Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucien PONS

la syrie - la libye - l'iran -

Après les FRAPPES FRANÇAISES en SYRIE: Quelques réactions politiques en France

15 Avril 2018 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #La Russie, #Terrorisme, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #La guerre, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013, #Daesch

Après les FRAPPES FRANÇAISES en SYRIE: Quelques réactions politiques en France
Après les FRAPPES FRANÇAISES en SYRIE: Quelques réactions politiques en France
Après les FRAPPES FRANÇAISES en SYRIE: Quelques réactions politiques en France

Le Mouvement de la Paix :

 

Cette nuit la France a procédé à des frappes sur la Syrie. Multiplions les interventions en direction de l'opinion publique, des médias et des élus pour dire notre opposition à une nouvelle escalade. Vous pouvez aussi écrire au Président Macron …

 

Le Parti communiste français :

 

Syrie une nouvelle escalade guerrière sans espoir 

Après le très probable bombardement chimique particulièrement ignominieux effectué par le régime syrien sur la population de la Ghouta [*] , les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France viennent de réaliser une attaque punitive contre plusieurs sites qu' ils ont identifiés comme étant les centres de production d’armes chimiques du régime.

L’engrenage d’actions militaires unilatérales et illégales vient donc de connaître une nouvelle escalade guerrière sans que cela ne puisse ouvrir le moindre espoir de règlement du conflit syrien. L’ONU a été une nouvelle fois mise hors-jeu. Les trois pays qui ont frappé cette nuit prétendent envoyer un message de fermeté et de force du « camps occidental " contre la Syrie , et aussi contre son allié,  la Russie. Ce faisant, la France joint son action à celle de Donald Trump qui est le premier à bafouer le droit international, comme il vient de le faire dans le conflit israélo-palestinien. La France parle de fermeté quand elle n’en affiche aucune face à l’entrée de l’armée turque sur le territoire d’Afrine, ni face à sa politique de nettoyage ethnique  contre la population kurde.
Le message de la France continue ainsi de se brouiller et de perdre toute efficacité politique  dans cette région  si sensible.

Le Président de la République  a annoncé une discussion au Parlement ...après le déclenchement de l’intervention de nos forces armées -une pratique impensable dans d’autres pays qu’on nous cite si souvent en exemple, comme l’Allemagne ! Il est nécessaire que ce débat permette au moins d’exiger un changement de cap pour notre politique internationale au Proche-Orient, afin que la France œuvre enfin pour un règlement  politique global de tous les conflits de la région qui mettent en danger la paix dans le monde. L’après Daesh ne doit pas transformer la Syrie en un champ de manœuvre et de partage au service des logiques des grandes puissances. Le PCF soutient l’appel du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres pour la tenue d’une conférence internationale de règlement politique et de paix pour la région sous l’égide de l’ONU.

Le 14/04/2018

 

[*] Curieusement, le PCF utilise le terme "très probable" qui tend évidemment à valider implicitement les arguments de Trump, de Th. May et de Macron utilisées pour justifier leur agression impérialiste - Est-il le seul parti politique à disposer d'informations impartiales à ce sujet ?  El Diablo

 

Adrien Quatennens (La France Insoumise) :

Le suivisme d’Emmanuel Macron est irresponsable et dangereux. Si détestable que soit le régime d’El-Assad, on ne fait pas respecter le droit international en le violant soi-même. Si l’objectif visé est la paix, la France gagnerait à être non-alignée. Non à la guerre !


Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) :

1/2 Les frappes contre la Syrie se font sans preuve, sans mandat de l'ONU et contre elle, sans accord européen et sans vote du Parlement français. Et cela sans aucune perspective politique en Syrie.

2/2 C'est une aventure de revanche nord-américaine, une escalade irresponsable. La France mérite mieux que ce rôle. Elle doit être la force de l'ordre international et de la paix.


Eric Coquerel (La France insoumise) :

Une fois de + la France suit les USA dans une intervention militaire hors ONU, sans vote du parlement. La décision de Emmanuel Macron est irresponsable. Elle n’améliorera en rien le sort des peuples de la région mais aggrave les risques de conflit généralisée.
 

