Le blog de Lucien PONS

Articles récents

Pour les États-Unis, l’État islamique "va au-delà de tout autre groupe terroriste" . Article du Monde.fr

22 Août 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013, #L'OTAN.

Pour les États-Unis, l’État islamique "va au-delà de tout autre groupe terroriste" (non, sans blague !)
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/08/22/pour-les-etats-unis-l-etat-islamique-va-au-dela-de-tout-autre-groupe-terroriste_4475071_3218.html

À mon humble avis, vu le mode opératoire du tueur (de Nations) en série nommé Oncle Sam (mode opératoire qui ne change guère au fil des ans), ça semble très clair :

Sous prétexte de faire la guerre à "l'État islamique au Levant", dont le secrétaire d'État à la défense Chuck Hagel dit qu'il est "incroyablement bien financé", mais sans jamais dire qui le finance (le Qatar), les Américains cherchent à intervenir militairement (depuis le temps !) en Syrie.

D'ailleurs, le général en chef Martin Dempsey annonce clairement la couleur, puisqu'il précise que pour défaire ces vilains djihadistes, il faudra s'y attaquer "aussi (surtout...) en Syrie, là où ils se sont formés (tous seuls, comme des grands ?) et où ils sont les plus forts" (oubliant de dire que ces "djihadistes" ont principalement été formés en Jordanie et en Turquie, pays alliés et vassaux des États-Unis...).

Et le hasard faisant en général (et même toujours) bien les choses lorsque les Américains veulent attaquer un pays, les "djihadistes" de l’État islamique au Levant viennent d'avoir la bonne idée de décapiter un journaliste américain, et comme ils aiment bien frimer, de filmer la scène pour refiler la vidéo aux médias américains via les réseaux sociaux.

Ce qui fait écrire au très pertinent journal Le Monde :

"L'assassinat du journaliste américain James Foley, et la diffusion de la vidéo du meurtre, a visiblement incité les États-Unis à prendre davantage la parole.
L'ambassadeur américain en Irak, Chris Hill, a résumé la situation en déclarant à une journaliste de la BBC :
« Je pense que lorsque des millions d'Américains ont vu cela, ils ont décidé de s'attaquer à ces mec
s »."

Moi, ça me rappelle furieusement la déclaration de Bush junior au lendemain du 11 septembre qui avait dit devant les caméras du monde entier un truc dans le genre "Les types qui ont fait ça vont entendre parler de nous...".

Pour les États-Unis, l’État islamique "va au-delà de tout autre groupe terroriste" . Article du Monde.fr

22/08/14 – lettre d'info de FC – La France va mal, Hollande, lui, va bien ! Un congrès et vite ! Articles & vidéos à consulter. Par Marc Jutier.

22 Août 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Economie, #Politique intérieure, #La nation ., #La mondialisation

22/08/14 – lettre d'info de FC – La France va mal, Hollande, lui, va bien ! Un congrès et vite ! Articles & vidéos à consulter.

En ligne ici : http://bit.ly/1wgqNKU

La France va mal.

Cette semaine les chiffres relatifs à l’état de l’économie Française sont sortis. Ils sont catastrophiques. Après plus de 2 ans aux commandes du pays, François Hollande et son gouvernement affichent un bilan qui démontre leur totale incompétence. Ils veulent et s'agitent que pour la croissance et ils n'y arrivent pas ! Jugez plutôt.

Croissance au 2e trimestre 2014 : nulle, comme la croissance au 1er trimestre. On ne sait pas quelle voyante Michel Sapin, le ministre des finances, est allé voir pour affirmer que sur l’ensemble de l’année, la croissance devrait atteindre 0,5%. Chez moi, 0 + 0 + 0 + 0, ça fait la tête à toto et toujours 0, non pas 0,5. Et encore, ça, c’est dans l’hypothèse où on fait aussi bien au 3e et 4e trimestre, c’est-à-dire 0. Si jamais on faisait moins, on aurait une « croissance négative » comme nous racontent les journalistes qui n’osent parler de récession de peur de se faire virer. Le déficit du PIB, lui, sera supérieur à 4% nous annonce le même Sapin après avoir regardé dans sa boule de cristal. La principale conséquence de ce déficit, la France va la sentir passer l’année prochaine. La commission Européenne a en effet donné 2 ans à la France pour revenir dans les clous de Maastricht et réduire son déficit sous la barre des 3%. Une procédure d’infraction a été engagée contre la France. Concrètement, si en 2015 nos dirigeants nous infligent un déficit supérieur à 3% nous allons prendre une amende record dans la poire. Le montant de cette amende sera au minimum de 4 milliards d’euros… 4 milliards d’euros, au choix, 100 Airbus, 200 rames de TGV, 18 000 appartements, ou encore 1 an de SMIC net pour 300 000 personnes. Bref, ils n'ont toujours pas compris que le dogme de la croissance c'est terminé !

Hollande, lui, va bien !

Après nous avoir gratifié en début d’année de splendides photos où il tient son garde du corps par la taille au moment de se rendre en scooter à une partie de jambes en l’air chez sa maîtresse, le président de la République Française fête maintenant son anniversaire et se dore la pilule sur la Côte d’Azur. 60 ans et pas un cheveu blanc. Il est entouré de ses enfants, nous dit-on. Pas de Ségolène, bien sur, pas de Valérie non plus, mais toujours pas non plus de Julie officielle. Notre Don Juan national a aussi profité de ce mois d’août dans le sud pour organiser en grandes pompes une revue aérienne et navale dans la rade de Toulon afin de commémorer le débarquement de 1944. De nombreux chefs d’états Africains sont invités. Les fleurons de la marine Française défilent majestueusement, creusant un peu plus le déficit de la France et la tombe politique de Hollande. Qui vous a dit que la France n’avait pas d’argent ? Dans son discours, Hollande parle de la France, « 5e puissance économique mondiale et qui entend le rester… ». Et oui, la méthode Coué fait maintenant office de stratégie officielle à l’Élysée.

La France a beaucoup d’argent.

Hollande n’est pas seulement un coureur de jupons, il est aussi un grand chef de guerre. Mali, Tchad, Centrafrique, la France intervient beaucoup en Afrique, sous prétexte de traquer le fantôme de Ben Laden. En 2013, d’après le Canard Enchaîné qui s’est procuré une note de l’état-major des armées, le surcoût lié à l’aventurisme militaire de Hollande s'élève à plus d’un milliard d’euro (1,257 pour être précis). Ce n’est pas tout. Comme la France est un pays riche, très riche, notre président a aussi décidé de punir Poutine parce qu’il ne veut pas rester les bras croisés devant le massacre de milliers de civils en Ukraine. Mais les sanctions de la France contre la Russie se retournent contre nous. La mise en place de l’embargo sur les produits alimentaires Français par la Russie devrait nous coûter environ 750 millions d’euros. Pour couronner le tout, on nous parle maintenant de ne pas livrer les navires de guerre commandés par la Russie. Outre l’image lamentable que nous donnerions aux pays étrangers, celle d’un partenaire peu fiable qui est capable de rompre des contrats commerciaux sur simple demande des Américains, cela nous coûterait plus de 2 milliards d’euros. Le remboursement de la commande, plus un milliard de pénalités.

Et puis maintenant, il y a le Kurdistan.

