Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

[Yanninfo] Quand "la dette" domine le Monde - Karen Hudes, lanceuse d'alerte de la Banque mondiale, révèle comment l'élite mondiale dirige le monde.

12 Octobre 2013 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La mondialisation

Karen Hudes, lanceuse d'alerte de la Banque mondiale,  révèle comment l'élite mondiale dirige le monde  
 
   
Karen Hudes est diplômée de la Yale Law School et elle a travaillé dans le département juridique de la Banque mondiale depuis plus de 20 ans. En fait, quand elle a été congédiée pour avoir dénoncé la corruption à l'intérieur de la Banque mondiale , elle occupait le poste de Conseillère Senior. Elle était dans une position unique pour voir exactement comment l' élite mondiale dirige le monde , et les informations qu'elle révèle maintenant au public sont absolument stupéfiantes . Selon Hudes , l'élite utiliser un noyau très serré des institutions financières et des méga -sociétés pour dominer la planète. Le but est le contrôle. Ils veulent nous asservir tous à la dette , ils veulent asservir tous nos gouvernements à la dette, et ils veulent tous nos politiciens accros aux énormes contributions financières qu'ils canalisent dans leurs campagnes . Puisque l'élite détient aussi toutes les grandes sociétés de médias,  les grands médias ne nous informent jamais de ce secret : il ya quelque chose de fondamentalement mauvais dans la manière dont notre système fonctionne.

Rappelez-vous, ce n'est pas une " théorie du complot " qui dit ces choses. C'est une avocate -instruite à Yale- qui a travaillé à l'intérieur de la Banque mondiale depuis plus de deux décennies. Le résumé qui suit de son curriculum provient directement de son site ...

Karen Hudes a étudié le droit à Yale Law School et l'économie à l'Université d'Amsterdam . Elle a travaillé dans l' Export Import Bank américaine des États-Unis de 1980-1985 et dans le département juridique de la Banque mondiale de 1986 à 2007 . Elle a créé le Comité d' Organisation Non Gouvernementale de la Section du droit international de l' American Bar Association et le Comité sur le multilatéralisme et la responsabilité des organisations internationales de la branche américaine de l' International Law Association .

Aujourd'hui, Hudes s'évertue à dénoncer le système financier corrompu que l'élite mondiale utilise pour contrôler les richesses du monde. Lors d'une interview avec le New American , elle a discuté de la façon dont nous laissons ce groupe d' élites de dominer totalement les ressources de la planète sans réagir ...

Une ancienne de la Banque mondiale , l'avocate ex -Conseillère Senior Karen Hudes , affirme que le système financier mondial est dominé par un petit groupe de personnes corrompues , avides de pouvoir , centrées autour de la Réserve fédérale américaine privée . Le réseau a aussi pris le contrôle des médias pour couvrir ses crimes, at-elle expliqué . Dans une interview avec The New American , Hudes dit que quand elle a essayé de dénoncer les multiples problèmes à la Banque mondiale , elle a été congédiée pour ses efforts. Maintenant, avec un réseau de collègues dénonciateurs, Hudes est déterminée à dénoncer et mettre fin à la corruption. Et elle est convaincue de la réussite.

Citant une étude suisse explosive de 2011, publiée dans le Journal PLoS ONE sur le " réseau de contrôle de la société mondiale", Hudes  a souligné qu'un petit groupe d'entités - principalement des institutions financières et en particulier les banques centrales - exerce une énorme influence sur l'économie internationale dans les coulisses . " Ce qui se passe réellement , c'est que les ressources de la planète sont dominées par ce groupe", at-elle expliqué , ajoutant que les " accapareurs de pouvoir corrompu" ont réussi à dominer aussi les médias. «Ils sont autorisés à le faire. "

Auparavant , j'ai écrit au sujet de l'étude suisse que Hudes mentionne . Elle a été réalisée par une équipe de chercheurs de l'Institut fédéral suisse de technologie à Zurich , en Suisse. Ils ont étudié les relations entre les 37 millions d' entreprises et investisseurs du monde entier , et ce qu'ils ont découvert , c'est qu'il ya une « super- entité» de seulement 147 méga- corporations étroitement liées qui contrôlent 40 pour cent de l' ensemble de l'économie mondiale ...