Olivier Faure (Parti socialiste) :

Les attaques chimiques répétées du régime de Damas contre son peuple imposaient une réaction.


Valérie Boyer (Les Républicains) :

Syrie : Alors que la France a totalement été absente dans la lutte contre le terrorisme, Emmanuel Macron entre ds cette escalade de la violence malgré les mises en garde de l'ONU. Nous nous soumettons ainsi à la politique américaine contre la Russie... pour quels résultats ?


Julien Aubert (Les Républicains) :

Pour la première fois de son histoire, la France d’Emmanuel Macron n’est pas du coté du droit. En bombardant sans l’aval du conseil de sécurité un pays souverain, comme Bush en Irak, elle détruit le système légal ONU dont elle est une des premières bénéficiaires (véto).

 

Bruno Retailleau (Les Républicains) :

Frappes Syrie : ajouter la guerre à la guerre n'a jamais fait avancer la paix. En s'alignant sur les US la France affaiblit sa diplomatie.

Frappes en Syrie : de l'eau au moulin du terrorisme islamiste en alimentant l'idée d'un Occident contre le monde arabe ?


Nicolas Dupont-Aignan (Debout La France) :

Emmanuel Macron et Donald Trump jouent aux apprentis sorciers. Je condamne totalement cette intervention en Syrie qui est sans issue.


Florian Philippot (Les Patriotes) :

Voir la France réduite au rôle de supplétif des faucons contre la paix du monde et ses propres intérêts est toujours une souffrance. Frappes irresponsables en Syrie

De plus en plus Macron est à Trump ce que Blair fut à Bush

 

François Asselineau (UPR) :

Communiqué de presse
Suite à la décision solitaire et illégale d’Emmanuel Macron de frapper militairement en Syrie, je demande aux parlementaires d’engager la destitution du président de la République, selon l’article 68 de la Constitution.


Jean Frédéric Poisson (Parti Chrétien Démocrate) :

Frappes en Syrie : Emmanuel Macron commet une double faute : soumission de la France à la diplomatie américaine et violation du droit international ! C’est totalement irresponsable.


Marine Le Pen (FN) :

Ces frappes contre la Syrie nous engagent dans une voie aux conséquences imprévisibles et potentiellement dramatiques. La France perd à nouveau une occasion d'apparaître sur la scène internationale comme une puissance indépendante et d'équilibre dans le monde.

 

SOURCES DIVERSES : Twitter - site des organisations

 

Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

« Ne m'appelez plus jamais « France »,  Macron a déclaré la guerre pendant la nuit du 14 avril 2018! Texte de Lucien Pons

14 Avril 2018 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #La Russie, #La guerre, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013, #Daesch, #Terrorisme, #La Syrie - La Libye - l'Iran -

« Ne m'appelez plus jamais « France »,   Macron a déclaré la guerre pendant la nuit du 14 avril 2018! Texte de Lucien Pons

« Ne m'appelez plus jamais « France »,

 Macron a déclaré la guerre pendant la nuit du 14 avril 2018!

 

Bonjour

 

« Ne m’appelez plus jamais « France » chantais Michel Sardou. La transgression, la trahison de l’essence de ce pays qui est le mien par ce gouvernement atlantiste jusqu’à la moelle, me laisse sans voix et en prise à une froide colère. Au nom de qui le président Macron a-t-il déclaré la guerre la nuit du 14 avril 2018 sans l’aval de l’Assemblée Nationale ? Ces pratiques de dictateur d’une quelconque république bananière devraient provoquer la chute du régime si nous étions quelque peu souverains.

 

Voici le SMS/Tweet du président Macron adressé à ses sujets pour les informer de sa félonie.

 

«La ligne rouge fixée par la France en mai 2017 a été franchie. J’ai donc ordonné aux forces armées françaises d’intervenir cette nuit, dans le cadre d’une opération internationale menée en coalition avec les Etats-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni et dirigée contre l’arsenal chimique clandestin du régime syrien», a déclaré Emmanuel Macron dans un communiqué diffusé dans la nuit.