Il n’y a plus un centime pour augmenter le SMIC, rembourser des médicaments ou financer des grands travaux mais il y en a pour envoyer des soldats au Mali et des armes au Kurdistan. Il paraît qu’au Kurdistan, on ne jure plus que par la France et par Hollande. Alors que chez nous, la côte de popularité de Hollande dépasse difficilement les 20%, au Kurdistan, elle est de 99%. Mieux que Poutine en Russie. Alors bien sur, on se réjouit tous que des hommes vont pouvoir tuer d’autres hommes avec des armes et des munitions françaises. Surtout quand il s'agit d'aider des Kurdes contre des terroristes que la France a armé pour combattre en Syrie. Mais bon, compte tenu de l’état de nos finances publiques et des amendes record qu’on va devoir payer à la commission Européenne à cause de nos déficits, on ne comprend plus bien. Mais d'où sort-il tout cet argent ? On nous prendrait pas un peu pour des c.. ?

Prenez-le !

Vous savez quoi, Kurdes d’Irak ? On vous aime bien. On est ravi de vous aider. On vous aime tellement que notre président, on vous le laisse. On vous le donne. C’est cadeau. Gratuit, en bonus avec les armes. On peut même vous payer pour le prendre, ça nous coûtera moins cher que s’il reste chez nous. Parce que nous, vraiment, on n’en peut plus. Prenez-le, par pitié. 2017: Hollande président… du Kurdistan

Nous voulons un congrès, un point c’est tout !

http://www.socialistes-contre-austerite.fr/nous-voulons-un-congres-un-point-cest-tout/

Alors que le choix de l’exécutif de mener une « politique de l’offre » n’a été ni débattu ni acté par notre parti ;

Alors que tous les jours cette orientation macroéconomique montre ses limites et n’aboutit à aucun résultat concret et positif ;

Alors que cette action gouvernementale se fait au détriment de nos concitoyens quand une politique de relance aurait pu permettre, par exemple, à l’État et aux collectivités locales d’investir, et donc de créer de l’emploi direct et indirect ;

Alors que nos concitoyens et plus spécifiquement nos électeurs se détournent de plus en plus de la politique en général et de la gauche en particulier faute de projets clairement distincts de ceux de la droite, comme les échecs des municipales et des européennes l’ont amplement démontré ;

Nous ne pouvons rester passifs et demandons l’organisation rapide d’un congrès du Parti Socialiste afin qu’un débat et un vote sur ces orientations si problématiques et si peu fédératrices à gauche aient lieu. Les militants ont le droit et le devoir de s’exprimer et les sympathisants et les électeurs le droit de savoir pour quelle politique ils votent.

Rappelons que les statuts du Parti Socialiste prévoient un congrès ordinaire pour la mi-quinquennat, soit dès la fin de l’année 2014 ; les « états généraux », prévus à cette date, ne sauraient en aucun cas se substituer à ce congrès nécessaire et urgent où les militants pourront se déterminer sur la politique qu’ils estiment devoir être mise en œuvre alors que les socialistes sont au pouvoir.

Dans tous les cas, on ne peut demander à qui que ce soit d’être en adéquation avec des choix faits en son nom mais pris sans son assentiment ; surtout lorsque ces décisions amènent des échecs patents et récurrents.

Notre parti a besoin de se redresser et de rependre la parole, par un vote, un vote de TOUS les militants. C’est un préalable pour rassembler la gauche et redresser enfin le pays !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Pour gagner le prochain congrès nous devons nous retrouver unis sur l'idée évidente qu'il doit y avoir des primaires citoyennes en 2016 quel que soit le bilan du président sortant. Les hollandistes pourront difficilement soutenir que leur candidat est le mieux placé pour battre la droite ! N'importe qui ou presque et en particulier un candidat qui ne sera pas issu du gouvernement hollande, ferait un meilleur score qu'Hollande au premier tour de l'élection. De plus, les français ont exprimé leur désamour pour les « têtes de gondoles » actuelles dans plusieurs sondages. Il est clair que les français veulent de nouvelles têtes. Les français ont compris que l'UMP comme les gouvernements Hollande se sont alignés sur l'agenda de l'oligarchie financière (Bilderberg) et c'est une des raisons majeures qui fait qu'ils se retournent vers le FN. En ce qui concerne le programme que nous devons présenter, l'invective contre la politique absurde et inefficace du social-libéralisme ni même la proposition d'une politique économique néo-keynésienne ne suffiront pour regagner la confiance des français. Il faudra arriver avec une idée forte et nouvelle, une idée qui brise véritablement le pouvoir de la finance, la réforme monétaire que nous proposons:

le 100 % Money – Système monétaire à réserves totales (SMART) - lire la section 2 du programme.

MONNAIE ! (pour tout savoir sur le système monétaire actuel et la réforme inéluctable du SMART ou réforme dite du « 100% Money »)

C'est la CRISE finale !: http://www.nexus.fr/wp-content/uploads/2014/07/NX69_Crise-finale.pdf

Plaidoyer pour un nouveau projet socialiste (version Scribd)

Version iPhone : http://fr.calameo.com/read/003751868e3057b10d1e1

Version ordi ou tablette : http://fr.calameo.com/read/003750919968bb166f199

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Articles & vidéos à consulter.

A/ France - Europe.

Lettre ouverte à François Hollande 14 août 2014 Par Jacques Sapir

http://russeurope.hypotheses.org/2629

Chute de l’empire néolibéral : la salut ne viendra pas des urnes

http://www.politis.fr/Chute-de-l-empire-neoliberal-la,27929.html

[Exclusif] Laurent Fabius contre Columbo…

http://www.les-crises.fr/exclusif-laurent-fabius-contre-colombo-ca-marche/

«La croissance est nulle» en France, «les dirigeants aussi», taclent les éditorialistes

http://www.20minutes.fr/politique/1429267-unpublished-croissance-nulle-france-dirigeants-aussi-taclent-editorialistes

Hollande avoue qu’il a fait livrer des armes aux djihadistes en Syrie

http://medias-presse.info/hollande-avoue-quil-a-fait-livrer-des-armes-aux-djihadistes-en-syrie/14324

François Hollande et Manuel Valls ne seront pas sauvés par l'Europe

http://www.slate.fr/story/90995/hollande-valls-europe

« Il faut renoncer à la croissance économique », la nouvelle doctrine d’Attac

http://www.reporterre.net/spip.php?article5196

La nouvelle carte territoriale, ou la folie des grandeurs

http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/08/18/la-nouvelle-carte-territoriale-ou-la-folie-des-grandeurs_4472971_3232.html

B/ International.

[INFOWARS] LES RETOMBÉES NÉGATIVES DE LA GUERRE D’OBAMA CONTRE LA RUSSIE, PAR ERIC ZUESSE

http://www.vineyardsaker.fr/2014/08/17/infowars-les-retombees-negatives-guerre-dobama-contre-russie-eric-zuesse/

LES PLANS DE GUERRE MONDIALE DE WASHINGTON

http://www.vineyardsaker.fr/2014/08/09/les-plans-guerre-mondiale-washington/

Un document US parle d'une guerre planifiée globale (au moins dans 6 pays à la fois)

http://www.wikistrike.com/2014/08/un-document-us-parle-d-une-guerre-planifiee-globale-au-moins-dans-6-pays-a-la-fois.html

Le Pentagone prépare la guerre dans les villes (américaines)

http://reseauinternational.net/pentagone-prepare-guerre-les-villes-americaines/

UE : effondrement économique, chaos social et dictature policière.

http://bourgoinblog.wordpress.com/2013/12/09/ue-effondrement-economique-chaos-social-et-dictature-policiere/

Poutine me fait peur… Il est temps de dire la vérité sur «l’abominable nouveau tsar du Kremlin»

http://www.causeur.fr/vladimir-poutine-russie-ukraine-26803.html

La banque centrale de Russie continue d'accumuler de l'or (C'est les USA qui vont être content avec leur Dollar qui ne vaut plus rien ! Ce serait pas mal aussi que l'on demande des comptes à Sarkozy pour les 600 tonnes d'or de nos réserves qu'il a vendu à vil prix sans consulter personne)

http://www.businessbourse.com/topic.php/14479/La-banque-centrale-de-Russie-continue-d-accumuler-de-l-or.php

