette garantie, nous l’avons en nous. C’est notre courage ; notre espérance ; notre sens du service ; nos valeurs. Vous le savez, les temps difficiles permettent souvent aux hommes, comme aux nations de développer ce qu’ils ont de meilleur. C’est le cas aujourd’hui. J’y vois une opportunité.

Sur ce plan, je voudrais terminer sur deux recommandations. Ce sont les deux attitudes à opposer, en priorité, à ces menaces. Etre vigilant, d’abord, pour ne pas être pris, à revers, par surprise. Garder l’œil ouvert. Veiller, ce qui signifie à la fois « rester éveillé » et « protéger ». Etre unis, surtout, car les menaces se nourrissent de la discorde. Elles prolifèrent sur le terreau de la division. Opposons à ces menaces notre unité, notre force, notre cohésion. Il n’y a rien de plus dissuasif !

Comme annoncé précédemment, je vous parlerai, dans ma prochaine lettre, des missions qui évidemment découlent des menaces.

 

Fraternellement,

 

Général d’armée Pierre de Villiers

 

L'armée française enrôle des aigles pour combattre les drones

Lire la suite

Des centaines de chars américains arrivent en Europe pour maintenir «la paix» aux frontières russes !!!

9 Janvier 2017 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #La Russie, #La République, #Ukraine, #La nation ., #Terrorisme, #La guerre, #le nazisme, #Politique étrangère, #Les média, #L'armée française

Des centaines de chars américains arrivent en Europe pour maintenir «la paix» aux frontières russes

Des centaines de chars américains arrivent en Europe pour maintenir «la paix» aux frontières russes © Capture d'écran de la video de Ruptly
Des chars américains arrivés en Allemagne
 

Les Etats-Unis ont à nouveau livré du matériel américain en Allemagne pour renforcer leur engagement auprès de leurs alliés contre la menace russe et s’assurer que l’UE resterait «libre, prospère et dans la paix».

Ces derniers jours, 2 800 unités de matériel militaire, dont des chars Abrams, des véhicules d’artillerie Paladin et des véhicules de combat Bradley, ainsi que 4 000 militaires américains ont été transportés jusqu'au port allemand de Bremerhaven, dans la cadre de l’opération Atlantic Resolve, dans le but de faire face à «l’agression russe».

«C’est une partie de nos efforts pour contenir l’agression russe, assurer l’intégrité de nos alliés et conserver une Europe entière, libre, prospère et dans la paix», a déclaré le lieutenant-général des forces aériennes Timothy M. Ray au sujet de ce nouveau déploiement militaire américain en Europe.

Des centaines de chars américains arrivent en Europe pour maintenir «la paix» aux frontières russes !!!
Des centaines de chars américains arrivent en Europe pour maintenir «la paix» aux frontières russes !!!

«C’est une partie de nos efforts pour contenir l’agression russe, assurer l’intégrité de nos alliés et conserver une Europe entière, libre, prospère et dans la paix», a déclaré le lieutenant-général des forces aériennes Timothy M. Ray au sujet de ce nouveau déploiement militaire américain en Europe.

Des centaines de chars américains arrivent en Europe pour maintenir «la paix» aux frontières russes !!!

Ces nouvelles forces seront envoyées d’abord en Pologne pour participer à des exercices militaires à la fin du mois, puis seront déployées dans plusieurs pays dont les pays baltes, la Bulgarie, la Roumanie et l’Allemagne.

Des centaines de chars américains arrivent en Europe pour maintenir «la paix» aux frontières russes !!!

L’armée américaine a également en projet de déployer 50 hélicoptères Black Hawk et 10 hélicoptères CH-47 Chinook, 24 hélicoptères Apache et 2 200 militaires.

L’Allemagne, le Canada et la Grande-Bretagne contribuent aussi au renforcement des forces de l’OTAN dans l’Est de l’Europe et déploieront 1 000 militaires chacun en Estonie, Lettonie et Lituanie.

L’opération Atlantic Resolve a débuté en 2014 après le référendum en Crimée qui a abouti à son rattachement à la Russie. Dans le cadre de cette opération, l’OTAN coordonne des manœuvres dans l’Est de l’Europe : en Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Roumanie, Bulgarie et Hongrie.

La Russie a condamné à plusieurs reprises les activités de l’OTAN près de ses frontières, les qualifiant d’«hostiles» et jugeant qu'elles «menaçaient sa sécurité nationale». En représailles, Moscou a déployé des armements sur ses frontières occidentales, et notamment dans l’enclave de Kaliningrad. Ses manœuvres militaires de grande échelle se sont tenues sur son territoire.

Lire aussi : Défense russe : on n'a fait aucun secret du déploiement des missiles Iskander-M près de Kaliningrad

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>