 

Cordialement

Lucien PONS

 

 

Voici quelques liens supplémentaires pour étayer une opinion

 

EN CONTINU : Trump déclenche une opération militaire en Syrie avec Paris et Londres

https://francais.rt.com/international/49757-live-operation-militaire-en-syrie

 

La Syrie frappée alors qu'elle avait «une chance d'avoir un avenir pacifique», regrette la Russie

https://francais.rt.com/international/49759-syrie-frappee-alors-quelle-avait-chance-avenir-pacifique

 

 

Du mauvais côté d’un conflit ; Général (2s) Henri Roure

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article9777

 

Projet de Résolution Russe sur la Goutha : un vote à l’ONU qui en dit long par Dominique DELAWARDE

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article9774

 

« Trump le twitteur contre la Russie » par Bruno Adrie

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article9771

 

Pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré Appel pluraliste (pétition)

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article6031

 

«False flag» et «immoralité» : un ancien ambassadeur de France analyse pour RT la crise syrienne

https://francais.rt.com/entretiens/49665-false-flag-paris-botte-neoconservateurs-ancien-ambassadeur-analyse-rt-crise-syrienne

 

Syrie : Poutine met Macron en garde contre tout "acte irréfléchi et dangereux".  Le journal Challenges

https://www.challenges.fr/monde/moyen-orient/syrie-poutine-met-macron-en-garde-contre-tout-acte-irreflechi-et-dangereux_580691

 

[RussEurope-en-Exil] Syrie : frappes à dingues ? par Jacques Sapir

https://www.les-crises.fr/russeurope-en-exil-syrie-frappes-a-dingues-par-jacques-sapir/

 

Violant à nouveau la loi internationale, sans mandat de l’ONU, secondés par les régimes vassalisés de Paris et de Londres, les Etats-Unis ont agressé la Syrie, portant la guerre sur son territoire !

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article9784

 

Allons enfants…Halte à la guerre infâme ! par Michel Raimbaud

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article9781

 

Syrie : « Pour peser, la France doit s’affranchir de l’alliance atlantique » Par Mezri Haddad

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article9778

 

La fin de l’histoire, le roi est nu ! Strategika51

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article9782

 

Lettre ouverte à Emmanuel Macron: La simulation, du «faux drapeau», ne peut en aucun cas vous autoriser à engager une guerre contre la Syrie et ses alliés. Par Jean-Yves Jézéquel

https://www.mondialisation.ca/lettre-ouverte-a-emmanuel-macron-la-simulation-du-faux-drapeau-ne-peut-en-aucun-cas-vous-autoriser-a-engager-une-guerre-contre-la-syrie-et-ses-allies/5624635

 

Communiqué de l'UPR, suite à la décision solitaire et illégale d’Emmanuel Macron de frapper militairement en Syrie

https://www.upr.fr/actualite/france/suite-a-la-decision-solitaire-et-illegale-demmanuel-macron-dintervenir-militairement-en-syrie-francois-asselineau-demande-aux-parlementaires-dengager-la-destitution-du-president-d

 

Les Russes n’en reviennent pas par Israël Adam Shamir

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article9775

 

Déclaration de Vladimir Poutine suite aux frappes occidentales en Syrie

https://fr.sputniknews.com/international/201804141035945175-poutine-declaration-frappes-occidentales-syrie/

 

«Il s’agit de crimes de guerre»: la Toile dénonce les frappes occidentales en Syrie

https://fr.sputniknews.com/international/201804141035947121-toile-frappes-syrie/

 

L'idéologie salafiste djihadiste c' est carrément du wahhabisme saoudiens. Par Denis Cloutier.

https://www.facebook.com/denis.cloutier.39?fref=ufi

 

Jean Lassalle ne se reconnaît pas dans les décisions de Macron : «J'ai honte» (ENTRETIEN) . Le 14 avr. 2018

https://www.youtube.com/watch?v=DpgUNgmyYaE

https://francais.rt.com/entretiens/49831-jean-lassalle-ne-se-reconnait-pas-dans-decisions-macron-jai-honte-entretien

Lire la suite

Jean Lassalle ne se reconnaît pas dans les décisions de Macron : «J'ai honte» (ENTRETIEN) . Le 14 avr. 2018

14 Avril 2018 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #La Russie, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #Terrorisme, #La guerre, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013, #Daesch

Jean Lassalle ne se reconnaît pas dans les décisions de Macron : «J'ai honte» (ENTRETIEN)
Jean Lassalle au 71ème congrès annuel des fermiers, Brest, mars 2017, illustration

Jean Lassalle au 71ème congrès annuel des fermiers, Brest, mars 2017, illustration

Revenant sur les frappes de la nuit du 13 au 14 avril où les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont frappé différents sites impliqués dans la production d'armes chimiques en Syrie, Jean Lassalle a qualifié Macron sur RT d'«un homme irréfléchi».