Confession d'un troll rémunéré. (à lire pour les internautes avertis)

http://lafilleducapitaine.revolublog.com/confession-d-un-troll-remunere-a49933194

Le graphique qui tue.. Le plus gigantesque hold up de l’histoire

http://www.radio-londres.org/2014/08/le-graphique-qui-tue-le-plus-gigantesque-hold-up-de-l-histoire.html

Ukraine: une troisième guerre mondiale est en cours (volontaire français)

http://french.ruvr.ru/news/2014_08_21/Ukraine-une-troisieme-guerre-mondiale-est-en-cours-volontaire-francais-6403/

L’ambassadeur américain menace l’Arménie, alliée de la Russie

http://reseauinternational.net/lambassadeur-americain-menace-larmenie-alliee-de-la-russie/

Le F-35, la machine pour dominer le monde, Made In USA.

http://www.portail-aviation.com/2014/08/le-f-35-la-machine-pour-dominer-le.html

« Face à la dimension criminelle de la crise, les élites sont aveugles, incompétentes ou complices »

http://www.bastamag.net/Face-a-la-dimension-criminelle-de

Bien à vous & amitiés socialistes.

Marc Jutier

Plusieurs médias russes dénoncent le SOUTIEN de L’OCCIDENT aux TERRORISTES du « CALIFAT ISLAMIQUE » TEXTE REPRIS SUR LE BLOG DE DIABLO.

22 Août 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Israël - palestine - Moyen-Orient, #Israël et la Palestine, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013, #L'OTAN., #La mondialisation

Vendredi 22 août 2014

Plusieurs médias russes dénoncent le SOUTIEN de L’OCCIDENT aux TERRORISTES du « CALIFAT ISLAMIQUE »

TEXTE REPRIS SUR
LE BLOG DE DIABLO

PLUSIEURS MÉDIAS RUSSES

DÉNONCENT LE SOUTIEN DE L’OCCIDENT

AUX TERRORISTES DU « CALIFAT ISLAMIQUE

PLUSIEURS MÉDIAS RUSSES DÉNONCENT LE SOUTIEN DE L’OCCIDENT AUX TERRORISTES DU « CALIFAT ISLAMIQUE », QUI SONT DÉSORMAIS « À DEUX DOIGTS DE POSSÉDER DES ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE ».

PLUSIEURS MÉDIAS RUSSES DÉNONCENT LE SOUTIEN DE L’OCCIDENT AUX TERRORISTES DU « CALIFAT ISLAMIQUE », QUI SONT DÉSORMAIS « À DEUX DOIGTS DE POSSÉDER DES ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE ».

Reprenant une analyse du très sérieux quotidien Nezavissimaïa Gazeta, l’agence de presse russe RIA NOVOSTI vient de dénoncer à son tour le fait que les terroristes du prétendu « Califat islamique » EIIL bénéficient en réalité d'un soutien financier, matériel et militaire pratiquement illimité du Qatar, et indirectement des États-Unis et de l’UE.

Après avoir rappelé que « les organisations terroristes islamistes, comme Al-Qaïda ou les talibans, ont été créés par la CIA, le Pentagone et le département d'État », les médias russes soulignent, « qu'avec le consentement silencieux, voire parfois le soutien direct de Washington et de ses alliés occidentaux et régionaux, le terrorisme international se répand sur la planète, représentant une menace toujours plus importante pour l'humanité. »

Les médias russes attirent ainsi l'attention de l'opinion publique mondiale, précisions à l'appui, sur le fait que les terroristes du prétendu « califat islamique » sont désormais « à deux doigts de posséder des armes de destruction massive ». Ils auraient notamment mis la main sur le missile R-17 d'origine soviétique en Syrie, sur 40 kg de matériaux radioactifs et sur certains composants pour fabriquer des armes chimiques en Irak.

On note par ailleurs la réponse extrêmement molle de Washington et de Bruxelles contre cette menace très sérieuse. Ils font semblant d'aller bombarder quelques positions des terroristes de l'EEIL ici ou là, mais ces actions pour rire n'empêchent nullement le prétendu « Califat islamique » de progresser. C'est désormais la capitale de l'Irak, Bagdad, qui est directement menacée (cf. http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/08/12/chaos-politique-a-bagdad-menacee-par-l-etat-islamique_4470373_3218.html).

Concrètement, les euro-atlantistes préfèrent s'attaquer... à la Russie ! Quant à François Hollande, il continue de déshonorer la France et sa fonction en se comportant comme d'habitude en parfait larbin de Washington.

Au même moment, une photographie très embarrassante pour les "Docteurs Folamour" euro-atlantistes commence à circuler sur Internet. Parue le 31 mai 2013 comme illustration d’un article de l'Américain Travis Thornton publié sur United Liberty, on y voit des chefs militaires et politiques de la rébellion syrienne, et le Sénateur américain John McCain (à droite) fixer du regard un homme habillé en noir (à gauche). Ce dernier, barbe taillée et main droite sur le genou ne serait autre que le fameux Abou Bakr Al-Baghdadi, « Calife autoproclamé » de l’État Islamique après la chute de Mossoul.

CONCLUSION

Encore une fois, l'UPR tient à appeler l'attention des Français avec la plus grande solennité sur l'extrême dangerosité de notre appartenance à l'Union européenne et à l'OTAN.

Sous couvert de nous garantir la paix, la prétendue « construction européenne » fait au contraire le jeu des théoriciens euro-atlantistes du « Choc des civilisations ». Ceux-ci ont créé de toutes pièces et financent les forces les plus obscurantistes de l'islamisme, qu'elles font officiellement mine de combattre. Ce double jeu, d'une perversité extrême, s'inscrit dans la "logique" démentielle d'un embrasement planétaire.

En gardant le silence sur cette stratégie délibérée, et désormais avérée, des forces euro-atlantistes, et en assurant le conditionnement mental de l'opinion publique française, les grands médias français s'en font les complices criminels.

François Asselineau

14 août 2014

Lu sur FACEBOOK page de François Asselineau

Source des analyses russes : http://fr.ria.ru/presse_russe/20140813/202126605.html

Source de la photo : https://histoireetsociete.wordpress.com/2014/08/14/les-mauvaises-frequentations-du-senateur-mc-cain/

le rejet du principe de la défense nationale, dimension de la défaisance générale de la France républicaine au nom de l’Europe atlantique : lettre ouverte de militant franchement communiste.

22 Août 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La nation ., #L'armée française, #Politique étrangère, #L'OTAN.

le rejet du principe de la défense nationale, dimension de la défaisance générale de la France républicaine au nom de l’Europe atlantique : lettre ouverte de militant franchement communiste.

Le 18 décembre dernier, www.initiative-communiste.fr publiait cette tribune de militants franchement communistes et républicains au sujet de la politique de défense nationale…

Le 18 décembre dernier, www.initiative-communiste.fr publiait cette tribune de militants franchement communistes et républicains au sujet de la politique de défense nationale…

Défense nationale, lettre ouverte à M le Président de la Saint Cyrienne Général de corps d’armée (2s) Dominique DELORT

Lettre ouverte de militants franchement communiste et républicains à M. le président de la Saint Cyrienne Général de corps d’armée (2s) Dominique DELORTMonsieur le Président,

Nous avons eu connaissance de votre lettre et nous l’avons lue avec attention.

Elle témoigne sur un ton mesuré du désarroi, voire de la colère des militaires français, et spécialement de leur corps d’officiers et de jeunes officiers en formation. Nous partageons ce désarroi mais il nous semble que l’analyse politique de la dégradation qui la sous-tend a besoin d’être approfondie et, sur certains points, rectifiée sur la base des faits.