Lorsque l'équipe a démêlé plus avant le réseau des détenteurs, elle a trouvé la plupart des éléments lui permettant de remonter jusqu'à une  « super- entité» de 147 entreprises encore plus étroitement liées - tous leurs biens étant détenus par d'autres membres de la super-entité- qui contrôle 40 pour cent de l'ensemble du réseau », explique Glattfelder . La plupart étaient des institutions financières. Le top 20 inclue Barclays Bank , JPMorgan Chase & Co et le groupe Goldman Sachs .

Mais l'élite mondiale ne se contente pas de contrôler ces méga-entreprises. Selon Hudes, elle domine également les organisations non élues, qui n'ont pas de compte à rendre, et qui contrôlent les finances de presque tous les pays de la planète. La Banque mondiale , le FMI et les banques centrales comme la Réserve fédérale contrôlent littéralement la création et la circulation de l'argent dans le monde entier .

Au sommet de ce système se trouve la Banque des règlements internationaux. C'est la banque centrale des banques centrales , et affichée ci-dessous une vidéo où vous pouvez regarder Hudes disant à Greg Hunter de USAWatchdog.com ce qui suit ...

«Nous n'avons pas à attendre de qui que ce soit qu'il vire la Fed ou la Banque des règlements internationaux. . . Certains Etats ont déjà commencé à reconnaître argent et l'or , les métaux précieux , en tant que monnaie "
 

La plupart des gens n'ont jamais entendu parler de la Banque des règlements internationaux, mais c'est une organisation extrêmement importante. Dans un précédent article , j'ai décrit comment cette « banque centrale du monde » est littéralement à l'abri des lois de tous les gouvernements nationaux ...

Une organisation internationale extrêmement puissante, dont la plupart des gens n'ont jamais entendu parler, contrôle secrètement la masse monétaire du monde entier. Elle est appelée la Banque des règlements internationaux , et c'est la banque centrale des banques centrales . Elle est située à Bâle, en Suisse, mais elle a aussi des succursales à Hong Kong et à Mexico. Il s'agit essentiellement d' une banque centrale non élue , qui n'a pas de compte à rendre au monde, qui bénéficie de l'immunité complète de la fiscalité et de la législation nationale. Même Wikipedia admet qu '«elle n'a de compte à rendre à aucun gouvernement national. " La Banque des règlements internationaux a été utilisé pour blanchir de l'argent pour les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, mais ces jours-ci le but principal de la BRI est de guider et de diriger le centre planifiée du système financier mondial . Aujourd'hui, 58 banques centrales mondiales appartiennent à la BRI , et elle a beaucoup plus de pouvoir sur la façon dont l'économie américaine ( ou toute autre économie , d'ailleurs) se portera au cours de la prochaine année que n'importe quel politicien. Tous les deux mois , les banquiers centraux du monde entier se réunissent à Bâle pour une «Réunion sur l'économie mondiale " . Au cours de ces réunions , des décisions sont prises qui affectent chaque homme, femme et enfant sur la planète, et pourtant, aucun d'entre nous n'a son mot à dire dans ce qui se passe . La Banque des Règlements Internationaux est une organisation qui a été fondée par l'élite mondiale, elle fonctionne pour le bénéfice de l'élite mondiale , et elle est destinée à être l'une des pierres angulaires du système économique mondial naissant .

Ce système n'est pas venu à l'existence par accident. En fait, l'élite mondiale a mis au point ce système depuis très longtemps . Dans un précédent article intitulé « Qui dirige le monde? Preuve qu'un noyau solide d' élitistes riches tire les ficelles », j'ai inclus une citation de Georgetown University , professeur d'histoire Carroll Quigley tirée d'un livre qu'il a écrit déjà en 1966, dans lequel il discutait des grands projets que l'élite avait pour la Banque des règlements internationaux ...

Les puissances du capitalisme financier avaient un autre but de grande envergure , rien de moins que de créer un système mondial de contrôle financier dans des mains privées capables de dominer le système politique de chaque pays et l'économie du monde dans son ensemble. Ce système devait être contrôlé de manière féodale par les banques centrales du monde agissant de concert, par des accords secrets obtenus dans des réunions privées fréquentes et des conférences. Le sommet du système devait être la Banque des règlements internationaux à Bâle , en Suisse, une banque privée possédée et contrôlée par les banques centrales du monde qui étaient elles-mêmes des sociétés privées .
 