Le député des Pyrénées-atlantiques, Jean Lassalle, a accordé un entretien à RT France le 14 avril au cours duquel, il s'est dit «atterré» par l'attitude de la France. «Qu'est-ce qui a changé en six mois ? Qu'est-ce qui a changé en huit jours, pour aller frapper avec [...] le président Trump ? Qu'est-ce qui s'est passé pour que les Anglais nous retrouvent, par hasard, en plein Brexit ? Qu'est-ce qui s'est passé pour qu'on parte avec l'Arabie saoudite, dont chacun sait le rôle qu'elle a eu dans l'émergence de Daesh et d'al-Nosra?», s'est-il interrogé.

Et le député du groupe Les Résistants d'ajouter, ironique : «La France va le [Bachar el-Assad] frapper très courageusement au moment où il finit de libérer son pays.»

Puis, Jean Lassalle déplore l'attitude de l'actuel locataire de l'Elysée : «Je ne me reconnais pas du tout dans les décisions de Monsieur Macron, que je désapprouve totalement. Je retrouve le pire visage de la France, aujourd'hui. J'ai honte, profondément.» 

«La France, hélas, paiera les conséquences des décisions d'un homme irréfléchi, qui a voulu se faire valoir. Malheureusement, je crains fort que nous n'en payions le prix du sang dans quelques mois, peut-être un petit peu plus tard», a encore prévenu le candidat malheureux à la dernière élection présidentielle.

Lire aussi : Trump se félicite des «frappes parfaitement exécutées» et remercie la France et le Royaume-Uni

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur

Lire la suite

L'idéologie salafiste djihadiste c' est carrément du wahhabisme saoudiens. Par Denis Cloutier.

14 Avril 2018 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Europe supranationale, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #La Russie, #Terrorisme, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #La guerre, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013, #Daesch

l'idéologie salafiste djihadiste c' est carrément du wahhabisme saoudiens.
Ils sont présent en Irak, Syrie et Libye avec l' aide des occidentaux .
De par le passé ils n'ont jamais hésité a se servir de gaz chlorés sur leurs champs d' opération

De l'été 2014 à l'hiver 2017, il forme un proto-État en Irak et en Syrie où il met en place un système totalitaire. Son essor est notamment lié aux déstabilisations géopolitiques causées par la guerre d'Irak et la guerre civile syrienne

L'idéologie salafiste djihadiste c' est carrément du wahhabisme saoudiens. Par Denis Cloutier.
L'idéologie salafiste djihadiste c' est carrément du wahhabisme saoudiens. Par Denis Cloutier.
Lire la suite

«Il s’agit de crimes de guerre»: la Toile dénonce les frappes occidentales en Syrie

14 Avril 2018 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Comité pour une Nouvelle résistance, #La France, #AMERIQUE, #L'OTAN., #La Russie, #Terrorisme, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #La guerre, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013, #Daesch

«Il s’agit de crimes de guerre»: la Toile dénonce les frappes occidentales en Syrie
«Il s’agit de crimes de guerre»: la Toile dénonce les frappes occidentales en Syrie
© Sputnik . Hassan Hashem
 

Les frappes effectuées par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni n’ont pas laissé de marbre les internautes. Ils ont dénoncé cette attaque «contestable du point de vue juridique» qui a été basée sur une attaque chimique présumée toujours dans l’attente de preuves.

La Toile a vivement réagi à une série de frappes menées par les États-Unis dans la nuit du 13 au 14 avril contre la Syrie. De nombreux hommes politiques, experts, journalistes et internautes ordinaires ont fait part de leur avis concernant cette action militaire.