1- Les gouvernements euro-atlantiques successifs évacuent sans le dire le principe même d’une défense nationale.

Oui, les gouvernements successifs mènent avec esprit de suite une politique militaire désastreuse, qui n’est d’ailleurs que la continuation sur le terrain militaire de la politique générale de démontage de la France républicaine orchestrée au nom de l’ « intégration » européenne :

J. Chirac a supprimé le principe républicain de conscription,

N. Sarkozy a démantelé nos régiments frontaliers et abrogé la décision du Général de Gaulle de retirer l’armée française du commandement intégré de l’OTAN ;

F. Hollande impose des coupes claires dans les effectifs et sur le plan diplomatique, il vient de ridiculiser la France en poussant à la guerre contre la Syrie, puis en s’alignant totalement sur les États-Unis qui n’ont d’ailleurs tenu aucun compte de l’agitation de M. Fabius ;

tous s’acharnent sur la défense nationale et, soit dit en passant, sur les territoires, les industries annexes et les ouvriers et ingénieurs qui les font vivre.

Oui, c’est le principe même d’une défense nationale et d’une défense du territoire national – quelle que soit la manière dont on puisse la concevoir – qui est désormais sapé à la base, remis en cause, et peut-être bientôt retiré des missions de l’armée.

Dans l’état où sont aujourd’hui les relations internationales, cela nous conduit à poser la question: si demain le peuple français décide de reprendre un jour la voie du progrès social, de la démocratie et des valeurs portées par la devise républicaine, aura-t-il les moyens, la capacité de repousser les agressions des forces étrangères qui s’y opposeraient? Oui, cela est angoissant pour l’avenir de la nation et du peuple français en tant que peuple souverain, voire en tant que peuple tout court.

2 – Les mêmes gouvernements s’acharnent avec la même violence sur l’ Éducation nationale

Votre lettre oppose malheureusement l’ Éducation nationale à l’Armée Française: cela ne nous semble pas juste. Bien souvent, la vraie droite a accusé l’école publique d’être un « repaire de gauchistes », et nous savons pertinemment qu’elle ne l’a jamais été, et encore bien moins ces dernières années où l’euro-formatage des maîtres et des élèves va bon train dans cette institution.

Dans les mêmes temps, la fausse gauche s’empressait d’agiter, comme en réponse, les clichés les plus sclérosants, les plus éculés de l’antimilitarisme, afin d’éviter de dénoncer les féodalités capitalistes et financières.

Constatons d’abord la réalité: l’ Éducation nationale est aujourd’hui plongée dans un état de quasi-collapsus, qui déprime, désespère et bâillonne beaucoup de membres du corps enseignant: entre 90 000 et 100 000 postes de fonctionnaires y ont été supprimés depuis l’an 2000, sous Jospin-Allègre (« dégraissage du mammouth »), sous Chirac-Ferry, et plus encore sous Sarkozy-Fillon-Chatel.

V. Peillon ne recrée aujourd’hui que quelques postes hors-statut sauf exception: il semble vouloir continuer exactement, sous le nom de politique de « refondation de l’école », les contre-réformes d’inspiration anglo-saxonne portées par MM. Fillon, Darcos et Chatel tout en faisant reculer les savoirs fondamentaux : langue française, mathématiques, histoire, sciences expérimentales…

Les enseignants sont privés des moyens d’instruire et d’éduquer, confrontés aux classes surchargées, laissés à eux-mêmes (« lâchés ») par l’institution devant des élèves dont beaucoup portent la générosité propre à leur âge, mais dont beaucoup d’autres sont à la dérive et ignorent les éléments essentiels de notre culture démocratique.

Dans les faits, la politique de nos gouvernements dénationalise l’école de manière rampante lui impose une gestion strictement locale privée de toute perspective d’ensemble, la prive des diplômes nationaux qu’elle remplace par une recherche de « compétences » sans contenu civique, scientifique ni culturel: ainsi est bâti le modèle anglo-saxon et germanique, dont nous savons qu’il ne fonctionne bien ni en Angleterre, ni en Allemagne, ni ailleurs , quoi qu’en dise une propagande tournée contre notre héritage national républicain.

Certes, l’école française n’allait pas bien « avant » avant que ne sévisse le funeste Traité de Maastricht ; mais nous constatons et nous disons que nos gouvernements font tout pour y aggraver la situation en substituant à l’ancien modèle scolaire, ségrégatif il est vrai, un modèle éclaté où chaque enseignant, chaque élève, sont livrés aux diktats du marché à travers de savantes et perverses médiations.

3 – le rejet du principe de la défense nationale, dimension de la défaisance générale de la France républicaine au nom de l’Europe atlantique

En réalité, le démontage de l’armée nationale est une dimension axiale de ce que nous appellerons la défaisance, voire la dé-faite de l’Etat national républicain français. Vers quelque secteur de l’activité nationale que l’on se tourne, il en va de même dans le cadre de la prétendue « construction » européenne en marche vers le « grand marché transatlantique » piloté avec arrogance par Washington et Berlin. C’est le « produire en France » qui est méthodiquement désossé par un grand patronat avide de sur-profits et heureux de régler son compte à la frondeuse classe ouvrière de France : délocalisations massives, démontage de l’appareil industriel et des savoir-faire techniques, expatriation obligée de nos jeunes ingénieurs et chercheurs, mais aussi mise à mort de la pêche artisanale et de l’agriculture familiale, affaiblissement de la recherche scientifique publique ; or un pays qui ne produit rien, qui accepte passivement d’être réduit au rôle de plate-forme logistique des marchandises fabriquées ailleurs, notamment outre-Rhin, ne peut que s’endetter et mourir ;