Et c'est exactement ce que nous avons aujourd'hui.

Nous avons un système de «néo - féodalisme » dans lequel chacun d'entre nous et nos gouvernements nationaux sont asservis à la dette. Ce système est régi par les banques centrales et la Banque des règlements internationaux, et il transfère systématiquement les richesses du monde de nos mains entre les mains de l'élite mondiale .

Mais la plupart des gens n'ont aucune idée de ce que tout cela se passe parce que l'élite mondiale contrôle aussi ce que nous voyons, entendons et pensons. Aujourd'hui, il ya seulement six sociétés de médias géants qui contrôlent plus de 90 pour cent des nouvelles et des divertissements que vous regardez sur votre téléviseur aux États-Unis .

C'est le système insidieux que Karen Hudes cherche à dénoncer . Pour plus d'info , vous pouvez écouter Joyce Riley du Power Hour : son interview pendant une heure entière ici .

(voir lien de l'article)
Michael Snyder est le rédacteur du blog de ​​l'effondrement économique.
 
Article original en anglais ci-dessous : 
World Bank Whistleblower Karen Hudes Reveals How The Global Elite Rule The World
  
Posted on October 1, 2013 by Michael Snyder
Karen Hudes 300x300 World Bank Whistleblower Karen Hudes Reveals How The Global Elite Rule The World
Karen Hudes is a graduate of Yale Law School and she worked in the legal department of the World Bank for more than 20 years.  In fact, when she was fired for blowing the whistle on corruption inside the World Bank, she held the position of Senior Counsel.  She was in a unique position to see exactly how the global elite rule the world, and the information that she is now revealing to the public is absolutely stunning.  According to Hudes, the elite use a very tight core of financial institutions and mega-corporations to dominate the planet.   The goal is control.  They want all of us enslaved to debt, they want all of our governments enslaved to debt, and they want all of our politicians addicted to the huge financial contributions that they funnel into their campaigns.  Since the elite also own all of the big media companies, the mainstream media never lets us in on the secret that there is something fundamentally wrong with the way that our system works.
Remember, this is not some “conspiracy theorist” that is saying these things.  This is a Yale-educated attorney that worked inside the World Bank for more than two decades.  The following summary of her credentials comes directly from her website
Karen Hudes studied law at Yale Law School and economics at the University of Amsterdam. She worked in the US Export Import Bank of the US from 1980-1985 and in the Legal Department of the World Bank from 1986-2007. She established the Non Governmental Organization Committee of the International Law Section of the American Bar Association and the Committee on Multilateralism and the Accountability of International Organizations of the American Branch of the International Law Association.
Today, Hudes is trying very hard to expose the corrupt financial system that the global elite are using to control the wealth of the world.  During an interview with the New American, she discussed how we are willingly allowing this group of elitists to totally dominate the resources of the planet…
A former insider at the World Bank, ex-Senior Counsel Karen Hudes, says the global financial system is dominated by a small group of corrupt, power-hungry figures centered around the privately owned U.S. Federal Reserve. The network has seized control of the media to cover up its crimes, too, she explained. In an interview with The New American, Hudes said that when she tried to blow the whistle on multiple problems at the World Bank, she was fired for her efforts. Now, along with a network of fellow whistleblowers, Hudes is determined to expose and end the corruption. And she is confident of success.
Citing an explosive 2011 Swiss study published in the PLOS ONE journal on the “network of global corporate control,” Hudes pointed out that a small group of entities — mostly financial institutions and especially central banks — exert a massive amount of influence over the international economy from behind the scenes. “What is really going on is that the world’s resources are being dominated by this group,” she explained, adding that the “corrupt power grabbers” have managed to dominate the media as well. “They’re being allowed to do it.”
Previously, I have written about the Swiss study that Hudes mentioned.  It was conducted by a team of researchers at the Swiss Federal Institute of Technology in Zurich, Switzerland.  They studied the relationships between 37 million companies and investors worldwide, and what they discovered is that there is a “super-entity” of just 147 very tightly knit mega-corporations that controls 40 percent of the entire global economy
When the team further untangled the web of ownership, it found much of it tracked back to a “super-entity” of 147 even more tightly knit companies – all of their ownership was held by other members of the super-entity – that controlled 40 per cent of the total wealth in the network. “In effect, less than 1 per cent of the companies were able to control 40 per cent of the entire network,” says Glattfelder. Most were financial institutions. The top 20 included Barclays Bank, JPMorgan Chase & Co, and The Goldman Sachs Group.