Jeremy Corbyn, leader du Parti travailliste britannique, a dénoncé cette «action contestable du point de vue juridique».

«Les bombes ne sauveront pas les vies et n'amèneront pas la paix. Cette action contestable du point de vue juridique risque d'agraver davantage […] un conflit qui est déjà épouvantable et rend la responsabilité pour les crimes de guerre et l'utilisation d'armes chimiques moins probable», a-t-il écrit sur sa page Facebook en ajoutant que le Royaume-Uni ne devait pas obéir aux instructions américaines et risquer la vie des militaires britanniques.

Un autre politicien britannique Nigel Farage, fondateur et ancien leader du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni, a rappelé le parcours «terrible» des interventions britanniques au Proche-Orient.

«Je l'ai déjà dit et je le dirai encore une fois. Nos antécédents d'interventions en Syrie et au Proche-Orient sont terribles.»


​Sharmine Narwani, spécialiste en politique du Proche-Orient, a indiqué dans son tweet que les frappes avaient été menées par le Royaume-Uni, la France et les États-Unis la veille du début de la mission de l'OIAC qui doit enquêter sur l'attaque chimique présumée à Douma.

«Cela en dit beaucoup», a-t-elle résumé.

​Louise Raw, journaliste et historienne britannique, a également fustigé son gouvernement pour avoir participé à la série de frappes contre la Syrie.

«Nous nous souviendrons de ce gouvernement comme d'un ministère de meurtre. L'un de ses résultats remarquables est le bilan des morts: en commençant par la famine, l'augmentation du nombre de sans-abris, la réduction du NHS [National Health Service, ndlr], la réduction des effectifs de la police; désormais la Syrie, et les futures morts dans les rues à cause de la radicalisation qui suivra.»

​Hicham Yezza, rédacteur en chef de la revue britannique Ceasefire, estime que l'action militaire entreprise par Paris, Washington et Londres ne sert que des objectifs politiques intérieurs à court terme et ceux de l'industrie militaire.

«#SyriaStrikes [les frappes en Syrie, ndlr] rendront furieux tant les opposants que les supporters de l'intervention (ces derniers puisqu'ils trouvent que cela ne va pas assez loin). Il semble que ce n'est bénéfique que pour les intérêts politiques à court terme de [Donald] Trump, [Theresa] May et [Emmanuel] Macron.»​

​Angela Rayner, députée britannique pour la circonscription d'Ashton-under-Lyne, s'est déclarée «paralysée» par la décision de Theresa May.

«L'OIAC devait commencer son enquête aujourd'hui. En tant que représentant des habitants d'Ashton-under-Lyne j'ai été paralysée par la décision de notre Première ministre de bombarder la Syrie. Je m'inquiète de comment notre mesure peut arrêter l'utilisation des armes chimiques et ramener la paix.»

​Les hommes politiques français ont également participé aux discussions sur les réseaux sociaux.

Karim Ouchikh, conseiller régional d'Île-de-France, a souligné que l'attaque contre la Syrie avait été ordonnée «sans preuves absolues». De plus, le politicien a critiqué le rapport français sur l'attaque chimique présumée à Douma en le qualifiant de «très, très contestable.»

​Ce rapport a été aussi critiqué par un spécialiste en géopolitique Pierre-Emmanuel Thomann qui l'a même qualifié d'«imposture».

​Nicolas Dhuicq, maire de Brienne-le-Château, a fait part de sa colère et de sa honte provoquées par la décision d'Emmanuel Macron de participer à cette opération. Selon lui, il s'agit d'«aveuglement» et de «félonie».

De nombreux internautes français ont dénoncé le rôle que la France a joué dans cette attaque

Il y a aussi ceux qui ont fait remarquer que la paix en Syrie était en train de s'installer quand Washington, Paris et Londres ont pris la décision de la bombarder.

«La paix s'est presque installée en Syrie et puis les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont décidé de déclencher une guerre contre ce pays. Sans preuves d'une attaque chimique. Qu'est-ce qui se passe dans ce monde. Il s'agit des crimes de guerre contre la population civile et leur pays.»

 
Lire la suite