  • les services publics nationaux et territoriaux, construits au fil des siècles (de Sully au CNR !) sont dépecés ; EDF est privatisé, la SNCF ne fonctionne plus normalement depuis que le réseau a été séparé de l’exploitation et que les effectifs cheminots ont été divisés par deux, les hôpitaux publics travaillent à flux tendus, l’ Équipement dépérit au détriment de nos ponts et chaussées (il n’y a plus de DDE, 6 fonctionnaires sur 7 partant à la retraite ne sont plus remplacés depuis des années !), et l’on pourrait multiplier les exemples scandaleux dans tous les secteurs ;
  • la protection sociale mise en place par les ministres communistes de 1945 dans le gouvernement du Général de Gaulle est dépecée, de même que les retraites par répartition (comment les jeunes accédant à un premier emploi stable vers 25 ans peuvent-ils accepter de n’avoir leur retraite qu’à 66/67 ans, et avec de très lourdes décotes s’ils ont eu des périodes de chômage ?), les soins médicaux étant de plus en plus mal remboursés et les plus pauvres de nos concitoyens ne se soignant qu’à toute extrémité ;
  • nos institutions territoriales sont démantelées : au lieu d’une République une et indivisible assurant formellement les mêmes droits à tous et impulsant, du moins dans le principe, le développement équilibré du territoire national, on se dirige vers un territoire morcelé d’euro-régions transfrontalières, de métropoles géantes écrasant les petites communes et la ruralité, de développement inégal et concurrentiel des territoires, avec à l’horizon l’Europe fédérale des régions. Danger majeur pour l’unité territoriale de la France à l’heure où, l’examen géopolitique impartial des réalités territoriales le prouve, l’Allemagne est le seul État qui soit sorti renforcé de la chute de l’URSS, alors que ses voisins ont éclaté (Tchécoslovaquie, partie occidentale de l’ex-URSS, Yougoslavie) ou qu’ils sont en voie d’éclater (Belgique) ; la « construction » européenne néolibérale, c’est aussi une situation continentale où les voisins de la France subissent d’intenses tensions centrifuges (en Espagne, en Italie, au Royaume-« Uni », les régions riches, Catalogne, Pays basque, « Padanie », Écosse, sont sur le chemin de la sécession). Loin de résister à ces tentations centrifuges, les pouvoirs UMP, Verts, Centristes et PS encouragent, attisent et institutionnalisent l’euro-régionalisme qui se manifeste dans les régions frontalières de notre pays de la Corse à la Catalogne, de la Bretagne à l’Alsace. Qui peut penser que notre territoire restera indemne alors que partout, en Espagne, en Belgique, en Italie, au Royaume–« Uni », s’agitent toutes sortes de courants séparatistes qui prennent prétexte des langues régionales, cette richesse de toute la nation, pour ethniciser notre pays en accusant de tous les maux le « jacobinisme », c’est-à-dire en fait, la recherche d’une véritable unité de but à l’échelle nationale. Mais ce n’est pas la république laïque, une, indivisible et sociale qui a failli, c’est tout l’inverse, c’est la désarticulation de notre pays, la montée en flèche des inégalités, l’abandon de toute planification nationale, qui déchire aujourd’hui le territoire et fait s’entredéchirer les régionalismes et les communautarismes.
  • La souveraineté politique de notre pays est liquidée. Alors qu’en Grande-Bretagne ou en Allemagne, la suprématie de la loi nationale sur les directives supranationales de Bruxelles est réaffirmée au plus haut niveau, en France le Conseil constitutionnel affirme le primat des « lois » européennes sur les lois françaises et le parlement est réduit à transcrire des directives européennes que notre peuple n’a jamais discutées. Sous le nom de traité de Lisbonne, aggravé par le Traité de gouvernance budgétaire, notre pays est privé de souveraineté budgétaire, monétaire, de politique industrielle et économique sérieuse, les commissaires politiques de Bruxelles patrouillent dans les couloirs du Palais-Bourbon durant la discussion budgétaire supervisée par Bruxelles et Francfort, M. Barroso fixe avec arrogance la feuille de route du gouvernement français en matière de casse des statuts professionnels, de Sécurité sociale et de retraites… et personne n’ose rappeler à l’ordre le pouvoir impérial européen ; or, aucun des partis dominants, ni le PS, ni l’UMP, ni, observons-le, le FN ne proposent la sortie unilatérale de notre pays de cette prison des peuples euro-atlantique qu’est l’UE (Mme Le Pen ne propose nullement la sortie de l’UE ; elle défend l’inconsistante « sortie concertée de l’euro », ce qui revient à attendre que Berlin et les 26 autres pays, dont beaucoup sont des vassaux militants de Washington, nous donnent le feu vert pour reconstituer notre liberté d’action économique et budgétaire) ;
  • La diplomatie française héritée du gaullisme, avec sa dimension de non-alignement sur les États-Unis, est liquidée comme l’a montré la réintégration (sous N. Sarkozy) du commandement intégré de l’OTAN, qui obère lourdement notre liberté d’action militaire, tandis qu’on vient de voir F. Hollande subordonner l’action de la France aux décisions des États-Unis dans l’affaire syrienne (quoi qu’on pense du projet d’intervenir en Syrie en faveur de « rebelles » chapeautés par Al Qaida) ; dans les années 2000, on voyait encore la France se grandir à l’échelle mondiale en s’opposant à l’unilatéralisme étasunien dans la question de l’Irak ; c’est désormais la France officielle qui pousse le plus à ignorer la légalité internationale, au risque d’exposer inutilement notre armée dans une aventure douteuse et privée du soutien du peuple français, massivement opposé à l’intervention ;
  • Notre langue, l’un des socles de l’identité républicaine française, est à l’encan : à tous niveaux, publicités, enseignes commerciales, chanson, cinéma, recherche, et désormais, université (loi Fioraso couronnant la loi Pécresse dite LRU), notre langue nationale est minorisée au profit du tout-anglais impérial ; là encore les grands partis nationaux, y compris le FN, se taisent courageusement pour ne pas s’opposer au grand patronat, promoteur du tout-anglais : que leur importe que la loi Toubon de 1994, que la Constitution stipulant que « la langue de la République est le français » soient quotidiennement ridiculisées, et avec elles, l’idée même si souvent alléguée, de l’état de droit ?
  • Cette autophobie nationale, qui provient de la haute oligarchie capitaliste « française » et qui est « accompagnée » par la pseudo-« gauche » bobo, trouve d’avance mauvais tout ce qui est décrété « franco-français », « franchouillard » ou « hexagonal », mais l’auto-phobie s’accompagne d’une montée en puissance de la xénophobie tournée contre les classes pauvres de notre société. Comme si ce qui menaçait notre pays, c’étaient les pauvres gens déracinés par l’ordre mondial inégalitaire et par la guerre capitaliste mondiale que l’Afrique subit encore plus que nous ! Les mêmes partis ferment les yeux sur la mainmise des fonds de pension US sur le CAC-40, sur la pénétration tous azimuts du Qatar américanisé, sur la semi-colonisation de cantons entiers par les nantis du nord de l’Europe (beaucoup ne font même plus l’effort d’apprendre le français puisque c’est la France qui, au détriment de ses classes pauvres et moyennes, bascule insidieusement à l’anglais !). A l’échelle internationale, on voudrait que nos armées ne servent plus qu’à « mettre au pas » les peuples dits « du Sud », notamment en Afrique et au Proche-Orient, pendant que nos gouvernants rampent devant les maîtres atlantiques de la planète et leur désastreux ordre inégalitaire mondial.

Bref, les responsables de la casse de la France et de son armée ne sont pas l’ Éducation nationale et « la gauche » (dont le gouvernement actuel n’est qu’une honteuse contrefaçon à mille lieues de la gauche patriotique, populaire ET internationaliste qu’illustrèrent tour à tour Robespierre, les Communards parisiens (dont l’insurrection patriotique procéda du refus de laisser désarmer Paris devant l’avance prussienne) ou les Francs-Tireurs et Partisans, mais la politique de destruction de la nation que mène l’aristocratie financière de notre pays. Celle-ci est en effet entièrement tournée vers les « États-Unis d’Europe » pilotés par Berlin, vers l’Union transatlantique, chère à Wall Street, vers la « reconfiguration des territoires », vers les « transferts de souveraineté », tous objectifs antinationaux que commandite le MEDEF dans son manifeste de décembre 2011 intitulé « Besoin d’aire » (M. Gattaz vient même d’exiger « la suppression des communes et des départements »).

4- « la souveraineté nationale est le socle de l’émancipation sociale » (Jean Jaurès) / « La nation, c’est le peuple ! » (Georges Politzer, philosophe communiste fusillé par les nazis).

Au sortir de la seconde guerre mondiale, l’écrivain gaulliste F. Mauriac avait rendu hommage à la classe ouvrière de France « seule demeurée fidèle, dans sa masse, à la France profanée », alors que la majorité des milieux d’affaires avait collaboré, voire – comme l’avait pressenti Marc Bloch et comme le démontrent formellement les sources historiques – fait le « choix de la défaite ».

Nous sommes dans une dynamique de même nature, à ceci près que cette fois-ci, les privilégiés ne choisissent pas seulement de soumettre le pays à l’étranger, comme le firent jadis l’Évêque Cauchon condamnant Jeanne d’Arc, les Émigres de Koblenz combattant les Soldats de l’An II en ralliant l’Europe des rois, les Versaillais livrant l’Alsace-Lorraine aux Prussiens mais écrasant les ouvriers parisiens, la fausse gauche et le grand patronat de 1938 soutenant Munich ou le régime de Vichy collaborant avec Hitler. Aujourd’hui, cap est mis ouvertement sur la mort de notre pays, qui ressemblera bientôt, si notre peuple n’y fait obstacle au prix d’un sursaut franchement républicain, au « couteau sans manche dont on a perdu la lame » dont se gaussait jadis Lichtenberg.