But the global elite don’t just control these mega-corporations.  According to Hudes, they also dominate the unelected, unaccountable organizations that control the finances of virtually every nation on the face of the planet.  The World Bank, the IMF and central banks such as the Federal Reserve literally control the creation and the flow of money worldwide.
At the apex of this system is the Bank for International Settlements.  It is the central bank of central banks, and posted below is a video where you can watch Hudes tell Greg Hunter of USAWatchdog.com the following…
“We don’t have to wait for anybody to fire the Fed or Bank for International Settlements . . . some states have already started to recognize silver and gold, the precious metals, as currency”
 Most people have never even heard of the Bank for International Settlements, but it is an extremely important organization.  In a previous article, I described how this “central bank of the world” is literally immune to the laws of all national governments…
An immensely powerful international organization that most people have never even heard of secretly controls the money supply of the entire globe.  It is called the Bank for International Settlements, and it is the central bank of central banks.  It is located in Basel, Switzerland, but it also has branches in Hong Kong and Mexico City.  It is essentially an unelected, unaccountable central bank of the world that has complete immunity from taxation and from national laws.  Even Wikipedia admits that “it is not accountable to any single national government.“  The Bank for International Settlements was used to launder money for the Nazis during World War II, but these days the main purpose of the BIS is to guide and direct the centrally-planned global financial system.  Today, 58 global central banks belong to the BIS, and it has far more power over how the U.S. economy (or any other economy for that matter) will perform over the course of the next year than any politician does.  Every two months, the central bankers of the world gather in Basel for another “Global Economy Meeting”.  During those meetings, decisions are made which affect every man, woman and child on the planet, and yet none of us have any say in what goes on.  The Bank for International Settlements is an organization that was founded by the global elite and it operates for the benefit of the global elite, and it is intended to be one of the key cornerstones of the emerging one world economic system.
This system did not come into being by accident.  In fact, the global elite have been developing this system for a very long time.  In a previous article entitled “Who Runs The World? Solid Proof That A Core Group Of Wealthy Elitists Is Pulling The Strings“, I included a quote from Georgetown University history professor Carroll Quigley from a book that he authored all the way back in 1966 in which he discussed the big plans that the elite had for the Bank for International Settlements…
The powers of financial capitalism had another far-reaching aim, nothing less than to create a world system of financial control in private hands able to dominate the political system of each country and the economy of the world as a whole. This system was to be controlled in a feudalist fashion by the central banks of the world acting in concert, by secret agreements arrived at in frequent private meetings and conferences. The apex of the system was to be the Bank for International Settlements in Basle, Switzerland, a private bank owned and controlled by the world’s central banks which were themselves private corporations.
And that is exactly what we have today.
We have a system of “neo-feudalism” in which all of us and our national governments are enslaved to debt.  This system is governed by the central banks and by the Bank for International Settlements, and it systematically transfers the wealth of the world out of our hands and into the hands of the global elite.
But most people have no idea that any of this is happening because the global elite also control what we see, hear and think about.  Today, there are just six giant media corporations that control more than 90 percent of the news and entertainment that you watch on your television in the United States.
This is the insidious system that Karen Hudes is seeking to expose.  For much more, you can listen to Joyce Riley of the Power Hour interview her for an entire hour right here.
So what do you think about what Hudes is saying?  Please feel free to share your thoughts by posting a comment below…
Michael Snyder is the Editor of The Economic Collapse Blog.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lucien Pons 10/04/2015 14:54

Merci pour cette précision
Cordialement

Guéneron 10/04/2015 14:35

NB: il ne s'agit pas de La Banque mondiale, mais de la Banque des règlement internationaux située à Bâle, ou BIS pour les anglophones...
Bien à vous