Nous nous doutons bien, certes, que des officiers de haut rang et des militants communistes comme nous ont a priori quelque mal à se retrouver sur les mêmes références sociales, politiques et historiques. Par exemple nous ne dissimulons pas que nous voulons une profonde transformation de l’armée dans le sens de ce qu’avait su faire la Révolution française (levée en masse, « amalgame »…) ou dans le sens de ce qu’avait écrit Jaurès dans L’Armée nouvelle. Pour nous, il n’y a pas opposition de principe, pourvu qu’ils servent tous la République, le peuple, et au cœur de la nation, entre ce monde du travail qui produit les richesses et qui en profite si peu, les citoyens en armes prêts à défendre leur sol en cas d’invasion, et la haute technicité des officiers chargés de dominer la pensée militaire et de maîtriser les armes les plus modernes.

Du moins avons-nous le sentiment de faire notre devoir au service de la France en prenant la liberté de vous livrer ouvertement nos analyses. Certains d’entre nous ont, directement ou de par leur héritage familial, payé cher le droit de parler haut de l’avenir de leur pays, y compris ceux d’entre nous qui sont d’origine immigrée et qui ont librement choisi le pays de 1789 et du CNR. Il serait dramatique qu’au lieu de s’unir contre les défaiseurs de France, dont l’état-major véritable doit être cherché du côté des grands privilégiés qui fraudent le fisc ou qui s’expatrient pour se soustraire à leurs obligations, les patriotes sincères, qui ne préfèrent pas les privilèges de classe à l’avenir du pays, s’opposent entre eux sur des critères faux d’appartenance au PS ou à l’UMP, ces deux piliers de la défaisance française. Il serait encore plus triste que se développe dans notre pays le prétendu « front national » , cette appellation aujourd’hui usurpée était celle que portait l’organisation politique unitaire mise en place par le PCF clandestin sous l’Occupation, et qui dirigeait les FTPF et autres FTP-MOI. Il serait dramatique qu’ils se rallient à un mouvement qui n’est même pas franchement opposé à l’Europe supranationale, dont l’avènement signifierait la guerre civile interethnique ou inter-religieuse dans notre France laïque, et qui déshonorerait notre pays aux yeux du monde en faisant de lui le porte-drapeau mondial de la xénophobie, ce contraire radical du patriotisme républicain véritable.

Pour nous il n’y a pas d’opposition entre la classe ouvrière et la nation, seulement entre le grand capital d’un côté, la classe laborieuse et la nation de l’autre. Nous avons donc le devoir de nous exprimer en toute franchise, car si le patriotisme vrai peut être le tremplin des plus hautes avancées civilisationnelles, les tentatives de la droite dure et de l’extrême droite pour dévoyer le patriotisme en en faisant un levier de rassemblement contre le peuple et le progrès social, peuvent conduire à laisser les mains libres aux pires ennemis du peuple, de la République et de la nation en facilitant la tâche des casseurs de pays.

Avec nos sentiments franchement républicains,

  • Léon Landini, ancien officier des Francs-Tireurs et Partisans de la Main-d’œuvre immigrée, officier de la Légion d’honneur, grand Mutilé de Guerre, Médaille de la Résistance
  • Jeanne Dubois-Colette, ancien agent de liaison des FTP-nord, chevalier de la Légion d’honneur à titre militaire
  • Pierre Pranchère, ancien Franc-Tireur et Partisan de France, maquisard de Corrèze, ancien député communiste, Combattant volontaire de la Résistance
  • Georges Hage, ancien doyen de l’Assemblée nationale
  • Jean-Pierre Hemmen, fils de Jean Hemmen, Résistant communiste fusillé au Mont-Valérien
  • Jean-Pierre Combe, chef d’escadron de réserve du service d’État-major
  • Georges Gastaud, fils de Résistant gaulliste, militant communiste, agrégé de philosophie, auteur de « Lettre ouverte aux ‘bons Français’ qui assassinent la France » (Temps des cerises)
  • Annie Lacroix-Riz, petite-fille de déportée, professeur émérite d’histoire contemporaine, auteur notamment du Choix de la défaite.

http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/rejet-du-principe-defense-nationale-dimension-defaisance-generale-france-republicaine-au-nom-leurope-atlantique-lettre-ouverte-militant-franchement-communiste/

C'est les Américains eux-mêmes qui ont tué leur journaliste James Foley. Voici mes preuves et leurs raisons. Sur le site de "do@kalachnikov.org".

22 Août 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013, #Israël - palestine - Moyen-Orient, #Israël et la Palestine

C'est les Américains eux-mêmes qui ont tué leur journaliste James Foley. Voici mes preuves et leurs raisons.

http://mai68.org/spip/spip.php?article7820

Bonjour à toutes et à tous,

Je vais commencer par les preuves : c'est l'EIIL qui a assassiné James Foley ; or, la direction de l'EIIL, ou ISIS, ou Daesh, etc. appartient à l'impérialisme américano-sioniste !

Pour celles ou ceux qui ne le sauraient pas encore, voici le témoignage vidéo (vostfr) d'un ancien d'al-Qaïda :

http://mai68.org/spip/spip.php?article7759

Voici maintenant des photos où l'on voit le célèbre sénateur américain McCain poser avec al Baghdadi, le chef de l'EI :

http://mai68.org/spip/spip.php?article7782

Quant aux raisons, elles sont simples. Il faut à tout prix éviter que des journalistes honnêtes aillent enquêter dans cet endroit du monde. Il faut à tout prix que la vérité ne se sache pas ; donc, il faut que les journalistes aient peur. Quoi de mieux pour cela que d'enlever puis assassiner l'un d'entre eux, puis de montrer la vidéo de son assassinat sur internet pour dégoûter les autres, et enfin faire la chochotte en enlevant la vidéo d'internet pour faire dans la "décence" !

Mais, pour bien voler, un oiseau doit avoir deux ailes ; aussi, une autre raison est bien sûr d'avoir une bonne excuse pour aller bombarder la Syrie, puisque c'est là-bas que ça se passe.

Bien à vous,
do
http://mai68.org/spip

À mon avis, vous devriez lire l'article en entier, avec ses multiples compléments indispensables. C'est au lien ci-dessous:

http://mai68.org/spip/spip.php?article7820

Grand Moyen-Orient : accélération du redécoupage (et guerre mondiale)…Le site "Délit d'Images".

22 Août 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #L'OTAN., #Israël - palestine - Moyen-Orient, #Israël et la Palestine, #Palestine libre, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013

Grand Moyen-Orient : accélération du redécoupage (et guerre mondiale)…

Grand Moyen-Orient : accélération du redécoupage (et guerre mondiale)…Le site "Délit d'Images".
Le Moyen-Orient, chacun le sent bien, est la zone géographique d’où la prochaine guerre mondiale pourrait éclater.

L’on sait les Américains très attentifs au Sud-Ouest asiatique, région comprenant Israël et le golfe Persique. Afin d’y maintenir et d’y développer leur influence, ils y ont envisagé, ce n’est pas nouveau, la vieille idée romaine du « divide ut regnes » (diviser pour régner). De nouvelles frontières ont été planifiées par les services de Washington pour fractionner ce grand Moyen-Orient. Dans cette optique, deux cartes ont été portées à la connaissance du public. Ces deux cartes partent de la même logique : faire éclater les Etats musulmans les plus puissants de la région en des unités plus petites, utilisant pour cela les clivages religieux, ethniques, tribaux, etc. :

Grand Moyen-Orient : accélération du redécoupage (et guerre mondiale)…Le site "Délit d'Images".

- La première a été publiée en juin 2006 dans la revue The Armed Forces Journal, sous la signature du lieutenant-colonel « à la retraite » Ralph Peters. Elle montre la zone comprise entre la Méditerranée et le Pakistan.

Grand Moyen-Orient : accélération du redécoupage (et guerre mondiale)…Le site "Délit d'Images".

- La deuxième a été publiée dans le New York Times du 28 septembre 2013 par la géopoliticienne Robin Wright, travaillant pour le « United States Institute of Peace », organisme dont l’intitulé à lui seul fleure bon la manipulation des foules. La zone à fractionner s’étend ici de la Libye au golfe Persique.

Les deux cartes se recoupent, comme par hasard, sur la partie la plus stratégiquement sensible de la région : celle comprenant le « Croissant fertile » et la péninsule Arabique. La logique, on l’a vu, est la même : diviser les Etats musulmans (et eux seuls) en utilisant les fractures les plus… utilisables. Tout porte à croire que les différences entre les deux scénarios sont des actualisations, des corrections, tenant compte des faits dont les véritables auteurs ont pris conscience au fur et à mesure de la mise en place de cette stratégie.

Tout avait « bien » commencé par l’occupation de l’Irak en mars 2003 (on se doute bien que la carte publiée en 2006 avait été conçue bien avant cette date). La haine entre sunnites et chiites, consciencieusement entretenue par le gouvernement chiite majoritaire accaparant largement plus que sa part au profit de sa communauté, a achevé la cassure de l’Irak ; cassure en trois, sunnites et chiites étant trop occupés à s’entretuer pour ne pas laisser les Kurdes devenir indépendants de fait.

Par contre, le plan buta ensuite sur la résistance inattendue du régime syrien. Il a donc fallu lui concéder (voir la deuxième carte), en plus du réduit alaouite prévu, toute la tranche occidentale du pays, dont Damas ; peu importe. En Syrie comme en Irak, gouvernementaux et antigouvernementaux laissent aujourd’hui les Kurdes se gouverner comme ils le souhaitent.

Cependant, et l’on rejoint ici l’actualité, il est apparu possible et souhaitable pour les services américains d’unir les sunnites des deux Etats arabes fractionnés en un seul bloc, le « Sunnistan », tant pour renforcer ces deux groupes rebelles à leur gouvernement central que pour transcender les frontières et donc mieux les effacer. Nous en sommes donc à la phase où les services américains (et israéliens) favorisent la constitution au plus vite de ce « Sunnistan » regroupant les Arabes sunnites du nord de la zone. Ils aident donc par tous les moyens l’armée de l’émirat islamique (la flamme du religieux est aujourd’hui plus dynamisante que celle de l’ethnie) de l’Irak et du Levant.

Les prochaines étapes sont très probablement inscrites dans les cartes publiées, et plus exactement dans la deuxième, celle de Robin Wright. Pour les Kurdes, il conviendra d’unir les Etats de fait du nord de la Syrie et du nord de l’Irak en une nation unique, mais discrètement, progressivement, de crainte de provoquer une réaction de la Turquie voisine, ultra-sensible sur la question. « On » cherchera aussi à re-diviser en deux le Yémen, que l’on avait un peu oublié, selon la partition historique créée par l’occupation britannique du Sud.

L’Arabie Saoudite, quant à elle, a été prévue éclatée en cinq blocs, tant dans la première que dans la deuxième carte. Mais plus les mêmes. A l’origine (carte de 2006), le royaume des Saoud était délesté :

- du nord-ouest donné à la Jordanie (après acceptation du roi Abdallah II de recueillir des Palestiniens de Cisjordanie ?) ;

- plus grave : de la province côtière du Hassa, ô combien importante, puisqu’elle recèle la quasi-totalité des ressources pétrolières connues du royaume, afin de constituer un Etat arabe chiite avec le sud de l’Irak et le sud-ouest de l’Iran arabophone ;

- plus dramatique encore sous l’aspect du prestige, d’un « Vatican islamique », contenant notamment les deux villes saintes pour l’islam de La Mecque et de Médine, et confié à une présidence tournante des différents groupes musulmans : dont les chiites détestés (aAabes ou pire encore Iraniens), les Indonésiens mangeurs de porc, les faux Arabes du Maghreb, ou encore les Noirs descendants d’esclaves ;

- pour faire bonne mesure, d’une portion du sud-ouest pour agrandir le Yémen.

Pour ce royaume, il semble que les donneurs d’ordres aient compris que les Saoudiens, même lorsqu’ils sont opposés à la caste princière qui régit le royaume, se sentiraient humiliés d’être agrégés à des Etats voisins qu’ils regardent de haut : la Jordanie que les Saoud ont repoussée, l’Irak brisé par la guerre, le Yémen arriéré économiquement. La nouvelle carte maintient l’objectif de la partition de l’Arabie Saoudite en cinq entités, mais, cette fois, il transparaît clairement que la logique tribale a été privilégiée. Il est même prévu de priver Ryad de son dernier débouché sur la mer.

Reste à réaliser ce plan. Aux dernières nouvelles, le clan familial des princes saoudiens, puissant, très soudé (condition essentielle de survie dans la région) et bien conscient de ce qu’on lui prépare, n’a pas du tout l’intention de se laisser faire…

François Montgisard
Docteur en droit
Auteur de Ces Français qui gouvernèrent le monde
8/07/2014

1 Carte de Ralph Peters, élaborée par le colonel Ralph Peters et publiée dans The Armed Forces Journal, juin 2006

2 Carte de Robin Wright, élaborée par Robin Wright, publiée dans le New York Times du 28 septembre 2013

NDLR :

Pour la carte 1, lire aussi un article de Mahdi Darius Nazemroaya
Israël en Libye : Préparer l’Afrique au « choc des civilisations »
http://www.silviacattori.net/spip.php?article2266

Cet article, qui date de 2011, donne surtout un certain éclairage sur la guerre menée par l’OTAN contre la Libye et sur les intentions réelles des Etats-Unis dans la perspective d’une dominance entière.

Pour la carte 2, se reporter à un article publié le 25/10/2013 par Jeune Afrique qui préfigure ce que serait le nouveau Moyen-Orient fragmenté sous le coup de dynamiques multiples, le tout sous l’œil dominateur des USA.
http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2753p060.xml0/

Se reporter aux deux articles avec les liens ci-dessus pour avoir une meilleure lisibilité des deux cartes.

Correspondance Polémia – 17/07/2014

Image : Carte de Robin Wright

Lu sur Polémia

http://www.delitdimages.org/grand-moyen-orient-acceleration-du-redecoupage-guerre-mondiale/

Dans une France meurtrie, endeuillée, pillée, dévastée et affamée, naissait pourtant la Sécurité sociale

21 Août 2014 , Rédigé par caroleone Publié dans #Devoir de mémoire, #La voix des camarades

Cet article est reposté depuis coco Magnanville.

Jaurès de Vladimir Maïakovski

21 Août 2014 , Rédigé par caroleone Publié dans #La poésie que j'aime

Cet article est reposté depuis coco Magnanville.

Alain Marsaud, député des français à l'étranger (Moyen-Orient) : "Nous devons prendre conscience du mal que nous avons fait au Proche-Orient".

21 Août 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La nation ., #Politique étrangère, #Israël - palestine - Moyen-Orient, #La Syrie - La Libye - l'Iran -, #La guerre en Syrie - depuis le 20 août 2013

Alain Marsaud : "Nous devons prendre conscience du mal que nous avons fait au Proche-Orient"

Alain Marsaud : "Nous devons prendre conscience du mal que nous avons fait au Proche-Orient"

fr

http://oumma.com/sites/default/files/alainmarsaud.jpg

le 20. août 2014 -

Alain Marsaud, député des français à l'étranger (Moyen-Orient) : "Nous devons prendre conscience du mal que nous avons fait au Proche-Orient".

Le député des Français de l'étranger (UMP), Alain Marsaud, n'a pas sa langue dans sa poche. La France a annoncé la livraison d'armes aux combattants kurdes en Irak. "J'espère que nous n'allons pas les décevoir", explique le représentant des Français qui vivent dans cette région. Il pointe le manque de moyens de l'armée française et se demande quel type de matériel va pouvoir livrer l'armée française. Il évoque aussi les interventions occidentales au Proche-Orient et dresse un constat d'échec. "Il faudra regarder, lance-t-il, le mal que nous avons fait dans cette région".

https://www.youtube.com/watch?v=ZYVEohMnsVM

L'UPR DEMANDE AU GOUVERNEMENT D'EXPLIQUER CE QU'IL SAIT DES LIENS ENTRE SON ALLIÉ L'ÉMIR DU QATAR ET LES TERRORISTES DE L'EI. Le 21 août 2014

21 Août 2014 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #La mondialisation, #La nation ., #Politique étrangère, #Israël - palestine - Moyen-Orient, #La Syrie - La Libye - l'Iran -

L'UPR DEMANDE AU GOUVERNEMENT D'EXPLIQUER CE QU'IL SAIT DES LIENS ENTRE SON ALLIÉ L'ÉMIR DU QATAR ET LES TERRORISTES DE L'EI.

21 août 2014

  L'UPR DEMANDE AU GOUVERNEMENT D'EXPLIQUER CE QU'IL SAIT DES LIENS ENTRE SON ALLIÉ L'ÉMIR DU QATAR ET LES TERRORISTES DE L'EI. Le 21 août 2014

== COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE L'UPR DU 21 AOÛT 2014 ==

L'UPR DEMANDE AU GOUVERNEMENT D'EXPLIQUER AUX FRANÇAIS CE QU'IL SAIT DES LIENS ENTRE SON ALLIÉ L'ÉMIR DU QATAR ET LES TERRORISTES DE L'EI QUI PERSÉCUTENT LES CHRÉTIENS ET LES CHIITES EN IRAK.

Le ministre allemand de l'Aide au Développement, Gerd Müller, vient d'accuser explicitement, le 20 août 2014 sur la chaîne de télévision publique ZDF, l'émirat du Qatar d’être derrière le financement des terroristes de l’ « Etat Islamique » (EI), ceux-là mêmes qui persécutent les Chrétiens d'Irak et les musulmans chiites dans les régions qu'ils contrôlent.

L'UPR note que ce membre du gouvernement d’Angela Merkel donne ainsi du crédit, de façon spectaculaire, aux rumeurs insistantes, étayées sur des indices de plus en plus nombreux, qui circulent dans les milieux du renseignement et sur les réseaux sociaux, et qui font état de liens étroits des terroristes de l'EI avec le Qatar, mais aussi avec les États-Unis et les pays occidentaux.

La déclaration du ministre allemand a fait aussitôt le tour du monde : ici l'article que lui a aussitôt consacré l'agence de presse russe RIA NOVOSTI le 20 août 2014.

La déclaration du ministre allemand a fait aussitôt le tour du monde : ici l'article que lui a aussitôt consacré l'agence de presse russe RIA NOVOSTI le 20 août 2014.

L'UPR relève à cet égard avec beaucoup d'inquiétude que François Hollande, tout comme son prédécesseur Nicolas Sarkozy, a tout fait pour entretenir une alliance des plus étroites avec l'Émirat du Qatar, quitte à afficher une servilité indigne.

Non contents de recevoir régulièrement et avec la plus grande obséquiosité ce parfait dictateur qu'est l'émir du Qatar (le père puis le fils), et non contents de laisser cet émirat, assis sur un immense champ de gaz, racheter continûment des joyaux du patrimoine artistique, immobilier, médiatique, sportif ou industriel français, Nicolas Sarkozy et François Hollande sont allés jusqu'à accepter l'entrée du Qatar dans l'Organisation Internationale de la Francophonie, décision ubuesque qui ne peut avoir pour effet que de hâter la nécrose de cette organisation.

Sommet euro-méditerranéen du 20 juin 2013 : Nicolas Sarkozy, se prenant pour un majordome, époussette et vérifie que le "bisht" (vêtement traditionnel) de l'émir du Qatar, Sheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, n'a pas de faux pli...

Sommet euro-méditerranéen du 20 juin 2013 : Nicolas Sarkozy, se prenant pour un majordome, époussette et vérifie que le "bisht" (vêtement traditionnel) de l'émir du Qatar, Sheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, n'a pas de faux pli...

François Hollande accueille l'émir du Qatar, Sheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, à l’Élysée le 22 août 2012. C'est bien le même émir que sur la photo précédente : mais il a suivi un régime et a troqué son "bisht" traditionnel pour un complet veston occidental.

François Hollande accueille l'émir du Qatar, Sheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, à l’Élysée le 22 août 2012. C'est bien le même émir que sur la photo précédente : mais il a suivi un régime et a troqué son "bisht" traditionnel pour un complet veston occidental.

François Hollande accueille le nouvel émir du Qatar - le fils du précédent -, Sheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, à l’Élysée le 24 juin 2014

François Hollande accueille le nouvel émir du Qatar - le fils du précédent -, Sheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, à l’Élysée le 24 juin 2014

L'UPR relève également avec beaucoup d'inquiétude que les dirigeants interchangeables de l'UMP et du PS se sont par ailleurs battus, depuis des années, pour fournir au Qatar tous les armements les plus sophistiqués qui soient, sans aucune réflexion stratégique de long-terme sur l'utilisation qui en serait faite.

Dans ce contexte, les révélations publiques du ministre allemand de l'Aide au Développement placent le gouvernement français devant un dilemme insoutenable :

  • soit le ministre CSU de la Chancelière d'Allemagne dit vrai et l'alliance de la France et du Qatar est alors de nature criminelle. La France doit alors rompre immédiatement cette alliance scandaleuse, et doit proposer que des sanctions soient prises sans délai par le Conseil de Sécurité des Nations-Unies à l'encontre du Qatar, tout comme notre pays s'est empressé de le faire à l'encontre de l'Iran, de la Syrie, de la Russie, et l'on en passe, pour des exactions d'ailleurs moins graves que celles commises par les terroristes de l'EI.
  • soit le ministre CSU de Mme Merkel dit n'importe quoi et lance une fausse accusation. La France doit alors en tirer les conséquences, en se désolidarisant totalement de la diplomatie allemande. Notre pays doit cesser d'entretenir cette fiction selon laquelle Paris et Berlin formeraient un "couple franco-allemand" et partageraient la même diplomatie que les 26 autres États membres de l'UE, conformément aux obligations imposées par le traité de Maastricht et ses successeurs.

Compte tenu de l'exceptionnelle gravité des événements en cours et de leurs conséquences, à la fois quant à la survie des Chrétiens d'Orient et des autres minorités religieuses, et quant à la paix mondiale, l'UPR demande au gouvernement d'expliquer aux Français ce qu'il sait - grâce à ses services de renseignement et à ceux des Allemands -, des liens entre son allié l'émir du Qatar et les terroristes de l'EI.

https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-asselineau-union-populaire-r%C3%A9publicaine/lupr-demande-au-gouvernement-dexpliquer-ce-quil-sait-des-liens-entre-son-alli%C3%A9-l/10152201259337038

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 300 400 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog